1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3








télécharger 94.38 Kb.
titre1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3
date de publication01.02.2018
taille94.38 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours


BMW
Information
presse


04/2007
Page - -



BMW Motorrad et la compétition :
retour dans les courses sur routes.
Table des matières.

1 Retour dans les courses sur routes :
en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport BMW.
3

2 Fascination endurance :
la boxer sport déclinée de la BMW R 1200 S.
5

3 Fiche technique. 7

4 Portraits des pilotes. 8

5 Motos BMW – la tradition de la course remonte à 84 ans. 10














1 Retour dans les courses sur routes :
en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport BMW.

Depuis 84 ans, la course et le succès sportif sont indissociables des motos BMW. Ils ont accompagné la marque depuis le premier jour, ils lui ont valu sa notoriété mondiale et apporté une contribution essentielle à l’excellente renommée des motos BMW de série.

Trois ans après la fin de la BoxerCup, une équipe officielle de BMW Motorrad fait son retour sur les circuits de course avec une boxer sport. En effet, une boxer sport spécialement préparée s’alignera aux légendaires 24 Heures Moto du Mans, renouant ainsi avec la tradition de la marque qui a toujours fait de la compétition. Cet engagement ne tient pas seulement compte de l’enthou­siasme des adeptes de la course, mais doit aussi prouver la sportivité de la marque et de la moto boxer BMW.

Au cours de la saison 2007, le Team BMW Motorrad Motorsport s’élancera pour quatre courses de 24 heures en Europe. Trois de ces épreuves – disputées au Mans, à Oschersleben et à Magny Cours – comptent pour le «Championnat du Monde d’endurance QMMF 2007». Vu le règlement actuel de la FIM, la boxer sport techniquement déclinée de la BMW R 1200 S parti­cipera dans la catégorie «Open».


21/22 avril, Le Mans Bugatti Circuit, Le Mans, France

La course d’ouverture du Mondial de l’endurance 2007 aura lieu au Le Mans Bugatti Circuit situé dans le sud de la ville sarthoise. De par les courses de 24 heures légendaires disputées sur ce circuit, il fait partie des circuits de courses les plus renommés au monde. En 2007, il verra la 30e édition des 24 Heures Moto. Les organisateurs s’attendent à ce que le nombre de spec­tateurs qui viendront border la piste tout au long de ses 4,3 kilomètres sera à la hauteur de l’événement. Les quelque 100 000 places de spectateurs garan­tissent une excellente vue sur tout ce qui passe sur la piste. Riche en tradition, l’événement se donnera un air de fête foraine agrémentée de diverses con­certs. Le coup d’envoi pour le départ type «Le Mans» qui a reçu son nom ici même, sera donné à 15 heures pile.


07/08 juillet, Circuit de Catalunya, Barcelone, Espagne

«24 hores frigo del motociclismo 2007» – tel est le titre officiel des 24 Heures disputées sur le Circuit de Catalunya inauguré en 1991. La piste située à Montmeló au nord de Barcelone a une longueur de 4,6 km.












11/12 août, Motorsport Arena, Oschersleben, Allemagne

Cette épreuve sera le point fort de la «10e German Speedweek» pour de nom­breux passionnés de course. Ressemblant à une arène typique, le circuit long de 3,7 km près de Magdeburg garantira une ambiance impressionnante.


15/16 septembre, Circuit de Nevers Magny-Cours, France

«Bol d’Or» – rien qu’en entendant ce nom résonnant, de nombreux fans des épreuves d’endurance s’emballent. Cette année encore, la finale du Cham­pionnat du Monde d’endurance Moto attirera environ 100 000 spectateurs sur le circuit de 4,4 km de long, situé au sud de Nevers.






2 Fascination endurance : la boxer sport déclinée de la BMW R 1200 S.

Techniquement, la moto d’endurance repose sur la boxer sport BMW R 1200 S lancée sur le marché en mai 2006. Bien que modifiée sur de nombreux points afin de s’adapter aux courses d’endurance, la moto reste fidèle à ses origines : tant par la partie cycle se distinguant par les suspensions EVO-Telelever et EVO-Paralever de BMW Motorrad, que par la transmission éprouvée par arbre à cardan et la ligne typée des motos BMW, elle révèle au premier coup d’œil que c’est bien une moto «made in Germany» qui se présente au départ.

Mais c’est le bicylindre à plat, un type de moteur que l’on ne voit plus souvent dans les courses de moto, qui reste l’élément le plus frappant. Bien que, de par son principe, le flat-twin présente des limites quant à la puissance de pointe et des inconvénients quant à l’aérodynamique dus à la disposition des deux cylindres, BMW Motorrad a décidé en toute connaissance de cause de miser sur ce concept de moteur riche en tradition pour animer la moto dédiée aux épreuves d’endurance.

Pour atteindre les régimes plus élevés requis en course, les motoristes ont cependant reconçu la culasse. Les soupapes d’admission et d’échappement plus grandes sont commandées par une distribution modifiée. D’autres modi­fications : les conduits d’admission et d’échappement usinés, les nouveaux pistons matricés et les bielles adaptées. Une nouvelle ligne d’échappement en titane favorise une courbe de couple optimale. La gestion du moteur est assurée comme d’habitude par la gestion électronique BMW Motorrad
BMS-K, dotée cependant d’une cartographie revue en vue de la compétition.

Grâce à toutes ces modifications, la puissance du moteur atteint sensible­ment plus de 96 kW (plus de 130 ch). Le régime limite s’établit à environ 9 500 tr/mn.

Toutes les informations importantes sont affichées au pilote sur le nouveau combiné racing à programmation libre. Ce combiné d’instruments affiche par exemple les temps au tour relevés par un laptimer (chrono) branché sur le combiné ou bien allume un shift-light (témoin lumineux de passage des vitesses) au moment requis.

Un shifter, un limiteur de vitesse pour l’allée des stands et la fonction de coupe-circuit en cas de chute, assurée par un accéléromètre, sont d’autres transformations typiques pour la course.

Dans l’objectif de raccourcir autant que possible la durée des arrêts au stand, un dispositif de changement rapide avec brides d’axe de roue pivotants, typique dans l’endurance, a été monté sur la roue avant. Pour ce faire, l’écart entre les tubes plongeurs et fourreaux de série a été agrandi. Associé à la combinaison entre le monobras oscillant de série et un écrou central em­prunté à la Formule 1 sur la roue arrière, ce dispositif permet un changement rapide des nouvelles roues matricées.

Pour la partie cycle, les ingénieurs ont opté pour une partie cycle sport Öhlins dont le tarage a été adapté à la course, de nouveaux tés de fourche en alumi­nium et un amortisseur de direction réglable.

La roue avant est décélérée par un nouveau frein bidisque doté d’étriers fixes à quatre pistons vissés radialement. Ici, ce sont les poignées à piston radial qui parfont l’impression typée course.

Tous les éléments de carénage ont été conçus pour répondre aux exigences aérodynamiques et ergonomiques du supersport et sont réalisés entièrement en matière synthétique renforcée par fibres de carbone (CFRP). L’élément arrière en alliage léger du cadre de la moto de série a été remplacé par un élément arrière autoporteur léger en carbone. De jour, un carénage avant en CFRP, lui aussi autoporteur, est monté en course. Sous la devise bien voir et être vu, il est remplacé de nuit par un deuxième carénage tête de fourche équipé d’un phare au xénon et d’un phare à iode, auquel s’ajoute un nouveau feu arrière à leds. Les repose-pieds en aluminium fraisé avec des protège-talon en carbone permettent la mise en œuvre d’un sélecteur inversé typique de la course. Les cache-culbuteurs en carbone avec sliders échangeables protègent en cas de chute et lorsque la moto se couche fortement en virage.

Le réservoir plus grand d’un volume de 23 litres avec raccord pour ravitaille­ment rapide est indispensable en endurance. Bien que le volume du réservoir ait augmenté de 6 litres, la moto de course tous pleins faits pèse 23 kilo­grammes de moins que la machine de série, soit un allègement respectable.

Pour les séances d’essais et autres tests, la moto était encore tout en noir. Au Mans, elle se parera cependant des couleurs typiques de BMW Motorrad Motorsport.

3 Fiche technique.




Boxer sport d’endurance déclinée de la BMW R 1200 S

Moteur



Cylindrée

cm3


1170

Alésage / course

mm


101 / 73

Puissance

kW/ch


> 96 /130

Régime maxi.

tr/mn


env. 9 500

Architecture



boxer (bicylincdre à plat)

Nombre de cylindres



2

Rapport volumétrique



12,5/1

Soupapes par cylindre



4

Ø admission / échappement

mm


39/33

Ø papillons

mm


52

Alimentation



BMS-K





Système électrique




Phare(s)

W


1 à iode, 1 au xénon

Démarreur

kW


1,1





Transmission / B.V.




Embrayage


monodisque à sec, Ø 180 mm

Boîte de vitesses


mécanique à six rapports, sélection par fourchettes et crabots

Rapport de réduction primaire



1,824

Démultiplication B.V. I



2,277

II



1,583

III



1,259

IV



1,033

V



0,903

VI



0,805

Transmission secondaire



par arbre à cardan

Rapport de réduction secondaire



2,75





Partie cycle




Type de cadre


éléments avant et principal en tubes d’acier, pas d’élément arrière, moteur à fonction porteuse

Suspension AV



Telelever BMW avec combiné Öhlins

Suspension AR



Paralever BMW avec combiné Öhlins

Débattement AV/AR

mm


110/120

Chasse

mm


87

Empattement

mm


1487

Angle de tête de direction

°


66

Frein AV


bidisque, Ø 305 mm, étriers fixes à quatre pistons, vissage radial

AR


monodisque, Ø 265 mm

Roues



matricées

AV



3,50 x 17

AR



6,00 x 17

Pneus AV



120/70 ZR 17

AR



190/55 ZR 17





Dimensions et poids




Poids de course, tous pleins faits

kg


195

Capacité réservoir

l


23







4 Portraits des pilotes.

Stéphane Mertens, Belgique.

Date de naissance : 14 mai 1959

Lieu de naissance : Paris / France


Palmarès : 1983 – Vice-champion d’Europe 250 GP

1981 à 1984 – Champion de Belgique moto

1989 – Vice-champion du Monde de Superbike

1990 – 1er, 24 Heures du Mans

1995 à 2003 – 1er, Championnat du Monde

d’endurance

2001 – Champion BMW Motorrad BoxerCup 2001

2002 – Champion BMW Motorrad BoxerCup 2002


Dans le cadre d’une séance d'essai effectuée sur un centre d'essai interne de BMW dans le Midi de la France, Stéphane Mertens a été blessé. Après son rétablissement, que nous espérons rapide, il prévoit néanmoins de s’aligner pour BMW Motorrad Motorsport dans le courant de la saison 2007.

Pour le remplacer à brève échéance, le Team a pu engager l’Américain Nathan Kern pour l’épreuve mancelle.




Nathan Kern, Etats-Unis.

Palmarès : 2002 – 3e, CCS Mid Atlantic Championship

2003 – 2e, WERA Lightweight Twins

2004 – BMW Motorrad BoxerCup 2004

2005 – Champion CCS Mid Atlantic

et Southeast Region

2006 – Champion CCS Mid Atlantic et Southeast

Region, 1er, Sun Trust Moto-ST «8 Heures

de Daytona»
















Thomas Hinterreiter, Autriche.

Date de naissance : 23 juin 1967
Lieu de naissance : Bludenz / Autriche


Palmarès : 1991 – Champion Austrian Cagiva Cup

1992 – Champion Austrian Cagiva Cup

1994 – Champion Austrian Honda Cup

1995 à 1997 – Championnat d’Europe Supersport

1998 à 2000 – Champion d’Autriche Supersport

2001 – 3e, Coupe du Monde d’endurance

2002 – 2e, BMW Motorrad BoxerCup 2002

2003 – 4e, BMW Motorrad BoxerCup 2003

2004 – 4e, Championnat du Monde d’encurance

Champion BMW Motorrad BoxerCup

2005 – 3e, Championnat du Monde d’endurance

2006 – 2e, Championnat du Monde d’endurance


Rico Penzkofer, Allemagne.

Date de naissance : 08 juillet 1975
Lieu de naissance : Böhlen / Allemagne


Palmarès : 1997 – Vainqueur Yamaha Aral Cup

2001 – 3e, IDM Supersport, 3e

24 H Oschersleben catégorie Stocksport

2003 – 1er, 24 H Oschersleben catég. Stocksport

2005 – 3e, 24 H Oschersleben catég. Proto-B

2006 – 1er, 24 H Oschersleben catég. Proto-B


Markus Barth, Allemagne.

Date de naissance : 20 avril 1972

Lieu de naissance : Gerstetten / Allemagne


Palmarès : 1999 – Champion d’Allemagne de Supersport 600

2001 – Vainqueur Grand Prix de Macao

2002 – 4e, BMW Motorrad BoxerCup 2002

2003 – 5e, BMW Motorrad BoxerCup 2003

2004 – 3e, BMW Motorrad BoxerCup 2004






5 Motos BMW – la tradition de la course remonte à 84 ans.

Depuis 84 ans, les motos boxer frappées de l’emblème blanc et bleu de la marque écrivent des chapitres de l’histoire de la course. Dès 1923, année de sa présentation, la première moto BMW – la R 32 – s’est acquittée sans pro­blème de sa première compétition, une des courses de régularité si typiques de l’époque disputées sur les routes publiques, la «Fahrt durch Bayerns Berge» à travers les montagnes bavaroises. D’emblée, ce deux-roues – pilotée à l’occasion par l’ingénieur Max Friz qui l’avait développée – a ainsi prouvé la fiabilité souveraine de sa conception.

D’innombrables succès sportifs ont suivi. La course de Georg («Schorsch») Meier, victorieux en 1939 au guidon de sa BMW à compresseur contre les Norton jusque-là dominantes sur l’Ile de Man, reste gravée dans les mé­moires. Comme les records du monde de vitesse établis par Ernst Henne en 1929 (216,75 km/h), puis en 1937 (279,5 km/h), ce dernier devant résister pendant près de 14 ans à toute attaque.

Plus tard, les machines de course solo et les attelages de course animés par les «moteurs RS» – des bicylindres à plat en version course dotés d’arbres à cames en tête entraînés par maîtres-arbres – ont décroché de très nombreuses victoires à l’échelle nationale et internationale. Le titre de Vice-champion du Monde remporté en 1956 par Walter Zeller marque le dernier grand succès de l’engagement officiel de BMW Motorrad dans les courses sur routes solo. Des équipes privées ont cependant continué à aligner la RS 500 à maîtres-arbres pendant plusieurs années. En revanche, au Cham­pionnat du Monde des side-cars, BMW était considéré comme invincible pendant de nombreuses années encore. Jusqu’en 1974, BMW a été sacré Champion du Monde des marques pas moins de 20 fois.

En 1976, l’importateur de l’époque des motos BMW aux Etats-Unis, la société Butler & Smith, a créé une véritable sensation à Daytona. Dr Peter Adams avait préparé des machines pour la course de motos de production de l’AMA (American Motorcyclist Association) et aligné à Daytona trois motos de course déclinées de la BMW R 90 S. C’est Steve Mc Laughlin qui a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur dans une photo-finish haletante, l’emportant ainsi sur son coéquipier Reg Pridmore. Double victoire pour BMW donc dans la toute première course de superbike au monde.













Toujours en 1976, Helmut Dähne et Hans-Otto Butenuth ont enthousiasmé les foules avec leurs performances au Tourist Trophy sur l’Ile de Man. Au guidon de leurs deux BMW 900, les pilotes privées soutenus par BMW n’ont

pas seulement parcouru le circuit routier exigeant à la plus grande vitesse, mais ont aussi réalisé les meilleurs temps au tour dans la catégorie «TT production».

En 1999, la BMW Motorrad BoxerCup a vu le jour. Pendant deux ans, les courses avaient été organisées à l’échelle strictement nationale, en Belgique et en France. Vu l’engouement qu’elle suscitait, la série de courses s’est transformée en une coupe de marque de statut international et ouverte à
la participation d’autres pays européens.

En 2001, BMW Motorrad, avec le soutien de BMW Group, a repris la direction et l’organisation centrales de toutes les épreuves de la coupe. Insérées dans le programme des épreuves du Championnat du Monde MotoGP, voire de championnats internationaux d’endurance et de superbike, les courses ont connu une grande attention à l’échelle européenne. En 2003, elle a franchi l’Atlantique : pour la première fois, la BMW Motorrad BoxerCup s’est rendue aux Etats-Unis. La sonorité envoûtante du boxer et des luttes de position acharnées auxquelles se sont livrés des pilotes de renom international, ont aussi fasciné les spectateurs en 2004.

En 2005, les pilotes de la coupe de marque de BMW Motorrad ont pris le départ au guidon d’une moto BMW complètement nouvelle : la BMW K 1200 R. La BoxerCup s’est convertie en PowerCup. Grâce à son potentiel énorme, à son quatre cylindres avide de monter dans les tours et à son look incomparable, la basique de série la plus puissante au monde a été tout au long de la saison le gage de courses ultradynamiques et de sensations fortes.

La saison 2007 verra le retour d’une équipe officielle de BMW Motorrad
dans les courses sur routes. Si, malgré tous les défis qu’elle a pu lancer, la BoxerCup était une «course disputée entre égaux», le Team BMW Motorrad Motorsport se verra confronté cette année avec la boxer sport à un plateau de marques international relevé. Avec cet engagement, BMW Motorrad tient à répondre au souhait de nombreux adeptes de la marque, et surtout des amateurs du flat-twin.


Contacts presse.

BMW Group

Communication Groupe et Politique

Communication Motos et Compétition motos
Liane Drews

D-80788 München
Téléphone : +49 (0)89-3 82-6 09 64
Télécopie : +49 (0)89-3 82-2 85 67
E-mail : liane.drews@bmw.de

Communication Groupe et Politique

Communication Motos
Jürgen Stoffregen

D-80788 München
Téléphone : +49 (0)89-3 82-4 91 12
Télécopie : +49 (0)89-3 82-2 85 67
E-mail : juergen.stoffregen@bmw.de

Le texte et les photos sont disponibles pour téléchargement au BMW Group PressClub.

http://www.press.bmwgroup.com/



Communiqués course Team BMW Motorrad Motorsport
speedbrain race management GmbH
Hubert Stanka
Treuchtlinger Str. 33
D-91781 Weißenburg
Téléphone : +49 (0)9141- 9 74 98-72
Télécopie : +49 (0)9141- 9 74 98-73
E-mail : hubert.stanka@speedbrain.de






similaire:

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconBmw information média 11/2015 Page Le nouveau bmw c 650 Sport. Le...
«Sécurité à 360°», le système de freinage se porte garant d’une sécurité de conduite active maximale avec de série l’abs bmw motorrad...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconBmw media Information 9/2007 Page b mw au Salon international de...
«bmw efficientDynamics» et sa mise en œuvre dans un grand nombre de nouveaux modèles constituent le centre d’intérêt de la présentation...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconB mw media Information 3/2009 Page La bmw x5 M. La Bmw x6 M. Table...
«Launch Control», qui permet d’atteindre les valeurs d’accélération maximales, peut être activée en mode M. La gestion moteur et...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconLes associations soutenues par Humanis depuis 2007
«40 coureurs solidaires pour les 40 ans du Marathon de Paris est une très belle preuve de l’engagement durable des salariés d’Humanis...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconBalade Matra en Tunisie Mai 2007 – Club matra bmr et Amicale matra 530
«Les Routes du Soleil». Nous partageons avec eux l’accueil des officiels ainsi que notre premier repas en terre tunisienne au restaurant...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconBmw media Information 10/2007 Page L a nouvelle bmw série 1 Coupé....

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconTranscription du reportage sur l’afp sur les métamorphoses de Sotchi
Maintenant tout va bien. Les gens voient les résultats, ce qui a été fait sur le plan social, les routes, les travaux et la ville...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconPour le Salon de l’Automobile de Genève de cette année, bmw a préparé...
«petite bmw». L’étude renoue avec des valeurs classiques et des éléments de style caractéristiques de la marque en les réinterprétant...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconProgramme des excursions lors des escales pour les croisières
«(visite extérieure seulement) et découvrirez la «Cisterne del Ducale» où vous attendra une dégustation avec des spécialités Génoises...

1 Retour dans les courses sur routes : en 2007, engagement en endurance avec la boxer sport bmw. 3 iconChateaubriand
«vague des passions», plongées dans les abysses d’une âme en détrese, terreurs, rêveries solitaires, courses sur la lande en compagnie...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com