D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4








titreD. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4
page1/5
date de publication08.07.2017
taille324 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5

D.U.K.E

Catalogue Livres - Juin 2012

Chapitre 4

Histoire, guerres et romans historiques




Pages 2 à 7 – Ouvrages historiques
Pages 9 et 10 – Christian BERNADAC
Pages 12 à 14 – Témoignages
Pages 16 et 17 – Front de l’Est
Page 18 – Sven HASSEL
Pages 20 et 21 – Romans historiques, en vrac…
Pages 23 à 26 – Collection GERFAUT


----------------------------------------------------------------------------

Bleu foncé = Nouveautés et/ou retours en stock.






Pensez à réserver et vérifier la disponibilité

des articles que vous souhaitez commander…
Cliquez sur >>> http://bouquinorium.hautetfort.com/apps/contact/index.php
Ou composez le :
03.84.85.39.06
De 10 h à midi … et de 13h30 à 19 heures, du lundi au vendredi…

+ Samedi après-midi jusqu’à 18 heures
---------------------------
D.U.K.E – Cidex 1010 – 39800 Le Fied - France
Histoire – Ouvrages historiques.
Colonel ANDRE-OUZOULIAS : « La vie héroïque du colonel Fabien »
Préface de Charles Tillon / Editions sociales / Paris – 30 mai 1945,

Fascicule illustré de 70 pages au format 21 x 13,5 cms / 70 grammes.

Deux petites pliures en haut et bas de couv’, tranche légèrement frottée mais intérieur propre et sain… tout à fait O.K !!! : 6 €uros.
( Ailleurs = de 9 à 15 €uros ( selon l’état ) sur Priceminister / 8 €uros sur galaxidion.com / 12 €uros sur abebooks.fr )
Pierre Georges dit Colonel Fabien dit Frédo, qui vit le jour le 21 janvier 1919 à Paris, fut un militant communiste et un résistant français.

Il adhère au Parti à l’âge de quatorze ans et s’engage dans les brigades internationales à dix-sept ans, en 1936. Envoyé à l’école d’officiers de la base d’Albacete, il en sort en janvier 1938 avec un grade équivalent à celui de sous-lieutenant. Blessé à trois reprises, il rentre en France en juin 1938, fait une école pour métallurgiste et redevient ouvrier aux établissements Bréguet.

Il est élu au comité central des « Jeunesses communistes », et est donc – de fait – Interné comme militant communiste en décembre 1939, après la signature du Pacte germano-soviétique. Il s’évade en juin 1940 lors d’un transfert en train et reprend contact avec le Parti à Marseille où il se livre à une série d’activités clandestines sous le pseudonyme de Fredo.

Monté à Paris pour participer à la direction des JC, il est chargé par le Parti de monter le premier groupe armé.

Il devient en 1941 l’adjoint du colonel Albert Ouzoulias, ( N.d .R : l’auteur du fascicule que nous vous proposons ici ! ), chef des « Bataillons de la Jeunesse », et membres des « Francs-Tireurs et Partisans » ( FTP ). Il réalisa lui-même ce qui fut considéré comme le premier attentat meurtrier contre les troupes d’occupation, en tuant d’une balle dans le dos le 21 août 1941 un officier de la Kriegsmarine, l’aspirant Moser, au métro Barbès - Rochechouart. ( Cet attentat et ceux qui suivirent causèrent la mort de nombreux otages, dont celle d’Honoré d’Estienne d’Orves, exécutés en représailles par les troupes d’occupations allemandes commandées par Otto Von Stülpnagel. )

Le 8 mars 1942, il part en Franche-Comté et met sur pied un des premiers maquis FTP sous le nom de guerre de « colonel Fabien ». Il est grièvement blessé à la tête le 25 octobre 1942. La police française l’arrête à Paris le 30 novembre 1942, et le livre aux Allemands.

Il est interrogé et torturé, passe trois mois à Fresnes, est transféré à la prison de Dijon et s’évade finalement du fort de Romainville vers mai 1943. Il participe ensuite à l’organisation de maquis dans les Vosges, en Haute-Saône et dans le Centre-Nord.

Il participe à la libération de Paris en août 1944. C’est lui que l’on trouve à la tête d’un groupe de FFI pour prendre d’assaut le palais du Luxembourg et qui recevra l’appui des chars l’avant-garde de la 2e DB. Le colonel Fabien rassemble un groupe de cinq cents hommes, principalement originaires de Suresnes, pour continuer la lutte contre l’armée allemande avec les forces françaises et alliées : la «  Brigade de Paris ». Cette brigade est rattachée, dans un premier temps, à la division Patton. Puis, elle devient le 151e régiment d’infanterie dans l’Armée de De Lattre de Tassigny, et combattra dans l’est de la France puis en Allemagne.

Le 27 décembre 1944, il est tué par l’explosion d’une mine qu’il était en train d’examiner, à Habsheim près de Mulhouse. Les circonstances exactes de sa mort restent mal établies. Son agent de liaison Gilberte Lavaire, le lieutenant-colonel Dax ( Marcel Pimpaud 1912-1944 ) son bras droit, deux capitaines, un lieutenant périssent avec lui.

Il repose dans le monument dédié à la brigade Fabien dans la 97e division.
----------------------------------------------------
Georges BORDONOVE : « Jeanne d’Arc et la guerre de cent ans »
Quatrième de couverture : Cent ans de guerres, de défaites, d’humiliations, de larmes et le royaume des lys semblait devoir basculer dans l’abîme sous l’ultime coup de boutoir des anglais, si Jeanne d’Arc ne s’était pas portée à son secours !

Un an d’épopée admirable, mystérieuse, un an d’atroce captivité jusqu’au martyre final, et l’échiquier politique fut bouleversé de fond en comble. Charles VII, roi si injustement décrié, prit alors la relève et paracheva la libération de notre pays.

Historien et écrivain hors pair, Bordonove, avec sa clarté, sa rigueur, sa puissance d’évocation habituelles, brosse une fresque magnifique et poignante de ses évènements. Replaçant dans son contexte exact l’histoire de l’humble petite bergère de Domrémy, promue chef de guerre, devenue l’égale des princes et le point de mire de l’Europe par ses incroyables exploits. Il met pleinement en relief le rôle extraordinaire qu’elle assuma à la lumière de sa courte existence et de ses deux procès.

A travers ses hauts faits comme à travers la simplicité de sa vie quotidienne en ce Moyen Âge finissant qui avait vu fleurir tant d’églises nouvelles dans un univers d’enluminures et de vitrail, Georges Bordonove rend Jeanne d’Arc surtout si présente qu’il nous semble, au terme de ce livre l’avoir réellement connue, avoir à chaque page entendu son cœur battre au rythme d’une France qui, grâce à elle, reprit espoir, rassérénée, rajeunie et, enfin redevenue victorieuse !
Pygmalion / Gérard Watelet – 1994 – 451 pages – 24 x 15,5 cms – 640 grammes.

Couverture souple. Quelques marques d’usage et stockage ainsi que coins de plats très légèrement cornés, mais intérieur sain et propre malgré la présence d’une trace d’humidité ( café ? ) sur la tranche papier / les toutes dernières pages…

Trace n’ayant néanmoins ( et fort heureusement ) pas débordé sur l’intérieur, puisque seule l’extrême bord des pages est « teinté »…

Tranche non casée… tout à fait O.K >>> 2,50 €uros.
----------------------------------------------------
Pierre BOURGET : « Un certain Philippe Pétain »
Un livre honnête écrit avec un souci constant d'objectivité qui, sans rien cacher des controverses sur la vie et le rôle du maréchal Pétain pendant la Seconde Guerre Mondiale, ne jette pas l'anathème et cherche, au contraire, à comprendre pour mieux connaître et ainsi pouvoir juger: « la vie d'un homme que chacun d'entre nous, avant de le juger, doit connaître. »

( Brève chronique empruntée à http://www.bons-livres.fr/2715--pierre-bourget--un-certain-philippe-petain, mais qui, je trouve, présente fort bien l’ouvrage en quelques lignes ! )
Le cercle du nouveau livre d’histoire ( édition originale numérotée – n° 000538 G ) – 1965.

320 pages – 22,5 x 14,5 cms – 550 grammes.

Reliure cartonnée recouverte d’un tissu bleu nuit / Titre en blanc sur tranche, reproductions de 2 timbres à l’effigie du Maréchal sur couv’ / Nombreuses photographies hors-texte.

Comme neuf, parfait état : 8 €uros.
Ailleurs = 9 €uros sur ebay.

8 €uros sur lebeaulivre.com

> ( http://www.lebeaulivre.com/livres-anciens-bourget-pierre-un-certain-philippe-petain-7346.html )

24,90 €uros (!?!??) sur le-livre.fr

> ( http://www.le-livre.fr/Fiche-RO40128121.html )

eeeee



Jean-Paul BRUNET : « Jacques Doriot ( du communisme au fascisme ) »

La biographie de Jacques Doriot, celle de référence, même si une part du personnage reste encore dans l'ombre. Le destin extraordinaire du plus populaire député du Parti communiste français qui, par pacifisme, deviendra le créateur du P.P.F. et un des plus zélé "collaborateurs" de l'Allemagne nazie, jusqu'à fonder la L.V.F et combattre sur le front russe sous l’uniforme de la Waffen SS.

Frâce à l'utilisation d'archives jusqu'alors inaccessibles, l'auteur projette une vive lumière sur la période de l'Occupation et le comportement des mouvements de la "Collaboration". A travers cet étrange parcours, le lecteur est amené à considérer sous un jour nouveau l'histoire de la première partie du XXe siècle.
Jean-Paul Brunet, historien du communisme et de Saint-Denis, « La ville rouge », devait inévitablement rencontrer Doriot dans ses recherches. Aussi a-t-il voulu pousser plus loin l’étude de ce personnage qui est « un cas », mais qui n’est cependant pas un exemple unique d’une évolution à première vue déconcertante. Aussi, profitant de dérogations qui lui ont donné accès aux archives de la Préfecture de police, de la série F7 des Archives nationales et de la Cour de justice de la Seine, a-t-il pu suivre, pas à pas, l’évolution de ce personnage et du mouvement qu’il a animé, dans une étude méticuleuse qui montre la richesse des archives sur lesquelles elle s’appuie et en font la solidité.

Jean-paul Brunet a l’honnêteté d’avertir son lecteur que ce n’est pas une particulière sympathie qui lui a dicté ce sujet, car il n’éprouve pas plus de sympathie pour le communisme que pour le fascisme ; mais qu’il a voulu comprendre et tenter d’expliquer l’évolution de Jacques Doriot. ( Jean-Marie d'Hoop / Revue Historique T. 276, Fasc.1 / Juillet-Septembre 1986 / page 212 )
Balland – 1986 – 564 pages – 24 x 15,5 cms780 grammes.

Reliure cartonnée recouverte d’un tissu noir, titre et nom d’auteur embossés en rouge sur tranche et premier plat. Jaquette absente et légères marques de stockage en haut et bas de tranche, sans quoi nickel, comme neuf : 6 €uros.
( Ailleurs = 10 €uros occasion sur le site de la FNAC / entre 12 et 24 sur amazon, avec jaquette ! )
----------------------------------------------------
Fritz Otto BUSCH : « Le drame du Scharnhorst »

Quatrième de couverture : Le 11 février 1942, le monde apprenait avec stupeur que le Scharnhorst venait de forcer le Pas-de-Calais au nez et à la barbe des Anglais. Après s'être évanoui dans les brumes de la Manche, l'insaisissable cuirassé, à la chance insolente ressurgit quel-que temps plus tard dans l'Océan et, de 1942 à Noël 1943, fit peser une terrible menace sur les convois alliés qui ravitaillaient la Russie par le Cap Nord.

S'élançant du fjord de Norvège où il était embusqué, se glissant dans les brumes, ce croiseur ultra rapide pouvait à tout instant écraser de ses neuf pièces de 280 mm les lents cargos de Mourmansk. Si l'on sait qu'un seul convoi de vingt cargos transportait en Russie 360 bombardiers bimoteurs et 4 000 blindés, on mesure les conséquences qu'une telle action aurait eues sur les opérations du front de l'Est. La chose faillit se produire le 26 décembre 1943. Mais la flotte anglaise veillait.

L'auteur, un officier de la marine allemande, fait, en s'appuyant sur des rapports britanniques et allemands, le récit minuté de cette terrible poursuite et de l'ultime bataille. Le courage de l'équipage lut-tant alors que le navire agonise dans la nuit polaire, sous la tempête de neige, force l'admiration et permet d'inscrire ce livre à la suite de « Coulez le Bismarck. »

J’ai lu – Collection « Leur aventure » – 1965 – 249 pages – 165 grammes.

Quelques (très) légères marques de stockage/manipulation mais très bon état général ! Classé « bon+ » : 3 €uros.
( Ailleurs = entre 2 et 5 €uros ( selon l’état ) sur priceminister / 6 €uros sur auxcentmillebouquins.fr )

----------------------------------------------------
CARVER Michaël : « Et ce fut El-Alamein »

« Avant El-Alamein nous n'avions pour ainsi dire pas connu la victoire, après El Alamein nous ne connûmes plus la défaite » a écrit Churchill. C'est bien souligner l'importance de cette bataille qui marqua, avant Stalingrad, le renversement de la fortune de guerre. Ce fut la fin des « allers et retours » à travers le désert, de ces avances décevantes qui se terminaient invariablement par une retraite précipitée. El-Alamein présente donc un intérêt exceptionnel. Pour la première fois se manifesta pleinement cette supériorité numérique et matérielle qui allait provoquer, peut-être au bout d'un délai trop prolongé, la défaite de l'Allemagne. »…

Presses pocket – 1963 – 248 pages ( nombreuses cartes et plans de la bataille in-texte ) – 175 grammes.

Etat = Un infime accro’ ( 1,5 mm ) dans le coin inférieur gauche de la tranche, sans quoi il est comme neuf / jamais lu !!! : 3 €uros.
( Ailleurs = de 2,50 à 5 €uros sur priceminister / de 5 à 7 €uros sur livre-rare-book.com / 12,32 €uros (!?!??) sur abebooks.fr )

y
----------------------------------------------------
Collectif : « Les grandes énigmes de la guerre secrète »

- L’opération Mafia : Le 9 Juillet 43, les alliés débarquent en Sicile… certains épisodes de ce débarquement ont été préparés de longue date, non dans les états-majors, mais dans une cellule d’une grande prison américaine ; un accord secret ayant été conclu entre l’armée américaine et Lucky Luciano.

- Les seigneurs de la jungle de Wingate : En 42, les Japonais sont les maîtres de l’Asie, l’homme blanc recule devant ces modernes seigneurs de la jungle. Tous, sauf un… le lieutenant-colonel Wingate, qui, avec ses commandos Chindits, vivra durant des mois derrière les lignes de l’ennemi… le harcelant sans relâche !

- Hitler n’a pas cru Cicéron : Un valet de chambre aurait pu changer le cours de la guerre ; il aurait suffi pour cela que Hitler lui fasse confiance. Cet homme s’appelait Cicéron, et était le valet de chambre de l’ambassadeur britannique en Turquie.

- L’affaire King Kong : Le 17 septembre 1944, les alliés lancent une vaste opération aéroportée dans la région de Arnhem… mais l’effet de surprise ne joue pas ; les allemands sont sur place avec leurs panzers et la bataille se solde par un douloureux et sanglant échec. Qui les avait prévenu ? Le traître était-il le fameux « King Kong »… chef de la résistance hollandaise ?

- Canaris a-t-il trahi Hitler : Le 9 Avril 1945, l’amiral Canaris est pendu sur les ordres de Hitler, après avoir été torturé pendant des semaines par la Gestapo. Or Canaris était le chef de l’Abwehr, l’efficace service d’espionnage de l’armée allemande. Avait-il trahi ?

Editions de Saint-Clair – Les amis de l’histoire 1967 / 240 pages / 18 x 11,5 cms / 285 grammes.

Très belle reliure façon cuir + dorures – premier plat ouvragé avec photo de Himmler en haut et au centre / nombreuses photographies ( N&B ) hors-texte… légère patine mais très bon état général : 4,50 €uros.
( Ailleurs = Entre 9 et 11 € sur chapitre.com / entre 6 et 10 € sur livre-rare-book.com et/ou sur galaxidion )
------------------------------------------
Jean ELLEINSTEIN : « Staline »
Quatrième de couverture :

Comment un militant révolutionnaire clandestin, emprisonné et déporté, devient-il un des tyrans les plus sanguinaires de l'histoire ? Quelle est la part du système et celle de l’homme dans ces événements ? Quelle fut vraiment la vie de celui qui fut adulé comme le Vojd ( le guide ) de l’Union Soviétique ? Avec passion et rigueur, sans complaisance, Jean Elleinstein tente de répondre à ces questions.

La révolution de 1917, la guerre civile, la N.E.P, la collectivisation des terres, l’industrialisation, la terreur de masse contre les communistes, tous les peuples de l’URSS et toutes les catégories sociales, le pacte germano-soviétique, la seconde guerre mondiale, Stalingrad, Téhéran, Yalta et Potsdam, la fondation d’un Empire, la guerre froide, la reconstruction, à nouveau la terreur : tels sont les épisodes d’une vie qui est au cœur de l’histoire contemporaine.
Jean Elleinstein n’hésite pas, à ce propos, à comparer la vie et l’œuvre des deux grands dictateurs du XXe siècle : Hitler et Staline qui, s’il n’a pas créé Auschwitz, a créé des centaines de Buchenwald et de Dachau, et a fait tuer des millions de Soviétiques.

Ce livre irritera peut-être certains lecteurs qui restent reconnaissants à l’Union Soviétique d’avoir aidé à libérer l’Europe. C’est la ruse de l’Histoire que l’un et l’autre points de vue soient vrais. Comme disait Marx : « les faits sont têtus ». Staline restera à la fois comme le vainqueur de Stalingrad et le fondateur du goulag. 
FAYARD / 1984.

568 pages ( quelques cartes en noir et blanc, hors texte ) / 21,5 x 13,5 cms / 600 grammes.
Broché ( reliure souple ). Plusieurs fines cassures sur une tranche légèrement incurvée attestent que l’ouvrage a été lu et relu… mais hormis quelques traces de manip’ (donc), une petite marque de pliure en haut de la quatrième et des coins légèrement « heurtés »… l’exemplaire est sain, l’intérieur propre et l’ensemble tout à fait O.K ! >>> 5 €uros. 
N N N
----------------------------------------------------

Georges FLEURY : « Le Neuvième Compagnon »

L’épopée de Pierre Delsol, Bir Hakeim, Garigliano, Provence 1940-1944.
Pierre Delsol, sergent de la Coloniale en Syrie, rejoint les forces anglaises, dès le 27 juin 1940. Il sera de tous les combats contre l’Afrikakorps de Rommel, des déserts de Libye au camp retranché de Bir Hakeim, de la bataille d’El-Alamein à la ruée sur Tunis. Débarqué en Italie, il se bat au célèbre Garigliano, défile dans Rome libérée avant d’être lâché sur les côtes de Provence. Seule l’amputation d’un bras à la suite d’une blessure par balle explosive arrêtera sa course folle.

9ème compagnon de la Libération, décoré par de Gaulle en Palestine, Pierre Delsol, dit Malapeste, est une figure représentative de ces chevaliers de la France libre qui ont sauvé l’honneur de la patrie.

La découverte de ses carnets de route permet à Georges Fleury de reconstituer la vie du guerrier au quotidien avec ses drames et ses joies, ses horreurs mais aussi ses moments de tendresse et de détente. Un grand livre de guerre par un maître du genre, un témoignage unique sur ces héros célèbres mais encore mal connus – les compagnons de la Libération.
GRASSET – 1990 / 274 pages – 24 x 15,5 cms – 450 grammes.

Broché ( reliure souple ). Deux fines cassures sur tranche, quelques infimes marques de manip’ et une petite marque de pliure en haut de la quatrième… mais rien de bien grave, un exemplaire sain, propre et tout à fait bon pour le service ! >>> 5 €uros. 
----------------------------------------------------
GORLITZ & QUINT : « Adolf Hitler »
Quatrième de couverture : « Le rythme de l'existence à l'heure des Spoutnik, Lunik et autres engins spatiaux est devenu si rapide qu'il semble que l'Histoire elle-même, cette grande dame qui réclamait jadis des dizaines d'années pour porter un jugement, accepte désormais de précipiter sa marche. Un livre objectif, bien informé, qui peint l'homme et l'époque vient ainsi à son heure. Écrit par des Allemands avec une remarquable sérénité, il fait le point actuel de la question. Il pose aussi le grave problème qui commence à troubler les consciences : qui est le ( réel ) responsable de la prolongation de la guerre, de ses ultimes luttes dernières imposées à l'Allemagne par le diktat de Roosevelt qui préparèrent à l'Europe de si terribles lendemains !? »
Presses pocket – 1962 – 636 pages – 400 grammes.

Etat = Lu et relu, comme l’attestent d’assez nettes cassures sur la tranche et autres marques de manip’ et stockage sur plats.

Mais l’intérieur est néanmoins nickel, sain et propre… et l’ouvrage tout à fait bon pour le service ! >>> 3,50 €uros.
( Ailleurs = de 5 à 8,40 €uros sur Priceminister / 5 €uros sur abebooks.fr )
x x x
----------------------------------------------------
René GROUSSET : « Gengis Khan, conquérant du monde » 
L'année du porc 1167, sur la berge d'une rivière de Mongolie, le chef de clan Yèsugèi le Brave fête la naissance du premier fils que lui donne son épouse, la dame Hô'èlun. Il l'appelle Tèmudgin, « l'homme de fer ».

On se réjouit dans les tentes de feutre de sa tribu et pourtant, neuf ans plus tard, quand Yèsugèi meurt empoisonné par des ennemis Tatar, Hô'èlun et ses enfants sont abandonnés à eux-meures démunis de tout.

A Tèmudgin incombe la tâche de récupérer les biens familiaux pour mener l'existence conforme à son rang de prince nomade chasse, transhumance avec ses manades et ses chariots, razzias contre les voisins ou expéditions punitives pour se venger de celles organisées contre lui, selon les règles de la vie violente du siècle.

Pour y parvenir, Tèmudgin déploie de telles qualités de diplomate et de guerrier que ses pairs l'élisent Khan.

Il prend alors le nom de Gengis-Khan. Cette souveraineté, il entend bien la garder et saura faire plus et mieux que ses ancêtres ou contemporains, les nomades de la grande steppe. Il pacifie les tribus et guerroie pour maintenir son prestige tant et si bien qu'il conquiert l'Asie. René Grousset reconstitue d'une façon envoûtante la longue chevauchée qui a fait de « l'homme de fer » le conquérant du monde.
Edition de Crémille – 19?? ( sans date, vers 1975 à priori !?! ) – 381 pages – 20 x 13,5 cms – 490 grammes.

Reliure façon cuir + dorures / Nombreuses illustrations hors-texte.

Bel exemplaire, quelques infimes marques de stockage sur 4ème + légère patine, mais tout à fait O.K, bon état : 4 €uros.

----------------------------------------------------

Marc HILLEL : « Au nom de la race »
Quatrième de couverture : « Avec ce document prodigieux ( Note de Kurgan : hem ! Disons surtout avec ce document « allant bien dans le sens du poil du politiquement correct, du trrrrès politiquement correct… à la limite du « sponsorisé par le Betar !?! ) sur l'élevage humain de la S.S et sur le rapt des enfants de « sang pur » à travers l'Europe, on touche à l'essence même du national-socialisme. Au cours d'une longue et difficile enquête, Marc Hillel et Clarissa Henry ont retrouvé les témoins et les victimes de l'organisation S.S Lebensborn : trente ans après, les plaies sont toujours ouvertes. »
Fayard – 1975 – 276 pages – 24 x 15,5 cms – 555 grammes.

Couverture cartonnée recouverte de tissu blanc, titre embossé en gris + jaquette couleurs.

Marques d’usage sur la jaquette, une légère pliure sur couv’ mais intérieur propre et sain, bon exemplaire. 

Nombreuses photos et illustrations hors-texte : 3 €uros.
----------------------------------------------------
Richard HOUGH : « La mutinerie du cuirassé Potemkine »

+ Postface de Freddy Buache : « Eisenstein et le Cuirassé Potemkine »
Le 27 Juin 1905, une mutinerie éclate à bord du Potemkine, le principal cuirassé de la flotte de guerre Russe. Le drame survient à Odessa, sur la mer Noire : un marin est tué par un officier pour s’être plaint de la viande avariée. Aussitôt l’équipage se soulève. Tandis que certains officiers rejoignent les mutins, le commandant et plusieurs autres officiers sont tués et jetés à la mer. C’est que, depuis la défaite de Tsushima un mois plus tôt face à la flotte japonaise et l’enlisement de la Russie dans le conflit japonais, les officiers de la marine tsariste ont le plus grand mal à se faire respecter par leurs hommes.

Les marins du Potemkine s’emparent du navire et hissent le drapeau rouge de la révolution. Deux autres navires se joignent à la sédition. Le surlendemain, l’insurrection s’étend au port d’Odessa et à d’autres ports de l’empire. L’état de siège est déclaré et la répression fera plusieurs centaines de morts. Après une longue errance dans la Mer Noire, la plupart des mutins finiront par obtenir l’asile politique en Roumanie, dans le port de Constantza, et ne retourneront en Russie qu’après le révolution de 1917.

Le temps, la propagande et le célèbre film de Sergueï Eisenstein ont tant altéré la vérité sur la mutinerie du cuirassé Potemkine que, de toute l’histoire navale, c’est l’un des évènements qui a donné lieu aux récits et aux interprétations les plus variés. Confrontant les récits des différents témoins de l’époque, Richard Hough a mené l’enquête pour démêler le vrai du faux de ce drame révolutionnaire.
Le cercle du bibliophile – 1968.

269 pages – 22 x 14 cms – 530 grammes.

Belle reliure skyvertex bleue façon « cuir et dorures » / Nombreuses photographies hors texte.

Une petite marque de stockage sur quatrième de couv’, ainsi que quelques petites rousseurs sur la tranche supérieure papier… sans quoi : exemplaire en très bon état, nickel !… : 7 €uros.
Ailleurs = 8 €uros sur priceminister / 10 €uros sur galaxidion.com

10,40 €uros sur abebooks.f / 20 €uros sur librairieduchene.com
----------------------------------------------------
Henri LANDEMER : « Les waffen SS »

Dans les tavernes enfumées du Munich des années 20, une poignée d'hommes protège les orateurs d'un nouveau mouvement : le parti ouvrier National-Socialiste allemand. Au soir du 30 janvier 1933, quand Adolf Hitler devient chancelier du Reich, ils sont près de cinquante mille qui arborent sur leur casquette noire la tête de mort d'argent. Ils seront cent mille à servir dans la Waffen S.S au début de l'année 1940 et un million cinq ans plus tard, à l'heure du « crépuscule des dieux ».

Venus de plus de trente nations d'Europe, ces volontaires constituent une véritable armée, qui n'obéit qu'à ses propres lois. Pendant cinq ans, ils se battent sous les plis du Drapeau noir, ils suscitent l'enthousiasme et la haine, ils tuent et ils sont tués.

Leur chef, Heinrich Himmler, exige qu'ils soient à la fois téméraires et impitoyables.

Jusqu'au bout, ils restent des soldats politiques qui prolongent par le fer et par le feu, sur tous les champs de bataille d'un monde en ruines, le combat de l'Ordre noir.

Le livre de poche –1974 - 410 pages – 210 grammes.

Etat = Une trace de pliure en haut à droite de quatrième ainsi qu’une assez nette cassure sur tranche, sans quoi il est tout à fait O.K, intérieur sain et propre, tout à fait bon pour le service !!! : 3 €uros.
( Ailleurs = de 3 à 5 €uros ( selon l’état ) sur Priceminister / 9 €uros ( nickel ) sur Abebooks / de 5 à 6 €uros sur amazon.fr )
----------------------------------------------------
Jean LARTEGUY : « Les mercenaires »

 

Quatrième de couverture : Ces mercenaires, dont l’auteur des « Centurions » évoque le destin héroïque et pitoyable, sont des combattants du Bataillon français de Corée. Leur aventure, qui a été la sienne, l’avait inspiré à ses débuts de romancier, et maintenant, en pleine possession de ses moyens, il a repris cette première esquisse avec une puissante sobriété.

C’est le roman de la fierté nationale déçue, des énergies qui n’ont pas trouvé leur emploi, des sacrifices sans foi et sans cause. Un général américain ambitieux et une montagne dépourvue d’intérêt stratégique, mais dont la fascination s’exerce sur les deux camps, dominent le drame des combattants. Plus encore que les « Centurions », ces « Mercenaires » sont pour la plupart des aventuriers à l’état pur. Jean Lartéguy nous les livre entiers, avec des secrets de leur passé qui pourraient à l’occasion intéresser la police, et d’autres secrets plus intimes, destinés à rester enfouis dans les cœurs. Ce sont d’inoubliables figures d’hommes, les fils irrécusables d’un siècle de violence… un grand témoignage honnête et viril sur l’homme de guerre de notre temps.

 

Presses de la cité – E.O de 1960 – 377 pages.

21,5 x 13,5 cms – 500 grammes.

Couverture cartonnée recouverte simili-cuir bordeaux,  titres et nom d’auteur en doré sur tranche + jaquette couleurs.  La jaquette ( très légèrement insolée sur l’arrière ) présente ( bien entendu ) quelques petites traces de manipulation, mais est tout de même dans un état remarquable pour une édition de 1960 ! Et hormis quelques infimes « chocs » en haut et bas de tranche, le livre est nickel… intérieur sain et propre. >>> 5 €uros. 
----------------------------------------------------

  1   2   3   4   5

similaire:

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconD. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 3

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconD. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 2
«plat» en bas de couverture / bord de tranche… sans quoi IL est comme neuf !!!…

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconD. U. K. E catalogue Livres – Février 2014 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconD. U. K. E catalogue Livres – Décembre 2014 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconD. U. K. E catalogue Livres Août 2013 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconBouquinorium Catalogue Livres – Janvier 2016 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 icon2012 mai-juin “Hommage to the voices” Off Dak’art 2012 Sicap Mermoz (Senegal)

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconCatalogue d’expertise de livres & de manuscrits

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconCalendrier juin 2012 vendredi 1 er juin animations / Semaine culturelle...

D. U. K. E catalogue Livres Juin 2012 Chapitre 4 iconVente de livres le 25 Juin 2011








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com