I. introduction








télécharger 161.46 Kb.
titreI. introduction
page2/13
date de publication08.06.2018
taille161.46 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

III. BLUETOOTH ET LE SPECIAL INTEREST GROUP

III.1. HISTOIRE DE BLUETOOTH



Le nom de Bluetooth fait référence à « Dent Bleu » mais cela ne nous dit rien, en fait, ce nom appartient à un roi Viking appelé Harold Bluetooth ou « Blatand » dans sa langue viking d’origine. Ce roi a vécu entre 915 et 986, ce qui fait 71 ans qui est un âge peut habituel pour ces époques, on explique ça à la longévité de son père le roi Gorm dem Gamle (Gorm le vieux) qui fût le premier roi à rompre la chaîne royale des rois danois. Le roi Gorm s’est marié avec Tyra, une bourgeoise anglaise, avec qui il a eu deux enfants, Knud Dana-ast et Harold. Knud a été assassiné dans une embuscade quand il était en Irlande avec son frère Harold. On ne connaît pas exactement la date à laquelle Harold est devenu roi mais on suppose que cela a eu lieu en 958, année dans laquelle l’enterrement de son père a eu lieu.

Harold avait les cheveux bruns foncés ce qui était peu habituel chez les vikings mais ce n’était pas la seule différence entre lui et les classiques vikings, qui se dédiaient au pillage et au saccage, lui il était vraiment un personnage tout à fait singulier.

Ce grand roi a christianisé la Scandinavie et aussi il a non seulement réussi à créer un état danois uni mais aussi il a réuni à son royaume les peuples qui forment aujourd’hui la Norvège.

III.2. BLUETOOTH SIG



En 1998 cinq compagnies de télécommunications et informatique ont crée le groupe Bluetooth Special Interest Group (SIG) avec l’intention de développer la technologie Bluetooth et de créer une norme standard.

Ces compagnies étaient: IBM, Ericsson, Nokia, Intel et Toshiba.
Ce groupe avait un objectif très clair dès le début, apporter les connaissances spécifiques de chaque domaine pour créer un produit bon marché, dans les plus courts délais et avec un minimum d’investissement lors du développement.

Très rapidement quatre autres entreprises se sont associés : Lucent, Microsoft, Motorola et 3Com, et c’est ainsi que le « noyau dur » de Bluetooth s’est crée avec ces neuf compagnies.
Les tâches se sont distribuées de la manière suivante : 3Com et Lucent ont contribué avec leur connaissance en ce qui concerne la transmission d’informations ; Motorola et Nokia ont apporté leur connaissances dans le domaine des communications sans fils ; IBM et Toshiba ont collaboré à la création d’une norme commune au systèmes informatiques de bureau et portables ; et Intel et Microsoft ont également soutenu le développement de la norme et, en même temps, avec son énorme poids spécifique dans le secteur, l’implantation de ces normes dans les systèmes informatiques du futur.

Cependant le principal promoteur de cette technologie a été Ericsson, qui depuis 1994 lance ses premières incursions de façon à permettre aux téléphones mobiles un accès plus dynamique et l’interactivité entre plusieurs accessoires et dispositifs compatibles et aussi d’utiliser des signaux radio pour le raccordement tout en utilisant un minimum d’énergie et à des coûts très bas.

Le nombre de compagnies qui se sont intégrées au SIG, des membres associés (membres qui apportent des nouvelles idées ou qui améliorent la norme Bluetooth) ou des membres adoptés (membres qui utilisent seulement la norme Bluetooth sans apporter des nouvelles modifications), a augmenté de manière spectaculaire. De 9 compagnies en 1998, à 134 membres associés et 2411 membres adoptés ce qui fait un total de 2545 entreprises utilisant Bluetooth partout dans le monde en mars 2003, ces chiffres nous donnent une idée de l’ampleur que Bluetooth a prise à nos jours.

Parmi toutes ces entreprises on trouve non seulement des groupes dédiés à l’informatique, les télécommunications ou l’électronique mais aussi d’autres spécialisés dans des secteurs tels que l’automobile (www.bluetooth.org).

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

I. introduction iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

I. introduction iconTD/tp 1 Introduction au sdk d’Android 1 Introduction
«*. univ-lr fr» pour éviter d’utiliser le proxy pour les adresses internes à l’ulr

I. introduction icon1. Clique d’abord sur «Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction...
«Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction à la belle architecture du bâtiment

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI. Introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconA. Introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI. introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com