L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles








télécharger 56.24 Kb.
titreL’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles
date de publication24.12.2016
taille56.24 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos


Commission des Outils d’Evaluation
pour les Humanités générales et technologiques

Histoire
Communiquer
L’architecture religieuse en Belgique

aux 17ème et 18ème siècles
Deuxième degré

Documents pour les élèves : page 2

Documents pour le professeur : page 9

OUTIL D’EVALUATION

Histoire

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles



Documents pour les élèves



Consigne
Cette année, les « Journées du Patrimoine », organisées par les différentes régions qui composent notre Etat fédéral, seront consacrées à l’architecture religieuse des 17ème-18ème siècles. Pour informer les personnes qui visiteront les édifices religieux ouverts à cette occasion, tu dois réaliser un poster. Celui-ci permettra aux visiteurs d'identifier, sur la base de quelques exemples d’édifices religieux de nos régions, les principales caractéristiques des deux grands courants artistiques de l’architecture religieuse à cette époque.
Réalise sur une feuille A2 (ou sur 2 feuilles A3) la maquette de ce poster. Sélectionne, parmi les illustrations ci-jointes, pour chaque courant artistique, une vue intérieure et une vue extérieure. Sur cette base, mets en évidence 3 caractéristiques (au moins) qui permettent de distinguer les édifices religieux des 17ème -18ème siècles. Veille à ce que la mise en page respecte la chronologie de l'histoire de l'art.


Portefeuille de documentation



Les références complètes des documents se trouvent en fin de dossier documentaire.
Église d’Harelbeke (1764)
2.



1.






3.


Eglise Saint-Michel (Louvain, 1650-1670)
4.

Eglise Saint Jean-Baptiste du Béguinage (Bruxelles, 1676)




5.

Abbaye de Gembloux (1779 - architecte: Laurent-Benoît Dewez)
6.




Église Saint Jacques-sur-Coudenberg (Bruxelles, 1776-1787)










7.

9.



8.



Église Saint-Charles Borromée (Anvers, 1615-1621)



10.

11.




Eglise Saint-Loup (Namur, 1621-1645)

12.




Basilique Notre-Dame de Bonne-Espérance (Vellereille-les-Brayeux, 1776 -architecte: Laurent-Benoît Dewez)




13.









Référence complète des documents


Eglise d’Harelbeke

Photos 1 et 2

http://commons.wikimedia.org/

Photo 3

http://www.flickr.com/

Eglise Saint-Michel

Photo 4

http://commons.wikimedia.org/

Eglise Saint-Jean Baptiste du Béguinage

Photo 5

http://fr.wikipedia.org

Abbaye de Gembloux

Photo 6

http://commons.wikimedia.org/

Eglise Saint-Jacques- sur-Coudenberg

Photo 7

Copyright C. Snaps


Photo 8

http://www.eglisesaintjacques.be/


Photo 9

Copyright C. Snaps


Eglise Saint-Charles Borromée

Photo 10

http://fr.wikipedia.org

Photo 11

http://www.antwerpen.be

Eglise Saint-Loup

Photo 12

http://commons.wikimedia.org/


Basilique Notre-Dame de Bonne-Espérance

Photo 13

http://commons.wikimedia.org/



OUTIL D’EVALUATION

Documents pour le professeur


Famille de tâches 

Cet outil appartient à la famille de tâches « Communiquer » qui demande à l’élève de concevoir, préparer et mener à bien une stratégie de communication d’un savoir historique en ayant recours à différents modes d’expression, écrit, oral, visuel ou audiovisuel. Pour de plus amples informations, voir le tableau général de présentation des familles de tâches.




Titre :

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles

Public cible :

Deuxième degré




Epreuve : voir document pour l’élève




Préalables à l’épreuve :

  • Sur la base de l’observation et de la comparaison d’édifices (religieux ou autres) différents mais du même genre que ceux qui lui sont proposés dans cette épreuve (par exemple des édifices situés en France ou en Italie), l’élève aura eu l’occasion d’assimiler les caractéristiques des deux styles et de s’approprier le vocabulaire architectural adéquat. Ces caractéristiques peuvent être formulées comme suit :

Baroque

(Néo)Classicisme

  • Courbes extravagantes

  • Lignes droites, courbes régulières

  • Composition tourbillonnante

  • Composition équilibrée

  • Priorité à l’ornementation, au faste

  • Priorité au dessin, sobriété

  • Mouvement

  • Sérénité, calme

  • Émotion, élan

  • Raison, maîtrise




  • L’élève a été initié aux modalités de fabrication d’un poster (notamment l'identification des documents et le lien image/texte).




Modalités de passation :

Durée de l’épreuve : une période de cours

Forme du produit attendu : poster.

Support à traiter : cf. portefeuille de documentation

Outils mis à disposition : feuilles A2 ou A3, colle, ciseaux, feutres…


Compétences, savoirs et savoir-faire évalués dans le cadre de cette épreuve :


COMPETENCES du référentiel

Concevoir, préparer et mener à bien une stratégie de communication d’un savoir historique en ayant recours à différents modes d’expression, écrit, oral, visuel ou audiovisuel.

SAVOIRS – SAVOIR-FAIRE

  • Observation et comparaison d’édifices religieux

  • Caractéristiques de l’architecture baroque et classique

  • Construction d’un poster

Critères, indicateurs, niveaux de maîtrise et pondération


CRITERES

INDICATEURS

PROPOSITION D’EVALUATION CHIFFREE (1)

PROPOSITION D’EVALUATION NON CHIFFREE (1)


1 Pertinence par rapport à la commande

(2 pts)

Critère prioritaire
2 Lisibilité et mise en relief des informations

(6 pts)

Critère prioritaire
3 Sélection et exactitude des informations

(9 pts)

Critère prioritaire
4 Langue (2 pts)

5 Soin (1 pt)

Le poster

  • Comporte 1 vue intérieure et 1 vue extérieure pour chaque courant artistique

  • Nomme les styles baroque et classique

  • Enonce 3 caractéristiques par style

  • La mise en page respecte la chronologie de l'histoire de l'art




  • Le(s) titre(s) est(sont) mis en évidence

  • Présence de mots-clés, de phrases courtes

  • Pas d’informations parasites, de répétitions inutiles ou de surcharge informative

  • Utilisation pertinente de codes visuels (couleurs, polices et taille de caractères, symboles, logos, encadrements, soulignements…)

  • La composition est équilibrée (utilisation judicieuse de l’espace)

  • Présence de lien(s) visible(s) entre l'image et le texte




  • Le(s) titre(s) et les références (noms, lieux, dates) sont corrects

  • Les édifices sont correctement identifiés comme étant baroques ou classiques

  • Les caractéristiques du baroque et du classicisme sont correctes




  • Orthographe correcte

  • Le vocabulaire architectural est correctement utilisé




  • Ecriture lisible, traits propres, collages soignés, absence de ratures …


/2

(0,5 pt par indicateur)

/1

/1

/1
/1
/1

/1
/1

/2
/6
/2
/1


Si les trois derniers indicateurs rencontrés : critère satisfait
Si 4 indicateurs sur 6 rencontrés : critère satisfait

Si indicateurs 1 et 2 rencontrés ET si 2 caractéristiques correctes : critère satisfait

TOTAL




/20

L’élève a réussi s’il satisfait aux 3 critères prioritaires


(1) Le professeur a le choix entre une évaluation chiffrée et une évaluation non chiffrée.

Construire des épreuves d’évaluation similaires appartenant à la même famille de tâches






La présente famille de tâches, illustrée par l’exemple d’épreuve d’évaluation ci-dessus, doit sa spécificité à:

  • des supports en rapport avec les savoirs à communiquer

  • des savoirs pertinents en lien avec les moments- clés et préalablement appris

  • des procédures de travail préalablement exercées, nécessaires à la réalisation de la tâche. En particulier les modes de communication que l'élève devra mettre en œuvre (poster, frise, schéma, tableau, plan) auront fait l'objet d'un apprentissage


Pour rester dans la même configuration, et donc faire mobiliser les mêmes ressources, l’enseignant ne peut changer ces éléments. Par contre, il peut faire varier les paramètres suivants :


  • Les moments-clés qui font l'objet de la communication et les savoirs mobilisés (en fonction du moment-clé)

  • Le mode de communication


S'il souhaite rester dans le domaine artistique, le professeur pourra élaborer le même type d'outil par exemple pour l'art du Moyen-Age et de la Renaissance, l'art roman et l'art gothique, l'art celte et l'art grec…



similaire:

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconCaractères généraux — L'architecture civile — L'architecture religieuse...

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconHA5 : Une architecture religieuse

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles icon2 L’invention de la cité-territoire. Politique du logement et aménagement...
«opposition de la ville et de la campagne» hérité de trois siècles d’essor du capitalisme bourgeois

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconLibourne place bancaire aux xixe-xxe siècles
«l’architecture bancaire» du Libournais, déterminer le rôle de certains banquiers locaux, les confronter à la percée des grandes...

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconII. Le tourisme aux xixe et xxe siècles

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconService agréé et subsidié par la Communauté française de Belgique
«homogénéité» devant notamment permettre aux caaj d’établir un diagnostic social pour chaque Arrondissement

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconA 400 m de l’océan, 4 km de la frontière Espagnole, 800 m des commerces les plus proches
«sorcières». Le Mont Gorramendi, site naturel montagneux grandiose où se côtoient Manechs, Pottoks et Vautours Fauves – Dancharia,...

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconProgramme : Rendez-vous à la gare de Lens samedi 9 novembre 2013...
«son» musée du Louvre. Fierté de toute une région, le «LL», à l’architecture et à la muséographie modernes, vous invite à remonter...

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconNote Murray, C
«Le titre qui m’a été proposé comme contribution aux discussions du colloque était : "En finir une fois pour toutes avec la prétendue...

L’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles iconPichet couvert en étain, poucier à glands. Lisieux, 18ème siècle....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com