Calorifuges pour conduits d'air








télécharger 37.67 Kb.
titreCalorifuges pour conduits d'air
date de publication29.03.2017
taille37.67 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos

GENIVAR Section 15270

CALORIFUGES POUR CONDUITS D'AIR

Projet no Page


PARTIE 1   GÉNÉRALITÉS

1.1 Normes de référence

.1 Les matériaux utilisés devront être conformes à la dernière édition de la norme NFPA 90A et avoir un indice de propagation de la flamme d'au plus 25 et un indice de pouvoir fumigène d'au plus 50, conformément aux dernières éditions des normes NFPA 255 et CAN/ULC-S102M. Les matériaux devront avoir été éprou­vés selon la dernière édition de la norme ASTM C411 82.

1.2 Dessins d'atelier

.1 Soumettre les dessins d'atelier confor­mé­ment aux prescriptions.

.2 Faire approuver la documentation fournie par le fabricant, visant les méthodes de pose du calorifuge, les détails de fabrication d'éléments calorifuges pour tuyaux, conduits, raccords et appareils de robinetterie, ainsi que les recomman­dations quant à l'exécution des joints.

1.3 Échantillons

.1 Soumettre un ensemble complet de chaque type proposé de complexe calorifuge com­prenant le matériel calorifuge propre­ment dit, l'enduit de revêtement et la colle. Monter l'échantillon sur un pan­neau de contreplaqué de 12 mm. Placer, sous l'échantillon, une étiquette dacty­lographiée, indiquant le genre de servi­ce.

1.4 Définitions

.1 Aux termes de la présente section, les définitions suivantes s'appliquent :

.1 Éléments «dissimulés» : éléments et ap­pareils mécaniques situés au-des­sus de plafonds suspendus, dans des niches et des vides de plancher ou de mur.

.2 Éléments «apparents» : éléments qui ne sont pas dissimulés (selon la définition donnée en 1.4.1.1).

PARTIE 2   PRODUITS

2.1 Calorifuge du type D 1 : matelas en fibres de verre; température entre 20 oC et 65 oC

.1 Usages : calorifuge du type D-1 pour conduits d'air ronds ou ovales, à ins­taller aux endroits indiqués sur le ta­bleau des calorifuges aux plans et selon l'épaisseur indiquée.

.1 Non applicable.

.2 Matériaux

.1 Matelas flexible en fibres de verre se­lon la norme ONGC 51-GP-11M et le modi­ficatif d'avril 1978, et d'une conducti­bilité thermique n'excédant pas 0,038 W/m² oC à une température moyenne de 24 oC.

.2 Produits acceptables : "Johns-Manville Microlite XG, type 150".

2.2 Calorifuge de type D-2 : matelas en fibres de verre avec pare-vapeur; température entre -40 oC et 65 oC

.1 Usages : Calorifuge du type D-2 pour conduits d'air froid ou conduits d'air chaud/froid, ronds ou ovales, à instal­ler aux endroits indiqués sur le tableau des calorifuges aux plans et selon l'é­paisseur indiquée.

.1 Tous les conduits d’alimentation d’air, ronds ou ovales, épaisseur 38mm.

.2 Matériaux

.1 Matelas flexible en fibres de verre selon la norme ONGC 51-GP-11M et le modificatif d'avril 1978 avec pare-vapeur selon la norme ONGC 51-GP-52M, et d'une conductibilité thermique n'excédant pas 0,038 W/m²oC à une température moyenne de 24 oC.

.2 Produits acceptables : "Johns-Manville Microlite XG, type 150".

2.3 Calorifuge du type D-3 : panneau rigide en fibres de verre; tempé­rature entre 20 oC et 65 oC

.1 Usages : Calorifuge du type D-3 pour conduits d'air chaud rectangulaires, à installer aux endroits indiqués sur le tableau des calorifuges aux plans et selon l'épaisseur indiquée.

.2 Matériaux

.1 Panneau rigide en fibres de verre selon la norme ONGC 51-GP-10M et d'une conduc­tibilité thermique n'excédant pas 0,035 W/m² oC à une température moyenne de 24 oC.

.2 Produits acceptables : «Johns Manville» (Schuller), «Manson» ou équi­valent approuvé.

2.4 Calorifuge du type D-4 : panneau rigide en fibres de verre, avec pare-vapeur; température en­tre -40 oC et 65 oC

.1 Usages : Calorifuge du type D-4 pour con­duits d'air froid ou conduits d'air chaud/froid, rectangulaires, à installer aux endroits suivants :

.1 Sur tous les caissons de prise d'air neuf et sortie d'air vicié, que ce soit pour une installation murale ou sous le toit.

.2 Lorsqu'il s'agit d'un caisson de sortie d'air vicié : calorifuger, en plus du caisson, le ou les conduits qui y sont raccordés et ce jusqu'à 3 m (10'-0"), en amont(vers l'intérieur) des registres motori­sés d'évacuation.

.3 Lorsqu'il s'agit d'un conduit de sortie d'air vicié (sans caisson) : calorifuger ce conduit jusqu'à 3 m (10'-0"), en amont du registre motorisé d'évacuation ou de la sor­tie d'air s'il n'y a pas de regis­tre (ceci inclut les conduits d'é­vacuation pour hottes de cuisine de type domestique).

.4 Lorsqu'il s'agit de prises d'air neuf, calorifuger tous les caissons et conduits entre la prise d'air neuf et le ventilateur d'alimenta­tion du système.

Les blocs modulaires préisolés et pres­crits à la section 15835 ne se­ront pas recouverts de calorifuge.

.5 Pour toute autre prise d'air neuf (ex. conduit d'air de combustion et de dilu­tion), isoler le conduit sur toute sa longueur.

.6 Tous les conduits entre une serpentin de récupération d’énergie et la sortie d’air vicié.

.7 Tous les conduits d’évacuation de sécheuse sur 3m (10’-0") de la sortie extérieure.

.8 Pour un conduit d’évacuation de hotte de cuisine autre qu’une hotte de type domestique : sur une distance de 3 mètres (10’-0") du toit, mu extérieur ou de tout autre endroit non chauffé. Recouvrir le calorifuge D-5 de 25 mm (1") sauf indication contraire.

.9 Sur la section de conduit, soit 1 mètre (3 pieds) en amont et 3 mètres (10 pieds) en aval d’un tube de distribution de vapeur ou d’un humidificateur, calorifuge de 25 mm (1") sauf indication contraire,

.10 Calorifuger également à tous les autres endroits indiqués aux plans.

.2 Matériaux

.1 Panneau rigide en fibre de verre selon la norme ONGC 51-GP-10M et d'une conductibilité thermique n'excédant pas 0,035 W/m² oC à une température moyenne de 24 oC; avec pare-vapeur, chemise et matériaux de revêtement selon la norme ONGC 51-GP-52M.

.2 Produits acceptables : «Johns Manville» (Schuller), «Manson» ou équi­valent approuvé.

.3 Épaisseur du calorifuge selon les indi­cations du tableau des calorifuges en plan, sauf exceptions indiquées.

2.5 Calorifuge du type D-5 : REVÊTEMENT THERMIQUE IGNIFUGE 2 HEURES

.1 Usages : installer du calorifuge de type D-5 sur tous les conduits indiqués au tableau des calorifuges aux plans et selon l’épaisseur indiquée.

.2 Matériaux

.1 Revêtement thermique ignifuge pour conduit d’évacuation de hotte de cuisine ayant une résistance au feu approuvé par ULC de 2 heures et ne nécessitant aucun emboîtement ignifuge architectural.

.2 Le dégagement minimum permis entre l’assemblage des conduits et les matériaux combustibles doit être de 0 pouce.

.3 Revêtement constitué :

.1 Fibre de céramique non combustible, inorganique, en matelas flexible ignifuge, renfermé dans une enveloppe.

.2 Revêtement de 1 1/2" d’épaisseur.

.3 Les conduits devront être recouverts de 2 couches de revêtement thermique ignifuge (résistance de 2 heures au feu).

.4 Toute l’installation devra être conforme aux recommandations du manufacturier telles que le chevauchement des joints, trappes d’accès, attache en acier inoxydable, recouvrement des supports des conduits, etc. Les travaux devront être exécutés par des calorifugeurs accrédités.

.5 L’assemblage complet devra être conforme au guide no 440 E9 de ULC et rencontrer les exigences de NFPA 96. De plus, remplir les espaces entre les conduits et les murs ou plancher ignifuge avec des produits complémentaires ignifuges tels que fibre de verre et scellant.

.6 L’installation finale de l’assemblage du revêtement thermique ignifuge devra être inspectée et approuvée par un représentant du manufacturier.

.7 Produits acceptables : enveloppe isolante pour conduits "Fire Master" de "3M" (Grease Duct) pour application d’évacuation de cuisine ou équivalent approuvé.
2.6 Calorifuge du type D-6 : mousse de polyurétha­ne; température entre 10 oC et 50 oC

.1 Usages : calorifuge du type D-6 pour conduits d'air chaud/froid, à installer aux endroits indiqués au tableau des calorifuges aux plans et selon l'épais­seur indiquée.

.2 Matériaux

.1 Mousse de polyuréthane d'une den­sité de 28 kg/m3 (1,75 lb par pied cube).

.2 Produits acceptables : «Insta-Foam Products», identification de densité «1,75 FS» ou équivalent ap­prouvé.

2.7 Colles, rubans et attaches

.1 Ruban : en aluminium au­to-adhésif de 100 mm (4") de largeur.

.1 Produits acceptables : Mac-Tac, type PAF ou équivalent approuvé.

.2 Colle contact : à prise rapide.

.1 Produits acceptables : «Colle», «Childers» CP-89, «Monsey Bakor» 230-38 ou équivalent approu­vé; exempte de fibres d'a­miante, à pou­voir couvrant de 5 m²/L.

.3 Colle à sceller les chevauchements : colle à prise rapide servant à sceller les joints et les chevauchements des pare-va­peur.

.1 Produits acceptables : «Childers» CP-52, «Monsey Bakor» 120-18 ou équivalent approuvé, exempte de fibres d'amiante, à pou­voir couvrant de 6 m²/l.

.4 Pour chemises en toile de canevas.

.1 Colle lavable servant à coller le che­misage en canevas sur le maté­riau calo­rifuge.

.2 Produits acceptables : «Childers» CP-52, «Monsey Bakor» 120-18 ou équivalent approuvé, exempte de fi­bres d'amiante, à pou­voir couvrant de 1,25 m²/l.

.5 Che­vil­les

.1 Chevilles à souder sur conduit une fois le calorifuge mis en place, de 4 mm (0,16") de diamètre, à tête de 35 mm (1,4") de diamètre, d'une longueur ap­propriée à l'épaisseur du calorifuge.

.2 Produits acceptables : clip-pins fabriqués par Duro-Dyne, ou équi­valent approuvé.

.3 Chevilles à souder sur le conduit avant la mise en place du calorifu­ge, de 2,0 mm (0,08") de diamètre, d'une longueur appropriée à l'é­paisseur du calorifuge, dotées d'une plaquette de retenue carrée en nylon de 32 mm (1,25") de côté.

.4 Produits acceptables : chevilles à souder sur support métallique do­tées d'une plaquette de retenue, ou d'une plaquette de blocage, fabri­quées par Duro-Dyne.

2.8 Chemisages

.1 Chemises en toile de canevas

.1 Chemises utilisées sur tous les éléments apparents : grosse toile de coton, à armure unie, homologuée par les ULC, d'une masse de 220 g/m² (0,045 lb/pi2).

.2 Coller la toile avec un adhésif de recouvrement et recouvrir avec le même adhésif.

2.9 Conduits extérieurs

.1 Recouvrir le calorifuge de tous les conduits localisés à l’extérieur d’un scellant humidifuge "Monsey Bakor" ou équivalent approuvé comprenant :

.1 Une première couche d’enduit "Monsey Bakor" ou équivalent approuvé no 110-14" d’une épaisseur de 3 mm (1/8").

.2 L’installation de la membrane en toile de verre "Yellow Jacket" no 990-16".

.3 Une deuxième couche d’enduit "Monsey Bakor" ou équivalent approuvé no 110-14" d’une épaisseur de 3 mm (1/8"). Installation par des ouvriers spécialisés en ce domaine et selon les recommandations du manufacturier.
.2 Recouvrir le scellant d’une gaine d’aluminium de type thermoclad, type 2 ou équivalent approuvé, de calibre 26. On devra prévoir de petites trous sous le conduit pour permettre à l’eau qui pourrait s’infiltrer entre la gaine d’aluminium et le scellant de s’évacuer. Couleur et fini extérieurs au choix de l’architecte ou du propriétaire.

PARTIE 3   EXÉCUTION

3.1 Pose

.1 Ne poser le matériau calorifuge qu'une fois les essais terminés et les résul­tats approuvés par l'Ingénieur . S'assu­rer que les surfaces du calorifuge et les éléments à calorifuger sont propres et secs pendant la pose et durant l'ap­plication d'un enduit de finition. Poser le matériau calorifuge et les accessoi­res et appliquer les enduits de finition selon les recommandations du fabricant et les prescriptions.

.2 Poser le matériau calorifuge et le pare-vapeur en continu sur toute la longueur du conduit ou sur toute la surface à calorifuger. Le matériau calorifuge et le pare-vapeur ne doivent pas être percés pour laisser passer les éléments des supports et des suspensions, ni être interrompus à l'endroit des joints sail­lants ou des manchons.

.3 Utiliser des espaceurs pour écarter les appareils de commande de la paroi des conduits d'air sur lesquels ils sont montés.

.4 Poser des renforts en tôle galvanisés de 1,0 mm d'épaisseur (cal. 20) sur les coins calorifugés de tous les caissons et conduits d'air situés dans les salles d'équipement mécanique.

.5 Lorsque l'épaisseur de l'isolation de­mandée est inférieure à la hauteur du joint en «T» du conduit sur lequel l'i­so­lation est installée, les joints ne de­vront pas être apparents. Dans le cas de conduits dissimulés, chaque joint sera alors recouvert avec une bande de 150 mm d'isolant du même type que le conduit et avec l'épaisseur prévue pour celui-ci. Dans le cas des conduits ap­parents, on devra isoler le conduit avec 2" d'isolation, même si indiqué autre­ment en plan, de façon à recouvrir le joint au complet. Pour les dimensions de joint en «T», consulter la section 15801.

3.2 Calorifugeage des conduits d'air

.1 Généralités

.1 Coller et sceller le pare vapeur au moyen d'une colle vaporifuge.

.2 Dans le cas d'un calorifuge multi épaisseurs, décaler les joints ho­rizontaux et longitudinaux.

.3 Sur conduits ronds ou ovales, appliquer de la colle sur toute la surface du calorifuge.

.2 Attaches mé­caniques

.1 Dans le cas de conduits rectangu­laires, recouvrir toute la surface du calorifuge avec du ciment iso­lant et poser, sur chaque paroi, au moins deux rangées de chevilles à souder disposées à 200 mm (8") d'entraxe au plus.

.2 Recouvrir les têtes de toutes les chevilles de ruban adhésif.

.3 Épaisseur installée :

.1 L'épaisseur des calorifuges flexibles ne devra en aucun cas être inférieure à 25 mm (1").

3.3 Colles et enduits calorifuges et ignifuges

.1 Appliquer un enduit ignifuge sur les chemises de toile.

.2 Faire approuver l'enduit ignifuge par les autorités compétentes avant de l'ap­pliquer. L'ingénieur se réserve le droit de prélever un échantillon de l'enduit aux fins d'analyse et d'essai.

.3 En­duire les chemises de toiles des con­duits apparents situés dans les locaux finis d'une couche de colle calorifuge diluée selon les recommandations du fa­bricant du produit calorifuge.

3.4 Mousse de polyuréthane

.1 Se procurer la trousse d'installation du manufacturier pour le produit à instal­ler.

.2 Appliquer selon les recommandations du manufacturier.

Fin de section

similaire:

Calorifuges pour conduits d\Le Vitrage à Isolation Renforcée (vir)
«acoustiques», conduits dont les parois sont recouvertes de matériaux absorbants et dimensionnés pour laisser à la fois passer suffisamment...

Calorifuges pour conduits d\Section 07 26 13 Bakor air-bloc 32 membrane pare-air/vapeur à application

Calorifuges pour conduits d\Première partie : Pourquoi faut-il s'inquiéter de l'air comburant...

Calorifuges pour conduits d\M. Manuel Valls, Premier Ministre
«prioritaire» du dossier ? Ces manœuvres frauduleuses nous ont conduits à saisir les tribunaux, notamment le ta pour demander l’annulation...

Calorifuges pour conduits d\Equipementier à la pointe de la technologie, Continental s'engage...
«véhicule hybride populaire», la réponse au renforcement de la réglementation en matière d'émissions

Calorifuges pour conduits d\Conforme à la systématique pour C. d. Ch Neutre partie 6 techniques...

Calorifuges pour conduits d\Spécifications pour Tableaux Moyenne Tension d’intérieur sous Enveloppe...

Calorifuges pour conduits d\«La gare est superbe et à l’air d’un palais des Beaux-arts…» avait...
«La gare est superbe et à l’air d’un palais des Beaux-arts…» avait écrit en 1900 le peintre Edouard Détaille. IL faudra cependant...

Calorifuges pour conduits d\Note : Débit d’air maximum réglé sur 100% du débit d’air nominal
«Les valeurs limites de l’émergence sont de 5 dB(A) en période diurne (de 7 heures à 22 heures) et de 3 dB(A) en période nocturne...

Calorifuges pour conduits d\Foire forestière de Lucerne – la promotion de la relève professionnelle en point de mire
«Grâce aux halles nouvellement construites ou agrandies et au terrain de démonstration en plein air, la place ne manquera pas pour...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com