Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005.








télécharger 185.88 Kb.
titreRésumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005.
page1/4
date de publication09.06.2018
taille185.88 Kb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > documents > Résumé
  1   2   3   4
Taux d’intérêt et cours des actions :

une approche empirique de la Bourse de Paris de 1995 à 2005

Nicolas Moumni


Maître de conférences (HDR)- CRIISEA, Faculté d’Economie et de Gestion, UPJV, Amiens


03/01/2006



Résumé
L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du CAC 40 entre 1995 et 2005. Nos résultats montrent que le pouvoir explicatif du cours des actions par les taux d’intérêt n’excéderait pas, dans le meilleur des cas, les 50 %. L’autre moitié serait par conséquent liée aux caractéristiques propres du comportement des intervenants en bourse en fonction de leurs perspectives sur l’avenir.


Abstract
This research is aimed at finding out how nominal interest rates can explain the stock price, based on a quantitative study of CAC 40 from 1995 through 2005. According to our findings, the explaining power of stock price by interest rates is unable to exceed at best cases 50 %. The other half is linked to the way in which brokers behave in the stock market based on their own perspectives about the future.

Introduction



Si le propre de tout marché financier est la volatilité des prix des actifs, l’évolution fortement « heurtée » des cours des actions, depuis une vingtaine d’années, ponctuée de bulles et de krachs, interpelle l’économiste dans la mesure où elle peut s’avérer déstabilisatrice pour l’ensemble de l’économie. En effet, à cause des particularités de leur contribution au financement de l’économie, les mouvements de la bourse jouent, avec d’autres causes notamment d’ordre technologique, un rôle primordial dans l’explication des cycles économiques à travers les processus d’innovations/destructions. Parmi les facteurs supposés avoir une influence sur les cours des actions, les taux d’intérêt, sont les plus évidents mais en même temps les plus controversés.

Dans la logique de la micro-finance, les taux d’intérêt servent à la fois d’instrument de mesure du rendement et de variable d’arbitrage aux placements comparés des divers marchés financiers. Selon les tenants de la valeur fondamentale des actions, la relation entre des variations, même infinitésimales, des taux d’intérêt et le cours des actions (comme d’ailleurs celui des obligations) est une relation inverse. La théorie de l’efficience financière suppose, en effet, que la valeur intrinsèque d’une action se détermine par l’actualisation des flux de dividendes anticipés et de leur taux de croissance.

Concernant la macroéconomie financière, le taux d’intérêt se situe, désormais, au premier rang des instruments des politiques monétaires et économiques et ce depuis le changement majeur intervenu dans la conduite de la politique de la Fed (1979). Dans le cadre de sa régulation monétaire, celle-ci a adopté la variation des taux directeurs, comme principal instrument de gestion des liquidités via l’open-market.

Les partisans de la perfection des anticipations soutiennent qu’il est possible d’expliquer l’évolution des cours des actions en fonction des variations des taux d’intérêt par le biais des taux d’actualisation tout en intégrant l’effet richesse par la prise en compte du taux marginal de substitution inter-temporel de la consommation.

En revanche, pour le courant « comportementaliste », l’approche de détermination des cours fondée sur le seul calcul rationnel est insuffisante. Elle doit être complétée par les méthodes d’analyse des comportements humains. Ainsi, l’anticipation des taux longs résultant des modifications des taux à court terme est un comportement qui relève, éminemment, de la rationalité cognitive.

L’objet de cette recherche consiste justement à essayer de comprendre dans quelle mesure l’évolution des taux d’intérêt nominaux peut avoir un impacte sur celle des cours des actions en s’appuyant sur les résultats d’une étude empirique portant sur la bourse de Paris. Pour mener à bien ce travail, nous procédons en deux temps. Dans une première partie, nous exposons brièvement une revue de la littérature nous permettant de rappeler les principales hypothèses soutenues par les trois approches théoriques relatives à la détermination des cours des actions. Celles-ci ont évolué progressivement en partant des auteurs qui mettent l’accent sur le processus cognitif, l’efficience financière, en passant par les tenants de la rationalité stratégique fondée sur le phénomène auto-référentiel et les conventions, pour aboutir, enfin, au développement de la finance comportementale.

La seconde partie, qui constitue l’objet propre de cette recherche, est consacrée à l’étude empirique de la relation entre les taux d’intérêt et le CAC 40 à la bourse de Paris complétée par celle du Dow Jones sur une période qui va de 1995 à 2005. Pour affiner l’analyse, cette période a été découpée en quatre sous périodes conjoncturelles spécifiques.

  1   2   3   4

similaire:

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé Notre recherche consiste à présenter une étude sur les matériaux...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé : Cette étude utilise une variété de courants de la littérature...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé La présente recherche a pour objectif d’étudier dans quelle...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRecherche lexicale individuelle (5 minutes) autour du mot «ville»
«dans quelle mesure l’univers citation est poétique» et comment les poètes vont en faire un objet poétique à part entière

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé : Cette recherche est une réflexion théorique centrée sur...
«brevet a changé de statut et s’apparente de plus en plus à une arme cruciale dans le jeu de la concurrence» entretenant de fait...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconPréface
«Je ne peux comprendre ce livre», lui dis-je. «Pouvez-vous me l'expliquer?» IL a mis sa main sur ma tête et sourit en me répondant,...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé de l’étude documentaire 4
«Magazine de Marques». Leur périodicité est régulière. Elle fait l’objet d’une numérotation incluse dans une série. Leur diffusion,...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconMichel Vinaver, Écritures dramatiques, Essais d'analyse de textes de théâtre, Actes Sud, 1993
«lecture au ralenti» consiste dans le pointage des actions d'une réplique à l'autre ou même à l'intérieur d'une réplique, c'est-à-dire...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconDe la critique cinématographique du monde des affaires
«anti-business», j’étudie également la nature, la portée et l’origine des critiques enracinées au cœur de ces cinq points de fixation,...

Résumé L’objet de cette recherche consiste à essayer de comprendre dans quelle mesure les taux d’intérêt nominaux peuvent expliquer les cours des actions, en s’appuyant sur une étude quantitative du cac 40 entre 1995 et 2005. iconRésumé : Cette recherche, réalisée dans une galerie marchande de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com