Examen probatoire








télécharger 169.87 Kb.
titreExamen probatoire
page1/14
date de publication01.07.2017
taille169.87 Kb.
typeExam
ar.21-bal.com > comptabilité > Exam
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14



Conservatoire National des Arts et Métiers

Paris


Examen probatoire

Spécialité informatique

janvier 2005

Examen probatoire

Spécialité informatique

janvier 2005



Les filtres antispam


Par : Jean FRÉOR

jean_freor@hotmail.com

Soutenance orale : Le 10 janvier 2005

Président de Jury : Professeur Arnaud

Membres du Jury :

Sommaire


Introduction 4

1. Le spam, une nouvelle pollution planétaire 5

2. Les techniques traditionnelles de filtrage du spam 9

3. Des approches complémentaires aux filtres traditionnels 20

4. Tendances et appréciation des outils antispam 27


Conclusion 31

Annexe A — Glossaire 33

Annexe B — Table des figures 36

Annexe C — Netographie 37



Introduction


Le bombardement intempestif de nos boîtes aux lettres électroniques est devenu un phénomène redoutable : entreprises et particuliers reçoivent chaque jour de grosses quantités d’emails indésirables à caractère publicitaire ou frauduleux. C’est ce que l’on appelle les spams. Ces derniers représentent une perte de temps pour chacun ainsi qu’un gaspillage des ressources. Le fléau a explosé au cours de l'année 2004 : après 15 milliards de spams envoyés dans le monde en 2003… il y a en eu 35 l’année suivante. Si bien que la proportion de spams a dépassé les trois quarts du trafic email mondial. C'est pour cette raison que se met en place, plus que jamais, la lutte antispam. Les outils de filtrage du courrier indésirable, conçus pour enrayer ce phénomène, fleurissent ainsi sur le marché, et sont même devenus un enjeu considérable. De même, la protection contre le spam s’impose maintenant comme composante essentielle de la stratégie de sécurité d’un réseau. La problématique guidant la recherche d’efficacité des filtres est la suivante : un filtre antispam idéal devrait assurer un taux de 100% de spams détectés, tout en donnant la garantie qu’aucun mail ne sera considéré à tort comme du spam (ce que l’on appelle les « faux-positifs »).

Les outils antispam utilisent souvent plusieurs techniques combinées. On citera en premier lieu les listes noires ou blanches ("blacklisting" et "whitelisting"). Ces dernières permettent de référencer les expéditeurs de mails dont on sait d’avance qu’ils sont respectivement « spammeurs » ou expéditeurs valides. Mais elles ne suffisent pas : viennent en deuxième lieu les procédés de type heuristique et statistique. Ces filtres se basent sur les caractéristiques communes des emails non sollicités : ils analysent automatiquement le contenu des emails afin de déterminer lesquels d’entre eux sont des spams. Nous trouvons dans cette famille les filtres par mots-clés, les filtres d’en-têtes et surtout les filtres bayésiens, plus « intelligents », issus de la logique probabiliste. En dernier lieu apparaissent peu à peu des techniques nouvelles, conçues pour faire face aux limites posées par les procédés traditionnels, ces derniers s’avérant de plus en plus rigides. Il faut citer à ce titre les systèmes d’authentification de l’expéditeur ou encore les techniques de classification centralisée des spams en temps réel.

Seulement, une limite s’impose très vite à la lutte antispam. Les spammeurs ne sont jamais au bout de leur créativité et n’hésitent pas à faire l’acquisition de ces logiciels afin de mieux connaître leurs modes de fonctionnement, ce qui les aide ainsi à contourner leurs procédés de filtrage. De ce point de vue, on peut parler de techniques « anti-antispam ». On peut alors se demander si le pollupostage va finir par gagner ou perdre progressivement la bataille contre les techniques de lutte contre le spam. Dans l’immédiat subsiste une question subsidiaire mais souvent essentielle, celle de connaître les meilleurs critères d’appréciation d’une solution antispam.

Ce rapport s’emploiera dans une première partie à présenter les différents aspects du spam : origine, auteurs, conséquences, évolution. Les deuxième et troisième parties présenteront, pour l’une, les méthodes traditionnelles de filtrage (à ce sujet, il sera mis en évidence la spécificité de chacune, leurs intérêts ainsi que leurs inconvénients) et, pour l’autre, les méthodes complémentaires de lutte contre le spam : des astuces pour limiter le spam, aux techniques innovatrices. Enfin, seront étudiées dans une quatrième partie les limites générales des solutions antispam, puis leurs tendances. Cette dernière partie sera aussi l’occasion de faire le point sur les critères essentiels à prendre en compte pour qui veut se prémunir contre le spam. Par ailleurs, un glossaire est disponible à la fin de ce rapport ; il définit les termes fréquemment utilisés dans le monde de l’email et de la lutte contre le spam. On trouvera à sa suite une table des figures, puis une bibliographie Internet non exhaustive référençant quelques sites web ayant servi de base de recherche à la rédaction de ce dossier.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Examen probatoire iconExamen probatoire

Examen probatoire iconExamen probatoire

Examen probatoire iconExamen Probatoire. Dispositifs

Examen probatoire iconExamen de culture générale en arabe et français ou anglais+ examen...

Examen probatoire iconL’examen d’un placenta transmis sans aucune donnée clinique ne peut pas être informatif
...

Examen probatoire iconMatière d’examen = cours oral; ce qui n’a pas été évoqué du tout...
...

Examen probatoire iconExamen #S

Examen probatoire iconExamen

Examen probatoire iconExamen 70-541

Examen probatoire iconExamen final








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com