I. introduction








télécharger 161.46 Kb.
titreI. introduction
page5/13
date de publication08.06.2018
taille161.46 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

IV. ROK 101 007



Le marché offre une grande quantité de produits fonctionnant sous la norme Bluetooth. Parmi tous ces dispositifs, quelques uns comportent uniquement les parties les plus basiques de Bluetooth, c'est-à-dire le noyau de Bluetooth, par exemple le ROK 101 007 de Ericsson. C’est grâce à ce circuit que les tests de la norme Bluetooth ont pu être faits au laboratoire pendant ce stage.

Le module Bluetooth ci-dessus est constitué de cinq parties :


- Bluetooth Radio : cette partie est chargée de la modulation et la démodulation des signaux radio ainsi que le choix de la fréquence d’émission et de réception parmi d’autres tâches.
- Bluetooth Baseband (BB) : il s’agit d’un protocole spécifique de Bluetooth qui sert à contrôler les liens physiques. Il réalise aussi d’autres services tels que la correction d’erreurs de transmission et la vérification de la sécurité des données. Ce protocole travaille avec le LM (Link Manager) pour gérer la connexion avec d’autres dispositifs ou le contrôle de la puissance.
- Bluetooth Link Manager (LM) : ce protocole sert à établir des liens entre les dispositifs Bluetooth, il vérifie le codage et sert à créer des clés d’accès à l’information, il contrôle la taille des paquets aussi. Il supervise également la temporisation des liens et la communication maître esclave.
- Bluetooth Audio : cette couche gère les paquets d’informations sonores uniquement.
- Bluetooth Host Control Interface (HCI) : cette interface permet l’accès aux couches plus basses de Bluetooth. Elle utilise des commandes qui permettent la gestion au niveau de la liaison avec d’autres dispositifs Bluetooth, et permet l’accès aux registres d’état et de contrôle.

IV.1. BLUETOOTH RADIO



Bluetooth utilise la bande de fréquences appelée ISM 2.4GHz (2,4GHz-2,4835) en émission par sauts de fréquence. En fait, on utilise précisément 79 fréquences différentes séparées d’1 MHz, la première étant 2,402 GHz, puis 2,403 GHz et ainsi de suite jusqu’à 2,480 GHz avec une bande de garde inférieure de 2MHz et une bande de garde supérieure de 3,5 MHz.
Il existe trois classes d’émetteurs Bluetooth selon leur puissance de rayonnement :


Classe de

puissance

Puissance maximale

Puissance nominale

Puissance minimale

1

100mW (20dBm)

-

1mW (0dBm)

2

2,5mW (4dBm)

1mW (0dBm)

0,25mW (-6dBm)

3

1mW (0dBm)

-

-


Le dispositif avec lequel le projet à été réalisé, c'est-à-dire le ROK 101 007 est de classe 2.

Bluetooth utilise un type de modulation FM appelé GFSK (Gaussian Frequency Shift Keying) avec un rapport BT=0,5.

L’indice de modulation doit être compris entre 0,28 et 0,35.

Le bit ‘1’ est représenté par une déviation positive de la fréquence et le bit ‘0’ par une déviation négative.

La déviation doit être comprise entre 115kHz et 175kHz.

Pour la réception des signaux, la sensibilité du récepteur Bluetooth doit garantir un taux d’erreur (BER) de 0.1% pour des niveaux de réception égaux à -70dBm.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

I. introduction iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

I. introduction iconTD/tp 1 Introduction au sdk d’Android 1 Introduction
«*. univ-lr fr» pour éviter d’utiliser le proxy pour les adresses internes à l’ulr

I. introduction icon1. Clique d’abord sur «Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction...
«Visite virtuelle Haussman» et regarde l’introduction à la belle architecture du bâtiment

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI. Introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconA. Introduction

I. introduction iconI introduction

I. introduction iconI. introduction








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com