Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance








télécharger 58.56 Kb.
titreLes mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance
date de publication01.07.2017
taille58.56 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
Mouvements et courants littéraires du XVIème au XXème siècle

Les mouvements et courants littéraires du XVIème siècle : le siècle de la Renaissance



Evènements politiques majeurs du XVIème siècle :

Première moitié du siècle, expansion économique et épanouissement

-1515-1547 : Règne de François 1er

-1547 : Ignace de Loyola fonde l’ordre des Jésuites

-1547-1559 : Règne de Henri II

Deuxième moitié du siècle, crise religieuse et politique

-1562 - 1598 : Guerres de religion

-1572 : Massacre de protestants lors de la nuit de la Saint Barthélemy

-1598 - 1610 : règne d’Henri IV

-1598 : Édit de Nantes en faveur des protestants
L’HUMANISME :

Caractéristiques, principes :

L’Humanisme est une pensée qui apparaît pendant la Renaissance. Elle consiste à valoriser l’Homme, à le placer au centre de son univers. L’Humaniste est en quête perpétuelle de savoir, il s’inspire de la culture Antique, c’est un retour aux sources. Il prône aussi la vulgarisation de tous les savoirs, il lutte contre l’ignorance et il cherche à diffuser clairement le patrimoine culturel y compris le message religieux ( 1516 Erasme traduit la Bible.) Enfin, l’Humanisme se traduit par un fort Esprit européen, les intellectuels européens ne cessent de voyager pour diffuser leur savoir.
Genres et registres dominant :

Roman, nouvelle ; Essaie ; Registres satyriques, épique et didactique ; Réalisme
Thématiques :

L’éducation, La guerre, La mort, Le corps, Les relations amoureuses
Œuvres et auteurs clés :

Rabelais : Pantagruel (1532) et Gargantua (1534)

Marguerite de Navarre : L’Heptaméron ( posth. 1559)

Montaigne : Les Essais (1580-1595)


Dans d’autres domaines …


Peintre humaniste : Léonard de Vinci 1452-1519


(l ‘homme de Vitruve)

LA PLÉIADE :



Caractéristiques, principes :

D’abord nommé « Brigade », la Pléiade, est un groupe de sept poètes français rassemblés autour de Ronsard. Leur nom est emprunté à sept autres poètes de l’Antiquité (Alexandrie, IIIème siècle) qui avaient eux aussi choisi le nom de cette constellation pour se désigner. Outre Ronsard, la Pléiade regroupe Joachim du Bellay, Guillaume des Autels, Pontus de Tyard, Jacques Peletire du Mans, Remy Belleau, Jean Dorat, Antoine de Baïf, Jean de la Péruse.

Les membres de la Pléiade cherchent à rompre avec la poésie médiévale et à exercer leur art en français. Ils ont un réel intérêt pour la langue française. Toutefois, celle-ci leur semble trop pauvre. Ils décident donc de l’enrichir par la création de néologismes. Ils défendent l’imitation des auteurs greco-latin et imposent les modèles antiques, ode, élégie. De plus grâce à eux le sonnet remporte un franc succès.
Genres et registres dominant : la Poésie lyrique
Thématiques :

L’amour, la jeunesse, la beauté ; La fuite du temps ; La nature
Œuvres et auteurs clés :

Ronsard, Les Amours (1552)

Du Bellay, Les Regrets (1558)
Manifeste :

Du Bellay, Défense et Illustration de la langue française (1549)
Exemple :

Comme on voit sur la branche au mois de Mai la rose
En sa belle jeunesse, en sa première fleur
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose :
 
La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur :
Mais battue ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt feuille à feuille déclose :
 
Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendre tu reposes.
 
Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif, et mort, ton corps ne soit que roses.

(Ronsard)

LE BAROQUE : fin XVIème – XVIIème
Caractéristiques, principes :

Mouvement né en Italie, dont le nom vient du portugais et signifie « bizarre. » Le qualificatif baroque s'applique à toutes les formes d'art, et principalement l'architecture, mais aussi à la peinture, la sculpture, la littérature et la musique. Il est caractérisé en architecture par abondance de formes surprenantes et séduisantes. En littérature, il est défini par un goût pour le spectaculaire et le romanesque.

Genres et registres dominant :

Poésie, tragi-comédie, pastorale ; Registre lyrique, dramatique, épique, satirique ; Réalisme burlesque et libertin
Thématiques :

Le passage ; L’eau, le vent ; La métamorphose ; L’utopie ; Le temps, la mort ; Le libertinage
Auteurs et œuvres clés :

Cyrano de Bergerac, L’Autre monde ou les États et Empires de la Lune (1657)

Viau, Œuvres (1621-1626)

D’Aubigné, Les

Dans d’autres domaines …





(architecture baroque) (peinture de Rubens peintre hollandais 1577-1640) (sculpture du Bernin 1598-1680)

Les mouvements et courants littéraires du XVIIème siècle : le grand siècle


Évènements politiques majeurs du XVIIème siècle :

Première moitié du siècle, instauration de la monarchie absolue

-1610-1617 : régence de Marie de Médicis

-1617-1643 : règne de Louis XIII (cardinal de Richelieu)

Deuxième moitié du siècle, monarchie absolue de droit divin

-1661-1715 : règne de Louis XIV

-1685 : révocation de l’Édit de Nantes, qui entraîne l’exil de protestant français notamment vers la Hollande.

LA PRECIOSITÉ : fin XVIème – XVIIème :



Caractéristiques, principes :

Mouvement littéraire qui se développe dès la fin du XVIème siècle, instauré par une majorité de femmes, il s’oppose aux manières rustres du XVIème siècle. Les précieux et précieuses se retrouvent dans les salons (Marquise de Rambouillet, Madeleine de Scudéry, Ninon de Lenclos cf. « La vie brillante des salons ») pour discuter, lire des poèmes ou des extraits d’œuvres… Cette habitude sera reprise plus tard par les philosophes des lumières. En outre, les précieuses ont aussi influencé le développement de la langue française. Elles ont cherché à simplifié l’orthographe : respondre => répondre ; aisné => aîné. Mais elles sont surtout connues pour leur création lexicale intense dans le but de désigner le monde de manière pudique. Ainsi, elles ont utilisé de nombreuses périphrases hyperboliques, métaphore, néologisme…De ce fait, le conseiller des grâces désigne un miroir dans le langage précieux et donner de l’amour permis signifie se marier. On peut en définitive caractériser l’esprit précieux par le raffinement des manières, le goût de la langue, l’intellectualisme, le féminisme, l’idéalisme et les jeux poétiques.
Genres et registres dominant :

Roman ; Poésie lyrique
Thématiques :

La passion ; L’amour
Auteurs et œuvres clés :

Honoré d’Urfé, L’Astrée (1607-1627)

Mlle de Scudéry, Clélie (1654-1660)




LE CLASSICISME :


Caractéristiques, principes :

Contrairement aux courants qui le précède, le classicisme est un courant qui touche principalement la France.

Á l’époque classique, les écrivains doivent se plier à des règles strictes. En effet, le classicisme atteint son apogée sous le règne du monarque absolu Louis XIV, le Roi-soleil (=> culture officielle.) De plus, il fait suite au Baroque qui excellait dans l’excès, il fallait donc remettre un peu d’ordre. Le classicisme est donc régit par de nombreuses règles, la règle des trois unités aux théâtres (qu’en un seul lieu, en un seul jour, un seul fait accompli tienne le théâtre rempli Boileau » ainsi que les règles de vraisemblance et de bienséance (ce qui dans les gestes et les paroles des œuvres dramatiques est considéré comme décent, conforme à la pudeur, à la politesse et au goût. La bienséance est devenue une des règles du théâtre classique en France.)

En outre, on retrouve à cette époque l’idéal de l’honnête homme qui se doit d’agir comme s’il était à la cour du Roi.

De plus, le classicisme s’inscrit dans une période moraliste où pèse un certain climat religieux.

On y retrouve aussi un retour aux textes antiques et une imitation des Anciens, comme La Fontaine avec ses fables inspirées des Phèdre et d’Esope.

Enfin, le classicisme, se détache par l’importance donnée à la langue et son usage.
Genres et registres dominant :

Tragédie, farce, comédie ; Pensées, portraits, farces, maximes ; registres satirique, tragique
Thématiques :

Le devoir ; La passion ; L’exercice du pouvoir ; L’aristocratie, la noblesse
Auteurs et œuvres clés :

Corneille, Le Cid (1663), Horace (1640)

Molière, L’École des femmes (1662) Dom Juan (1665) Tartuffe (1669)

La Rochefoucauld, Maximes (1664)

La Fontaine, Fables (1668)

Racine, Phèdre (1677)
Manifeste :

Boileau, L’art poétique (1674)

Vaugelas, Remarques sur la langue française (1647)

Dans d’autres domaines …


Peinture : Charles Le Brun 1619-1690

Musicien : Jean-Sébastien Bach 1685 -1750



( Passage du Rhin en présence des ennemis (1672) Château de Versailles, Galerie des glaces)


Les mouvements et courants littéraires du XVIIIème siècle : le siècle des Lumières


Évènements politiques majeurs du XVIIème siècle :

-1715-1723 : Régence de Philippe d’Orléans

-1723-1774 : Règne de Louis XV

-1774-1792 : Règne de Louis XVI

-1789 : Révolution française

-1792 : Proclamation de la république

-1799 : Coup d’État de Bonaparte

LES LUMIERES :



Caractéristiques, principes :

Le siècle des lumières correspond au XVIIème siècle en Europe. La philosophie des lumières quant à elle désigne le mouvement intellectuel qui s’est développé durant cette période autour d’idées pré-démocratiques. Cette période est marquée par le culte de la raison, le goût pour le débat d’idées, l’esprit critique et le relativisme ; le matérialisme athée ou le déisme ; la chasse aux préjugées, à la superstition ; les Droits de l’homme ; la civilisation et l’utopie ; l’éveil de la sensibilité personnelle (2nde moitié du siècle)
Genres et registres dominant :

-Discours, traité, essai, critique, dialogues argumentatif et délibératif, lettre, pamphlet, conte philosophique

-Dictionnaires et encyclopédie

-Comédie et mélodrame

-Autobiographie, roman autobiographiques

-Roman épistolaire

-registre polémique satirique, lyrique.
Thématiques :

-La tolérance, la liberté, l’égalité, l’altérité

-Le bon sauvage, l’exotisme

-Le libertinage

-La passion, l’amour
Auteurs et œuvres clés :

Montesquieu, Lettres persanes (1721) De l’esprit des lois (1748)

Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard (1730)

L’abbé Prévost, Manon Lescaut (1731)

Voltaire, Candide (1759) dictionnaire philosophique (1764)

Rousseau, La Nouvelle Héloïse (1761) Les Confessions (1782 et 1789)

Diderot, Jacques et le Fataliste (1778-1780)

Beaumarchais, Le Mariage de Figaro (1784)

Les mouvements et courants littéraires du XIXème siècle 


Évènements politiques majeurs du XIXème siècle :

-1799-1814 : règne personnel de Bonaparte

-1814-1830 : restauration (retour partiel à la monarchie)

-1830-1848 : monarchie de juillet, suite aux trois Glorieuses, roi de France n’est plus mais désormais roi des Français.

-1848 : révolution de février, deuxième république

-1852-1870 : Second empire

-1870-1871 : Guerre franco-prussienne

-1870-1940 : Troisième république

-1894-1906 : affaire Dreyfus => 1898, Zola J’accuse
LE ROMANTISME : première moitié du XIXème
Caractéristiques, principes :

Le romantisme est un mouvement artistique et intellectuel de la fin du XVIIIème siècle, qui se développe par réaction contre la régularité classique jugée trop rigide et le rationalisme philosophique des siècles antérieurs. Le romantisme est caractérisé par la revendication des poètes, du «je » et du « moi », ainsi que par l’expression du génie individuel, l’imagination et la sensibilité. Les littéraires romantiques ont un goût l’exotisme, le mystère et le surnaturel.

En poésie, le romantisme est défini par la libération du vers, alors que dans les drames, les genres sont mélangés
Genres et registres dominant :

- Poésie lyrique et épique ; - Drame romantique ; - Conte fantastique ; - Roman
Thématiques :

- La culture du moi, la solitude, la nature, le mal du siècle, le sentiment religieux, le passé

- La passion ; - L’engagement politique
Auteurs et œuvres clés :

- Chateaubriand, Génie du christianisme (1802)

- Constant, Adolphe (1816)

- Lamartine, Méditations poétiques (1820)

- Hugo, Hernani (1830), Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856)

- Dumas, Les Trois Mousquetaires (1844)
Manifeste :

Hugo, préface de Cromwell (1827)




Dans d’autres domaines …


En peinture : Delacroix Eugène 1798- 1863

Goya Francisco 1726- 1828



La liberté guidant le peuple, 1830 El dos de mayo, 1808

En musique : Berlioz (1803-1869) français, Schumann1810-1856 allemand et Wagner 1813-1883 allemand

LE RÉALISME ET LE NATURALISME : v. 1850 – v. 1885
Caractéristiques, principes :

Le mouvement réaliste est apparu en littérature entre 1840 et 1890, il s’agit de rendre réelles les scènes de la vie courante. Il s’inspire du positivisme d’Auguste Comte, la réalité est basée sur des faits observés. On aura donc une étude des milieux et des mœurs, une observation psychologiques des personnages et une mise en scène du peuple et de la bourgeoisie.

Genres et registres dominant :

-Le roman, la nouvelle ; - Registre dramatique, pathétique

Thématiques :

L’amour ; L’ambition ; Les mœurs du peuple ; Les mœurs de la bourgeoisie
Auteurs et œuvres clés :

Balzac, La Comédie humaine (1830-1850)

Stendhal, Le Rouge et le Noir (1830)

Flaubert, Madame Bovary (1857)

Zola, Les Rougon-Macquart (1871-1893)

Maupassant, Boule-de-Suif (1880), Bel-Ami (1885)

Manifeste :

Les frères Goncourt, préface de Germinie Lacerteux (1865)

Zola, Le Roman expérimental (1880), Les romanciers naturalistes (1881)

Maupassant, Préface de Pierre et Jean (1888)

Dans d’autres domaines …


En peinture : Manet 1832-1883


Déjeuner sur l’herbe 1862-1863
LE PARNASSE : troisième quart du XIXème siècle
Caractéristiques, principes :

Mouvement poétique apparu en France, il jura de remonter l’art poétique sur le « Parnasse » (mont grec, dans l’Antiquité, le Parnasse, montagne des muses était consacré à Apollon). Ce mouvement est une réaction contre les excès sentimentaux du romantisme. Il rejette l’engagement politique de l’artiste. Pour les Parnassiens, l’art n’a pas à être utile et son seul but est la beauté, c’est la théorie de « l’art pour la l’art », le culte de la beauté et de la forme. Il prône un certain élitisme et défend l’aristocratie.
Genres et registres dominant : La poésie
Thématiques : La beauté
Auteurs et œuvres clés :

Théophile Gautier, Émaux et Camées (1852)

Leconte de Lisle, Poèmes Barbares (1852)

Manifeste :

Théophile Gautier, Préface à Mademoiselle de Maupin (1835-1836)

LE SYMBOLISME : dernier quart du XIXème
Caractéristiques, principes :

Le symbolisme est un mouvement de la fin du XIXème. Contrairement au naturalisme qui prétend représenter la réalité telle qu’elle est, bien visible, le symbolisme soutient que l’essentiel est invisible c’est la théorie des correspondances. (Théorie philosophique et poétique selon laquelle des liens mystérieux existent entre le monde invisible et le monde visible, entre l’intérieur de l’être humaine et l’univers extérieur, entre les diverses sensations qui renvoient à une même réalité spirituelle.) Les poètes symbolistes développent un goût pour le mysticisme et la voyance, ils recherchent la nuance et le travail de la mélodie. C’est une poésie intellectuelle.
Genres et registres dominant : La poésie
Thématiques :

L’inconnaissable ; Le spleen ; Le voyage ; La ville, la modernité ; L’idéal, l’absolu
Auteurs et œuvres clés :

Baudelaire, les Fleurs du Mal (1857)

Verlaine, Romances sans paroles (1874)

Rimbaud, Illuminations (1886)

Mallarmé, Poésies complètes (1887)

Apollinaire, Alcools (1913)
Manifeste :

Rimbaud, Lettre du voyant (15 mai 1871)

Verlaine, L’Art poétique (1874)

Dans d’autres domaines …


En peinture Gustave Moreau
"Salomé dansant devant Hérode" 1815

Les mouvements et courants littéraires du XXème siècle 



Évènements politiques majeurs du XXème siècle :

-1914-1918 : première guerre mondiale

-24 octobre 1929 : crise économique

-1936 : Front Populaire

-1939-1945 : Seconde Guerre mondiale

-1946-1963 : Guerre froide

-1945-1962 : décolonisation

LE SURRÉALISME : 1924-1969



Caractéristiques, principes :

Important mouvement de pensée de l’entre-deux-guerres, le mouvement souhaite que soit accordé à ses productions, le statut d’expérimentation scientifique, c’est une tentative de libération de l’inconscient, de l’imaginaire du rêve. Il se base aussi sur un goût pour l’ésotérisme et l’écriture automatique à travers laquelle les surréalistes ont voulu donner une voix aux désirs profonds.
Genres et registres dominant :

Poésie ; Théâtre (cruauté, burlesque)
Thématiques :

Le rêve ; la folie ; la liberté ; l’amour
Auteurs et œuvres clés :

Breton, Les Champs magnétiques (1920)

Aragon, Le Mouvement perpétuel (1925)

Eluard, L’Amour, la poésie (1929)

Desnos, Corps et Biens (1930)
Manifeste :

Breton, Manifestes du surréalisme (1924,1930)

Dans d’autres domaines …


Voire exposé cubisme

L’EXISTANTIALISME : v.1940 – v.1950
Caractéristiques, principes :

Mouvement littéraire plaçant au centre de sa réflexion une interrogation sur le sens de la vie.
Genres et registres dominant : Théâtre et roman philosophique
Thématiques :

L’engagement ; l’absurde ; le mal ; la mauvaise foi
Auteurs et œuvres clés :

Malraux, L’Espoir (1937)

Sartre, La Nausée (1938), Huis clos (1944)

Camus, L’Etranger (1942), La Peste (1947)
LE NOUVEAU ROMAN : 1939 - 1971
Caractéristiques, principes :

Mouvement littéraire des ann2es 1950-60 qui remet en cause et rejette les conventions traditionnelles du genre romanesque en particulier le réalisme, la volonté de signification et la cohérence d’intrigues trop rassurantes. Il se caractérise par déconstruction du récit et une écriture novatrice.
Genres et registres dominant : Roman
Thématiques :

Le monde des objets ; L’incommunicabilité
Auteurs et œuvres clés :

Robbe-Grillet, La Jalousie (1957)

Butor, La Modification (1957)

Sarraute, Le Planétarium (1959), Enfance (1983), Ici (1995)
Manifeste :

Sarraute, L’Ere du soupçon (1956)

Ricardou, Pour une théorie du Nouveau Roman (1971)
LE THEATRE DE L’ABSURDE : v.1940 – v.1965
Caractéristiques, principes :

Mouvement littéraire né à Paris qui se caractérise par un rejet global du théâtre occidental et de ses conventions. Il montre des antihéros aux prises avec leur misère métaphysique, des êtres errant sans repères, prisonniers de forces invisibles dans un univers hostile.
Genres et registres dominant : Théâtre
Thématiques :

L’absurde ; la solitude, le nant ; l’absence, la vide
Auteurs et œuvres clés :

Ionesco, La cantatrice chauve (1950)

Beckett, En attendant Godot (1953), Fin de partie (1957)

similaire:

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconChapitre 5 – Les grands courants de l’analyse économique depuis le 16e siècle
«mercantilismes» au xvième et xviième siècle : l’enrichissement monétaire et commercial 4

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconProgramme On étudiera le développement des mouvements de capitaux depuis le XIX
«Le cycle britannique des déséquilibres financiers internationaux (xvième siècle 1944)», 2008

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconCentre equestre, ferme pedagogique
«U» d’une chartreuse du xviiième siècle, autour d’une vaste cour que domine un ancien moulin à vent du xvième siècle

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconLe xvième siècle

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconCours de Jean derive, octobre 1998-février 1999
«épopée» et l’adjectif «épique» n’arrivent qu’au xvi° siècle, sous l’influence de la Renaissance et du renouveau de la culture grecque....

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconLes Hommes de la Renaissance XV-XVI ème siècle

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconLa medecine monastique dans l’occident medieval
«médecine monastique» comme une médecine pratiquée par des moines dans ou à partir d’un monastère. Elle eut son apogée du ixe siècle...

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconLes phénomènes culturels au sens large sont les philosophies et les...

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconExamen final
«Les provinces arabes (XVI è siècle – XVIII è siècle)», Histoire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 1989, p. 343-418

Les mouvements et courants littéraires du xvième siècle : le siècle de la Renaissance iconFrise Chronologique des mouvements littéraires








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com