Rapport final








télécharger 0.87 Mb.
titreRapport final
page4/49
date de publication09.09.2018
taille0.87 Mb.
typeRapport
ar.21-bal.com > comptabilité > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   49

3 Choix de la stratégie de transition


Aujourd'hui, les pays en développement sont, pour la plupart, confrontés à des problèmes divergents liés au passage de l'analogique au numérique, et conjugués à des priorités budgétaires plus élevées en matière d'éducation, de santé, etc. Il est cependant essentiel que les avantages sur le long terme liés à l'édification de la société de l'information ne soient pas négligés à cause des restrictions budgétaires en vigueur ou d'autres priorités nationales.

Dans la plupart des pays en développement, la radiodiffusion numérique de Terre peut être un moyen durable de parvenir aux objectifs stratégiques suivants:

• atteindre les objectifs nationaux en matière de radiocommunications, par exemple en utilisant des solutions de téléenseignement;

• fournir les moyens de distribuer des contenus de radiodiffusion publique à tous les habitants (service universel), grâce à l'amélioration de la capacité de transmission de la TNT;

• offrir aux radiodiffuseurs commerciaux la possibilité d'optimiser les flux de recettes supplémentaires, grâce à l'amélioration de la capacité de transmission de la TNT.

Cependant, la plupart des pays en développement ne sont pas prêts à répondre aux critères d'accessibilité et de tests de lancement de la radiodiffusion numérique. L'inconvénient majeur de l'approche 1 est le manque, voire l'absence totale de planification de projets, de sorte qu'elle ne sera pas examinée plus avant.

Ainsi, pour la plupart de ces pays recherchant un développement économique et social constructif, la seule option possible est la mise en œuvre d'une stratégie encadrée pour l'adoption de la technologie par les consommateurs, conformément à l'approche 2 et/ou à l'approche 3 susmentionnée(s). En fait, le passage plus rapide et forcé de l'approche 3 permettrait de réaliser des économies importantes sur les coûts d'une double exploitation de la transmission, dans la mesure où les services analogiques seraient supprimés plus tôt et/ou reconfigurés selon les objectifs commerciaux et/ou du service universel. Une transition encadrée/forcée favoriserait les économies d'échelle et notamment la réduction des coûts grâce à une meilleure pénétration du marché.

Il est crucial que toutes les parties prenantes conçoivent et soutiennent une stratégie adéquate et conforme aux objectifs nationaux concernant la croissance économique, le service universel et finalement, la création de la société de l'information.

Par ailleurs, il est recommandé aux autorités de régulation, au plus haut niveau dans les administrations concernées, de prendre une décision stratégique sur le déploiement de la radiodiffusion numérique et de fixer une date de démarrage, de manière à disposer de suffisamment de temps pour effectuer une planification réaliste et complète qui tienne compte de l'incidence de certains facteurs tels que les finances, le personnel, les compétences, la technologie, etc. Une telle décision devrait préciser les normes choisies pour la modulation vidéo et audio, le codage de canal et la transmission. On disposera ainsi d'un outil efficace pour mettre en œuvre la radiodiffusion numérique dans les délais souhaités. En outre, les autorités de régulation devraient imposer un moratoire sur l'octroi de nouvelles licences pour la radiodiffusion télévisuelle analogique et communiquer une date fixée suffisamment à l'avance pour l'arrêt de la radiodiffusion analogique.

Les services analogiques devraient être progressivement réduits lorsque les services de la TNT seront disponibles à grande échelle, avec une offre de contenus attrayante de nature à encourager les consommateurs à passer au numérique. Le premier déploiement au moins devrait être annoncé à une date fixe. La radiodiffusion analogique pourrait alors être supprimée à la fin de la période transitoire de radiodiffusion simultanée, qui coïnciderait de préférence avec la mise en œuvre de plans de remplacement des émetteurs analogiques actuellement en service et qui offrirait aux consommateurs un délai suffisant pour installer ce nouveau système chez eux.

Il pourrait être envisagé de fixer des subventions publiques limitées pour les récepteurs de télévision numérique de base ou les boîtiers décodeurs permettant d'accéder à la TNT.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   49

similaire:

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final Septembre 2009








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com