Les définitions des termes et locutions








télécharger 2.14 Mb.
titreLes définitions des termes et locutions
page1/50
date de publication21.01.2020
taille2.14 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   50

LES DÉFINITIONS DES TERMES ET LOCUTIONS





A


A,


  1. Le point A est employé en céphalométrie.


Voir : Point A.

- AB-, préf.
Indique la source (de), l’origine (tirer de, sortir de).
(7.0) Indique la provenance, l’origine.
AAO, sigle
(8.0) Sigle désignant l’American Association of Orthodontists.
ABO, acro.
(8.0) Acronyme signifiant American Board of Orthodontics.
AN-, préf.
Marque la négation (pas) ou la privation (sans).
(7.0) Préfixe. Indique la privation, la négation ou l’absence.
ABAISSE-LANGUE, n.m.
(2.0) Petite palette de bois ou de métal servant à abaisser la langue.
ABAISSEMENT, n.m. (du plancher buccal)
(7.0) Intervention chirurgicale qui consiste à dégager l’alvéole mandibulaire de façon à en augmenter la hauteur relative en abaissant les insertions des muscles du plancher buccal sur le versant lingual de la mandibule.
ABAISSEUR DE TENSION, n.m.
(5.3) Produit vaporisé à la surface d’une empreinte ou d’une maquette de cire pour diminuer l’angle de contact du matériau de moulage, ce qui favorise un bon mouillage.
ABBÉ, n. prop.

(7.0) Plasticien français qui a développé des méthodes chirurgicales de traitement des fissures labiales. On emploie encore aujourd’hui une méthode qui consiste à se servir d’un lambeau pédiculé pour reconstruire la peau des lèvres.
ABCÉDÉ, E, adj.
Qui se transforme en abcès ou qui donne lieu à un abcès.
ABCÈS, n.m.
(7.0) Accumulation de pus formant une dilatation douloureuse des tissus, créée par la destruction des tissus.
ABCÈS ALVÉOLAIRE CHRONIQUE, n.m.
(3.0) Réaction inflammatoire à une infection pulpaire et à la nécrose, caractérisée par un début insidieux, avec peu ou pas d’inconfort, et l’élimination intermittente de pus par une fistule.
ABCÈS GINGIVAL, n.m.
(1.1) Abcès qui s’est formé dans la région marginale de la gencive.
ABCÈS PARODONTAL, n.m.
(1.1) Abcès qui se trouve dans les tissus parodontaux profonds.
(3.0) Réaction inflammatoire qui a comme origine le parodonte; généralement caractérisée par un début rapide, une douleur importante, de la sensibilité à la pression sur la dent, une formation de pus et de l’enflure; fréquemment causée par un corps étranger et associée à une dent vitale.
ABCÈS PÉRIAPICAL, n.m.

(2.0) Collection de pus autour de l’apex d’une dent.

ABCÈS PÉRIAPICAL AIGU, n.m. (abcès alvéolaire aigu, abcès dento-alvéolaire) 

(3.0) Réaction inflammatoire aiguë à la suite d’une infection pulpaire et de la nécrose, caractérisée par un début rapide, une douleur importante, une sensibilité à la pression, une formation de pus et même une enflure importante des tissus environnants.

ABCÈS PHOENIX, n.m.

(3.0) Exacerbation aiguë d’un abcès chronique.

ABCÈS PULPAIRE, n.m.

(3.0) Accumulation de pus à l’intérieur de la pulpe liée à la présence de microorganismes.

ABDUCTEURS, adj.

Se rapporte à un membre ou à une partie d’un membre qui, dans son mouvement, s’éloigne de la ligne médiane du corps.

(7.0) Se dit du muscle qui produit une abduction, par exemple: muscle abducien qui produit l’abduction des globes oculaires.

ABERRANT, ANTE, adj.

Qui s’écarte de la normalité, anormal.

(4.0) Variation ou déviation de la forme, de la localisation ou du cours normal.

ABERRATION, n.f.

Déviation d’un chemin ou d’une condition normale.

ABFRACTION, n.f.

(2.1) Usure dentaire pathologique, généralement dans la portion cervicale des dents au buccal. Les contraintes mécaniques sur les dents semblent jouer un rôle important dans l’étiologie de cette usure. Le brossage excessif n’est pas le facteur premier de cette usure.

(5.0) On appelle ainsi l’usure localisée au collet des dents; elle est provoquée par l’application de forces excessives lors d’un traumatisme occlusal.

(5.2) Terme que définit la loi sur les poudres composites. Phénomène de micro-fractures au premier point de contact entre deux matériaux différents (en termes de module d’élasticité), lorsque, collés ensemble, ils subissent un stress trop grand. Autour d’un implant, ce phénomène se traduit par une perte osseuse en forme de U au sommet de la crête.

ABLATION, n.f.

(0.0) Réduction d’un tissu ou d’un organe.

(2.0) Action d’enlever.

(7.0) Le fait d’enlever une structure anatomique.

ABRASIF, IVE, n.m. ou adj.

Corps dur utilisé pour polir (exemple : diamant, carborundum, ponce, rouge d’Angleterre, etc.).

(1.0) Se dit d’un produit ou d’un instrument qui a pour effet d’égratigner, d’user la surface de la dent. Par exemple, un dentifrice abrasif.

(1.1) Matière dure et granuleuse, par exemple de la silice ou de la pierre ponce, dont on se sert lors d’une prophylaxie pour nettoyer et polir les dents.

(2.1) Substance de dureté élevée, susceptible d’user une autre substance. Les abrasifs se présentent comme tels (pierre ponce), collés sur un support (disques sablés) ou incorporés dans un liant (pointes à polir).

(5.0) Toute substance utilisée pour nettoyer, user ou polir. Les substances suivantes sont utilisées :

  1. Pâte diamantée pour polir la porcelaine;

  2. Pierre ponce pour polir l’acrylique;

  3. Papier sablé (émeri) ou au carborundum pour dégrossir;

  4. Oxyde d’aluminium : jet de sable.

ABRASION, n.f.

(1.1) Usure mécanique de la surface de la dent par frottement ou grattement.

(2.1) Processus d’usure. Usure dentaire pathologique, généralement sur les surfaces buccales, causée par un corps étranger abrasif, appliqué fréquemment par le patient lui-même (pâte dentifrice, cure-dents).

(5.0) Action d’user par frottement ou grattement. On classe aussi le mot usure selon son origine: en dentisterie, on nomme abrasion l’usure des dents provoquée par l’action mécanique telle que celle de la brosse à dents. On nomme attrition l’usure des dents provoquée par le frottement des dents les unes contre les autres. On nomme érosion l’usure des dents provoquée par l’action chimique de certaines substances telles que l’acide citrique contenu dans les fruits citrins. On nomme abfraction l’usure localisée au collet des dents provoquée par l’application de forces excessives d’une occlusion traumatique.

(5.3) Usure de la surface d’une substance par une autre substance par égratignure, creusage ou ciselage, ou par d’autres moyens mécaniques.

ABSORBANT, ANTE adj.

(2.0) Qui absorbe. Un tissu absorbant.

ABSORPTION, n.f.

Pénétration d’un liquide ou d’autres substances dans la peau, les muqueuses ou les vaisseaux.

(0.2) Le passage du médicament à partir de son site d’administration jusqu’à la circulation sanguine.

AC-, AD-, préf.

Indique la direction (à, vers).

ACANTHOLYSE, n.f.

(4.0) Dissolution des attaches entre les couches de cellules de l’épithélium squameux stratifié. Retrouvé dans le pemphigus vulgaris durant la formation de la vésicule.

ACANTHOSE, n.f.

(4.0) Lésion cutanée caractérisée par l’épaississement hyperplasique du corps muqueux de malpighien.

ACATALASIE, n.f.

(4.0) Déficience sanguine ou tissulaire de l’enzyme catalase, causant parfois des ulcérations buccales et la destruction de l’os alvéolaire.

ACCÉLÉRATEUR, n.m.

Produit chimique augmentant la rapidité d’une réaction chimique, d’une combinaison, d’une unification ou d’un durcissement, le plus souvent par catalyse. On utilise des accélérateurs pour la prise de certains matériaux à empreinte: plâtre, hydrocolloïdes, élastomères.

(2.2) Substance utilisée en faible proportion, qui accroît la vitesse d’une réaction chimique. Elle peut ou non être chimiquement altérée à la fin de la réaction.

ACCESSOIRE, adj.

Qui vient avec ce qui est principal; secondaire, mineur, sans importance.

(7.0) Ce qui est secondaire ou complémentaire, par exemple : glande salivaire accessoire.

Voir : Canal accessoire, foramen accessoire.

ACCESSOIRE, n.m.

(5.1) Instrument qui ne fait pas partie intégrante d’une machine. Le paralléliseur comporte un jeu de six accessoires servant à analyser, évaluer, jauger, marquer ou modifier le modèle d’étude ou de travail :

  1. une tige d’analyse;

  2. un ciseau à triple tranchant;

  3. une tige de carbone (mine de crayon);

  4. trois jauges de rétention.

Voir : Paralléliseur.

ACCOUTUMANCE, n.f.

(0.2) Diminution de la réponse de l’organisme, qui survient à la suite de l’administration répétée d’un médicament.

ACCRÉTION, n.f.

(4.0) Processus d’agglomération d’éléments inorganiques, solides ou fluides.

ACELLULAIRE, adj.

(4.0) Qui n’est pas formé de cellules au cloisonnement distinct.

ACIDE, adj.

Qui présente un pH inférieur à 7.

ACIDE DÉSOXYRIBONUCLÉIQUE, n.m.

(4.0) Acide nucléique qui constitue le matériel génétique des cellules.

ACIDE LACTIQUE, n.m.

(1.1) Acide fort principalement responsable de l’abaissement du pH de la plaque dentaire et, par conséquent, de la déminéralisation de l’émail.

(5.0) Produit de catalyse dont l’accumulation dans un muscle peut causer un désordre et produire une douleur.

ACIDE URIQUE, n.m.

Métabolite du fonctionnement musculaire dont l’accumulation cause une douleur excessive. Métabolite de l’urée retrouvé dans les tissus et articulations, dont l’accumulation peut mener à la goutte.

(0.2) Un des produits de dégradation des protéines dans l’organisme.

ACIDIFIER, v.

Rendre ou devenir acide.

ACIDITÉ, n.f.

Qualité acide d’un corps qui s’exprime par l’exposant de l’hydrogène (pH).

ACIDOGÉNIQUE, adj.

(1.1) Se dit des microorganismes de la plaque dentaire capables de produire des acides.

ACIDULER, v.

Rendre le goût ou l’arôme légèrement acide par réaction chimique.

ACIDURIQUE, adj.

(1.1) Se dit des microorganismes de la plaque dentaire capables de croître dans un milieu très acide.

ACKERS, n. prop.

Nom de celui qui a développé le crochet ayant un appui et deux bras, un lingual et l’autre buccal.

ACOUPHÈNE, n.m.

(2.0) Sensation auditive pathologique.

ACQUIS, E, adj.

Se dit d’une affection accidentelle ou étrangère (par opposition à maladie congénitale).

(7.0) Se dit d’une condition ou d’une maladie par opposition à une condition ou une maladie héréditaire ou congénitale.

ACROMÉGALIE, n.f.

Hypertrophie osseuse due à une affection de l’hypophyse (crâne très développé, macroglossie et macrochéilie).

Syn. : Gigantisme.

ACRYLIQUE, adj.

Se dit d’un type de résines synthétiques, dont le monomère contient un acide acrylique (CHO) ou l’un de ses dérivés.

(5.0) Composé dérivé de l’acide acrylique. Les résines acryliques sont des dérivés très connus et utilisés en prothèse dentaire fixe pour la fabrication des restaurations temporaires ou provisoires. La restauration temporaire est obtenue à partir d’un mélange de poudre contenant les polymères et le liquide contenant le monomère ou acide acrylique. L’acrylique est aussi utilisé dans la fabrication des appareils amovibles en prothèse et en orthodontie. Les résines acryliques peuvent être auto-polymérisables ou polymérisables à la chaleur.

(8.0) Il y a aussi des acryliques photo-polymérisables.

ACTH, sigle

(0.2) Identifie une hormone sécrétée par le lobe antérieur de l’hypophyse qui agit sur le cortex surrénal de façon à stimuler la production cortico-surrénalienne. Ce sigle provient des termes suivants : Adréno. Cortico. Thropic. Hormone.

Syn. : Corticothrophine. Cosynthrophine.

ACTINOBACILUS ACTINOMICETEM COMITANS, n.m.

(1.1) Bactérie anaérobique qui joue un rôle primordial dans le développement des parodontites graves, comme la parodontite pré-pubertaire et la parodontite juvénile.

(4.0) Microorganisme spécifique à la maladie parodontale.

Peut se dire aussi : ACTINOBACILLUS ACTINOMICETEMCOMITANS.

ACTINOMYCÈTE, n.m.

(4.0) Bactérie filamenteuse, ramifiée, ressemblant aux champignons microscopiques, que l’on trouve dans le sol, l’eau et la matière en décomposition.

ACTINOMYCOSE, n.f.

(4.0) Infection chronique causée par des bactéries appartenant au genre actinomyces, qui atteint l’homme et les animaux (bovidés), caractérisée par des lésions d’aspect tumoral, avec formation d’abcès de la peau et, plus rarement, des organes internes (poumons, tube digestif).

ACTIVATEUR, n.m.

Appareil d’orthodontie assurant l’exécution de mouvements corrigés de la mandibule.

(5.3) Substance qui réagit avec un initiateur chimique dans le but de déclencher une réaction, la polymérisation par exemple.

(8.0) Type d’appareil orthodontique dont la fonction est d’exercer des forces orthodontiques et orthopédiques sur les dents et les maxillaires en modifiant la posture mandibulaire. Ensemble d’activateurs: bronateur, frankel, bimler, etc. Aussi appelé appareil myo-fonctionnel.

ACTIVATION, n.f.

(1.1) Action de déplacer un instrument sur la surface dentaire.

(8.0) Action de déformer une partie d’un appareil orthodontique, qu’il soit mécanique ou élastique, dans le but de créer ou de modifier la force appliquée soit sur une ou plusieurs dents, soit sur un maxillaire ou deux segments osseux. Force ou moment d’une force générée par l’activation (gr, gr/mm).

ACUPUNCTURE, n.f.

Thérapeutique d’origine chinoise à base de piqûres sur certains points du corps réunis sur des lignes appelées méridiens.

ACYCLOVIR, n.m.

(4.0) Purine synthétique acyclique possédant une activité antivirale contre le virus de l’herpes simplex.

ADAMANTIN, INE, adj.

Qui a la dureté ou l’éclat du diamant; qui constitue l’émail de la dent.

(8.0) Relatif à l’émail. Exemple: sac adamantin.

ADAMANTINOME KYSTIQUE, n.m.

Épithéliome kystique multiloculaire de la mandibule, ayant une très lente évolution, pouvant devenir très volumineux et, ayant aucune tendance à la généralisation.

ADAMS, C.P., n. prop.

Orthodontiste irlandais (1804-1878) qui a donné son nom à un crochet souvent utilisé en orthodontie (crochet Adam’s).

ADAPTER, v.

(2.0) Unir, réunir.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   50

similaire:

Les définitions des termes et locutions iconLes définitions des termes et locutions

Les définitions des termes et locutions iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

Les définitions des termes et locutions iconI généralités sur les polymères définitions

Les définitions des termes et locutions iconTable des définitions

Les définitions des termes et locutions iconI. Proposition du sujet
«Les termes tourisme et touriste furent utilisés officiellement pour la première fois par la Société des Nations pour dénommer les...

Les définitions des termes et locutions iconRecherche de la perfection dans les formes, la géométrie, équilibre...
«Aie le courage de te servir de ton propre entendement, telle est la devise des lumières»

Les définitions des termes et locutions iconDassault Systèmes choisit la solution ips de TippingPoint pour la protection de son réseau
«Corporate». Objectif : réorganiser les échanges entre les différents sites et instaurer des standards en termes de réseau, de sécurité...

Les définitions des termes et locutions iconPartie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5

Les définitions des termes et locutions icon8. Bibliographie Glossaire de tous les termes atm

Les définitions des termes et locutions iconProcès-verbal des DÉlibérations
«Seyssins ensemble» a bien compris qu’il existait un droit de retouche et de modification entre les termes tenus lors des conseil...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com