RÉsumé Ce travail confronte les résultats d'une comparaison dans le temps et dans l'espace des modèles productifs dans l'automobile par le réseau international du gerpisa avec les théories proposées par les sciences sociales.








titreRÉsumé Ce travail confronte les résultats d'une comparaison dans le temps et dans l'espace des modèles productifs dans l'automobile par le réseau international du gerpisa avec les théories proposées par les sciences sociales.
page10/12
date de publication23.10.2016
taille0.6 Mb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > comptabilité > Résumé
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

70

susceptible de faire émerger le compromis moderniste sur le partage des gains de productivité au niveau de l'économie toute entière. En d'autres termes, la tradition de la rationalisation est une théorie finalement économiciste, déterministe, universaliste et très largement inadéquate en matière d'explication des transformations ou au contraire des blocages des modèles productifs.

° On conçoit que les limites de cette première école aient fourni des arguments en faveur des approches culturalistes. Elles se veulent sensibles à l'environnement social, politique et culturel, aux antipodes du principe d'économicité. Les modèles productifs se doivent d'être compatibles avec ce contexte qui évolue beaucoup plus lentement que les rythmes économiques ou les vagues d'innovation, comme en témoigne la permanence, pour un pays donné, de mêmes méthodes de résolution des conflits et de maintien du lien social sur plusieurs siècles. Ces configurations demeurent extrêmement différentes selon les sociétés et ne manifestent aucune tendance claire à la convergence de fait...malgré la volonté récurrente d'importer des modèles venus d'ailleurs et des vagues de mimétisme conduisant à importer des institutions dans des pays où elles ne conviennent pas nécessairement85. On ne saurait nier l'importance de ces facteurs qui jouent un rôle certain dans la viabilité des divers modèles productifs. Le thème de la différenciation des formes institutionnelles est important pour la théorie de la régulation...mais l'origine de ces différences n'est pas nécessairement la culture. En effet, poussée dans sa logique extrême, l'approche culturaliste n'est guère plus satisfaisante que la théorie de la rationalisation. D'abord elle oublie que la genèse de la culture doit elle aussi être expliquée car ce n'est pas une pure variable exogène que l'économiste peut utiliser tel un joker lorsqu'il fait face à un déficit de son explication. Ensuite, elle pousserait à une balkanisation des analyses puisque l'on devrait observer autant de modèles productifs que de formes de culture, c'est-à-dire si l'on y prenait garde l'analyse aboutirait à une carte un pour un, qui ferait regretter la capacité d'abstraction et la puissance des théories néoclassiques. Enfin et surtout, le changement d'institutions économiques et de modèles productifs apparaîtrait extrêmement difficile. Si par exemple le modèle productif japonais était indissociable de la culture de ce pays, alors on se demande comment certains principes du modèle « réduction des coûts » ou « innovation et flexibilité » pourraient avoir été appliqués avec succès dans d'autres pays et parfois par d'autres firmes.

Bref, il existe un niveau d'analyse intermédiaire entre des principes universels et une myriade de configurations sociales ou culturelles, à savoir celui des modèles productifs qui sont des constructions théoriques qui de ce fait deviennent indépendantes du contexte qui les a fait naître, même si, en pratique, leur viabilité dépend de leur compatibilité avec ce contexte. Ainsi peut s'amorcer une compréhension plus profonde de la géographie et de l'histoire des modèles du type de celle qui a été esquissée. A nouveau les présentes analyses occupent une place intermédiaire dans un schéma qui oppose d'un côté universalité à idiosyncrasie de l'autre la facilité du changement au quasi-blocage dans une configuration fortement marqué par un contexte et une trajectoire historique (figure 10). La construction se situe à mi-chemin entre l'universalité de principes productifs simples et le caractère purement local de leur application : deux firmes appartenant à des espaces géographiques distincts peuvent partager le même modèle, mais réciproquement deux firmes du même pays peuvent développer des modèles distincts, en un sens complémentaires.

85 Philippe d'Iribarne (1989), Ronald Dore (1986); (1987).
71

De ce fait, la transformation d'un modèle productif n'est ni extrêmement aisée, ni impossible comme l'impliqueraient les deux théories polaires. Elle apparaît d'autant plus difficile que le modèle antérieur était cohérent, doté de fortes complémentarités qui se retournent alors en autant de facteurs empêchant une adoption de principes qui serait beaucoup plus aisée à partir d'une « tabula rasa ». Ainsi s'explique d'ailleurs que la date de création d'une firme et simultanément l'époque de première industrialisation jouent un tel rôle déterminant dans les trajectoires des modèles productifs comme des modes de régulation. Dans la longue période, lors de processus plus ou moins douloureux, de crises économiques, politiques, voire de guerres, modes de régulation et modèles organisationnels se transforment...même pour ceux des pays qui vivent ces transformations plus sur le mode du déclin que celui de la modernisation et du « progrès ».
73

Références bibliographiques

Abelshauser W. (1995). Two Kinds of Fordism : On The Differing Roles of The Industry In The Development of The Two German States, Dans H. Shiomi, K. Wada : Fordism Transformed, Oxford University Press, Oxford, p. 269-296.

Abernathy W.J., Clark K.B., Kantrow A.M. (1983). Industrial Renaissance. Producing A Competitive Future For America, Basic Books Inc. Punlishers, New York.

Abo T. (1996). « Hybridisations » of the Japanese Production System in North America, NIES, ASEAN and Europe : « Application-Adaptation » of Japanese Production System, in Boyer, R., Charron, E., Jurgens, U., Tolliday S.(1996). Transfer and Hybridization, Oxford University Press, Oxford.

Abo T. Ed. (1994). Hybrid Factory : The Japanese Production System In The United States, Oxford University Press, Oxford.

Aboites J. (1987). Industrialisation Et Développement Agricole Au Mexique : Une Analyse Du Régime D'accumulation De Long Terme, 1939-1985. Document De Travail CEPREMAP N° 8727, Paris.

Aboites J., Miotti L. & C. Quenan (1995). Les Approches Régulationnistes Et L'accumulation En Amérique Latine, Dans Boyer R., Saillard Y. Eds : Théorie De La Régulation. L'État Des Savoirs, La Découverte, Paris, p. 467-475.

Ackroyd S., Burrell G., Hughes M. & A. Whitaker (1988). The Japanization of British Industry ?, Industrial Relations Journal, Vol. 19, N° 1, p. 11-23.

Adler, P. (1993). The « Learning Bureaucracy » : The United Motor Manufacturing Inc. », Research In Orgaizational Behavior, Greenwhich CT: J.A.I. Press, p. 111-194.

Adler, P. S. (1995). Hybridization of HRM : Two Toyota Transplants Compared., Mimeograph Dept. of Management and Organization, School of Business Administration, University of Southern California, L.A., November.

Aglietta M. (1976). Régulation Et Crises Du Capitalisme, Calmann Lévy, Paris.

Aglietta M., Orléan A., Oudiz G. (1980) Contraintes de change et régulations macroéconomiques nationales, Recherches Économiques de Louvain, Vol. 46, n° 3, Septembre, p. 175-206.

Amable B., Barré R., Boyer R. (1997) Les systèmes d'innovation à l'ère de la globalisation, Economica, Paris.

Amadeo E.J., Camargo J.-M. (1995). New Unionism and The Relations Among Capital, Labour and The State In Brazil, In J. Schor, J.-I. You : Capital, The State and Labour. A Global Perspective, Edward Elgar, AldershotUK, p. 152-184.

Amikura H. (1992). Learning Mechanisms In Manufacturing Systems : Implications For Automation, WP Wharton School of The University of Pennsylvania, November.

Amin S. (1986). La Déconnexion, La Découverte, Paris.

Aoki M. (1990) : Towards an Economie Model of the Japanese Firm, Journal of Economie Literature, 28(1), p. 1-27.

Aoki M. (1993) The Contingent Governance of Team Production: Analysis of Institutional Complementary, Discussion Paper Séries CEPR, n° 358, Stanford University, August.

Aoki M.(1995) An Evolving Diversity of Organizational Mode and Its Implications for Transitional Economies, Discussion Paper Séries, CEPR n° 420, May.

Aoki M.(1995) Towards a Comparative Institutional Analysis : Motivations and Some Tentative General Insights, Mimeograph for the Annual Meeting of The Japan Association of Economies and Econometrics, Tokyo, September 23.

Aoki M. (2002), Comparative institutional analysis, The MIT Press, Cambridge.

Aoki M., Gustafsson B., Williamson O.E. Ed. (1990) The Firm as a Nexus ofTreaties, SAGE Publications, Londres.
74

Aoki M., Murdock K., Okino-Fujiwara M.(1995) Beyond the East Asian Miracle : Introducing the market enhancing view, Mimeograph Standford University.

Aoki, M. (1988). Information, Incentives and Bargaining In The Japanese Economy, Cambridge University Press, Cambridge. Édition Française (1991). Économie Japonaise. Information, Motivations Et Marchandage, Economica, Paris.

Argyris C. (1993) Knowledge for Action. A Guide to Overcoming Barriers to Organizational Change, Jossey-Bass Publishers, San Francisco. Traduction française (1995) Savoir pour agir : Surmonter les obstacles à l'apprentissage organisationnel, Inter-éditions, Paris.

Arthur B. W. (1994) Increasing Returns and Path Dependence in the Economy, The University of Michigan Press, Ann Arbor, Ma.

Arthur B. W. (1996) Increasing Returns and the New World of Business, Harvard Business Review, July-August,p. 100-111.

Arthur, B. (1989). Competing Technologies, Increasing Returns and Lock-In By Historical Events, Economie Journal,N° 99,p. 116-131.

Automotive News (1995). April 17.

Ayres, R. U. (1985). A Schumpeterian Model of Technological Substitution, In Technological Forecast and Social Change, N° 27, Elsevier Sciences Publishing Company.

Babbage Charles(1832) On the Economy of Machinery and Manufactures, Carey & Lea, Philadelphie, repris dans Jay M. Shafritz et J. Steven Ott (1992), p. 41-49.

Babson, S. (1998). "Mazda and Ford at Fiat Rock : Transfer and Hybridization of the Japanese Model", in Boyer R., Charron E., Jurgens U. , Tolliday S. (1996) : Transfer and Hybridization, Oxford University Press, Oxford.

Bardou, J.P., Chanaron J.J., Fridenson P., Laux J.M. (1977) : La Révolution Automobile, Albin Michel, Paris.

Baslé M., Mazier J., Vidal J.-F.(1994). Quand les Crises durent..., Economica, Paris.

Bélis-Bergouignan Marie-Claude et Lung Yannick, (1994), Annales ESC 49(3).

Berger S., Dore R. (1996). National Diversity and Global Capitalism, Comell University Press, Ithaca, London.

Berggren, C. (1993). Lean Production. The End of History ?, Actes Du Gerpisa, N° 6 « Des Réalités Du Toyotisme », Février.

Berle A.A., Means G.C.(1991) : The Modem Corporation and Private Property, Transaction Publishers, The State University, New Brunswick. 1ère édition 1932 Harcourt, Brace 1 World.

Bernard, P., Masse P. (1971). Les Dividendes Du Progrès, Seuil, Paris.

Bertoldi M. (1991) La section exportatrice : les enseignements de l'analyse pour l'Italie, la Corée du Sud et Taiwan, Mimeograph préparé pour les Rencontres sur l'Analyse en Sections Productives, Université de Paris VIII, 11-13 Septembre.

Bordenave G. (1992). Modèle d'organisation industrielle de l'entreprise à l'épreuve de l'espace : l'expérience de Ford en Europe, Actes du GERPISA, n° 5, Juin.

Boyer R. (1978) : Les salaires en longue période, Économie et Statistique, n° 103, Septembre, p. 27-57.

Boyer R. (1988) Formalizing Growth Régimes within a Régulation approach in G. Dosi, C. Freeman, G. Silverberg, L. Soete Eds Technical Change and Economie Theory, Frances Pinter, Londres, p. 608-630.

Boyer R. (1989) : Wage Labor Nexus, Technology and Long Run Dynamics : An Interprétation and Preliminary Tests for US, Lecture Notes in Economies and Mathematical Systems. M. DI MATTEO, R.M. GOODWTN, A. VERCELLI Eds, n° 321 ; Technological and Social Factors in Long Term Fluctuations, Springer Verlag, Berlin, p. 46-65

Boyer R. (1993). « Justice sociale et performances économiques : de la synergie au conflit? » Dans Joëlle Affichard, J.B. De Foucauld Justice sociale et inégalités, Éditions Esprit, Paris, p. 33-71.
75

Boyer R. (1994a) Do labour institutions matter for économie development? A «régulation » approach for the OECD and Latin America with an extension to Asia, dans Gerry RODGERS ED. Workers, institutions and économie growth in Asia, ILO/ILLS, Genève, p. 25-112.

Boyer, R. (1994b). Nature, diffusion et hybridation de l'organisation productive japonaise : l'exemple de la CAMI, Japon In Extenso, n° 32, juin, p.2-16.

Boyer R. (1995a). Formation et emploi dans les nouveaux modèles de production, Revue STI-OCDE, n° 15, p.l 19-147. (Training and Employment in the new Production Models, STI-Review, OECD, n° 15, p.105-131).

Boyer R. (1995b). The contemporary transformations of the japanese wage labor nexus in Historical Retrospect and some international comparisons, Couverture Orange CEPREMAP n° 9517, November.

Boyer R. (1996) The variety and unequal performance of really existing Markets : Farewell to Doctor Pangloss ? in R. Hollingsworth and R. Boyer Eds Contemporary Capitalism, Cambridge University Press, Cambridge Ma, p. 55-93.

Boyer R. (1997). Les mots et les réalités, dans Mondialisation au-delà des Mythes, La Découverte « Les dossiers de l'Etats du Monde », Paris, 1997, p. 13-56.

Boyer R. (2002). La croissance début de siècle. Autopsie de la « nouvelle économie », Albin Michel, Paris.

Boyer R., Charron, E., Jurgens, U., Tolliday S.(1998). Transfer and Hybridization, Oxford University Press, Oxford.

Boyer R., Drache, D., Eds (1996). States Against Markets. TheLimits ofGlobalization, Routledge, London.

Boyer R., Durand, J.P. (1993). L'après Fordisme, Syros, Paris.

Boyer R., Freyssenet M. (2000). Les modèles productifs, Repères, La Découverte, Paris.

Boyer R., Freyssenet M., Le monde qui a changé la machine, à paraître.

Boyer R., Juillard M. (1994). Un Modèle De Croissance Séculaire A Plusieurs Régime Pour Les États-Unis, Contrat De Recherche Commissariat Général Du Plan-Cepremap, Décembre.

Boyer R., Juillard M. (1994). Analyse de la croissance séculaire américaine ; Un modèle de croissance à plusieurs régimes, Rapport de contrat pour le Commissariat Général du Plan, 300p., Septembre.

Boyer R., Juillard M. (1995) Les États-Unis : Adieu au fordisme ! dans Boyer Robert, Y. Saillard Eds, Théorie de la régulation. L'état des savoirs. La Découverte, Paris, p. 378-388.

Boyer R., Juillard M. (1995). Has The Japanese Wage Labor Nexus Reached Its Limits?, Mimeograph Prepared For The International Seminar : « Japanese Economy and Régulation Theory », Kumamoto, September 14-16th.

Boyer R., Orlean A. (1990). Les Transformations Des Conventions Salariales Entre Théorie Et Histoires. D'henry Ford Au Fordisme, Revue Economique, Vol. 42, N° 2, Mars, p. 233-272.

Boyer R., Saillard, Y. Eds (1995) Théorie De La Régulation. L'état Des Savoirs, La Découverte, Paris.

Boyer R., Souyri P. F. (2001). Mondialisation et régulations. Europe et Japon au-delà des mythes, La Découverte, Paris.

Braverman H. (1974) Labor and Monopoly Capital. The Dégradation of Work in the Twentieth Century, Monthly Review Press, New York.

Breer C. (1995) The Birth of Chrysler Corporation and Its Engineering Legacy, Society of Automotive Engineers, Inc, Warrendale, PA.

Burns T., Stalker G.M. (1966) The Management of Innovation, Tavistock, Londres.

C.C.F.A. (1994). L'industrie Automobile En France, Comité Des Constructeurs Français D'automobile, Paris.

C.C.F.A. (1996) Les dépenses de motorisation, 1994, Comité Des Constructeurs Français D'automobile, Paris, Juin.

Callon M. (1991) Réseaux technico-économiques et irréversibilités, dans Boyer R., Chavance B., Godard O. Eds Les figures de l'irréversibilité en économie, Éditions de l'EHESS, Paris.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Bmw media Information 9/2007 Page b mw au Salon international de...
«bmw efficientDynamics» et sa mise en œuvre dans un grand nombre de nouveaux modèles constituent le centre d’intérêt de la présentation...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Dans les sociétés primitives des aborigènes, les mythes sont très...
...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Rapport sur l'application de la mdhs 100 et les demandes légales...
«amiante le nouveau rd 396/06» organisé par l'Institut National Sécurité et Hygiène dans le Travail, le Centre National de Vérification...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Découvrir et vivre Deauville, c’est marcher sur les Planches avec...
«3 D». IL n’est pas obtenu par une cuisson à plat, mais par une cuisson dans un moule fabriqué par un spécialiste, référent dans...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\En introduction de séquence, une vidéo dans laquelle Raymond Depardon...
«habiter») en espace péri urbain incluant le problème des mobilités (thématique centrale du dd en ville) avant d’aborder les aménagements...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\L'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission
«Que sais-je ?», 1995 (2e éd.), 128p.; trad indonésien (Penerbitan Universitas Atma Jaya, Yogyakarta) [En préparation dans Les Classiques...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\4 travaux apportent nombre d’éléments nouveaux ou une vision globale d’une problématique
«immigrées» : un poids plus important que dans la population active, des créations plus employeurs que les entreprises créées par...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Parcours professionnel
«mini» cv à thème; ainsi, pour chaque emploi occupé, sont développés des informations sur l’entreprise, le poste occupé, des réalisations,...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Exercice 1 : Le rôle du concentrateur et de la carte réseau
«décisions» prises par les différents matériels. IL est préférable d’utiliser ce mode dans un second temps et de montrer d’abord...

RÉsumé Ce travail confronte les résultats d\Sommaire
«maison» est donc considéré, dans ce travail, dans son sens le plus large, c’est-à-dire un bâtiment construit par l’homme pour y...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com