Cours de communication








télécharger 406.9 Kb.
titreCours de communication
page8/19
date de publication20.03.2018
taille406.9 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19

§2. Les apports de l'analyse transactionnelle à la communication.


Voir texte 5 en annexe.

CHAP. 3 : LA THÉORIE DE L'INFORMATION.




Nous avons vu qu’il y a eu de nombreux transferts et transpositions de modèles scientifiques propres aux sciences exactes vers les théories de la communication. A partir de la fin des années qua­rante, la théorie mathématique de la communication va jouer un rôle charnière. Appuyée sur les machines à communi­quer issues de la guerre, la notion d' « information » acquiert définitivement son statut de symbole calculable. Ce faisant, elle devient la devise forte qui assure le libre échange conceptuel entre disciplines.


§1. Information et système. Le modèle formel de Shannon



La théorie de l’information ou, de façon plus précise, la théorie statistique de la communication, est l’aboutissement des travaux d’un grand nombre de chercheurs sur l’utilisation optimale des moyens de transmission de l’information (téléphone, télégraphe, télévision, etc.). Le premier exposé synthétique de cette théorie est dû à Claude Elwood Shannon, (né en 1916) ingénieur aux Bell Telephone Laboratories.
Mathématicien et ingénieur électricien, Shannon a rejoint en 1941 les laboratoires Bell où, durant la guerre, il a notamment travaillé sur la cryptographie. C'est lors de ce travail sur les codes secrets qu'il fait avancer des hypothèses que l'on retrouve dans sa théorie mathématique de la communication. Son idée fondamentale est que l’information doit être transmise à l’aide d’un canal (ligne téléphonique, ondes hertziennes). On est alors conduit à étudier : d’une part l’information proprement dite (quantité d’information, entropie19 d’une source d’information, etc.), d’autre part les propriétés des canaux (équivoque, trans-information, capacité, etc.), et enfin les relations qui existent entre l’information à transmettre et le canal employé en vue d’une utilisation optimale de celui-ci.
Shannon propose un schéma du "système général de commu­nication". Le problème de la communication est, selon lui, de reproduire à un point donné, de manière exacte ou approxima­tive, un message sélectionné à un autre point. Dans ce schéma linéaire où les pôles définissent une origine et signalent une fin, la communication repose sur la chaîne des constituants :


  • la source (d'information) qui produit un message (la parole au téléphone),

  • l'encoder, ou l'émetteur,

  • qui transforme le message en signaux afin de le rendre transmissible (le téléphone transforme la voix en oscillations électriques),

  • le canal, qui est le moyen utilisé pour transporter les signaux (câble téléphonique),

  • le deco­der, ou le récepteur, qui reconstruit le message à partir des signaux,

  • et la destination, qui est la personne ou la chose à laquelle le message est transmis.


L'objectif de Shannon est de créer des outils mathématiques capables de quantifier le "coût", (les efforts nécessaires pour que le message soit correctement transmis) d'un message, d'une communication entre les deux pôles de ce système. Ce qui augmente ce coût, ce sont les perturbations aléa­toires, dites « bruits », indésirables parce qu'empêchant l'« isomor­phisme», (la pleine correspondance entre les deux pôles). Si l'on cherche à rendre aussi minime que possible la dépense totale, on transmettra au moyen de signes convenus, les moins coûteux.
On peut ainsi considérer sa théorie de l’information comme une théorie du signal au sens large. Elle intervient chaque fois qu’un signal est envoyé et reçu, et s’applique, par conséquent, aussi bien à la téléphonie, à la télégraphie et au radar, à la physiologie du système nerveux, à la linguistique, où la notion de canal se retrouve dans la chaîne formée par l’organe de phonation, les ondes sonores et l’organe auditif.
Le processus de communication peut donc concerner des relations qui mettent en jeu des machines, des êtres vivants, ou encore des organisation sociales. Il répond toujours schéma linéaire qui fait de la communication un processus stochastique20 entre un émetteur qui est supposé libre de choi­sir le message qu'il envoie, et un destinataire qui reçoit cette information avec ses contraintes. C'est en tout cas la vision à laquelle des chercheurs appartenant à de nombreuses disciplines arrivent rapidement après la publication du texte de Shannon. Ils lui empruntent les notions : d'information, de transmission d'infor­mation, d'encodage, de décodage, de recodage, de redondance, de bruit "disrupteur", de liberté de choix.
Avec ce modèle, s'est trans­féré, dans les sciences humaines qui s'en sont réclamées, le pré­supposé de la neutralité des instances « émettrice » et « récep­trice ». La source, point de départ de la communication, donne forme au message qui, transformé en «information » par l'émet­teur qui le codifie, est reçu à l'autre bout de la chaîne. Ce qui retient l'attention du mathématicien, c'est la logique du méca­nisme. Sa théorie ne tient aucun compte de la signification des signaux, c'est-à-dire du sens que lui attribue le destinataire, et de l'intention qui préside à leur émission.
Cette conception du processus de communication comme ligne droite entre un point de départ et un point d'aboutissement impré­gnera des écoles et des courants de recherches très divers, voire radicalement opposés, sur les moyens de communication.

1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19

similaire:

Cours de communication iconArchitecture de communication pour les applications multimedia interactives...
«cross ‐ layer» qui permet alors d'améliorer de façon significative la réactivité du système. Afin de faciliter l'intégration et...

Cours de communication iconRésumé P. Breton et S. Proulx s’intéressent d’abord aux techniques...
«sociale», ou communication médiatisée, qui met en jeu la circulation de messages

Cours de communication iconTs (transport stream) correspond au protocole de communication visant...
«Input». Notons la présence de 5 autres onglets, «General», «Blu-ray», «Split & Cut», «Subtitles» et «About» que nous détaillerons...

Cours de communication iconDes halles sous jardin inondées de lumière
«Pour que ce projet soit réussi, IL fallait une communication limpide, critique et quelquefois passionnée entre le fabricant et les...

Cours de communication iconHall 25 (solutions pour l'industrie), le hall 11 (solutions pour...
«Au cours de ces dernières années, nous avons opéré une nouvelle évolution de nos soixante ans d'histoire», a poursuivi le directeur...

Cours de communication iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Cours de communication iconCours de croquis en cours du soir aux Beaux-Arts de Tournai

Cours de communication iconCours n°2 L’hematopoiese
Vous avez 6 cours magistraux, à connaitre avant les séances d’app. En ce concerne les cours, IL y a une séance de révision à la fin...

Cours de communication iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Cours de communication iconCours de Maintenance informatique plan du cours








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com