Cours de communication








télécharger 406.9 Kb.
titreCours de communication
page7/19
date de publication20.03.2018
taille406.9 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   19

§1. Kurt Lewin et la dynamique de groupe.




Originaire de Vienne comme Lazarsfeld, Lewin fonde en 1945 le centre de recherches de la dynamique de groupe au Massachusetts Institute of Technology (MIT).
Les problèmes théoriques en sciences sociales correspondent souvent à la prise de conscience de problèmes concrets posés à la société à un moment donné. Il en est ainsi pour la dynamique de groupe : le concept est inventé en 1944, en pleine guerre mondiale par Lewin, (aux USA depuis 1930). Pour lui, cette théorie procède d’un postulat individualiste : les conduites humaines sont à envisager comme la résultante non seulement du champ des forces psychologiques individuelles, mais de celui des forces propres au groupe auquel l’individu appartient. Il s’agissait de comprendre comment un phénomène tel que le nazisme avait été psychologiquement possible et de prévenir son retour.
Dès 1939, Lewin travaille sur de petits groupes créés artificiellement. Il démontre par ses expériences la supériorité de la conduite démocratique sur la conduite autoritaire ou anarchique tant du point de vue de l’efficacité, que du plaisir pris par les participants. Une expérience sur la modification des habitudes alimentaires, qui remonte à 1943, illustre la perspective lewinienne. Elle porte sur des ménagères américaines, volontaires de la Croix-Rouge. Le but de l’expérience était de favoriser, dans le cadre des besoins du pays en guerre, la consommation des abats, objet d’une aversion assez répandue.

  • Dans trois de ces groupes, une ménagère expérimentée fait un exposé sur les avantages diététiques et économiques de la consommation de ces morceaux. La conviction induite chez les auditrices par cette méthode se révèle quasi nulle.

  • Trois autres groupes discutent librement sur le thème des habitudes alimentaires et de leur changement. Les ménagères s’engagent rapidement dans la discussion, expliquent leurs répugnances, réclament à un expert des remèdes et des recettes et décident par un vote de servir désormais à table des abats : ce que firent effectivement par la suite un tiers d’entre elles.


Conclusions :

    • La décision prise en groupe engage donc plus qu’une décision individuelle.

    • Il est aussi plus aisé de changer les normes et les idées d’un groupe que d’un individu.

    • Cependant, la conformité au groupe est une arme à double tranchant;

        • elle peut à la fois être source de la résistance au changement

        • et être mise au service du changement, à condition de dé-cristalliser d’abord les préjugés affectifs sous-jacents.


Lewin est à la base de l’un des grands courants scientifiques qui étudient les petits groupes humains : la dynamique de groupe (l’autre est d’inspiration psychanalytique freudienne).
Il applique le principe de la Gestalt  (psychologie de la forme) à l’étude des groupes. Le groupe est un tout qui ne se réduit pas à la somme de ses parties. Pour Lewin, le groupe n’est pas réductible aux individus qui le composent, ni aux ressemblances qui existent entre eux, ni à la similitude de leurs buts. Il constitue avec son entourage immédiat une structure dynamique (un champ), dont les principaux éléments sont les sous-groupes, les membres, les canaux de communication, les barrières, et dont Lewin a essayé de donner une représentation graphique topologique.
Prenant l’expérience des tranchées de la première guerre mondiale, Lewin montre que la vision du paysage environnant par le soldat qui doit se protéger derrière les dénivelés du sol qui peut voir l’ennemi surgir de derrière un arbre, est fort différente de celle du simple promeneur. Sa représentation de l’espace alentour est donc tributaire à la fois de ses motivations et attentes et des caractéristiques de l’environnement.
L’ensemble formé par le sujet et son environnement apparaît comme un "champ" structuré composé de zones d’attraction et de répulsion. Cette théorie du champ est aussi inspirée à K. Lewin par la physique théorique qu’il suit avec intérêt. Il applique au groupe un modèle emprunté aux sciences physiques, plus spécialement à l’électromagnétisme.

  • Le groupe18 est donc un champ de forces à l’intérieur d’une zone de liberté laissée par les institutions sociales.

  • Le "champ", c'est cet "espace-vie", cette Lebensraum, où se jouent les relations d'un organisme et de son environnement et où se définit la conduite de l'individu comme résultante de ses rapports avec le milieu physique et social qui agit sur lui et dans lequel il se développe.

  • Formé aux sciences physiques et mathématiques, Lewin intro­duit les concepts de "topologie" et de "vecteurs". Il va faire un usage prolixe de diagrammes, de cercles, de carrés, de flèches, de signes plus et moins pour désigner ou représenter sa "théorie du champ d'expériences".

  • La conduite du groupe est la résultante de la combinaison de ces forces selon des lois psychosociologiques.


De la théorie générale du champ, Lewin déduit les moyens d’action sur le groupe :

  • Tout groupe fonctionne selon un équilibre quasi stationnaire et résiste à tout changement autre que des variations autour de cet équilibre.

  • En agissant sur un élément privilégié, on peut modifier la structure d’ensemble. Les modifications sont d’abord l’objet de démonstration expérimentale en laboratoire sur des groupes artificiels, avant d’être appliquées dans des groupes réels, à l’atelier, à l’école, dans le quartier. À son tour, le petit groupe, ainsi transformé, devient l’agent du changement social à l’intérieur de secteurs plus vastes de la collectivité.

  • Un peu avant sa mort, Lewin abandonne ce modèle d’expérimentation en laboratoire dont il avait vu les limites. Mais il aura des successeurs enthousiastes qui, malgré la diversité de leurs recherches ne proposeront aucun modèle expérimental nouveau. En revanche, les méthodes de formation "par le groupe" qui en sont issues se sont répandues en Occident.


Le T-group  (abréviation de basic skills  training group  ; en français : groupe de diagnostic ou groupe de base) a été mis au point au cours d’un séminaire tenu à Bethel (Maine, États-Unis) pendant l’été 1947. Lewin l’avait organisé avec ses premiers disciples juste avant sa mort. Le T-group réunit, en une douzaine de séances étalées sur plusieurs jours, une dizaine de personnes qui, en principe, ne se connaissent pas à l’avance. Il n’y a ni ordre du jour, ni président de séance, ni organisation des débats. Les participants parlent entre eux de ce qu’ils veulent. Le moniteur a pour seul rôle d’analyser avec les participants les processus psychologiques qui surviennent. De tels groupes permettent de sensibiliser les participants à la psychologie des relations interpersonnelles et des groupes et de provoquer chez eux des changements dans les attitudes envers les autres et envers les tâches.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   19

similaire:

Cours de communication iconArchitecture de communication pour les applications multimedia interactives...
«cross ‐ layer» qui permet alors d'améliorer de façon significative la réactivité du système. Afin de faciliter l'intégration et...

Cours de communication iconRésumé P. Breton et S. Proulx s’intéressent d’abord aux techniques...
«sociale», ou communication médiatisée, qui met en jeu la circulation de messages

Cours de communication iconTs (transport stream) correspond au protocole de communication visant...
«Input». Notons la présence de 5 autres onglets, «General», «Blu-ray», «Split & Cut», «Subtitles» et «About» que nous détaillerons...

Cours de communication iconDes halles sous jardin inondées de lumière
«Pour que ce projet soit réussi, IL fallait une communication limpide, critique et quelquefois passionnée entre le fabricant et les...

Cours de communication iconHall 25 (solutions pour l'industrie), le hall 11 (solutions pour...
«Au cours de ces dernières années, nous avons opéré une nouvelle évolution de nos soixante ans d'histoire», a poursuivi le directeur...

Cours de communication iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Cours de communication iconCours de croquis en cours du soir aux Beaux-Arts de Tournai

Cours de communication iconCours n°2 L’hematopoiese
Vous avez 6 cours magistraux, à connaitre avant les séances d’app. En ce concerne les cours, IL y a une séance de révision à la fin...

Cours de communication iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Cours de communication iconCours de Maintenance informatique plan du cours








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com