Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009








télécharger 37.53 Kb.
titreLettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009
date de publication29.03.2017
taille37.53 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
Lettre d’information de la SFES # 95 – Octobre 2009

 

Si vous disposez d’informations qui mériteraient de se trouver dans ces lignes n’hésitez pas à nous les communiquer : troglo21@yahoo.fr

 

 

--- SFES ---

 

Le 32ème congrès de la SFES qui s’est tenu du 3 au 5 octobre à Rumelange (Luxembourg) a rassemblé une cinquantaine de participants venus de 8 pays européens. Le programme et les résumés des conférences peuvent être consultés sur le site internet du congrès : http://www.sfes-congres.lu/files/PROGRAMME_SFESCONGRES.pdf

 

Les personnes qui souhaitent commander les actes (en souscription) peuvent encore le faire en adressant un chèque de 15€ à l’ordre de la SFES à l’adresse suivante :

Denis Montagne

8 rue Budé

75004 Paris

 

--- PUBLICATIONS ---

 

GROTTE, CAVERNE, SOUTERRAIN

La revue Hippocampe consacrait son dernier numéro au thème Grotte, Caverne, Souterrain

Au sommaire :

Récit inédit de Marie-Laure Hurault, Empreintes | Dessins inédits d'Alberto Giacometti | Georges Bataille à Lascaux (photographies) | L'exploration picturale de Per Kirkeby | Sur François Augiéras, entretien avec Paul Placet | Hommage à Augiéras à la Biennale de Venise | L'Ermite et le vagabond, texte inédit sur Augiéras de Joël Vernet | Catacombes de Jana Sterbak | Louvre is my studio | Les Carnets du sous-sol de Dostoïevski : l'embarras d'une lecture invraissemblable, par Jindra Kratochvil | Voici comment vivent les troglodytes de Saint-Germain-des-Prés | Lascaux de Gérard Collin-Thiébaut | Les monstres de Bomarzo, par André Pieyre de Mandiargues | Grottes et cavernes : utérus de la terre mère | La réception du Merzbau par Gwendolen Webster | Notes pour la reconstruction du Merzbau par Peter Bissegger | Auguste Salzmann et la quête de l'origine, par Lise Brossard | Cripta de Parmiggiani, par Gwilherm Perthuis | Marcheur de Wajdi Mouawad, par Isabelle Patroix | Monde troglodytique, imaginaires, littératures et architectures | Rhizomes de Michael Jarrell, de Peter Szendy...

http://www.revue-hippocampe.org/index.php/News/HIPPOCAMPE-1/2009-SOMMAIRE.html

 

 

DER ERDSTALL

Au sommaire de la revue Der Erdsall publié par nos collègues allemands :

· Vom Erdstall zum Karner – Der Wandel der Jenseitsvorst. im christl. Mittelalter
· Erdställe und unterirdische Gänge im Lkr. Ebersberg
· Erdstall beim Anwesen Schiermeier in Kellerberg, Lkr. Passau
· Wasserstollen "Beim alten Breu" Eppenschlag, Lkr. Freyung-Grafenau
· Marbach und Kleinarmschlag, Lkr. Freyung-Grafenau
· Der Erdstall hinter dem alten Rathaus in der Stadt Viechtach im Lkr. Regen
· Erdställe und ähnliche Objekte südlich der Donau
· Das unterirdische Gangfragment nahe der Pfarrkirche in Birkfeld, Austria
· Das Haberler Erdstallfragment bei Riegersbach-Reinberg, Steiermark, Austria
· Neue archäol. Forschungsergebnisse aus der Oststeiermark im Jahre 2008
· Ein Erdstall in Pipinsried in der Penzel-Chronik anno 1745
· Neurlicher Hinweis auf einen unterirdischen Gang in Sigmertshausen
· Die Lengenfelder Zwergellöcher
· Aus dem Archiv – Freundesldorf, Hermannsgrub
· Kurzberichte, Tagungen und Exkursionen

http://www.erdstall.de/info.php

 

PIERRES DU PATRIMOINE EUROPÉEN - ECONOMIE DE LA PIERRE DE L'ANTIQUITÉ À LA FIN DES TEMPS MODERNES

Publié par Blary F., Gely J-P., Lorenz J. aux éditions du CTHS l’ouvrage « Pierres du patrimoine européen - Economie de la pierre de l'antiquité à la fin des temps modernes » (2008) présente une multitude d'articles dont certains ont un caractère "souterrain" (extraction de la pierre, carrières souterraines, etc...). Il s’agit des actes du colloque international de Château-Thierry (Aisne-France), réunissant les travaux de recherche de géologues, géographes, historiens, archéologues etc. ...

Présentation de l'éditeur
Notre perception du patrimoine européen est indissociable d'un matériau, la pierre. Son exploitation plusieurs fois millénaire, ses usages multiples dans la construction de bâtiments humbles ou somptueux mais aussi dans la voirie, la fabrication d'objets ou de produits dérivés en font une des composantes essentielles de notre identité commune. Les actes du colloque international de Château-Thierry rassemblent les résultats de recherches menées par des spécialistes issus de nombreux champs disciplinaires et d'horizons variés. Géologues, archéologues, architectes, historiens font progresser notre connaissance des pierres du patrimoine européen en abordant, dans un espace qui s'étend des Pays-Bas à la Grèce, des sujets aussi divers que la production des sarcophages mérovingiens, l'approvisionnement des grands chantiers - ceux des temples et des cités antiques, des cathédrales et des châteaux - ou encore la problématique actuelle de restauration des monuments anciens.

478p

ISBN: 978-2735506675

 

LES MUCHES. SOUTERRAINS-REFUGES DE LA SOMME 

Par Hugues C. Dewerdt, Guillaume Paques, Frédérick Willmann

Présentation par l’éditeur :

Les souterrains-refuges de la Somme, implantés dans tout le département, sont encore très présents dans la mémoire collective picarde. Recelant autrefois nombre de trésors, comme des cloches et des carrosses en or, ce riche et ancestral patrimoine nourrit depuis toujours les légendes populaires. Aujourd’hui inaccessibles au public, ils demeurèrent ouverts jusqu’à la seconde guerre mondiale, période durant laquelle ils constituèrent un refuge providentiel.
Leur inventaire et leur étude, menés par les auteurs depuis plus de dix ans, permettent aujourd’hui de mieux comprendre ce que furent ces muches, à la fois retraites sûres en cas de conflits et caches éprouvées pour certains biens jugés précieux.
Les auteurs nous invitent ici à découvrir ce monde souterrain composé de plus de 30 réseaux. On appréhende la réalité de ces refuges et on prend pleinement conscience de l’effort et de l’ingéniosité déployés pour leur creusement.

Dewerdt est architecte du patrimoine, diplômé de l’Ecole de Chaillot (CHEC). Guillaume Paques est maître certifié et diplômé en histoire et archéologie de l’université de Lille III. Frédérick Willmann est géotechnicien, diplômé de l’université de Lille I en sciences et techniques. Tous trois font, entre autres, partie du Groupe d’études des villages souterrains du nord de la France.

Parution septembre 2009 - ISBN/EAN : 9782849107546 - Prix : 22,00 €
Nombre de pages : 176 - Format : 165 x 235 mm

 

 

VINGT MILLE LIEUX SOUS LES TERRES

Sous la direction de Pierre von Meiss et Florinel Radu

Sujet : De mémoire d’homme, aucune époque avant la nôtre n’a connu un tel développement de l'espace public souterrain. Avec le renchérissement et la raréfaction des terrains en situation urbaine, le volume enterré construit devient peu à peu comparable à celui qui émerge. Les architectes sont donc de plus en plus confrontés au défi de la construction souterraine, longtemps déléguée aux seuls ingénieurs, et l’aspect "contre nature" du séjour sous terre ainsi que l’impact de ces interventions sur la ville exigent d’eux des compétences particulières.

L’originalité de cet ouvrage est de cerner la problématique en abordant les questions pertinentes pour valoriser l’architecture en milieu souterrain et pour développer des stratégies de projet capables de transformer ces espaces hostiles en lieux accueillants.

Sommaire :

Avant propos - Vertus du souterrain - Offre et demande d’espace souterrain - Usage à travers les époques - Le souterrain au quotidien - Paradoxe des ambiances souterraines - Le projet du souterrain - Statique, techniques de construction et forme du souterrain - Entre le dessus et le dessous - Les lumières du métro - La cohérence verticale - Impact de la construction souterraine - Stratégies du projet souterrain - Auteurs.

ISBN: 2-88074-535-7
2004, 170 pages, 22x23 cm, imprimé en quadrichromie, 300 illustrations, relié.

De larges extraits sont disponibles sur http://books.google.be/books?id=GRv3bcAtb_QC&printsec=frontcover&dq=souterrains&lr=&hl=fr#v=onepage&q=&f=false

 

 

 

--- MANIFESTATION ---

 

JOURNEES DE LA CRAIE

Les Journées de la Craie se sont tenue du mercredi 7 au vendredi 9 octobre 2009 à Pernes-en-Artois. Elles avaient pour objectif d’exposer l’état des connaissances et les différents enjeux se développant autour de la Craie.

Forums, nombreux stands, démos, animations

Information : www.subartesia.net 

 

 

 

 

--- DANS LA PRESSE ---

 

ACCIDENT DE MINE EN POLOGNE: LE BILAN S'ALOURDIT À 13 MORTS, DEUIL NATIONAL

(AFP) – 18 sept. 2009

VARSOVIE — Le bilan d'une explosion de méthane vendredi dans une mine de charbon du sud de la Pologne s'est alourdi à 13 morts tandis que le président Lech Kaczynski a décrété un deuil national, a-t-on indiqué samedi de source officielle.

Douze mineurs ont été tués sur le coup ou sont morts aussitôt après la catastrophe qui s'est produite dans la mine de charbon de Wujek-Slask à Ruda Slaska en Silésie (sud). L'un des mineurs grièvement brûlés a succombé à ses blessures samedi. Sur les 41 mineurs hospitalisés, 17 se trouvaient samedi dans un état "grave" et 7 dans état "très grave", a indiqué la cellule de crise locale.

Le président polonais Lech Kaczynski a décrété samedi un deuil national jusqu'à lundi matin. Les drapeaux ont été mis en berne, les spectacles et les distractions populaires du week-end ont été annulés.

Une explosion suivie d'un incendie s'était produite vendredi matin à 1.050 mètres de profondeur. 29 mineurs blessés ont pu remonter à la surface par leurs propres moyens et d'autres ont été évacués par des secouristes, selon Andrzej Bielecki, porte-parole de la mine Wujek-Slask.

Une commission d'enquête a été constituée pour déterminer les causes exactes de l'incendie qui a pu être maîtrisé vendredi.

Il s'agit de l'accident de mine le plus meurtrier en Pologne depuis celui de la mine Halemba, située aussi à Ruda Slaska, où un coup de grisou avait tué 23 mineurs en novembre 2006. Plusieurs responsables de la mine ont ensuite été mis en examen pour négligences et comparaissent toujours devant la justice.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

 

UN DEMI-MILLION DE CHAUVES-SOURIS PRISES DANS LA TOILE

Sur YouTube, une vidéo montre le vol spectaculaire de 500 000 chauves-souris à leur sortie d’une caverne.

 

Tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux chauves-souris savent que ces petits mammifères volants appartenant à l’ordre des chiroptères ne sortent de leur abri qu’à la tombée de la nuit. Parvenir à les filmer lors de ces sorties représente tout un défi pour les scientifiques, d’autant plus lorsqu’on sait que l’usage de projecteurs perturbe leur comportement.

Une équipe des universités de Salem et Boston a pourtant relevé le gant, réussissant à filmer le vol spectaculaire de 500 000 chauves-souris à leur sortie d’une caverne naturelle nommée Carlsbad, située au Nouveau-Mexique. Pour y arriver, les savants ont utilisé plusieurs caméras infrarouge. La vidéo est en ligne sur YouTube.

Au total, la colonie de Carlsbad compterait quatre millions d’individus. Afin de pouvoir noter la position d’une chauve-souris au sein du groupe et la suivre durant son vol, les scientifiques envisagent à présent une méthode de tournage « en triangulation » (impliquant trois caméras).

Des chauves-souris qui sourient à la caméra, on attend plus que ça !

(gad)

http://www.20min.ch/ro/entertainment/videos_buzz/story/Un-demi-million-de-chauves-souris-prises-dans-la-Toile-20432787

 

 

LIBAN: DÉCOUVERTE DE FRESQUES ET DE TOMBEAUX ROMAINS DANS UNE GROTTE

(AFP)

TYR — Des archéologues japonais ont découvert lundi dans le sud du Liban une grotte aux parois recouvertes de fresques datant de l'époque romaine et contenant des sépultures, a déclaré à l'AFP un responsable supervisant les fouilles.

La grotte, située dans une zone rocheuse de la localité de Borj al Chemali, à l'est de la ville côtière de Tyr (85 km au sud de Beyrouth), "contient six tombeaux appartenant à une famille romaine", a indiqué Nader Siqlawi, archéologue à la Direction générale des antiquités au Liban.

A l'entrée, "les parois sont décorées de fresques représentant des végétaux, des animaux et des oiseaux multicolores", a-t-il ajouté.

Une partie du sol est également couverte de mosaïque.

Les sept archéologues, de l'Université japonaise de Nara, ont découvert lundi matin cette grotte qui mesure trois mètres de haut et 12 mètres de large.

La région de Tyr contient de nombreux vestiges datant notamment des époques phénicienne et romaine.

 http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hta1WUzb9-7bOCkTYKrjNlA_C34A

 

 

GARD. LA GROTTE AUX MIRACLES

GARD. UNE GROTTE VIENT D'ÊTRE DÉCOUVERTE SUR LE CAUSSE DE BLANDAS PAR UNE ÉQUIPE DE SPÉLÉOLOGUES. ELLE REGORGE DE TRÉSORS PRÉHISTORIQUES.

 «Depuis que je suis tout petit, je rêve de découvrir un site préhistorique. Quand on est passionné par la spéléologie, on cherche toujours le petit trou qui va déboucher sur une galerie », explique Aurélien Etienne, 26 ans. Depuis cet été, Aurélien, maçon de métier et spécialiste de travaux acrobatiques sur façades, originaire d'Alès, vient de réaliser son rêve ! Avec quatre compagnons de corde. A eux cinq, ils ont révélé l'existence d'une grotte fréquentée par les hommes il y a 5 000 ans. On y trouve des ossements humains et de nombreux débris de vases. Cette découverte archéologique majeure est située sur le Causse de Blandas, dans le Gard.

Brun, les cheveux très courts et l'œil qui brille, Aurélien, notre jeune spéléologue semble tout intimidé. Ce vendredi soir, dans la salle municipale du village de Blandas, il n'en finit pas de recevoir des accolades et de serrer des mains, chacun y allant de son « Bravo Aurélien ! »

Ce vendredi soir donc, madame le maire Edith Vezinet, a réuni les habitants du village - 156 personnes - pour leur donner la primeur de l'information concernant cette fameuse découverte préhistorique . Devant une assemblée fournie, cette petite brune pimpante, en proie à l'émotion a du mal à trouver ses mots : « C'est exceptionnel, je ne pensais pas qu'on allait trouver ça sur notre territoire ! », confie-t-elle, en ouverture.

D'abord, le menhir gravé

Tout commence en mars 2009. Trois bénévoles de la Fédération française de spéléologie - Aurélie Étienne, Jean-Yves Boschi amenés par Richard Villemejeanne, « l'encyclopédie des avens du Causse », aux dires de certains -, partent en expédition dans une cavité naturelle de Blandas. Ils progressent dans ce gruyère calcaire quand, tout à coup, un bloc de grès bouche leur boyau. Personne ne distingue rien de particulier sur ce gros caillou. Personne à part Aurélien qui y voit la base de ce qui pourrait être une pierre levée.

De retour à l'extérieur, les spéléologues remarquent que cet imposant bloc émerge aussi à la surface. Leur découverte est de taille : 1,76 m de haut, 60 cm de large, 25 cm d'épaisseur pour 540 kg. Il s'agit bel et bien d'un menhir. Gravé celui-ci, fait unique sur le Causse. C'est une stèle. Telle un cèpe, elle attendait là, depuis près de 5 000 ans, qu'on vienne la cueillir.

De cette découverte, on ne dira rien sur le moment. C'est motus et bouche cousue ! Pour poursuivre les investigations, il faut l'accord du propriétaire du terrain et de la Direction des Affaires culturelles, service régional de l'archéologie (Drac-Lr). D'autant que le menhir pourrait n'être que la partie émergée de l'iceberg. Plus bas, le causse pourrait bien abriter un véritable joyau archéologique. C'est ce que flaire d'emblée l'équipe de spéléologues.

Mine archéologique

Le petit plateau calcaire du Causse de Blandas est une mine pour les archéologues. Dolmens, menhirs et cromlechs s'y concentrent. Connu pour ses sites et monuments de la fin du Néolithique, le causse de Blandas fut notamment le domaine d'investigation d'Adrienne Durand-Tullou, ethnologue, préhistorienne, laquelle contribua à lui donner ses lettres de noblesse.

Originaire de Montpellier, l'archéologue Philippe Galant s'est épris lui aussi du coin où il mène des recherches depuis 25 ans pour le compte de la Drac-LR. Il a été informé par les spéléologues de la présence du menhir gravé.

Galerie close depuis 5 000 ans

Nous sommes le 10 août 2009 : le feu vert est donné ! Les spéléologues reprennent leurs investigations accompagnés de Philippe Galant et de Laurent Bruxelles, de l'Institut national de Recherches archéologiques préventives. Les fouilles peuvent alors commencer. Elles vont durer 10 jours. « Dix jours extraordinaires, se souvient Philippe Galant. Ce fut une grande aventure humaine qui a donné lieu à de grands repas de joie. Certains soirs, on dormait sur le site pour ne pas se faire piller. Quand tout a été terminé, certains bénévoles ont eu du mal à reprendre le chemin du travail. » Dans un premier temps, il s'agit de dégager la stèle avec toutes les précautions qui s'imposent. Elle sera ensuite transportée au musée Cévenol du Vigan. Puis, une fois le boyau dégagé, le jeune Aurélien part en éclaireur et découvre un passage qui débouche sur une galerie close depuis 5 000 ans. Fabuleux ! A l'intérieur de la grotte, tout est intact, la cavité est pour ainsi dire vierge. « Elle est comme elle a été laissée il y a 5 000 ans quand les hommes sont partis en la condamnant », explique Philippe Galant. On distingue des couloirs aménagés, des morceaux de vases ayant servi à la récupération de l'eau, une quinzaine de crânes, certains sont recouverts de calcite, des tessons de céramique… « On ne pouvait pas marcher dans cette cavité tant il y avait de vestiges. On a dû parcourir 60 mètres en trois heures », se souvient Aurélien. D'après Philippe Galant, il est fort possible que cette cavité ait servi de grotte citerne et de grotte sépulcrale. Pour l'heure, le lieu est à nouveau fermé et placé sous protection. « D'un point de vue archéologique, c'est un site énorme qui va demander des décennies d'études pour approfondir la compréhension du mode de vie de ces premiers habitants du Causse », conclut M. Galant. Certains dans le village de Blandas pensent déjà le baptiser Durand-Tullou. En hommage à Adrienne.

Publié le 04/10/2009 09:12 | Sophie Vigroux

http://www.ladepeche.fr/article/2009/10/04/686673-Gard-La-grotte-aux-miracles.html

 

 

 --- SFES ---

 

 Fondée en 1971, la Société Française d'Etude des Souterrains (SFES) est une société savante qui a pour vocation principale l'étude des cavités artificielles creusées par l’homme (souterrains aménagés, carrières, troglodytes, …). La SFES regroupe des personnes de tous horizons, archéologues amateurs et professionnels, spéléologues, historiens, mythologistes ou simple curieux, réunies par l'intérêt porté à tous les domaines de recherche concernant le monde souterrain. La SFES constitue un espace d'échanges entre tous les spécialistes des souterrains. Pour cela, elle publie une revue trimestrielle Subterranea et organise un congrès annuel. 

 Pour devenir membre de la Société Française d’Etude des Souterrains envoyez-nous un e-mail chez  troglo21@yahoo.fr avec votre adresse postale. Nous vous ferons parvenir de plus amples informations sur la SFES et une fiche d’adhésion.

 

 Prix de la cotisation pour 2008:

 35 euros pour une personne

 40 euros pour un couple

 20 euros pour les étudiants

 20 euros pour les personnes en difficulté économique 50 euros pour les sociétés

 

 VISITEZ le site Internet de la SFES : http://www.souterrains.eu

 

 

 

similaire:

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information de la sfes n°71- octobre 2007

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information de la sfes n°55 Juin 2006

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information de la sfes n°56 Juin 2006

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information de la sfes # 97 Décembre 2009 Si vous disposez...
«Les réfugiés dans les carrières», réalisée en partenariat avec l'Agence régionale de conservation de l'image et du son a fait étape,...

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information n°21 août 2003

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconLettre d’information n°20 juillet 2003

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconB mw media Information 9/2009 Page bmw au Salon international de...

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconQuestion 1 : Com. 20 octobre 2009, n°08-20274

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconMini media Information 9/2009 Page mini au Salon international de...

Lettre d’information de la sfes # 95 Octobre 2009 iconEnseignement de l’Histoire des Arts au cycle III liste documentaire...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com