Recherche documentaire








télécharger 0.65 Mb.
titreRecherche documentaire
page7/23
date de publication28.03.2017
taille0.65 Mb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > comptabilité > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   23

4.3.MAS ET Maisons relais en Rhône-Alpes sur le site UNAFAM

2 Maisons relais


Maison Relais (ex Pension de Famille)

Villa Mercedes - Saint Genis Laval (69)

ouvert depuis le 01/06/1997 - 18 places

155 route de VOURLES

69230 Saint Genis Laval

tél : 04 72 39 94 76

Gestionnaire :

Habitat et humanisme

69 chemin de Vassieux

69300 CALUIRE




MRMP Association de la ROCHE - les SAUVAGES (69)

ouvert depuis le 01/05/1973 - 40 places

69170 les SAUVAGES

tél : 04 74 89 17 17

Gestionnaire :

Association de la Roche

Les Sauvages

69170






Pas de MAS ???



5.France, Définition

Dossier de l’ ANDEPHI : LES MAISONS D'ACCUEIL SPECIALISE. (MAS)


ASSOCIATION NATIONALE DE DEFENSE DES PERSONNES HANDICAPEES EN INSTITUTION

qu'est ce qu'une mas?


Les Maisons d'Accueil Spécialisé ont pout mission d'accueillir, sur décision de la COTOREP, des personnes adultes handicapées (handicap mental ou moteur).

Le handicap des personnes accueillies fait qu'elles sont incapables de se suffire à elles-mêmes dans les actes essentiels de la vie. De ce fait, elles sont tributaires d'une surveillance médicale et de soins constants.
Les Maisons d'Accueil Spécialisé assurent de manière permanente aux résidents :

L'hébergement.
Les soins médicaux. Cependant, ce ne sont pas des établissements de soins intensifs ou lourds. Les MAS n'ont pas d'équipement technique et sanitaire lourd. Ce ne sont donc pas des hôpitaux.
Les aides à la vie courante et les soins d'entretien nécessités par l'état de dépendance.
Des activités de vie sociale avec pour but de préserver et améliorer les acquis.
Prévenir les régressions.
Les MAS accueillent aussi, en nombre limité, des personnes handicapées, soit en accueil de jour permanent, soit en accueil temporaire des personnes handicapées.

qui est accueilli en mas?


Les Maisons d'Accueil Spécialisé sont destinées aux adultes ne disposant pas d'un minimum d'autonomie.

Il faut se référer à l'article 46 de la loi d'orientation qui précise que les adultes handicapés relevant des Maisons d'Accueil Spécialisé sont ceux qui n'ont pu «acquérir» un minimum d'autonomie. Cela englobe aussi les handicapés qui ont perdu leur autonomie à la suite d'une maladie ou d'un accident.

Les adultes handicapés concernés sont, en majorité, des personnes jeunes, atteintes d'un handicap congénital ou survenu pendant l'enfance ou l'adolescence, et qui n'ont pu parvenir à un minimum d'autonomie

L'absence d'autonomie est définie par l'article 1er du décret n° 78-1211 du décembre 1978, comme l'incapacité de la personne handicapé à se suffire à elle-même dans les actes de la vie courante (lever, coucher, déplacements, repas, toilette) ; Les handicapés sont tributaires d'une dépendance totale.

L'implantation des Maisons d'Accueil Spécialisé

Une des particularités importante des MAS est d'être située à proximité des familles avec pour souci de ne pas imposer aux personnes susceptibles d'y être accueillies un éloignement excessif de leur famille.

Souvent, les MAS sont situées à proximité des structures de soins pour permettre une plus grande souplesse de soins pour des personnes présentant des handicaps multiples.

La MAS peut, de ce fait, avoir recours à des services de soins spécialisés et faire appel aux techniciens de cet établissement.

le personnel


• le directeur de l'établissement doit avoir une bonne connaissance des besoins et des handicaps des personnes qui y sont reçues. L'exercice pendant au moins cinq ans d'une activité professionnelle dans un établissement ou service destiné à des handicapés adultes est à cet égard un critère à prendre en compte.

• un médecin devra être présent pour assurer la surveillance médicale de l'établissement (médecin généraliste ou spécialiste).

• le concours de spécialistes, faisant partie du personnel de l'établissement ou intervenant à la vacation, est prévu en fonction des types de handicaps et de la nature des dépendances des personnes accueillies (psychiatre, psychomotricien, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychologue, éducateurs, maîtresses de maison, personnel administratif...

• une infirmière diplômée d'Etat doit faire partie du personnel d'encadrement de l'établissement

• les aides soignantes assurent les aides et les soins quotidiens ;

l'accueil temporaire.

La M. A. S. pratique également des accueils temporaires pendant les vacances de certains résidants. Ces accueils permettent aux familles "souffler un peu". Cela permet aussi d'organiser des petits stages pour les enfants qui approchent, par l'âge, vers une éventuelle orientation en MAS.
le financement.

La prise en charge financière est assurée par le régime d'assurance maladie. L'intéressé doit régler le forfait journalier. ). La D.D.A.S.S. contrôle l'exécution du budget.
la vie dans les etablissements.

Le personnel des MAS a une relation suivie avec les résidents. C'est pour cela que, dans de nombreuses MAS, sont mis en place des lieux de parole et d'échange avec la visite régulière d'intervenants extérieurs. Sont organisés des synthèses qui permettent l'organisation et la coordination des actions. Un projet personnel individualisé est élaboré pour chaque résidant, il est présenté à la famille tous les ans avec une évaluation du travail effectué ou restant à faire.
le role des familles.

Le maintien des liens de l'institution avec les familles conditionne souvent la poursuite et la qualité des relations de ces dernières avec leur enfant. Sont facilités les visites, sorties en weekend, vacances…

Les relations avec les familles ont plusieurs objectifs, soit institutionnelle ou soit clinique.

Le directeur et le chef de service sont des représentants essentiels pour ce qui concerne le coté institutionnel, le médecin psychiatre et le généraliste ont avant tout la responsabilité de l'aspect clinique.
Le Conseil de la Vie Sociale a un rôle majeur dans la relation parents-professionnels.
objectif final.

La M.A.S. a pour objectif d'aider les résidants à vivre, quelquefois à survivre, et d'acquérir à chaque fois que possible de l'autonomie et un peu de vie sociale.

Pour y parvenir, elle dispose de moyens financiers. Il est nécessaire d'avoir une équipe soudée et solidaire de professionnels. Ces derniers doivent avoir une formation continue et des échanges réguliers avec les personnels des MAS voisines, avec comme objectif principal celui d'assurer à la personne handicapée, même dépendante, sa dignité et son intégrité.

Définition sur le site de Service public Maison d'accueil spécialisée pour personnes handicapées


VOS DROITS ET DÉMARCHES : Personnes handicapées

Principe

La maison d'accueil spécialisée (MAS) reçoit des personnes adultes atteintes d'un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou gravement polyhandicapées, n'ayant pu acquérir un minimum d'autonomie. Leur état doit nécessiter en outre le recours à une tierce personne pour les actes de la vie courante, une surveillance médicale et des soins constants.
La MAS est un établissement médico-social financé en totalité par l'assurance maladie.
Distinction par rapport à d'autres établissements médicaux

Concernant les notions de surveillance médicale et de soins constants, l'administration établit une nuance par rapport à d'autres structures d'accueil : en MAS, ces notions recouvrent essentiellement des soins d'hygiène, de maternage et de nursing, la poursuite de traitements ou d'activités occupationnelles ou d'éveil, tendant au maintien ou à l'amélioration des acquis, ou à prévenir une régression.
Ainsi, les malades mentaux relevant du secteur psychiatrique et les personnes âgées atteintes de handicap(s) résultant du vieillissement ne relèvent pas, en principe, des MAS.
De même, lorsqu'il y a besoin de thérapeutiques actives ou de soins intensifs, les personnes, même lourdement handicapées, relèvent des établissements de soins (notamment des services spécialisés des hôpitaux ou des établissements psychiatriques).
Formes d'accueil

Plusieurs modalités d'accueil en MAS sont possibles :

l'accueil permanent (internat),

l'accueil de jour permettant d'alléger la charge qui pèse sur les familles,

l'accueil temporaire.
A noter : des services externalisés, adossés à des MAS se mettent progressivement en place pour assurer une prise en charge à domicile.

Démarche

L'accès et la détermination de la forme d'accueil, se font sur orientation de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH, ex COTOREP : commission technique d'orientation et de reclassement professionnel).

La demande d'orientation est à retirer et à déposer au moyen d'un formulaire disponible à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).
Prise en charge des frais

Les frais de journée sont principalement à la charge l'assurance maladie. Une participation financière aux frais d’hébergement et d’entretien (forfait journalier) reste cependant à la charge du résidant, soit 16 EUR par jour pour une personne en hébergement complet, pour l'année 2007.
Possibilités de prise en charge du forfait hospitalier

Le forfait journalier peut être intégralement pris en charge au titre de la courverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou, de manière totale ou partielle, au titre de l'admission à l'aide sociale.

Dans ce dernier cas, les prestations versées par l'aide sociale départementale peuvent être récupérées sur la succession du bénéficiaire, sauf lorsque ses héritiers sont le conjoint, les enfants ou la personne ayant assumé de façon effective et constante la charge de cette personne handicapée.

Effet de l'admission en MAS pour les bénéficiaires de l'AAH

Les bénéficiaires de l'allocation pour adulte handicapé (AAH) accueillis en MAS perçoivent une allocation réduite, équivalent à 30 % de l'AAH (soit 186,38 EUR depuis le 1er janvier 2007), à partir du premier jour du mois suivant une période de soixante jours révolus.

Cette réduction n'est pas appliquée aux personnes qui s'acquittent du forfait.

Des exemples de MAS avec Handicap psychique (google)

a)CMP poly handicap + psychique



Maison d'accueil spécialisée

Service d’accueil et d’hébergement de personnes polyhandicapées

Salle d'activités

 

La MAS en bref :

Ouverte depuis 1987, la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) accueille 24 adultes de 18 à 60 ans ayant une dépendance physique importante avec des troubles psychiques. Ce type de polyhandicap nécessite un hébergement et des soins continus.

Parallèlement à l'accompagnement quotidien des activités occupationnelles et de développements sensoriels sont mises en place. L’objectif de travail pour les équipes est de pouvoir maintenir ou développer la communication et assurer un confort de vie optimal.

Issus d’établissements spécialisés ou du milieu ordinaire, les résidents de la Maison d’Accueil Spécialisée viennent essentiellement du Département de la Sarthe.

Fonctionnement :

Hébergés dans des logements à un ou deux lits, les résidents participent aux activités suivant leur capacité motrices et cognitives. Ces activités, pour tous, sont organisées par les personnels et doivent permettre le développement de tous. Les repas sont pris en salle à manger commune. La MAS vient de vivre des transformations architecturales importantes par la création de nouvelles salles d’activités et la rénovation des logements.

Activités et prise en charge :

L’équipe met en œuvre un accompagnement spécifique dans le cadre d’activités ludiques, de développement sensoriel ou de sorties à la journée, l’objectif étant de rassurer – structurer – accompagner la personne polyhandicapée et reconnaître sa vie affective. Cette dernière suppose de prendre en compte toutes les dimensions de la personne et notamment celle de l’affectivité et de faire en sorte que ses attentes, en matière de rapports humains, continuent à exister : amis, familles, parents etc.

Les soins infirmiers et de confort sont effectués par des professionnels de l’établissement dans les domaines suivants :

  • aide au lever, au coucher et à la toilette

  • aide aux repas

  • aide à la prise des médicaments

Actualité: agrandissement et rénovation du service

Capacité : 24 lits

Conditions d’admission :

L’établissement reçoit des personnes adultes handicapées orientées en Maison d’Accueil Spécialisée par la COTOREP, de 18 à 60 ans (ou plus si dérogation), ne nécessitant un suivi médical constant et dans la mesure où leur prise en charge relève d’un établissement mentionné à l’article 1er, 4°, de la loi n° 75-535 du 30 juin 1975.

L’admission est prononcée par le directeur, après avis d’une commission composée du médecin chef ou d’un médecin de l’établissement et de la surveillante générale et analyse d’un dossier administratif  et médical (voir liste ci jointe des pièces à fournir).

Salle de bain

Activités :

  • Ateliers ludiques

  • Développement des sens (salle multi sensorielle)

  • Sorties (visites, achats…), promenades, sport (piscine)…

  • Activités tirées d’occupations utiles (suivant le niveau de validité)

Soins :

  • Soins infirmiers et soins de nursing

  • Soins avec kinésithérapeute (bilans, suivis et balnéothérapie)

  • Salle de soins

Médecins : médecine générale et pneumologie

Pharmacien : pharmacie à usage interne

Logement :

  • Chambres à un ou deux lits (suivant état de santé)

  • Salles de bain communes avec baignoires à hauteur variable

  • Chambre

Services :

  • Aide dans les actes de la vie courante

  • Surveillance de nuit

  • Restauration en salle à manger ou en chambre sur avis médical

  • Entretien du linge (lavage et repassage)

Lien avec la famille, les amis :

  • Possibilité de visites régulières ou de sortie le week-end et les vacances

Aumônerie catholique :

  • Animée par une équipe de permanents (prêtres et religieuses)

  • Messe hebdomadaire adaptée

  • Célébrations de Nôel, Pâques, Mois de Marie…

  • Sorties et pèlerinage (La Cotelerie, Lisieux, Lourdes…)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   23

similaire:

Recherche documentaire iconRecherche documentaire efficace
«La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition...

Recherche documentaire iconCompetences a developper pour une
«La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition...

Recherche documentaire iconRecherche documentaire

Recherche documentaire iconRecherche documentaire sur

Recherche documentaire iconEtat de la recherche documentaire

Recherche documentaire iconRecherche documentaire sur

Recherche documentaire iconTravail de recherche documentaire sur internet

Recherche documentaire iconRecherche documentaire en ligne : Comment les élèves et les étudiants associent un document à un
«traditionnels» de l’écrit et le repérage de lieux-ressources potentiels, tels que la bibliothèque, la libraire ou le centre de documentation...

Recherche documentaire iconRecherche documentaire
«ville idéale» et doit remplir un tableau à 6 colonnes : nom, architecte, date de construction, pourquoi ont-elles été construites...

Recherche documentaire iconRecherche documentaire et dictionnaires
«bricolage» : IL faut que dans la bibliographie IL y ait des références dans les trois ans précédents, si elles n’y sont pas, IL...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com