Synthèse du rapport 54








télécharger 490.88 Kb.
titreSynthèse du rapport 54
page1/13
date de publication05.02.2018
taille490.88 Kb.
typeThèse
ar.21-bal.com > comptabilité > Thèse
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13




Reconnaître et valoriser le travail social

MISSION DE CONCERTATION
RELATIVE AUX ETATS GENERAUX DU TRAVAIL SOCIAL

RAPPORT DE
MADAME BRIGITTE BOURGUIGNON

DEPUTEE DU PAS DE CALAIS


A

MONSIEUR MANUEL VALLS

PREMIER MINISTRE






Juillet 2015


SOMMAIRE




SOMMAIRE 2

Introduction 3

I.Le constat partagé des profondes mutations économiques, sociales et sociétales et de leurs impacts sur l'action sociale, justifie de réinterroger les formations et les pratiques de travail social 5

II.Faut-il modifier la structure des formations sociales actuelles dans la perspective d'un accompagnement de qualité des publics ? 24

Conclusion 53

Synthèse du rapport 54

Principales recommandations du rapport 56

Annexes 59



Introduction


Les travaux de la Conférence pauvreté de décembre 2012, notamment le rapport Dinet-Thierry sur la gouvernance, avaient identifié la question du travail social comme devant faire l’objet d’une réflexion approfondie, afin de donner aux politiques sociales des professionnels mieux ajustés aux défis sociaux de notre temps.

Afin de répondre à cette attente, le Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, annoncé en janvier 2013, a prévu l’organisation d’une démarche d’assises territoriales et nationales de l’intervention sociale.

Fin janvier 2013, le Président de la République a souhaité, lors du Congrès de l’UNIOPSS, que cette démarche aille au-delà des questions de lutte contre l’exclusion en embrassant tout le champ des politiques sociales et l’a rebaptisée « Etats généraux du travail social ».

Cette démarche s'est ouverte en janvier 2014 par la phase des Assises territoriales1. Dans le prolongement de ces assises, Madame Neuville, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion a lancé cinq groupes de travail thématiques2 au niveau national, chargés de synthétiser, analyser et opérationnaliser les propositions issues des travaux territoriaux. Cette phase s'est achevée le 18 février 2015, avec la remise des cinq rapports à Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et Mme Ségolène Neuville.

L'une des propositions portée par la commission professionnelle du travail social et de l'intervention sociale, érigée en groupe de travail national3, consistait dans la réarchitecture des diplômes de travail social selon le principe "un diplôme par niveau". L'énoncé de cette proposition a suscité une désapprobation radicale par les professionnels, les étudiants et les formateurs dans le sens qu'elle était comprise comme porteuse de la disparition des diplômes, voire des métiers.

La recommandation de la CPC partait du constat que l'évolution des politiques sociales et la prise en compte des problématiques sociales de plus en plus complexes nécessitaient de faire évoluer les pratiques vers une approche plus globale des besoins des personnes.

Or, la construction historique des diplômes en miroir aux politiques sociales "en silo" semblait peu compatible avec les complémentarités et transversalités désormais requises pour l’efficacité des politiques sociales.

Les protestations soulevées par cette proposition, et qui ne doivent ni masquer ni faire oublier la richesse de la réflexion et des propositions des territoires et des groupes de travail, ont conduit Monsieur Manuel Valls, Premier ministre, à diligenter une mission de concertation élargie. L'objectif de cette mission était de récapituler les besoins et les contraintes du travail social aujourd'hui, vérifier en particulier si le projet de la CPC répondait à ces attentes et proposer plus globalement les grandes lignes d'une réforme du travail social avec une attention particulière pour les métiers de la petite enfance.

En effet, le secteur social est, aujourd'hui, confronté à de nouveaux enjeux :

  • répondre aux besoins des personnes et des groupes aux caractéristiques nouvelles de fragilité sociale sur les territoires ;

  • revaloriser le travail social confronté à un déficit d'image et d'attractivité ;

  • faire face à l’usure professionnelle et au découragement des professionnels ;

  • décloisonner le système des formations sociales en l'inscrivant pleinement dans l'espace européen de la formation professionnelle et de l'enseignement supérieur.

Pour conduire cette concertation dont le périmètre s'est révélé être beaucoup plus large que celui des Etats généraux du travail social, la mission a choisi de recourir à des auditions, des tables rondes et des rencontres-débats au sein des établissements de formation. Ainsi, en trois mois, la mission a-t-elle rencontré près de 200 personnes au cours d'une soixantaine d'auditions et de 4 tables rondes, débattu avec plus de 80 étudiants, formateurs, chercheurs et dirigeants de deux établissements de formation4 et participé à une assemblée plénière du Conseil supérieur du travail social (CSTS).

Il y a lieu de remercier l'ensemble des participants pour la confiance, la sérénité et la richesse des échanges qui ont nourri la réflexion de la mission.

Au cours de cette mission nous nous sommes attachés à réaliser un état des lieux synthétique mais partagé sur le travail social qui fait l'objet de la première partie du rapport. Dans un second temps nous avons cherché les éléments de consensus autour d'une construction nouvelle des formations sociales propre à répondre aux enjeux identifiés en commun. C'est l'objet de la seconde partie du rapport.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Synthèse du rapport 54 iconRapport de synthese

Synthèse du rapport 54 iconRapport de synthèse

Synthèse du rapport 54 iconSynthèse du rapport de Jean-Denis Combrexelle
«Moi Président» : trois ans de dérégulation du droit du travail et d’augmentation du chômage

Synthèse du rapport 54 iconRapport de présentation : 1- la synthèse du diagnostic fonde les...
«appliquée» (non exhaustive), 4- deux objectifs : économie d’énergie et exploitation des énergies renouvelables, 5- justifier la...

Synthèse du rapport 54 iconNote de synthese

Synthèse du rapport 54 iconNote de synthese 6

Synthèse du rapport 54 iconSynthèse ppe

Synthèse du rapport 54 iconSynthèse Introduction

Synthèse du rapport 54 iconNote de synthèSE

Synthèse du rapport 54 iconNote de synthese








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com