Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme








télécharger 69.08 Kb.
titreNouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme
date de publication04.02.2018
taille69.08 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos




Le 22 août 2003

Troisième génération du best-seller de la catégorie compacte

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme


  • Première mondiale : intégration du système IDSPlus et de la gestion en continu de l’amortissement

  • Des premières dans cette catégorie: éclairage directionnel adaptatif (AFL), programme audio indépendant à l’arrière (Twin Audio)

  • Qualité de l’habitacle: bien conçu, plus vaste, nouveaux systèmes d’info divertissement

Avoir l’audace de se renouveler: voilà une ambition qu'Opel a toujours eue pour ses compactes. Elle va de pair avec le logo à l’éclair sur la calandre. C’est Opel qui a complètement réinventé ce segment en 1962 en lançant la Kadett. Depuis, chaque nouvelle génération n’a cessé de franchir des étapes et de progresser, que ce soit sur le plan de la technologie ou du style. Encore une fois, la nouvelle Opel Astra va faire figure de référence dans ce segment qui représente environ 25% de la totalité du marché automobile européen: par son design, remarquable, par son châssis, excellent, ou par ses équipements, novateurs.

Cette nouvelle Opel marquée du sceau du dynamisme, dont la première apparition aura lieu au Salon automobile international de Francfort (du 13 au 21 septembre), se révèle tout aussi intéressante que son allure le laisse présager. Dans le cahier des charges du véhicule, venaient au premier plan la qualité du comportement et la rapidité de réponse aux injonctions du conducteur. La nouvelle Astra se distingue ainsi particulièrement par l’offre, en option, du système IDSPlus (Interactive Driving System), doté d’une gestion électronique de l’amortissement en continu CDC (Continuous Damping Control), le type d’équipement que l’on ne trouve que sur l’une ou l’autre limousine de prestige ou quelques exclusives super-sportives. L’Astra est ainsi la première voiture de série à proposer une gestion électronique intégrée du contrôle des trains roulants, grâce à une mise en réseau des capteurs et unités de gestion des systèmes ESP, ABS et CDC. Cette technologie lui ouvre de nouvelles perspectives au niveau de l’équilibre proposé entre confort et sécurité active. Un mode “Sport” peut aussi être sélectionné en appuyant sur une touche modifiant les lois d’amortissement pour plus de fermeté, la direction et l’accélérateur ont une réponse plus rapide, et les passages de rapports des boîtes automatiques ou Easytronic se font à des régimes plus élevés, autant de modifications qui séduiront le conducteur friand de sportivité. La nouvelle Astra s’offre d'autres technologies de pointe, comme l’éclairage directionnel dynamique AFL (Adaptive Forward Lighting), une nouvelle architecture électronique permettant un multiplexage plus important, une nouvelle génération de systèmes d’info divertissement conçus en format double DIN, le Twin Audio pour pouvoir profiter d’un programme audio indépendant à l’arrière et sur le plan des motorisations, les moteurs essence TWINPORT et les turbo diesels common rail.

L’Astra est une traction avant qui recevra cinq moteurs à essence et trois groupes turbo diesel dont les cylindrées s'échelonnent de 1,4 à 2 litres et les puissances de 80 à 200 ch. La version la plus performante atteint 230 km/h et se contente de 8 secondes pour franchir le 0 à 100 km/h. Tous les moteurs appartiennent à la dernière génération ECOTEC. Ils sont dotés de quatre soupapes par cylindre et conformes aux normes Euro 4 qui doivent prendre effet en 2005. Trois motorisations se révèlent particulièrement brillantes: le nouveau “diesel de sport” 1.9 CDTI de 150 ch et deux variantes 2 litres turbo essence, une version de 170 ch et une autre de 200 ch couronnant la gamme. Ces trois moteurs sont accouplés, de série, à une nouvelle boîte manuelle à six rapports. En complément, Opel propose une boîte manuelle à cinq vitesses, une boîte automatique et une nouvelle version de sa boîte robotisée “Easytronic”, dotée dorénavant d’un programme sport.

Extérieur: symboliser le dynamisme d’Opel


Avec un tel bagage technologique et une ligne aussi remarquable, l’Astra de la troisième génération compte bien accentuer encore le succès rencontré par le modèle précédent. Vendue dans 80 pays, l'Astra a été diffusée à environ 3,4 millions d’unités dans le monde à l’été 2003. “Jamais un modèle de grande série n'avait autant mis en valeur le dynamisme de la marque Opel que la nouvelle Astra. Son design expressif lui permet de s’imposer avec force dans le segment des compactes,” explique Carl-Peter Forster, Président-Directeur général d’Opel. Comme Opel est déjà très présent dans le segment des monospaces compacts avec le Zafira et le Meriva, le constructeur a pu se permettre d'insister davantage sur la personnalité et l'émotion dans le dessin de l'Astra. “Nous nous démarquons ainsi nettement de la concurrence,” explique Carl-Peter Forster, Président-Directeur Général d'Opel, en commentant le positionnement de cette toute nouvelle gamme. A partir du printemps 2004, elle va peu à peu se développer jusqu’à constituer une gamme d’une impressionnante diversité. Arrivera tout d’abord la version cinq portes de l’Astra, suivie plus tard par le break basé sur un empattement plus long et par une version trois portes à hayon au dessin très sportif.

Selon Carl-Peter Forster, si l’Astra a de bonnes chances de succès, ce n’est pas seulement qu’elle sera une voiture “que l’on aime pour sa conduite et au volant de laquelle on aime être vu.” La nouvelle Astra va également susciter l’intérêt d’un nouveau public, car elle répond aux besoins de personnalisation en proposant plusieurs lignes d’équipement et des options pratiques. Il s’agit par exemple du dossier de siège arrière fractionné, qui se replie en 40/20/40, du système d’aide au démarrage en côte ou du chauffage auxiliaire électrique “Quickheat”.

Carl-Peter Forster en est convaincu: “Avec la force de son style, la qualité de sa tenue de route et ses innovations pratiques, avec la variété de sa gamme, la nouvelle Astra est véritablement la voiture que beaucoup d’acheteurs de la catégorie compacte attendaient.”

Signe des temps: la nouvelle expression du style made in Rüsselsheim

Avec ses lignes évocatrices, pleine de dynamisme, la troisième génération d’Astra inaugure la dernière évolution du style très actuel d’Opel, que l’on avait d’abord découvert sur le roadster sportif Speedster, avant qu’il n’arrive sur la Vectra, le Meriva et le Signum. Il est fondé sur l’équilibre des volumes, sur le dialogue entre surfaces tendues et ruptures de lignes. Il s'enrichit d'équipements d’inspiration très technologique et d'éléments de style dessinés avec élégance.

Avec ses lignes bien affirmées propres à la marque, le nouveau style – fruit du travail de 250 personnes de 16 nationalités au sein de “l'atelier de design” de Rüsselsheim – est également le reflet de la nouvelle assurance de la marque. “Nous avons la volonté de jouer à nouveau un rôle de premier plan dans le monde du style automobile européen,” assure Martin Smith, Directeur exécutif su style chez Opel, “comme nous avons su le faire dans les années 70 quand nous donnions naissance à des lignes inoubliables, comme celle de la GT ou du coupé Commodore. Grâce à notre nouveau style, nous allons présenter les voitures aux lignes les plus fortes et les plus dynamiques dans chaque segment de marché.” Le constructeur a fait un grand pas dans ce sens lorsqu’il a présenté au Salon de Genève 2003 l’étude de style GTC, unanimement saluée. Elle annonçait clairement la direction que prenait le design Opel – et la ligne de la future génération d’Astra.

La nouvelle technologie permet à Opel de parvenir à ces objectifs encore plus rapidement que par le passé. Aujourd’hui, la souris et l’écran supplantent souvent la feuille blanche et le crayon à dessin dans les studios de design. Avec les programmes de Réalité Virtuelle (VR), il est possible de faire naître des surfaces en trois dimensions. Ces simulations permettent de définir plus rapidement les formes des carrosseries. “Cet équipement est un outil merveilleux. Il est possible de présenter très tôt des idées créatives sans avoir besoin d’une mise en place lourde. Nous pouvons nous en servir pour des travaux d’évaluation portant sur plusieurs propositions de style, et il nous permet de faire aboutir une simple idée, qui devient alors une ébauche réaliste en très peu de temps,” explique Martin Smith.

Dominantes: proportions harmonieuses et face avant au design fort

Représentant la synthèse entre émotion, dynamisme, technologie et fonctionnalité, la nouvelle Astra prouve toute la richesse que l’on peut obtenir en faisant dialoguer pensée créatrice et technologie informatique. L’équilibre des proportions est à la base du dynamisme des lignes de l’Astra à hayon. “L’essence de la ligne et du rendu global naît de la structure des masses du véhicule, de la relation existant entre la longueur, la largeur et la hauteur. C’est pourquoi nous accordons une importance toute particulière aux proportions, et que nous nous démarquons délibérément dans ce domaine de la concurrence, pour conférer à notre nouvelle Astra une stature à part,” analyse Friedhelm Engler, Designer en chef de l’Astra et responsable du studio des Compactes au Centre de Design Opel.

On constate cette harmonie dans les proportions quel que soit l’angle de vue. La grande calandre trapézoïdale, ornée d’un ambitieux logo Opel se détachant sur un jonc chromé transversal, s’intègre délicatement dans le capot moteur, dont la nervure bien marquée est devenue une caractéristique du style Opel. Il s’agit là d’un élément fort de la ligne, qui traverse l’habitacle et que l’on retrouve à l’arrière de la voiture. Elle souligne par la même occasion le V qui détermine l’avant, autre figure de style caractéristique du design très affirmé de l’Opel Astra.

Autres facteurs qui interviennent dans l’équilibre des formes de la nouvelle gamme, l’effilement des parties avant et arrière, associé aux porte-à-faux très réduits. Ils font paraître la voiture plus courte qu’elle n’est en réalité. Et pourtant la nouvelle Astra a gagné environ 14 cm sur l’ancien modèle. Cet effet de compacité est renforcé par le dessin en trois dimensions des projecteurs, qui reviennent sur les flancs. Ils offrent à la vue les facettes du réflecteur et les détails techniques du corps du projecteur, participant eux aussi à l’affirmation du style Opel.

Silhouette: pavillon fuyant et profil très personnel

Une autre particularité de l’Astra est son pavillon tombant. Pour favoriser l’aérodynamique, il est plus bas à l’arrière de presque cinq centimètres. Implantée au-dessus de flancs musclés, la surface vitrée paraît presque ténue. Mais cela ne signifie pourtant pas que les passagers jouissent de peu d’espace. Au contraire: en dépit de ses lignes très dynamiques, la nouvelle Astra a gagné des centimètres. Grâce à un aménagement judicieux, elle a gagné 30 mm de plus en largeur aux épaules à l’avant, 55 mm de garde au toit à l’arrière et 17 mm d’espace aux jambes supplémentaires à l’arrière.

“Le profil de l’Astra est marqué par l’alignement horizontal des éléments de style latéraux et des lignes, ce qui l’allonge visuellement et lui donne du dynamisme”, explique Friedhelm Engler. Cette impression est renforcée par la longueur de l’empattement. La transition entre le montant de pare-brise et le bouclier avant se fait tout en douceur, tandis que les montants de custode sont repoussés très en arrière, ce qui permet de dégager au maximum l’accès aux places arrière et d’avoir une vision optimale au travers des vitres latérales arrière.

Soutenant l’inclinaison des flancs, la ligne de ceinture de caisse est forte et large. Elle court de l’avant à l’arrière, et participe à l’impression de robustesse et de stabilité de la voiture, avec sa ligne très fuyante. Le profil doit beaucoup aussi aux imposants passages de roues: “ils attirent l’attention sur la taille des jantes et des pneus, qui peut aller jusqu’à 18 pouces de diamètre, une option usine que nous avons prévue pour la nouvelle Astra,” expose le designer. Les bas de caisse élargis sont également importants. Ils participent au même titre que les voies larges à donner à l’Astra son apparence râblée et athlétique.

Astra cinq portes: principales dimensions

Longueur

4 249 mm

Largeur (sans les rétros extérieurs)

1 753 mm

Hauteur

1 460 mm

Empattement

2 614 mm

Voies AV/AR

1 488 mm

Coffre (normes VDA)

350 litres

Point de vue: un arrière très personnel avec des feux nouveaux

L’allure puissante de la nouvelle Astra est également due au large jonc chromé qui orne le hayon et le retour de la lunette arrière sur les flancs. Les designers ont volontairement repris à l’arrière le traitement des formes de l’avant de la voiture: on y retrouve la pointe marquée, tout comme les feux arrière tridimensionnels montés en hauteur. “Le fait de réutiliser le traitement de l’avant donne l’impression que l’Astra est issue d’un seul bloc,” éclaire Stefan Lamm, responsable du design extérieur. Comme avec les projecteurs de l’avant, le souci des designers a été de faire voir la technologie de l’optique. Les feux arrière, de grande dimension, emploient pour la première fois sur une voiture de grande série une technologie de transmission de la lumière “translucide”. De l’arrière également, l’Astra à hayon est impossible à confondre avec une autre.

Finition: séduction par la qualité des matériaux

L’habitacle participe également à la personnalité propre de l’Astra. Les volumes dynamiques et les surfaces tendues dominent, en harmonie avec l’extérieur. Un élément de style saute aux yeux: la nervure qui marque la sobre console. Venue du capot moteur, elle se poursuit dans l’habitacle. Le design de la planche de bord se distingue également par le montage de compteurs tridimensionnels, et par celui d’un écran d’information dont la dimension peut atteindre 6,5 pouces (14,3 cm de large, 7,9 cm de hauteur).

Les objectifs élevés de qualité que se sont fixés les designers se perçoivent dans tout l’habitacle. “Nous n’avons utilisé que des matériaux ou des surfaces d’aspect et de texture très nobles”, commente Beat Finkbeiner du département Designer Intérieur. “En ce qui concerne les formes ou les finitions, nous avons pris pour référence le segment supérieur à l’Astra.” Un progrès très visible dans la partie centrale de la planche de bord, où le traitement des volumes, très techniques, et des surfaces peintes s’inspire des appareils de haute fidélité. Une allure que l’on retrouve non seulement dans le bloc de climatisation intégré dans la console centrale – ou dans la climatisation à régulation électronique avec capteur de qualité d’air proposée en option – mais également sur toute la nouvelle génération de systèmes d’info divertissement au format double DIN. Cette gamme très fournie va de la radio de qualité à lecteur MP3 au système audio haut de gamme avec égaliseur numérique, radio numérique DAB (Digital Audio Broadcast) à qualité de réception CD et chargeur 6 disques compacts intégré à la planche de bord. Ou bien encore, embarras du choix, le système de navigation avec écran couleurs et téléphone intégré à commande vocale. Et pour la première fois dans cette catégorie d’automobiles, un système de commandes audio arrière est proposé pour que les passagers arrière puissent profiter d’une source musicale différente.

L’interface du système d’info divertissement a évolué, et elle est maintenant comparable à celle que l’on trouve dans les berlines de grand luxe. Tous ces combinés très évolués proposent un panachage judicieux de boutons à accès direct et de fonctions accessibles par menus à structures logiques dont l’utilisation est intuitive. Les commandes au volant ont changé elles aussi: elles comprennent quatre touches et des boutons rotatifs cliquables, semblables à ceux que l’on peut trouver dans le monde informatique. Ils offrent une manipulation sûre et pratique de fonctions variées, sans avoir à quitter le volant des mains.

“L’habitacle de l’Astra prouve à l’évidence toute l’importance que nous attachons à la qualité, à l’apparence et à la facilité d’utilisation quand nous concevons l’intérieur de nos voitures,” explique Martin Smith, Directeur exécutif du Design.

Un principe que l’on retrouve encore dans le dessin élégant de la clef de contact de l’Astra, à télécommande d’ouverture des portes. A partir de l’automne 2004, elle sera complétée par le système de transpondeur “Open & Start”, qui permettra à l’Astra d’identifier son conducteur et de déverrouiller le coffre et les portes. Le conducteur n’aura plus qu’à démarrer le moteur en pressant sur un bouton de la console centrale.

Progrès: des moteurs essence avec système TWINPORT pour consommer moins

Les moteurs de la nouvelle Astra se distinguent par leur technologie évoluée, de fortes puissances en regard de faibles consommations et une bonne compatibilité environnementale. La gamme de motorisations de l’Astra comprend en tout cinq moteurs à essence et trois diesel dont les puissances s’échelonnent de 90 à 200 ch (essence) et de 80 à 150 ch (diesel). Ce sont tous des quatre cylindres seize soupapes ECOTEC répondant aux normes Euro 4.

Le moteur d’accès à la gamme est le nouveau 1,4 litre TWINPORT développant 66 kW (90 ch) et un couple de 125 Nm. Compact et présentant des frictions internes réduites, ce quatre cylindres est en outre équipé du système novateur TWINPORT. Bien adapté aux moteurs à essence jusqu’à 1,6 litre de cylindrée, le système astucieux d’Opel permet une baisse de consommation de l’ordre de 10% en conditions réelles d’utilisation au quotidien, grâce à une stratégie d’admission variable et un fort taux de recirculation des gaz d’échappement. A faible charge, les gaz d’échappement peuvent composer jusqu’à 25% du mélange d’admission. Et ceci sans contrepartie, car la puissance maximale est conservée lors des sollicitations importantes, facteur important sur les moteurs de petite cylindrée, souvent plus sollicités.

“Malgré la vogue du diesel, la majorité de la clientèle en Europe recherche encore des voitures essence et, pour des raisons de coût, il s’agit souvent de motorisations d’entrée de gamme,” explique Uhland Burkart, Directeur exécutif Vente et Après-vente, après analyse des motivations de choix de motorisations dans la catégorie compacte. “Avec ce nouveau moteur 1,4 litre TWINPORT ECOTEC qui sait se montrer brillant tout en restant économique, la nouvelle Astra propose une version d’entrée de gamme assez étonnante.”

Le moteur 1,6 litre utilise aussi le système d’admission TWINPORT. Cette motorisation avait fait son apparition sur l’actuelle Astra en mars 2003, et a pu faire la preuve de sa sobriété. Sur la nouvelle Astra, le 1.6 TWINPORT ECOTEC délivre 77 kW (105 ch) et un couple de 150 Nm. Pour la première fois, ce moteur peut aussi être associé à la boîte robotisée Easytronic à cinq vitesses, qui reçoit dorénavant un mode sport. En mode sport, les changements de rapports se font à la limite de la zone rouge, privilégiant la vivacité de réactions. Au freinage – selon la force de décélération du véhicule – le rétrogradage se fait plus tôt pour pouvoir profiter d’un meilleur couple lors de la remise en vitesse. En option, la nouvelle boîte Easytronic peut aussi se commander par des boutons au volant, tout comme une Formule 1.

A l’échelon suivant, on trouve le 1,8 litre déjà connu, développant 92 kW (125 ch) et 170 Nm. L’Astra 1.8 est disponible en option avec une boîte automatique à quatre rapports.

Pour la performance: turbo et boîte six rapports

Les deux moteurs 2 litres turbo, basés sur le bloc puissant et coupleux équipant déjà les versions OPC de l’Astra et du Zafira, sont capables de faire parler le feu. Les accélérations et les reprises sont déjà au rendez-vous avec la déclinaison développant 125 kW (170 ch). Elles sont encore de meilleur niveau avec le groupe de 147 kW (200  h) offrant un couple de 262 Nm, moteur le plus puissant de la gamme. Les chiffres de performances de la nouvelle Astra approchent dans ce cas les 8 secondes pour franchir le 0 à 100 km/h, et moins de 9 secondes pour le passage de 80 à 120 km/h sur le cinquième rapport, avec une vitesse de pointe évoluant aux alentours de 230 km/h. Les deux moteurs suralimentés reçoivent de série la nouvelle boîte manuelle à six vitesses; si le dernier rapport de la version 170 ch est surmultiplié, ceux de la 200 ch présentent un étagement plus serré, avec une approche plus sportive.

Offensive diesel: trois moteurs common rail de la dernière génération

L’offensive diesel d’Opel est en route. La nouvelle Astra peut recevoir trois moteurs diesel common rail de toute dernière génération. Ils possèdent tous quatre soupapes par cylindre et sont conformes aux normes Euro 4. Les deux 1,7 litre CDTI développent soit 59 kW (80 ch) soit 74 kW (100 ch), et le tout nouveau 1.9 CDTI 110 kW (150 ch).

C’est en février 2003 que l’actuelle Astra a reçu le moteur diesel qui fait l’entrée de gamme de la nouvelle génération, développant un couple de 170 Nm. Il s’agissait alors du tout premier diesel de grande série à satisfaire aux normes Euro 4. Ce turbo diesel ECOTEC se distingue entre autres sur le plan technologique par une injection directe common rail de seconde génération. L’injection à haute pression est pilotée par une gestion très précise qui permet un dosage très précis et une pulvérisation très fine Elle abaisse notablement les rejets du moteur, améliore sa réponse – au démarrage par exemple – et son bilan acoustique. Ce moteur abrite également toute une série de raffinements techniques qui montrent de toute évidence qu’Opel a décidé de devenir un des premiers constructeurs européens de voitures diesel. Il s’agit, par exemple, des volets à pilotage pneumatique du collecteur d’admission, qui vont générer le mouvement tourbillonnant de l’air, ou une gestion plus précise du système de recirculation des gaz (EGR), refroidi par eau.

L’Astra reçoit aussi la nouvelle version, plus puissante, du moteur 1.7 CDTI. Grâce à un turbocompresseur à géométrie variable, ce bloc délivre une puissance 74 kW (100 ch) et un couple de 240 Nm.

Avec 315 Nm, le tout nouveau 1,9 litre CDTI affiche le couple le plus élevé de toute la gamme Astra. Il doit sa puissance et son raffinement à un système d’injection multipoint du dernier cri. Recevant de série une boîte manuelle à six vitesses, l’Astra 1.9 CDTI atteint 210 km/h et franchit le 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes.

Première mondiale: gestion électronique intégrée du système IDSPlus

Agilité de comportement, haut niveau de sécurité, tels étaient les objectifs inscrits dans le cahier des charges de la suspension IDS de la nouvelle Astra. Cette suspension comprend à l’avant des jambes de force McPherson optimisées, dotées de tirants latéraux reliés au faux-châssis. L’arrière est confié à un essieu à effet de torsion jouissant d’une conception particulière, avec double paroi en U. Sur la nouvelle Astra, ce type de suspension permet de conserver les avantages de l’essieu de torsion classique – comme son encombrement réduit – tout en gagnant du poids et en offrant une maîtrise constante du carrossage. Elle offre aussi une grande souplesse d’adaptation qui lui permet de répondre facilement aux besoins des différentes versions de la gamme.

La qualité de comportement franchit une nouvelle étape quand la nouvelle Opel Astra est équipée en option du système IDSPlus de gestion variable du châssis doté de l’amortissement électronique variable en continu CDC (Continuous Damping Control, CDC). L’intégration des ces systèmes est permise par une nouvelle architecture électronique multiplexée dotée de trois bus CAN (Controler Area Network), qui permet l'interconnexion des différents systèmes. L’un des bus, le plus rapide, est affecté à la gestion des systèmes châssis et moteurs, la plus exigeante.

Grâce au CDC, les amortisseurs réagissent en temps réel aux variations du profil de la route ou du style de conduite et s‘adaptent d’eux-mêmes aux conditions d’utilisation, ce qui signifie aussi qu’ils sont capables de raccourcir les distances d’arrêt sur mauvais revêtement.

Les ingénieurs Opel ont fait nettement avancer la sécurité du véhicule en établissant une intégration électronique entre le CDC, l’ABS et l’ESP, une première sur une voiture de série. La nouvelle Astra offre ainsi un excellent confort de conduite tout en privilégiant le niveau de sécurité. Le freinage sur revêtement dégradé a aussi été optimisé. Lors des virages abordés à grande vitesse, l’ESP contrôle la trajectoire en deux phases. D’abord, lorsque la nouvelle Astra approche des limites de déclenchement de l’ESP, le système adapte les lois d’amortissement de chaque roue. Puis, si nécessaire, l’ESP freine chaque roue individuellement de manière à redonner la maîtrise du véhicule au conducteur.

Agile: un réglage sport par simple pression sur une touche

En outre, avec le système IDSPlus, il suffit au conducteur de l’Astra d’appuyer sur une touche du tableau de bord pour passer à un comportement plus ferme, et à une voiture plus vive. Ce mode sport change les lois d’amortissement, la réponse de l’accélérateur et les lois de la direction électro-hydraulique. Quand la voiture est équipée d’une boîte automatique ou d’une boîte Easytronic, les rapports sont passés à des régimes plus élevés pour une conduite plus sportive. Et pour une utilisation spécifique, l’ESPPlus de dernière génération peut être désactivé.

Les ingénieurs Opel ont amélioré la réponse de l’ESP et de l’ABS en les faisant dialoguer intelligemment par le montage en réseau des capteurs et de leurs programmes de gestion, ce qui a permis d’ajouter une série de nouvelles fonctions, parmi lesquelles:

  • Understeer Control Logic (UCL): en cas de sous-virage, la vitesse est réduite d’abord en coupant l’accélérateur, puis en freinant la roue avant extérieure au virage. Si la voiture atteint le domaine d’intervention de l’ESP, la puissance de freinage de cette roue est relâchée et amenée à la même valeur que celle de la roue intérieure arrière, jusqu’à ce que la voiture retrouve la trajectoire désirée.

  • Hill-Start Assistant (HSA): lors d’un démarrage en côte, il devient inutile de maintenir la voiture avec le frein à main. Quand on relâche la pédale de frein, la pression est maintenue dans le système de freinage pendant deux secondes, ce qui donne le temps au conducteur d’engager un rapport et d’appuyer sur l’accélérateur. Dès que la voiture démarre, la pression de freinage est relâchée.

  • Trailer Stability Program (TSP): ce système contrôle la vitesse de lacet de la voiture attelée d’une remorque. Si les limites sont franchies, la voiture et la remorque sont ralenties en coupant l’accélérateur et en freinant, jusqu’à ce que l’attelage soit à nouveau stable.

  • Deflation Detection System (DDS): grâce aux capteurs de vitesse des roues, il est possible de signaler au conducteur une perte de pression dans les pneus et de l’avertir par un témoin. Le système détecte la perte probable de pression d’un pneumatique, en calculant la variation de la circonférence du pneu par rapport à celle des autres roues et donc une différence dans la vitesse de rotation des roues. Le témoin d’alerte se déclenche lorsque la chute de pression atteint environ 30%.

Un autre système apporte une grande contribution à la sécurité active: le Tire Pressure Monitoring System (TPMS), premier système au monde à incorporer également la fonction DDS. Le TPMS est capable de détecter une différence de l’ordre de 0,1 bar par rapport à la pression correcte grâce à des capteurs spécifiques disposés sur chaque roue. Le signal qu'ils émettent est reçu par un récepteur central situé dans l’habitacle, qui va afficher au tableau de bord la pression en temps réel sur l’écran du TPMS. Si elle chute en deçà d’une valeur déterminée, un témoin va s’allumer pour prévenir le conducteur.

Comme le système DDS ne nécessite pas de capteurs spéciaux, il assure un complément efficace au système de contrôle de pression car il peut continuer à donner son information, même en cas, par exemple, de montage de pneus neige, dépourvus de capteurs TPMS.

Attentive: éclairage adaptatif, allumage automatique des feux et chauffage auxiliaire

Opel améliore la sécurité de la conduite de nuit en offrant pour la première fois son système d’éclairage directionnel adaptatif AFL (Adaptive Forward Lighting) sur une voiture de la catégorie compacte. Quand la voiture aborde un virage, les projecteurs
bi-xénon pivotent jusqu’à 15° pour que le faisceau suive le profil de la route. Ces projecteurs sont également équipés d’une fonction qui permet de relever légèrement les feux de croisement à haute vitesse sur autoroute. Et Opel offre aussi à l’Astra une fonction d’allumage automatique des feux. Sous les tunnels, dans les parkings ou dès que le jour tombe, des capteurs commandent l’allumage automatique des feux de croisement.

Le confort et la sécurité sont associés dans un nouvel équipement intelligent, le système “Quickheat”. Il évite au pare-brise de se couvrir de buée quand on vient de le dégivrer. Les enquêtes montrent qu’en hiver la plupart des accidents surviennent dans les 15 premières minutes du trajet. Le système “Quickheat” permet aussi un réchauffage plus rapide le l’habitacle. Le conducteur de l’Astra bénéfice ainsi d’un chauffage de pare-brise rapide et peu coûteux, sans l’inconvénient d'avoir des filaments qui gênent la vue dans le vitrage.

“De nombreux équipements que l’on ne trouvait jusqu’à présent que sur des voitures de luxe ou de sport font leur apparition pour la première fois sur une voiture de cette catégorie,” commente Hans H. Demant, Directeur exécutif de l’Engineering à propos des nombreux équipements de sécurité de l’Astra. “S’ils soulignent le caractère déjà très dynamique de la nouvelle Astra, ils prouvent aussi notre excellence en matière de technique automobile sur un segment ouvert à une clientèle très large qui peut ainsi en profiter.”

Protection: nouvelle technologie d’airbag et sécurité passive en hausse

L’Astra a également encore progressé dans le domaine de la sécurité passive. En cas de choc latéral, les nouveaux airbags latéraux ne se contentent pas de protéger le thorax, comme avant, du conducteur et du passager, ils protègent aussi dorénavant le bassin. Ces airbags offrent un volume de 15 litres, mais avec deux compartiments réglés à des pressions différentes. Ils sont proposés de série en complément des airbags conducteur et passager et des airbags rideaux qui font eux aussi partie de la dotation. Nouveauté également, le signal d’oubli de bouclage de ceinture pour le conducteur et le passager avant, ainsi que les points d’ancrage pour siège enfant ISOFIX sur le siège passager avant (avec identification par transpondeur) et sur les deux sièges latéraux arrière.

Les moteurs essence de l’Astra:

Moteur

Boîte

Puissance
(kW/ch)


Couple
(Nm)


1.4 TWINPORT
ECOTEC

Manuelle 5 rapports

66/90

125 à 4000 tr/min

1.6 TWINPORT
ECOTEC

Manuelle 5 rapports

77/105

150 à 3900 tr/min

1.6 TWINPORT
ECOTEC

Easytronic 5 rapports

77/105

150 à 3900 tr/min

1.8 ECOTEC

Manuelle 5 rapports

92/125

170 à 3800 tr/min

1.8 ECOTEC

Automatique 4 rapports

92/125

170 à 3800 tr/min

2.0 Turbo ECOTEC

Manuelle 6 rapports

125/170

250 à 1950 tr/min

2.0 Turbo ECOTEC

Manuelle 6 rapports

147/200

262 à 4000 tr/min
(250 à partir de
1950 tr/min)

Les moteurs diesel de l’Astra:

Moteur

Boîte

Puissance (kW/ch)

Couple
(Nm)


1.7 CDTI ECOTEC

Manuelle 5 rapports

59/80

170 à 1800 tr/min

1.7 CDTI ECOTEC

Manuelle 5 rapports

74/100

240 à 2300 tr/min

1.9 CDTI ECOTEC

Manuelle 6 rapports

110/150

315 à 2000 tr/min

Chiffres provisoires d’août 2003



Opel Belgium S.A. http://media.opel.be A member company of the GM Group

similaire:

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconNouvelle Opel Astra gtc : un comportement routier en phase avec une ligne acérée
«Toutefois, nous n’avons pas souhaité que l’émotion prenne le pas sur la fonctionnalité : l’Opel Astra gtc est une voiture de rêve...

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconLégère, élégante et innovante : la nouvelle Opel Astra, voiture plaisir

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconLégère, élégante et innovante : la nouvelle Opel Astra, voiture plaisir

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconLégère, élégante et innovante : la nouvelle Opel Astra, voiture plaisir

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconNouvelle Opel Astra TwinTop : Un Coupé dans le monde du Cabriolet Sommaire

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconNouvelle Opel Astra gtc : superbe ligne, superbe comportement
«Toutefois, nous n’avons pas souhaité que l’émotion prenne le pas sur la fonctionnalité : l’Astra gtc est une voiture de rêve bien...

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconMedia Information
«Cela nous a aidés à faire de la nouvelle Astra la compacte la plus aérodynamlique jamais produite par Opel.»

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconNouvelle Opel Astra : glossaire des équipements et des innovations

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconMedia Information
«La nouvelle Opel Astra et l’ensemble de ses systèmes de sécurité active est une étape importante dans cette direction,» a-t-elle...

Nouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme iconPremière mondiale pour l’Opel Astra Sports Tourer








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com