Au cours des dix dernieres annees, I'economie tunisienne est devenueplus








télécharger 1.39 Mb.
titreAu cours des dix dernieres annees, I'economie tunisienne est devenueplus
page1/12
date de publication24.12.2016
taille1.39 Mb.
typeCours
ar.21-bal.com > comptabilité > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12


Economie du savoir

evaluation de la Tunisie


Identification et comblement des ecarts en matiere de capacites et
d'innovation de la region situee au Sud et a I'Est du bassin mediterraneen
(region SEMED)

Whiteshield Partners

Nurturing Innovation, Impacting Economic development


1

Economie du savoir

evaluation de la Tunisie


Identification et comblement des ecarts en matiere de capacites et
d'innovation de la region situee au Sud et a I'Est du bassin mediterraneen
(region SEMED)


Cette etude a ete financee par le Southern and Eastern Mediterranean Multi-Donor Account-MDA.

Le MDA est soutenu par I'Australie, la Finlande, la France, I'Allemagne, I'ltalie, les Pays-Bas, la

Norvege, la Suede et la Grande-Bretagne. Le contenu de cette presente publication est sous la seule

responsabilite de Whiteshield Partners Limited et ne reflete pas necessairement les opinions de la

BERD.

Avec le support de :


Banque Europeeime

pour la Reconstruction et le Developpement

2


Au cours des dix dernieres annees, I'economie tunisienne est devenueplus
complexe et axee sur les exportations tout en enregistrant des performances
superieures d celles de pays comparables. Toutefois, il lui reste encore a realiser
son potentiel d'innovation.
Les limites imposees par les demarches classiques, reposant sur une analyse
horizontale ou verticale et limitees a la gouvernance, aux variables
institutionnelles, au cadre reglementaire ou a des facteurs politiques ne semblent
pas repondrepleinement a deux moteurs essentiels de I'innovation : les reseaux
de partage et du savoir et le renforcement des capacity. En s 'appuyant sur le
concept de « complexite economique », les auteurs de la presente etude ont
cartographic, par type de chaine de valeur, les possibility et les lacunes en
matiere d'innovation en Tunisie. Un schema de developpement du savoir se
degage de la sme decennale qui a ete etudiee, dans laquelle des secteurs comme
les paiements electroniques, la securite logicielle, I 'electronique appliquee et la
pharmacie se degagent comme les principaux vecteurs du savoir, mais aussi de
I 'investissement. Ces conclusions sont egalement etayees par une serie complete
de donnees sur les exportations, par une methode rigoureuse d'evaluation de la
taille des marches, une serie d'indicateurs sur I'innovation, ainsi que des
enquetes realisees aupres des entreprises concernees et d'autres parties
prenantes. A partir de notre indice d'investissement dans I'innovation et compte
tenu des obstacles existants, nous recommandons trois categories
d'investissement: « Placements a risque et transferts de technologic », « Acteurs
de premier plan » et « Projets de plateforme ». Plus de 300 projets
d'investissement d'un montant compris entre un million et 100 millions d'euros
ont ete analyst et sont propose, dans ces trois categories.



Whiteshield Partners


3



Sommaire


Introduction 5
Methode et cadre d'analyse 13
Chapitre 1 21
Examen de 1'economic du savoir : un fort potentiel de developpement 21
1.1. Facteurs politiques : completes, mais mises en oeuvre de fa9on incoherente 22
1.2. Demande du marche : Croissance des secteurs des technologies de 1'information et de la

communication, de I'electronique et de la pharmacie 40
1.3. Developpement du capital humain: De solides bases pour innover, mais une certaine

inadequation des competences 57
1.4. Ecosysteme d'innovation: L'essentiel est en place, mais un cadre plus adapte et une

meilleure coordination sont necessaires 64
Chapitre 2 76
Possibilites et lacunes : les secteurs des logiciels, de I'electronique et de la
pharmacie sont les moteurs de I'innovation 76
2.1. Complexity economique: capacites importantes dans les TIC, I'electricite et

I'electronique, et la pharmacie 77
2.2. Reseaux des chaines de valeur: possibilites dans le paiement electronique, les logiciels,

les telecommunications, I'electronique, les appareils medicaux et la sante 91
2.3. Indice de I'investissement dans I'innovation: accorder la priorite aux domaines

constituant des cibles potentielles 101


Whiteshield Partners


Introduction
Une economic divcrsifiec et axee sur les exportations

La Tunisie est un pays a revenu intermediaire de la tranche superieure. Elle se caracterise par un

produit interieur brut (PIB) qui a augmente de 3,5 % par an sur la periode ayant precede la

revolution de 2008-2010\ un PIB de 3 310 euros par habitantˍ en 2011, un environnement

macro-economique relativement sain et une economic assez divcrsifiec, tournee vers les

exportations et soutenue par rinvestissement direct etranger (IDE). En 2011, les exportations

representaient en effet 51 du PIB du pays. Les sept secteurs suivants ont realise 80 % des

echanges de biens et de services : textile, electronique, construction electrique et mecanique,

Industrie chimique, agriculture, tourisme et technologies de 1'information et de la communication

(Tic/. En 2011, le secteur des services representait plus de 45 % du PIBˍ, principalement grace

aux TICˍ. A elles seules, les TIC representent 10 % du PIBˍ et elles offrent un potentiel

important, la valeur de ce marche etant estimee a 4,8 milliards d'euros et le taux de croissance

annuel compose du secteur s'etant eleve a 6 % entre 2007 et 2012ˍ. L'industrie est egalement

bien representee dans 1'economic, les industries electrique et electronique ayant vu leur poids

s'accroitre avec un volume d'affaires estime a plus de 2,2 milliards d'euros en 2012, et

effectuant une progression de 16 % par rapport a la periode 2005-2010ˍ.

Un capital humain traditionnellement important

Les atouts du pays en termes d'education (aussi bien au niveau des facteurs que des resultats

d'apprentissage) sont I'une des principales explications de son dynamisme economique. En

2011, I'indice de developpement humain des Nations Unies etait superieur a la moyenne

regionale (0,70 pour la Tunisie contre 0,64 pour d'autres pays de la region du Moyen-Orient et

de I'Afrique du Nordˍ''), tout en restant inferieur a 0,87 scion 1'Organisation de cooperation et de

' Source : Donnees de la Banque mondiale,

http://donnees.banquemondiale.org/indicateurr/NY.GDP.MKTP.KD.ZG ; remarque: PIB en parite de pouvoir

d'achat (PPA), croissance en glissement annuel sur la periode 2007-2012.

ˍ Source : Donnees de la Banque mondiale, http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.PCAP.CD ,

2011.

ˍ Source : Donnees de la Banque mondiale, http://databank.worldbank.org/ddp/home.do.

Source : Agence de Promotion de l'industrie et de I'lnnovation (APII),

http: //www. tuni sianindustry. nat. tn/ fr/home. asp.

ˍ Source : Institut National de la Statistique. Remarque : PIB en PPA, 2012.

ˍ Source : Perspectives des technologies de I'information de I'OCDE, 2010.

' Source : Agence de promotion de I'investissement exterieur (FIPA),

http://www.investintunisia.tn/site/en/article.php?id_article=779. Remarque : PIB en PPA.

Source : IDC CEMA Black Book 2011.

' Source : Agence de promotion de I'investissement exterieur,

http://www.investintunisia.tn/site/en/article.php?id_article=774.

Les pays de la region du Moyen-Orient et de I'Afrique du Nord sont les suivants : Algerie, Bahrein, Djibouti,

Egypte, Irak, Jordanie, Koweit, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Oman, Qatar, Arable saoudite, Soudan, Syrie,

Tunisie, Emirats arabes unis, Yemen.

Whiteshield Partners ˍ


developpement economiques (OCDE)". La meme annee, 78% de la population etait

alphabetisee, contre 98 % pour la moyenne des pays de I'OCDE . Au-dela de ces

fondamentaux, le taux de scolarisation est important dans le secondaire puisqu'il s'elevait a

90 en 2009. En termes de resultats educatifs mesures par le programme PISA (Programme

international pour le suivi des acquis des eleves) de I'OCDEˍ'', la Tunisie ameliore ses

performances (401 points pour la comprehension des sciences en 2009 conre 386 points en

2006), mais reste neanmoins a la traine de la moyenne des pays de I'OCDE (501 en 2009)'ˍ.

Des politiques de soutien a I'innovation en place, mais pas encore coordonnees ni pleinement

mises en ceuvre
Les responsables politiques ont elabore plusieurs programmes en faveur de 1'innovation et du

developpement de I'economie du savoir. Le systeme d'innovation du pays repose sur le modele

de la «triple helice », c'est-a-dire de la collaboration entre universites, instituts de recherche et

jeunes entreprises. L'innovation se concentre dans certaines villes comme Tunis et Sfax. La

recherche et le developpement (R-D) sont relativement importants par rapport aux pays

comparables de la region, les depenses de R-D s'etant elevees a 1,1 % du PIB en 2010 (contre

0,21 % en Egypte, 0,42 % en Jordanie et 0,08 % en Arable saoudite)ˍˍ. Le travail scientifique a

donne lieu a la publication de 17 068 articles entre 2006 et 2010, ces travaux et la redaction

conjointe d'articles ayant eu lieu dans les domaines suivants : physique et astronomic (64 %),

neurosciences (58 %), science des materiaux (53 %) et immunologic (55 Vof. Toutefois, un

certain nombre d'obstacles en matiere d'elaboration des politiques continuent de freiner les

performances du pays dans I'economie du savoir: role important de I'Etat, manque de

coordination entre organismes publics, bureaucratic envahissante, baisse des entrees de capitaux

et acces insuffisant aux financement et aux capitaux du secteur prive, en particulier apres la

creation des entreprises. Le manque de coordination entre organismes publics et les delais

d'examen des demandes de financement - jusqu'a six mois pour obtenir une reponse, d'apres

une enquete aupres du secteur prive - incite les entreprises innovantes interrogees a reduire

progressivement leurs demandes officielles et a se tourner vers le secteur prive. Le nombre de

'' Source : Programme des Nations Unies pour le developpement, http://hdrstats.undp.org/fr/pavs/profils/TUN.html .

Source : UNICEF, http://www.unicef.org/french/infobvcountrv/Tunisia statistics.html .

Source : Donnees de la Banque mondiale, http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SE.SEC.ENRR .

Remarque : I'etude PISA (Programme international pour le suivi des acquis des eleves) est une etude

Internationale qui a ete lancee par I'OCDE en 1997. Elle vise a evaluer les systemes educatifs dans le monde tous les

frois ans en evaluant les competences des jeunes de 15 ans dans le domaine de la lecture, des mathematiques et des

sciences.

'ˍOCDE, PISA 2006, 2009, http://www.oecd.org/pisa/46643496.pdfet http://www.oecd.org/pisa/46660259.pdf

'ˍSource : Banque mondiale, http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/GB.XPD.RSDV.GD.ZS .

Source : SCImago. (2007).SJR - SCImago Journal & Counfry Rank.

Whiteshield Partners ˍ

societes de capital-risque reste limite, tandis que les societes d'investissement a capital-risque

(SICAR) et les prets bancaires sont relativement peu adaptes aux financements de demarrage. En

termes d'entrees de capitaux, I'investissement direct etranger dans I'economie du savoir est plus

faible qu'au Maroc ou que dans d'autres pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, puisque

les entrees d'IDE ont diminue de 9 % entre 2007 et 2010ˍˍ.


Le defi a relever: liberer le potentiel de la Tunisie par des politiques et des moyens d'action

centres sur le savoir
Depuis la revolution de Janvier 2011, le pays rencontre des difficultes economiques inherentes a

la phase de transition qu'il traverse. Des obstacles importants doivent encore etre surmontes,

notamment ceux lies a la rigidite du marche du travail, a un systeme fiscal inequitable, a

rabsence de politiques de la concurrence adaptees et a un deficit de competences, des problemes

importants qui favorisent un chomage eleve. Plus precisement, un certain nombre de difficultes

doivent etre traitees en vue d'elaborer une strategic globale centree sur le savoir: il faut

identifier et cibler les lacunes dans les capacites et 1'innovation et mettre en evidence des

objectifs pertinents d'investissement. La question la plus importante est de definir un cadre

approprie permettant a la fois d'analyser et de combler ces lacunes, en commen9ant par trouver

une definition de I'economie de la connaissance, une notion qui n'est pas encore claire dans la

litterature. En outre, compte tenu de leurs limites, les demarches actuelles classiques, fondees sur

une analyse horizontale ou verticale et qui portent uniquement sur la gouvernance, les variables

institutionnelles, le cadre reglementaire ou politique, ne semblent pas prendre pleinement en

compte le principal moteur de la croissance economique, c'est-a-dire le savoir.

Des demarches nouvelles et novatrices, comme celle de la complexity economique, ont ete

avancees par Hausmann et Hidalgo (2011) en vue de liberer le potentiel des economies fondees

sur le savoir, mais les implications concretes de ces theories restent a developper. La methode de

la complexity economique est une mesure fondee sur les resultats qui part du principe que si la

fabrication de deux produits necessite des institutions, du capital, des infrastructures et des

technologies similaires, ces produits sont susceptibles d'etre fabriques parallelement. Plus

generalement, «la complexite d'une economie est liee d la multiplicite du savoir utile qu'elle

contient. Pour qu'une societe complexe puisse exister et assurer sa perennite, les gens qui

connaissent le design, le marketing, la finance, la technique, la gestion des ressources humaines,

rexploitation des entreprises et le droit commercial doivent etre capables d'echanger et

Source : Donnees de la Banque mondiale, http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/BX.KLT.DINV.CD.WD .

Whiteshield Partners


d'associer leur savoir en vue de fabriquer des produits. Ces memes produits ne peuvent etre

fabriques dans les societes oil certaines parties de cet ensemble de capacites font defaut. Par

consequent, la complexite economique s 'exprime dans la composition des produits fabriques par

un pays et reflete les structures qui se forment pour contenir et associer les connaissances

necessaires pour cela.

L'indice de complexite economique (ICE) permet de mesurer le savoir necessaire. II explique

15 % des variations de la croissance economique entre tous les pays sur une periode 12 ans,

contrairement a d'autres variables institutionnelles comme la gouvemance ou le cadre

reglementaire, qui en expliquent de 1 % a 2 L'ICE presente aussi une correlation de 0,75

avec la croissance du PIB dans le mondeˍ\ Les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord

(MENA) peuvent considerablement ameliorer leurs performances economiques grace au savoir

et aux capacites dont ils disposent. La figure la souligne les possibilites qui s'offrent a eux par

rapport a d'autres pays du monde. Le modele de developpement des capacites varie

considerablement selon le pays. Ainsi, la Tunisie a developpe ses capacites cognitives

progressivement, tandis que le Maroc stagne, et etait meme en recul sur ce point jusqu'a une

periode recenteˍˍ (voir aussi la figure [lb]).
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Au cours des dix dernieres annees, I\Arrêté du 24 mars 2006 portant création et définition de la mention...
«Sécurité des Ascenseurs Existants», tout cela va entraîner d’importants besoins de personnel : 1 500 recrutements par an au cours...

Au cours des dix dernieres annees, I\Résumé Un nouveau mode publication s’est développé sur Internet au...
«L’information alternative et Indépendante sur Internet, à travers le phénomène des weblogs»

Au cours des dix dernieres annees, I\Résumé : Les bancassureurs sont devenus des acteurs incontournables...
«reconfigurés» autour des nouveaux besoins du consommateur-épargnant, au cours des années à venir

Au cours des dix dernieres annees, I\Littérature russe
«un des événements les plus importants que l’histoire de l’art ait enregistrés dans ces dernières années» (p. 8)

Au cours des dix dernieres annees, I\Hall 25 (solutions pour l'industrie), le hall 11 (solutions pour...
«Au cours de ces dernières années, nous avons opéré une nouvelle évolution de nos soixante ans d'histoire», a poursuivi le directeur...

Au cours des dix dernieres annees, I\Avec ses 26 000 visiteurs et 280 exposants, l’unique Foire forestière...
«L’économie forestière suisse est une branche moderne exposée au rude climat de l’économie mondialisée, c’est pourquoi IL est si...

Au cours des dix dernieres annees, I\La Commission permanente s’est réunie en séance ordinaire à l’Hôtel...

Au cours des dix dernieres annees, I\Définition Signes et symptômes Dernières données Congrès O. T. I....
«naturel» pour un cerveau. La lecture doit s’enseigner. Le langage oral existe depuis des millions d’années tandis que l’acte de...

Au cours des dix dernieres annees, I\Croissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

Au cours des dix dernieres annees, I\Ce matin je me suis levé à quinze heures, hier j’avais pris la douloureuse...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com