Examen clinique








télécharger 16.53 Kb.
titreExamen clinique
date de publication07.02.2018
taille16.53 Kb.
typeExam
ar.21-bal.com > comptabilité > Exam
LA SCOLIOSE
Objectifs

  • Décrire les modalités d’un exam clinique du rachis de l’enfant

  • Repérer les éléments permettant d’apprécier la gravité et évolutivité d’une scoliose




  1. Interrogatoire

  • Date d’apparition et circonstances de découverte

  • ATCD familiaux et personnels

  • Dvlp psychomoteur depuis la naissance

  • Date des premières règles

  • Retentissement fonctionnel : dlr, remarque par personne tierce ?

Problème de dépistage plutôt que pb dg. Lors visité médicale systématique, exemple certificat, il faut toujours examiner le rachis !

Chaque élément clinique s’attache a rechercher cause. Majorité des cas idiopathique
Examen clinique

  • Mesure poids, taille (debout et assis)

  • Examen initial à la marche

  • Examen debout statique : face, profil, dos

  • Examen debout dynamique : spécifique au rachis, le fait de faire pencher l’enfant en avt : capable/incapable ? déformations qui se démarquent ?

  • Examen assis

  • Examen couché


Examen clinique : debout lors de la marche

  • Aspect du tronc lors de la marche

    • Déséquilibre sagittal

    • Asymétrie de taille, saillie omoplate

    • Asymétrie de paroi thoracique, carène, entonnoir

    • Stigmates cutanés sur ligne médiane postérieure

  • Marche en RI par anomalie rotationnelle des MI

  • Aspect guindé d’une grande raideur rachidienne

  • ILMI

  • Déformation des pieds

  • Balancement des MS : séquelles hémiplégie, svt si souffrance fœtale lors accouchement

  • Marche pointe des pieds/talons. Peut être d’origine neurologique.


Avt tout examen statique, compenser une éventuelle inégalité de longueur des MI. Pas vraie scoliose, simple « attitude scoliotique », pas grave. Sans compensation, lors du penché en avt, peut donner gibbosité mais avec compensation tout normal.
Examen clinique : debout statique de face

  • Aspect du visage

  • MS : hyperlaxité, signe du pouce

  • Torsion du tronc

  • Asymétrie de la paroi thoracique

  • Vergetures

  • Anomalies de morphotype des MI et aspect des piedsequilibre global

  • Anomalies cutanées : tâchesflèches

  • Dvlp pubertaire : seins, OGE, pilosité pubienne


Examen clinique : debout statique de profil

  • L’enfant présente déséquilibre

  • Ligne de gravité mesurée au fil à plomb

  • Courbures par la mesure des flèches (somme < 10cm)

  • Alignement fémoro-tibial


Examen clinique de dos

  • Compenser une ILMI

  • Asymétrie des triangles ilio-lombaires (taille)

  • Pointe des omoplates, même niveau ?

  • Dénivellation des épaules

  • Équilibre global mesuré au fil à plomb abaissé à partir de l’épineuse de C7 (latéralisation par rapport au sillon inter-fessier)

  • Percussion des épineuses, une scoliose normale normalement pas de douleur, si douleur rechercher infection…

  • Anomalies de la ligne médiane


Examen clinique : débout dynamique

gibbosité


  • En flexion antérieure du tronc : gibbosité ? (élément clef de scoliose)

Nbre, localisation, forme, étendue, mesures de la hauteur et/ ou pente gibbositaire, réductibilité en appyant dessus pour les réduire ou bien totalement raide alors grave ?

Aspect et côté de gibbosité peut alerter. La plupart des scolioses en thoracique dte/lombaire gauche. Si inverse, alarme : anomalie neurologique ?


  • Appréciation de la mobilité des différents segments rachidiens : inclinaison latéral, flexion/extension, rotation. Rachi raide = lésion tumorale, infectieuse …

  • Réductibilité à l’inclinaison

  • DDS


Examen clinique : assis et couché

  • Examen complet

  • Examen neurologique : réflexes rotuliens et achiléens

  • Reflexes cutanés abdominaux ++

Anomalie à cet examen  imagerie  dg, orienter enfant.


  1. La scoliose

= déformation tridimensionnelle !

  • Courbure frontale

  • Courbure sagittale

  • Rotation vertébrale = gibbosité


Scoliose congénitale : hémi-vertèbres déstabilisent ensemble architecture rachis.

Scoliose neuromusculaire : maladies neuromusculaires qlq qu’elles soient entrainent déformations ++.

Scoliose idiopathique : inversion des courbures : cyphose cervicale, lordose thoracique.

Scoliose se dépistage pas uniquement chez adolescent mais dès le plus jeune age ! enfant 2-3 ans peut présenter scoliose important ! plus on dépiste tot, plus c’est mieux car on peut « réparer ».

Souvent hérédité familiale !


  1. Affirmer le dg de scoliose

A la radio, rechercher la rotation vertébrale en regardant les pédicules vertébraux. Ceci permet de quantifier la scoliose

On détermine courbure par vertèbre au sommet de la courbure : thoracique, dorso-lombaire, lombaire, double courbure


  1. Eliminer les autres causes de déviation du rachis

  • Faire gaffe à l’attitude scoliotique !

  • Pathologie extrinsèque au rachis




  1. Rechercher étiologie

Scoliose idiopathique

Etiologie inconnue

80% filles

Contexte familial : examiner les frères et sœurs

Indolore, examen neuro normal, courbures harmonieuses




Autres :

  • Idiopathique

  • Congénitale (hémi-vertèbre…)

  • Neuromusculaire

  • Neurofibromatose

  • Génétique (Marfan, Lobstein)




  1. Quantifier scoliose

Comment la mesurer ?

On regarde la vertèbre la plus incliné en haut (= vertèbre limite supérieure) et vertèbre la plus inclinée (Hz) en bas (= vertèbre limite inférieure)  angle α COBB

EOS : Basse irradiation. Obtenir radio


  1. Etablir evolutivité de scoliose pour traiter de façon optimale

Virage dangereux = puberté

Scoliose déformée relève de la chirurgie
Evolutivité et pronostic = lois de Duval-Beaupère

  • Linéarité évolutive

  • Caractéristiques de l’évolution pubertaire

Traiter avt accélération pubertaire, sinon accélération de la déformation

  • Se repérer avec puberté et croissance résiduelle !


c:\documents and settings\gérald\bureau\sans titre.jpg


  1. Traitement

Déformation 3D de la scoliose = torsion axiale, lordose et inflexion

  • But : faire grandir colonne vertébrale sans déformation

  • Corset orthopédique : a la fois torsion, traction, translation.

Intervention chirurgicale, réservée avec angle qui continue même après puberté

Indications thérapeutiques

  • Angles de Cobb <15° : surveillance, voire traiter si assez jeune

  • Entre 15 et 45° : corset

  • >45° : chirurgie

similaire:

Examen clinique iconL’examen d’un placenta transmis sans aucune donnée clinique ne peut pas être informatif
...

Examen clinique iconExamen clinique

Examen clinique iconExamen clinique

Examen clinique iconSémiologie – Examen clinique de la main

Examen clinique iconExamen de culture générale en arabe et français ou anglais+ examen...

Examen clinique iconUne clinique à Offenbach

Examen clinique icon3. accompagnement (clinique du travail social) 2

Examen clinique iconLe cas clinique de la belgique (introduction á la recherche)

Examen clinique iconLe cas clinique de la belgique (introduction á la recherche)

Examen clinique iconMatière d’examen = cours oral; ce qui n’a pas été évoqué du tout...
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com