Dijon hotel des ventes victor hugo








télécharger 107.4 Kb.
titreDijon hotel des ventes victor hugo
date de publication23.12.2016
taille107.4 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
DIJON - HOTEL DES VENTES VICTOR HUGO

Société de Ventes Volontaires – Agrément n° 2002-136

Sylvain GAUTIER, Commissaire-Priseur habilité

122 avenue Victor Hugo 21000 Dijon

Tél : 03 80 560 560 – Fax : 03 80 560 561

PRINCIPAUX RESULTATS
DE LA VENTE DU
Samedi 14 novembre 2009
HAUTE EPOQUE
objets d’art, étains, sculpture, mobilier …
Experts

pour la haute époque : Christian Raud

Membre de l’U.F.E. et de la C.E.A., 19 rue Victor-Massé 75009 Paris

tél. : 01 48 78 16 90, portable : 06 08 73 61 20, email : christian.raud@laposte.net
pour les étains : Jean-Claude Commenchal,

Expert d’art spécialisé, 12 rue Pierre Mendès-France 27290 Freneuse-sur-Risle

tél./fax : 02 32 57 14 95, email jc.commenchal@orange.fr

frais : 19.136 % TTC en sus

Ordre

Désignation

Adjugé

11

Le "Jugement de Salomon", Allemagne ou France, fin du XVIe /tout début du XVIIe siècle. Médaillon en étain. Diamètre : 16,5 cm. La précision de la fonte dans les détails des personnages et de l'architecture est excellente - aucun autre exemplaire n'est apparu sur le marché depuis des décennies - un modèle identique est reproduit dans " Les étains de la collection Ritleng " de R. Forrer, édité par La Revue Alsacienne Illustrée, à Strasbourg, en 1905.

1 050 €

63

Paire de pique-cierge tripodes, Allemagne, XVIIe siècle. Base en forme de bagues superposées reposant sur 3 pieds boule, fût en balustres, large coupelle plate. Laiton. H : 54 cm.

680 €

66

Blason ajouré, Flandres ou Angleterre, XIXe siècle. Ecu armorié surmonté d'un heaume et d'un vautour. Décor de feuillages. Bois sculpté polychrome. HxL : 42x31 cm.

720 €

74

Couverts de chasse avec étui en cuir, XVIIIe siècle Couteau, pique à deux dents et fusil à système dévoilant une pincette en se dévissant. Manches en corne, montures en argent finement gravé, portant les initiales MK. L : 15,3-19 cm.

800 €

76

Couverts à découper avec manche en ivoire, XVIIe siècle Les deux s'encliquètent pour faciliter le transport. Les manches s'ouvrent à l'extrémité, dévoilant un compartiment de rangement. Fer et ivoire, usures fonctionnelles. Marque ER sur la lame du couteau. L : 39,8 et 33,4 cm.

580 €

79

Grand panneau à la chimère, Angleterre, fin du XVe siècle Vraisemblablement un élément de meuble, sculpté très en relief d'un étrange animal à tête d'homme, dans un décor végétal luxuriant. Chêne. Quelques rebouchages. HxL : 37x94 cm.

2 500 €

87

Grande cuiller de communauté, Pays-Bas, XVIIIe siècle Cuilleron gravé d'une scène villageoise ; long manche à décor végétal avec putti et mascaron, surmonté d'un voilier avec 3 marins. Argent (213 g), 3 poinçons (un lion suivi d'une clé avec un 2 entre les pattes, R133, un scorpion?). L : 40,5 cm.

550 €

99

Ange céroféraire, Italie, XVIIe siècle Charmant sujet en position de contrapposto, tenant de la main droite un luminaire en forme de corne d'abondance. Présence de crochets dans le dos pour la fixation des ailes. Bois sculpté doré et polychrome (reprises). Petits manques et accidents. Socle en piédouche rapporté (H : 9,5 cm). H de l'ange : 54 cm.

1 600 €

100

Saint Florian, Allemagne du Sud, XIXe siècle Le saint est sculpté en pied, vêtu et casqué à la romaine. Il tient dans sa main droite un baquet d'eau destiné à éteindre l'incendie d'une maison. Bois sculpté polychrome. H : 67,5 cm.

600 €

101

Peigne gothique en buis France, XVe-XVIe siècle Il est rare qu'un objet d'apparence fragile parvienne jusqu'à nous dans un état aussi remarquable, a fortiori lorsqu'il était destiné à un usage civil, comme c'est le cas ici. Outre ses deux rangées de dents, ce peigne est décoré de trois registres sculptés de fins motifs ajourés en arcatures et colonnades. La rosace centrale est entourée d'une devise gravée en relief, en caractères gothiques, "per voq servir". Buis sculpté. Etat de conservation exceptionnel ; toutes les dents des deux rangées sont présentes ; seules deux tirettes et leurs petits miroirs manquent au verso. HxL : 10,7x15,9 cm. Deux étiquettes de collection 702? et 745, un n° de coll 786 à l'encre au verso. Ancienne collection Charles Boucaud.

4 500 €

103

Sainte Anne et la Vierge, Est de la France/Allemagne fin du XVIe/début du XVIIe siècle Vêtue d'une longue robe nouée haut à la taille et retombant en plis cassés sur ses chausses en patte d'ours, portant une guimpe et un voile, Anne soutient Marie de sa main gauche ; à l'origine, celle-ci portait Jésus dans ses bras. Ce groupe au mouvement élégant est très représentatif des canons stylistiques du XVIe siècle, au niveau de l'organisation spatiale mais aussi du traitement des visages et des habits. Tilleul ciré, restes de polychromie. Evidement arrière comblé. Petits accidents et manques dont la main droite d'Anne, les mains de Marie et Jésus. Posée sur un socle postérieur. H : 73,5 cm.

3 600 €

106

Saint Florian, Allemagne du Sud, fin du XVIIIe siècle Vêtu d'une cuirasse à la romaine, par-dessus laquelle est jetée une longue cape retenue par une broche sur l'épaule droite, il porte de ses deux mains un seau de pompier. Bois sculpté polychrome. Manques au pied droit et au socle. H : 44 cm.

680 €

109

Tête de Vierge, France, XVIe siècle Il émane de ce beau visage un grand sentiment de douceur, avec peut-être une pointe de résignation. Le sculpteur a réussi un véritable tour de force en nous faisant partager l'admiration qu'il éprouve pour son sujet, mais sans pour autant négliger la représentation de son idéal féminin. Le tout avec une grande économie de moyens (détails limités à l'essentiel, plis aériens du voile), signe d'une parfaite maîtrise de son art. Bois sculpté polychrome (quelques reprises). Petits accidents. H : 27 cm.

4 650 €

110

Bacchus à la panthère, France, XIXe siècle Vêtu d'une peau de chèvre, il tient une grappe dans chaque main et port une couronne de pampres. Ce beau bronze reprend un modèle français du XVIe souvent attribué à tort à Barthélémy Prieur. Bronze à patine verte, belle reparure. Socle en marbre noir aux veines blanches. H totale : 24,5 cm.

1 550 €

111

Putto portant une urne, Italie, style du XVIe siècle Petite statuette représentant un enfant nu debout sur une terrasse plate. Un modèle en tout point identique figure dans les collections du Museo Nazionale de Florence. Bronze à patine verte. Socle en marbre rouge imitant du porphyre. H totale : 17,7 cm.

680 €

112

Sainte Catherine couronnée Allemagne du sud, XVIe siècle Très belle sculpture, décrivant un mouvement élégant encore renforcé par les profonds drapés de son habit. Coiffée d'une couronne majestueuse, ses longs cheveux retombant librement sur ses épaules, la sainte peut être identifiée à la roue cassée qui sort des plis de son long manteau. Tilleul ciré anciennement polychrome. Magnifique état de conservation, petits manques notamment aux extrémités des doigts. H : 78,5 cm.

2 800 €

114

Encrier Renaissance Venise, XVIe siècle Corps cylindrique orné d'une frise à trois mascarons ; trois pieds en forme de lion couché. Bronze. Petite fente en partie haute, sinon très bon état. H : 7 cm. Diamètre : 12 cm.

1 400 €

115

Sainte Anne et saint Joachim, France, fin du XVIIIe siècle Cette élégante paire de bustes est l'œuvre d'un excellent sculpteur qui a repris à son compte l'expressivité et le dynamisme caractéristiques du XVIIe. La mère de la Vierge porte un grand voile et une guimpe alors que son père est vêtu d'un habit rouge sur lequel est jeté un manteau à revers de fourrure. Tilleul polychrome, évidé à l'arrière. Reprises à la polychromie, sinon très bel état. H : 19 et 20 cm.

1 300 €

116

Façade de coffre gothique, France, fin XVe/début XVIe Décor de 4 grandes réserves à arcatures se terminant en plein cintre, de part et d'autre d'une réserve médiane, similaire mais plus petite. Serrure à moraillon rapportée mais d'époque, en fer repercé. Chêne. Rebouchages et traverse inférieure complétée. HxL : 51x150 cm.

900 €

119

Le printemps et l'été France, début du XVIIIe siècle Le printemps est symbolisé par une Vénus au panier de fleurs et l'été par une Cérès à la gerbe de blé. Les deux allégories adoptent une élégante position de contrapposto et leurs vêtements à l'antique dessinent de nombreux plis souples, bien dans l'esprit de l'art classique sous Louis XIV. Bronze, laque noire usée. Belle patine tirant sur le brun rouge. Terrasses carrées solidaires des sujets. Socles rectangulaires en bois noirci mouluré, avec bois de placage sur les quatre faces et incrustations de laiton. H : 26,5 (printemps) et 26,3 cm (été). H totale : 42,2 et 42,3 cm.

7 600 €

120

Baiser de paix Padoue, fin du XVe/début du XVIe siècle Ce modèle qui peut être attribué à Galeazzo Modella dit Moderno représente une Vierge à l'enfant dans une niche, dans un décor architectural de la Renaissance flanqué de saint Antoine et de saint Jérôme, le tympan abritant une résurrection du Christ. A l'arrière est fixée une prise en S se terminant par des enroulements. Bronze doré. Usures à la dorure. Au dos signature HOC.(...)O et ancien numéro de collection (388 répété) à l'encre. HxL : 10,7x6,3 cm. On retrouve des exemplaires de ce baiser de paix dans différents musées (entre autres Wallace Collection, Museo Civico de Padoue, British Museum, Cluny). Le Musée national de la Renaissance à Ecouen en possède un, identique au nôtre, comportant au verso l'inscription HO (...) MO, pour Hoc Opus Moderni, qui est considérée comme la signature du maître ; il est reproduit dans l'ouvrage " Images en relief, La collection de plaquettes du Musée national de la Renaissance " (2006, p. 63, petite vignette).

1 850 €

121

Saint Florian, Allemagne du Sud, XIXe siècle Le saint patron des pompiers est représenté dans une attitude très baroque. Il tient de la main gauche une lance à laquelle est fixée une bannière aux couleurs de la Bavière. Bois sculpté doré et polychrome. H : 46 cm.

600 €

126

Aiguière en casque. Allemagne, début du XVIIIe siècle Corps présentant une bague horizontale et des ressauts verticaux repris sur le pied ; large anse violonée ; anneau mouluré reliant le corps et le pied en cloche. Riche décor de lambrequins à fond amati. Laiton. Très bel état en dépit de quelques petits chocs. H : 21,8 cm.

800 €

128

Sellette à fût torsadé. France, XVIIe siècle Fût d'une grande élégance, grâce à l'alternance des couleurs et des tournages (en boules et anneaux en bas, en torsade en haut). Trois pieds boule. Base et plateau moulurés. Noyer, avec certains éléments cirés au naturel et d'autres noircis. Parfait état. H : 96 cm. Diamètre du plateau : 32,5 cm.

1 100 €

131

Chapelet fait de 20 têtes de mort en os, XIXe siècle Hauteur d'une tête : env. 3 cm.

500 €

131 B

deux memento mori en ivoire, fin XIXème ou début XXème siècle ?. H. 2.7 et 2.8 cm env.

550 €

134

Paire de chandeliers à pied en cloche, France, XVIIe siècle Fût tourné en anneaux et balustres inversés, profonde coupelle moulurée. Bronze. Réparation à un fût. H : 29 cm.

600 €

137

Bouche à feu d'artifice, XIXe siècle En forme de chien assis sur ses pattes arrière. Bronze. L : 20 cm.

550 €

139

Vierge de pitié Allemagne, 2e partie du XVe siècle Ce groupe présente bien des caractéristiques du gothique finissant. Marie est assise, emmitouflée dans un voile et un grand manteau décrivant une cascade de plis serviette. Elle se penche sur le corps de son Fils, dont le traitement est en partie naturaliste, en partie stylisé (visage émacié, traits horizontaux pour les côtes, ventre rebondi). Chêne ciré, traces de polychromie ancienne. Très bel état de conservation (quelques fentes) ; l'extrémité des pieds de Jésus a peut-être été refaite. H : 38 cm. Ce groupe se rapproche très largement, mais sans en être la copie, de la Vierge de piété attribuée au Maître du retable de Rimini (actif vers 1430-40 en Allemagne ou dans les Pays-Bas méridionaux) ou à son entourage et figurant dans les collections du Louvre (reproduite dans Les sculptures européennes du Musée du Louvre, Somogy/Musée du Louvre, 2006, p. 352- vignette en noir et blanc). Il pourrait être sorti de l'atelier du Maître, ou des mains d'un disciple. Il convient également de souligner que ce groupe adopte la même différenciation dans le traitement des visages que l'on observe dans la Vierge en albâtre du Louvre : les traits de Marie sont en effet d'une typologie habituellement plus tardive que ceux de Jésus, contraste qui renforce encore l'empathie émanant de cet étonnant groupe.

8 600 €

144

Cariatide d'applique de boiserie, France, XVIIe siècle Représentant un jeune homme vêtu d'une robe, les bras croisés. Bois de fruitier anciennement polychrome. Quelques bouchages et trous de xylophages. H : 90 cm.

580 €

145

Paire d'éléments de retable, France, XVIIe siècle Décor de grandes têtes de putto et d'ailes, base se terminant en enroulement. Tilleul. Anciennement dorés. Restaurations d'usage. HxL : 22x80,5 cm.

550 €

148

Bougeoir dans la tradition gothique France, XVIe siècle. Base plate, fût tourné en balustres et anneaux, binet à 2 épaulements et une lumière. Bronze. Restaurations à la base. H : 23,5 cm.

500 €

149

Buste d'empereur romain. Italie, XVIIe siècle Ces traits expressifs sont vraisemblablement ceux d'Aulus Vitellius (15-69). Ce buste se distingue notamment par un excellent niveau de finition, ainsi que par une grande précision jusque dans les moindres détails, au niveau du visage comme du vêtement. Quant à sa qualité d'exécution, elle est en tout point remarquable. Bronze, fonte à la cire perdue, patine brune. Magnifique reparure. Socle en piédouche solidaire. H : 24,7 cm.

9 400 €

153

Nativité, Italie du nord ou France, début du XVIIe siècle Grande plaquette où l'on voit Marie, sainte Anne et Joseph s'extasier devant Jésus. La scène, qui se déroule dans un riche cossu, est observée par trois putti ailés. Bronze à patine brune. HxL : 16,5x13 cm.

850 €

156

La déposition. Italie, XVIe siècle Joseph d'Arimathie, Marie-Madeleine et le Cyrénéen déposent le corps de Jésus, aux pieds de la Vierge, consolée par deux saintes femmes. Le sujet est très en relief, ce qui crée un grand effet de dramaturgie. Il s'agit d'un ancien baiser de paix, on voit encore le départ de la prise au dos. Bronze, anciennement argenté, fonte à la cire perdue. N° de collection au dos. HxL : 11,6x7,4 cm.

700 €

163

Dague de vénerie à lame damasquinée, France, XVIIIe siècle. Manche plaqué d'ivoire rapporté (manque une face). L : 34,5 cm env.

500 €

167

Buste de Corneille van Cleve par Caffieri, France, XIXe siècle Réplique du buste en marbre du grand sculpteur du XVIIIe qui se trouve au musée du Louvre. Terre cuite moulée à l'estamper. Accidents et cassures, qui ont été réparés. H : 63,5 cm.

820 €

180

Pilastre Renaissance, France, début du XVIe siècle Son riche décor finement sculpté - arcatures, rinceaux, couronne de fleurs de lys, contreforts, têtes d'angelot - entremêle des motifs gothiques et renaissants. La colonne centrale, au fût al candelabro, se termine par un chapiteau orné de feuilles d'acanthe sur lequel a pris place un ange en pied, sous un dais, et tenant un bâton gothique. Adoptant le langage décoratif si caractéristique de la première Renaissance française, cet élément architectural devait constituer l'extrémité d'une très belle balustrade de jubé. Chêne. Accidents et restaurations, trous de xylophages. H : 216 cm.

2 100 €

182

Croix avec médaillon en émaux champlevés. France, XIVe siècle Cuivre doré et émaux polychromes. HxL : 14,8x12,2 cm.

500 €

187

Tabatière en émaux peints, France, début du XVIIIe siècle Décor de scènes champêtres sur toutes les faces ; à l'intérieur du couvercle, deux portraits à la typologie XVIIe très marquée, de sainte Catherine et de saint Ferdinand. Emaux peints polychromes. Monture en bronze doré. Parfait état en dépit de légères usures sur le fond. HxLxP : 3,8x7,4x5,4 cm.

660 €

190

Narcisse s'admirant, Paris, XVIIIe siècle Charmante plaquette, finement peinte, regorgeant de détails amusants. Emaux polychromes peints, contre-émaillage bleuté. Fente. HxL : 4,9x8,7 cm.

650 €

192

Petit lustre à six bras, XVIIIe siècle Les bras portent chacun un réflecteur et un binet en tulipe, alors que la rangée supérieure compte six réflecteurs plus petits. L'élégant fût gravé se termine par une boule moulurée, avec une frise médiane gravée de motifs floraux et un gros gland. Laiton. Percé pour l'électricité. H : 35 cm. Diamètre : 43 cm.

2 100 €

195

Lustre flamand à 15 bras de lumière début du XIXe siècle Sur la rangée du bas, 10 bras de lumière à rinceaux avec binet mouluré en tulipe et réflecteur. Sur celle du haut, 5 bras de lumière et 5 bras de réflecteur en alternance. Fût tourné se terminant en bas par une demi-boule godronnée et un gland, en haut par une couronne de fleurs de lys et un anneau trilobé. Laiton fondu et tourné. Percé pour l'élec-tricité. Quelques fixations de bras réparées. H : 62 cm. Diamètre : 60 cm.

600 €

197

Paire de vitraux dans le style de la Renaissance Représentant un chevalier et une noble dame. Très beau travail de grisaille. Cadre en bois mouluré. HxL : 45x34,2 cm.

1 250 €

212

Vierge à l'enfant, France, XVIIe siècle. Huile sur toile. Porte une inscription " f(ecit) ce 12 mars 1698 " et une signature. Correctement restaurée. HxL : 86x99 cm.

2 800 €

214

Ecole française XVIIème siècle : l'arbre de Jessé Toile 130 x 122 cm env. (manque le chassis, toile collée sur un contreplaqué, accidents et restaurations)

1 550 €

215

Rue Neuve de Nancy où se font les joutes et les tournois...

Gravure de Jacques Callot, portant la mention " première épreuve avant l'adresse de SILVESTRE ", cachet à froid. HxL : 15,5x55 cm (hors cadre)

620 €

217

Cadre Louis XIII à guillochis, France, XVIIe siècle A décrochement, moulure de vue et moulure extérieure à guillochis. Bois noirci. HxL : 43,5x36. HxL de la vue : 24x16,6 cm.

620 €

221

Coffre à réserves peintes, Flandres, XVIIe siècle La base chantournée de ce coffre d'origine germanique est sculptée d'une frise d'écailles, motif qui est repris sur le chant du plateau à deux panneaux ainsi que sur la façade. Cette dernière est décorée de réserves géométriques richement moulurées, aux chants polychromes et au centre peint à l'imitation du marbre. Chêne polychrome, serrure en fer forgé. HxLxP : 73x123x59 cm.

700 €

222

Coffre Louis XIII en noyer, France, XVIIe siècle Deux panneaux moulurés en losange en façade, plateau en saillie retenu par deux pentures en fer battu. Noyer. Réparations et flipots, intérieur refait. HxLxP : 80x130x62 cm.

750 €

224

Credenza, Italie, dans le style du XVIIe siècle Pans coupés, 4 portes en façade, décor de panneaux à moulurations. A base d'éléments anciens. Noyer et bois de fruitier. HxLxP : 101x121x30 cm.

600 €

227

Tabouret pyramidal, France, XVIIe/XVIIIe siècle Quatre pieds chanfreinés reliés par entretoise carrée en ceinture. Bois de fruitier. H : 60 cm.

600 €

230

Chaise à bras, France, fin du XVIe siècle Piètement tourné en chapelet, entretoise simple en U, assise et dossier en bois, accotoirs larges et plats. Noyer. Restaurations au niveau de la ceinture. H : 113 cm.

950 €

233

Paire de chaises Louis XIII France, XVIIe siècle Piètement et entretoise en H à tournage en chapelet, à l'exception des pieds arrière, qui sont droits. Recouvertes de cuir brun postérieur (quelques clous manquent). HxLxP : 91x53x43 cm.

680 €

235

Petite table Louis XIII, France, XVIIe siècle Pieds tournés en balustres et posant sur des boules, reliés en partie basse par une entretoise en H de tournage similaire. Grand tiroir en ceinture. Plateau recouvert de cuir noir décoré au fer. Chêne et noyer. Plateau refait, peut-être une traverse de l'entretoise. HxLxP : 73,5x75x54,5 cm.

850 €

236

Petite table dite gateleg, Angleterre, XVIIIe siècle Piètement d'une grande élégance, avec 8 pieds tournés en fine colonne et reliés par des entretoises moulurées. 2 pieds pivotent pour soutenir les allonges du plateau ovale (90,5x105,5 cm une fois déplié). Tiroir latéral en ceinture. Chêne. Très bel état, restaurations minimes. HxLxP : 68,5x90,5x35 cm.

1 400 €

240

Petit bahut à plis serviette, France, en partie du XVIe siècle Deux portes en façade. Tous les panneaux à plis serviette sont d'époque gothique. Chêne, plateau en noyer. HxLxP : 106x122x29 cm.

1 000 €

240 B

Console en demi-lune à tournage en chapelet, XVIIe siècle. Le plateau en demi-cercle est posé sur trois pieds tournés en chapelet. En partie basse, une entretoise plate en ceinture suit la forme des contours du plateau. Trois pieds boule et deux masses cubiques. Chêne. HxLxP : 76x94x46,5 cm.

750 €

244

Grand saint Joseph en ivoire indo-portugais, XVIIe /XVIIIe siècle Le visage, d'une grande qualité de sculpture, est rehaussé par des touches de polychromie, notamment les yeux, la bouche, la chevelure et la barbe. Les plis et les motifs décoratifs des vête-ments sont soulignés de rehauts d'or. Posé sur un socle en bois rond, en forme de piédouche. Ivoire sculpté, avec polychro-mie et rehauts d'or d'époque. Bel état, petits manques aux doigts. Tête, mains et drapés droit et gauche rapportés mais d'origine. H : 27,2 cm (sans le socle).

3 900 €

246

Importante glace en bois doré, France, XVIIe siècle Le miroir biseauté au mercure - d'origine - est encadré par une très belle frise ajourée et sculptée de fleurs et de feuilles de rose, avec une frise de feuilles de laurier au centre. La qualité et la finesse de la sculpture sont remarquables. A noter que la magnifique dorure est parfaitement d'époque. Bois sculpté et doré. Très bel état, minuscules accidents, miroir légèrement piqué sur les bords. HxL : 120,5x101 cm.

9 950 €

246 B

Glace en bois et stuc doré à décor de coquille et plamettes. Espagne (?) fin XVIIIe 61 x 54 cm, glace biseautée. Restauration à la dorure

850 €

247

Grande glace en bois doré, France, XIXe siècle Encadrement de rinceaux feuillagés, avec une coquille en haut. Bois sculpté doré. Miroir biseauté. HxL : 135x110 cm.

700 €

248

Miroir Louis XVI, Est de la France, 2e partie du XVIIIe Plaques d'argent travaillées au repoussé et fixées par des clous en laiton. Décor d'oves, de pampres, de rosaces, de paniers, surmonté d'une corbeille de fleurs et de chutes végétales. Argent sur âme de bois. Petit manque au décor, fond changé. HxL : 48x44 cm.

1 500 €

249 B

beau miroir en bois doré surmonté d'une riche coquille, XVIIIème siècle. 98 x 68 cm

1 000 €

250 B

paire de chimères en bois naturel. Fin XIXème s. h. 75, l. 55, prof. 37 cm env. (petits acc. et restaurations)

1 200 €

252

Cheval cabré, Allemagne fin du XVIIIe siècle Elégant sujet, gracieux et dynamique. Riche harnachement de parade. Bois sculpté polychrome et doré (légères reprises). Recollages. HxL : 33x31 cm.

850 €

253

Apôtre au phylactère, France, dans le style du XVIe siècle Très belle expression, posture élégante, mise en valeur par le drapé de la tunique. Tilleul ciré. Petits manques et réparations (socle, arrière du cou). H : 77 cm.

850 €

256

Apôtre aux saintes Ecritures, France, XVIIe siècle Très élégante petite sculpture, en raison de la qualité de son exécution mais aussi d'un contrapposto magnifique. Albâtre sculpté. Petits manques dans les drapés, une main disparue, nez accidenté. H : 30,5 cm.

720 €

257

Ange de l'annonciation, Italie du Nord, XVIIe siècle De ce jeune homme vêtu à la romaine émane un grand sentiment de douceur. En dépit des manques, le magnifique mouvement qui l'anime reste très lisible. Bois sculpté polychrome (reprises), yeux en verre peint. Extrémités des pieds refaites, quelques trous de xylophages, les bras manquent. H : 45,5 cm.

850 €

258 B

Sainte Catherine d'Alexandrie, région d'Ulm, première partie du XVIe siècle. Au vu de la forme de la couronne, de l'ovale du visage, ainsi que des cheveux ondulés tombant sur les épaules, cette belle sculpture adopte l'iconographie en vigueur en Allemagne du Sud au tout début du XVIe siècle. Ce buste qui dégage une grande douceur porte encore l'empreinte du gothique finissant, notamment au niveau des plis à bec et d'une attitude quelque peu hiératique. Noyer sculpté et polychrome. Accidents et manques visibles, nombreuses traces d'insectes xylophages. Polychromie d'époque restaurée. H : 93 cm, socle compris.

1 300 €

262

Saint Florian, Allemagne, XVIIe siècle Belle représentation du saint en habit de soldat romain, avec un ample manteau servant d'arrière-plan à la scène de l'incendie. Tilleul sculpté polychrome. Evidé à l'arrière. Petits manques (au plumet, doigts de la main gauche) et réparations (au socle notamment). H : 86,5 cm.

1 400 €

264

Saint Venceslas, Allemagne du sud ou Europe de l'Est, XVIIe siècle Venceslas Ier est un roi de Bohême qui a vécu au début du Xe siècle. Le saint patron de la Tchéquie est représenté un sceptre à la main et en habit d'apparat, rehaussé de fourrure d'hermine pour le cache-col et le bas de la couronne. Bois sculpté. Polychromie, argenture et dorure restaurées, très bel état. H : 103 cm.

2 400 €

264 B

Sainte Catherine d'Alexandrie, France, XVIe siècle. La sainte est vêtue d'une somptueuse robe rouge aux parements dorés, le décolleté protégé par un cache-col lui aussi doré. Son visage est encadré par de longs cheveux bouclés, quelques mèches tombant jusque sur ses épaules. Elle porte un grand manteau bleu dont un pan lui sert de voile. Cette sculpture dynamique, incisive, est parfaitement dans l'esprit de la Renaissance française. Bois de fruitier et chêne sculpté. Polychromie reprise. H : 107 cm

1 800 €

267

Cuve de lavabo ayant appartenu à une abbaye cistercienne. XIIe - XIVe siècle. Bien qu'il s'agisse d'un objet utilitaire, destiné à un usage quotidien, cette grande vasque monolithe, de forme cylindrique, légèrement évasée, présente un décor simple mais d'inspiration indubitablement romane. En partie haute, deux moulures circulaires courent horizontalement sur tout le pourtour, au-dessus d'une troisième moulure, plus large. En partie basse, 18 têtes grotesques sculptées dans la masse sont disposées à intervalles réguliers sur toute la circonférence, à l'orifice des 18 canaux d'évacuation prenant naissance au fond de la cuve intérieure. Pierre calcaire dure (pierre de Montmoyen ?). Accidents d'usage, usures dues au ruissellement de l'eau. Certaines têtes pourraient avoir été retouchées à une époque ultérieure. Hauteur totale : 55 cm. Profondeur : 35 cm. Diamètre extérieur : 111 cm. Intérieur : 95 cm. Poids approximatif : 300 kg. Le piédestal moderne que l'on voit sur les photos ne fait pas partie de la cuve. bien que prônant une vie monastique toute de rigueur et d'austérité, selon la règle de saint Benoît, les moines cisterciens avaient coutume de construire un lavabo dans leurs monastères, à partir du XIIe siècle. Cette installation, qui pouvait être à ciel ouvert ou abritée sous un toit, leur permettait en effet de se purifier en se lavant les mains lorsqu'ils rentraient du travail aux champs, avant de pénétrer dans l'église pour prier ou dans le réfectoire pour prendre leurs repas. Ce lavabo était en fait une vasque alimentée en eau (principalement de source) par le haut. Comme elle était percée de plusieurs orifices, généralement prolongés par des écoulements en bronze, l'eau s'écoulait ensuite dans un bassin inférieur, dans lequel se faisaient les ablutions. A l'instar de toute l'architecture cistercienne, le décor est toujours placé sous le signe de la rigueur et de l'austérité. Rien ne doit en effet rappeler aux moines la vie extérieure, ni stimuler leurs sens. Sculptures et peintures pourraient nuire à leur sérénité. L'Abbaye du Thoronet (Provence) conserve encore le bâtiment qui abritait le lavabo, mais sa cuve a malheureusement été remplacée. On peut néanmoins constater que l'eau arrivait dans la cuve par le haut, qu'elle s'écoulait ensuite par des goulottes en bronze jusque dans le bassin servant aux ablutions. La cuve de l'Abbaye d'Aubazine (Corrèze) ressemble beaucoup à la nôtre, les têtes en moins. Le lavabo à proprement parler ayant disparu, elle est désormais utilisée en bassin de jardin, avec une croix et une base qui n'avaient pas de raison d'être à l'origine.

20 000 €

268

Saint Florian, Allemagne du sud, fin du XVIIe siècle Le saint patron des pompiers est habillé à la romaine, avec un magnifique casque à plumet. Son visage avenant est souligné par des moustaches très Louis XIII. De la main droite, il déverse un seau d'eau destiné à éteindre un incendie, et tient un grand étendard de la gauche. Bois sculpté. Polychromie, argenture et dorure d'époque (très légères reprises). Très bel état de conservation. H : 72 cm. Console en bois sculpté doré d'inspiration XVIIIe siècle. H : 29 cm.

2 700 €

269

Paire d'appliques gothiques Allemagne du Nord, XVIIe siècle Beau modèle, d'une forme peu courante. Un grand bras en S, à fût de section octogonale et décor de rinceaux, soutient deux coupelles moulurées accueillant une pique chacune. Laiton. Renfort à une fixation murale, manques à la lèvre d'une coupelle, piques remplacées. HxL : 32x38 cm.

2 000 €

270

Chandelier gothique, France ou Flandres, XVe siècle Pied et coupelle en cloche à gradins ; fût portant 3 nœuds moulurés séparés par de petites bagues en relief, le nœud médian étant plus large que les autres. Bronze fondu et tourné. Platine de chandelle et pique en fer forgé. H : 32,5 cm.

1 700 €

277

Paire de bras de lumière Allemagne du Nord XVIIe siècle Forme d'inspiration gothique, avec un bras en S à décor végétal et fût de section hexagonale ainsi qu'une large coupelle moulurée accueillant un binet tulipe. Laiton. Parfait état. HxL : 33x25 cm.

1 000 €

278

Paire d'appliques, France, fin du XVIIe siècle Bras en balustre à nœud central, incurvé, sur une console, base murale circulaire moulurée. Bronze. HxL : 23x21,3 cm.

1 000 €

283

Grande torchère tripode, France, XVIIe siècle Décor de feuilles d'acanthe sur le pied, le fût et la coupelle ; fût tourné en boules et balustres, agrémenté de trois têtes d'ange en partie basse. Bois sculpté polychrome et doré. Reprises à la laque et à la dorure. La base a peut être été refaite. H : 179 cm.

1 100 €

295

Monumental landier en fer forgé du XVIIe siècle Deux réchauffe-bol au sommet des montants, et deux autres soutenus par des bras pivotants ; nombreux supports, anneaux et crochets, dont certains sont mobiles. Il est entièrement décoré d'enroulements et de motifs géométriques gravés à la main. Poinçon " PDC " répété sur les pieds (vraisemblablement la marque du forgeron). L'inscription " ABFF " est gravée sur la traverse inférieure (peut-être une marque de propriété). Fer forgé, excellent état. HxL : 181x145 cm. Un modèle similaire, mais donné du XVIe siècle, figure dans les collections du Museo Bagatti Valsecchi à Milan.

2 200 €

similaire:

Dijon hotel des ventes victor hugo iconDijon hotel des ventes victor hugo

Dijon hotel des ventes victor hugo iconDijon hotel des ventes victor hugo

Dijon hotel des ventes victor hugo iconSadde Hôtel des Ventes de Dijon sarl

Dijon hotel des ventes victor hugo iconComment jouer le théÂtre de victor hugo ?

Dijon hotel des ventes victor hugo iconRésumé de ' Le dernier jour d'un condamné' de Victor hugo

Dijon hotel des ventes victor hugo iconEst né le 26 Février 1802 à Besançon en France. Poète, romancier...

Dijon hotel des ventes victor hugo iconHÔtel des ventes de pontoise

Dijon hotel des ventes victor hugo icon‎‎ hotel des ventes de draguignan

Dijon hotel des ventes victor hugo iconÀ l’Hôtel des Ventes de Rennes

Dijon hotel des ventes victor hugo iconSarl hotel des ventes giraudeau








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com