Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats








télécharger 0.53 Mb.
titreLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats
page8/13
date de publication23.03.2017
taille0.53 Mb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > documents > Programme
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

Encadré

Inscriptions dans les centres de loisirs

Elles peuvent être prises à l’année, au trimestre, ou au mois. Elles sont maintenant possibles à la journée ou à la demi-journée.

Les inscriptions sont ouvertes à partir du 2 juin pour les mercredis, et à partir du 1er septembre pour les fréquences et périodes particulières.

Pour les vacances scolaires, il est nécessaire de s’inscrire un mois avant chaque période.

Pages 32 et 33

Vies de QUARTIER
Près d’arènes

Saint-Martin - Aiguerelles Cité Mion - La Rauze - Tournezy

Légende photo colonne

12 élèves de 3e du collège Gérard-Philipe ont obtenu leur brevet de sécurité routière, obligatoire pour conduire un cyclomoteur.

Le billet de votre élu

Annie Bénézech, adjointe déléguée au quartier

« De grandes réalisations vont modifier structurellement notre quartier »
C’est dans le quartier des Prés d’Arènes que seront réalisées les mutations et transformations les plus importantes que va connaître notre ville.

L’avenue de Palavas sera modifiée afin de mieux gérer le stationnement et d’améliorer la sécurité des résidents. L’avenue du Maréchal-Leclerc fera l’objet d’importants travaux d’assainissement, afin de canaliser les eaux pluviales et la voirie sera refaite pour maîtriser la circulation intense et les problèmes de stationnement.

La troisième ligne de Tramway desservira une partie du quartier.

Le “trou Arnal” va disparaître pour voir surgir une zone d’activités, de logements et un parking d’échange.

La construction de la nouvelle mairie s’accompagnera d’un aménagement du lez. Les immeubles de la cité Mion seront détruits pour être reconstruits, dans les deux prochaines décennies, sur le site de la zone industrielle où sera réalisé le nouveau quartier de la Restanque.

Contacts

Annie Bénézech. Maison pour tous l’Escoutaïre.

67 rue des Razeteurs. Tél : 04 67 65 59 99

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Julien Bonhomme. Tél : 04 67 34 71 76

Article 1
Les travaux qui ont débuté aux abords du collège Gérard-Philipe dureront jusqu’au mois de juillet. Ils sont destinés à sécuriser le cheminement piéton des collégiens.
Traversée sécurisée
Depuis le mois d’avril, les abords du collège Gérard-Philipe sont en travaux, condamnant provisoirement la bretelle d’accès qui permet de rejoindre l’avenue de Palavas en venant de l’avenue Albert-Dubout. L’objet de ce chantier est d’assurer une véritable sécurité aux collégiens. Les travaux entrepris sont destinés à créer un cheminement piétonnier, doublé d’une piste cyclable et bénéficiant d’un mur de protection. Des arbres vont être plantés. La vitesse parfois excessive des voitures sur cet axe, malgré plusieurs feux rouges, oblige à effectuer d’autres travaux. La chaussée va être réduite d’un mètre, en conservant le double sens. Une circulation alternée sera mise en place courant juin et début juillet. D’autre part, le carrefour situé devant l’entrée du collège, rue Frédéric-Fabrèges, va être repensé. Le panneau “Cédez le passage” sera remplacé par un stop, tandis qu’un plateau surélevé, à l’angle de la bretelle et de la rue Fabrèges brisera la vitesse.

Le square, situé à l’entrée de l’établissement, fait également l’objet d’un réaménagement. Les clôtures disparaitront afin d’en faire un espace ouvert et des marches d’escaliers seront créées. Les travaux devraient prendre fin au mois de juillet.
Des volumes harmonieux

Tous ces travaux, entièrement financés par la Ville s’élèvent à 420 000 €. Ils font suite à ceux, engagés par le Conseil général, qui ont totalement modifié le visage du collège. En effet, les anciens locaux de la Segpa ont été démolis, laissant la place à un nouveau bâtiment de 900 m2. Cette extension sur deux niveaux regroupe l’accueil, la loge du gardien, les bureaux administratifs et une salle polyvalente de 180 m2. Au rez-de-chaussée, se trouvent les locaux de la vie scolaire (bureaux du CPE et des surveillants, foyer élèves, etc.) et l’unité médico-sociale. Les anciens bâtiments ont fait l’objet de restructurations importantes. Réhabilitées, les salles d’enseignements sont réorganisées sur les quatre étages. Huisseries, cloisons, électricité et ventilation, tout a été repris à l’intérieur. Outre ces nouvelles constructions aux volumes harmonieux, le collège s’est également doté d’équipements performants (notamment en matière informatique) et de salles et d’espaces de vie clairs et aérés.
Légende photo 1

Le chemin piétonnier est doublé d’une piste cyclable et d’un mur de protection.
Légende photo 2

L’entrée du collège est réaménagée.

Article 2
Une consultation de la population est organisée dans l’optique de créer un nouveau quartier. La future ZAC de la Restanque sera implantée sur le périmètre de l’actuelle zone industrielle. Une réunion publique se tient le 10 juin.
Une concertation pour la Restanque
La Ville a engagé une opération de renouvellement urbain en créant une nouvelle Zone d’aménagement concerté (ZAC), d’une superficie d’environ 140 hectares, dénommée ZAC de la Restanque. Elle organise une réunion publique de concertation le 10 juin, à 18h30, à la médiathèque Garcia Lorca - 162 avenue de Palavas, en présence de Philippe Saurel, adjoint au maire à l’urbanisme pour permettre aux personnes intéressées de prendre connaissance du dossier. Le projet de création de la ZAC, ainsi qu’un cahier sur lequel chacun pourra formuler son avis et ses observations, seront mis à la disposition du public à l’automne. Les dates de mise à dispositions du public seront précisées dans la presse locale.

Un des objectifs de la transformation de ce site est d’en faire un quartier qui soit en lien avec le centre ville et les quartiers voisins de Saint-Martin, Tournezy et la Croix d’Argent. Il s’agit aussi d’y développer une identité forte, tout en favorisant la diversité des espaces et en revalorisant l’entrée de la ville.

Le projet cherche également l’exemplarité en matière de développement durable, à la fois en terme de valorisation de l’environnement, de dynamisation de l’économie et de maintien des équilibres sociaux.

Il s’agit de “refaire la ville sur elle même”, pour limiter les besoins d’extension et ainsi mieux préserver les espaces naturels. Différentes formes d’habitat permettront à chacun d’avoir un logement adapté à ses besoins.

La Restanque combinera une mixité entre activités et habitat : certaines activités, pouvant être reconfigurées auront la possibilité de se maintenir sur le site. Les autres seront accompagnées par l’Agglomération pour s’installer dans des sites plus adaptés aux besoins actuels.

La répartition des équipements publics et la desserte en transport en commun renforceront les proximités et favoriseront les modes de déplacements doux. Le quartier sera notamment desservi par les lignes 2 et 3 du tramway.

A titre indicatif, la construction de la ZAC s’échelonnera sur une vingtaine d’années. Dans une configuration conditionnelle, elle pourrait accueillir 8 000 logements, 50 000 m2 de bureaux et 10 000 m2 de commerces. Divers équipements publics sont prévus, entre autres : des écoles, des crèches, une maison pour les seniors, un dojo et un complexe sportif multifonctionnel, ainsi qu’un grand parc public et des squares de proximité.
Légende

Les 8 000 logements seront desservis par les lignes 2 et 3 du tramway.


Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites

Maison de quartier Jean-Pierre-Caillens 04 67 42 63 04

Ô mama Ô, le 24 juin à 10h, 15h et 16h. Spectacle de la Cie Théâtre en flammes. Réservation obligatoire.
Maison pour tous l’Escoutaïre 04 67 65 32 70

Stage d’informatique théorique le 10 juin de 9h30 à 11h30. Session limitée à 5 personnes.

Stage de mosaïque les 14 et 15 juin de 14h à 17h et de 9h30 à 17h. Organisateur : association Bergamote.

Exposition des ateliers d’art de la maison pour tous du 16 au 20 juin de 10h à 12h et de 14h à 18h30. Vernissage le 17 juin à 18h30. Partenaire : association Bergamote.

Stage d’informatique théorique internet le 17 juin de 9h30 à 11h30. Session de 5 personnes.

Repas de rue le 20 juin à 19h. Organisateur : comité de quartier A l’Ecoute Saint-Martin.

Stage d’informatique théorique le 24 juin de 9h30 à 11h30. Session limitée à 5 personnes.

Gala de fin d’année des ateliers : expression corporelle et modern-jazz le 25 juin de 18h30 à 20h et de 20h30 à 21h30.
Maison pour tous Boris-Vian 04 67 64 14 67

Exposition des ateliers photos de la maison pour tous du 13 au 26 juin de 9h à 12h et de 14h à 19h. Vernissage le 12 juin à 18h30.

Théâtre et improvisation présentés par les ateliers théâtre de l’association Scénofolies

les 20, 27 et 28 juin à 20h30.

Encadré

Images de visages

Deux classes de 4e du collège des Aiguerelles ont exposé le résultat d’un travail sur l’identité à la maison pour tous Boris-Vian.

Ce projet a été réalisé sous la direction de Corinne Cathaud, professeur d’arts plastiques. Les élèves se sont ainsi initiés à la gravure. Ils ont également travaillé avec une ethnologue durant leurs cours de français et d’histoire.

Encadré

Médiathèque Federico-Garcia-Lorca

Ouverte le mardi et le jeudi de 15h à 18h30, le mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, le vendredi de 13h30 à 17h30 et le samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h30.

207 rue Guillaume-Janvier. 04 67 27 17 17

Pages 34 et 35

Art de vivre
culture
Article 1
Rabelais revient à la Panacée, du 7 juin au 28 septembre, histoire de disséquer la parenté qui existe entre son œuvre et l’art contemporain.
Gargantuesque !
C’est à la Panacée, l’ancienne école de médecine dédiée maintenant à l’art contemporain (où François Rabelais a disséqué le corps de sa propre femme), mais aussi dans huit autres lieux, que le Frac (fond régional d’art contemporain), à l’initiative de la Région Languedoc-Roussillon, propose sa Dégelée Rabelais à Montpellier. Cette manifestation, dans la continuité de Chauffe Marcel !, qui en 2006 a fait découvrir au public l’œuvre géniale et déjantée de Marcel Duchamp, prend forme également dans une trentaine d’autres lieux d’expositions répartis en Languedoc-Roussillon.

Si le Frac a choisi de mettre en perspective la création littéraire de François Rabelais avec l’art contemporain, c’est pour montrer le parallèle qui existe entre sa pensée, libre et créatrice et celle des artistes d’aujourd’hui. C’est ainsi que l’idéal philosophique et moral, la saveur et la diversité imaginaire de ses écrits ont nourri les expositions. On y trouve par exemple le thème de la figure du géant, des inventions du langage, des bienfaits de la divine bouteille, des vents et autres bruits incongrus, des mythes liés à la gorge du Géant ou des usages de la nourriture.

Pour ce faire, les artistes contemporains ont joué d’audace et d’humour pour proposer des créations qui trouvent un écho dans l’univers rabelaisien. La manifestation sera enrichie ponctuellement par des rencontres, des lectures. Notamment, le 28 juin, avec un pique-nique gargantuesque qui prendra place dans les jardins du Peyrou. Ce festin de produis régionaux préparé par une trentaine de chefs renommés, amoureux de la bonne chère, est prévu pour accueillir 5 000 convives. Il sera bien sûr l’occasion d’animations festives autour de l’œuvre de Rabelais. L’entrée sera libre, mais le repas payant sous la forme de carnets à coupons (une partie des recettes sera reversée à une association caritative).

Infos : 04 99 74 20 35 et www.fraclr.org
Encadré

La Dégelée Rabelais à Montpellier

- Mort de rire. La Panacée, 14 rue de l’Ecole de Pharmacie. 04 67 66 21 82

- Pantagruel, la vieille et le lion. Carré Sainte-Anne, place Sainte-Anne. 04 67 60 82 42

- Un bon pet sinon rien. Frac, 4 rue Rambaud. 04 99 74 20 35

- De la guerre Picrocholine considérée comme un des beaux-Arts. Ecole des Beaux-Arts, 130 rue Yehudi-Menuhin. 04 99 58 32 85

- Panurge dit tout et n’entend rien ! Château d’O, avenue des Moulins. 04 67 67 76 17

- Imago Mundi. Iconoscope, 25 rue du Fg du Courreau. 04 67 63 03 84

- Lionel Scoccimaro - Homeless by design... Aperto, 1 rue Etienne-Cardaire. 04 67 72 57 41

- Pour ainsi dire. Galerie Vasistas, 37 rue Bouisson-Bertrand. 04 67 52 47 37

- Carlelo Zagari - Une folie douce. Galerie chantiers BoiteNoire, 1 rue de la Carbonnerie. 04 67 66 25 87

Article 2
La collection Auer possède 272 clichés de Weegee, précurseur du photojournalisme, célèbre pour ses vues de New York. A découvrir au Pavillon populaire dès le 25 juin.
Le New-York de Weegee
Weegee the famous (Weegee le meilleur !) : c’est ainsi que Usher Fellig, alias Weegee, ce correspondant de journaux new-yorkais (Herald Tribune, World Telegraph, Daily News, Post et Sun) signait ses photos dans les années 30 et 40. A cette époque, ses clichés saisissants, en noir et blanc, fruits de nuits sans sommeil et d’heures d’attente dans sa Chevrolet, racontaient les drames de la rue, des scènes sordides et violentes dans leur vérité crue : arrestations, meurtres, incendies, accidents... Mais Weegee ne se contentait pas de saisir les scènes de faits divers - et c’est là que tient son génie - il photographiait aussi, en observateur de la vie sociale, l’espace « off », celui autour duquel se déroule le drame, des moments considérés comme non photogéniques à cette période.

Ces clichés, il les prenait « à chaud », grâce à sa voiture transformée en « bureau-laboratoire ». Elle était équipée d’un appareil radio à ondes courtes lui permettant de capter les messages de la police de Manhattan, bien avant les journalistes. Il prenait aussi ses photos avec un Speed Graphic, un appareil photo à plaque de très haute définition, doté d’un flash au magnésium surpuissant qu’il utilisait même en plein jour. Cela donnait à ces images un caractère crépusculaire, renforçant l’aspect dramatique de l’instant saisi. Un effet à la Rembrandt. Cette fresque dure, réaliste et sans concession de New York et de ses habitants qu’il a tissée, de 1935 à 1960, a valeur de témoignage unique et a fait de lui un des plus grands photographes américains du xxe siècle.

Pour la première fois en Europe, un choix de 272 tirages originaux de Usher Fellig, dit Weegee, appartenant à la collection Auer et illustrant son travail entre 1939 et 1960, est présenté à Montpellier.

Ces clichés, d’une qualité exceptionnelle, réalisées sur différents formats très éloignés des tirages de presse habituels, ont été rassemblées par Louis Stettner, un ami de Michel et Michèle Auer, également auteur d’une des premières monographies consacrées au photographe new-yorkais. L’exposition, découpée en treize sections thématiques, balaie les univers explorés par Weegee tout au long de sa vie : du cirque à Harlem, en passant par le strip-tease, les incendies et la police. Elle est aussi consacrée à une face méconnue de son travail : les anamorphoses, ces photos caricatures qu’il a réalisées les dix dernières années de sa vie.

Infos : 04 67 66 13 46 et www.montpellier.fr

Exposition au Pavillon populaire, esplanade Charles-de-Gaulle, du 25 juin au 15 septembre, du mardi au dimanche de 11h à 18h45. Entrée libre.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconRésumé : Sur les joint-ventures internationales qui utilisent souvent...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconVeille media
«Turquie : Acteur majeur des relations internationales ?», mené sous la direction de Didier Billion, directeur adjoint de l’iris,...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconLes relations publiques et les relations presse
«Ce sont des activités professionnelles visant à informer l’opinion sur les réalisations d’une collectivité (entreprise) et à les...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconProgrammes Histoire des arts Lycée 2010
«gothique international», les échanges entre Italie et Flandres au xve s et leurs conséquences sur la peinture et la musique; la...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconInstitut du developpement durable et des relations internationales

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconLe rapport Laurent Grandguillaume sur l’entreprise individuelle (dont l’auto-entrepreneuriat)
«dangereuse»; les enseignant travaillant en lien avec les entreprises ont une représentation bien plus positive. Réseau National...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconDans les communautés traditionnelles, les relations sociales étaient...
«morceler en plusieurs ‘’dèmoï’’ de nombreuses villes modernes étant donné leur gigantisme»3

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconSéminaire Paris/Londres
«Paris-Londres /London-Paris» qui s’est déroulé en janvier 2007 à Londres, ce séminaire s’articulera autour de deux problématiques...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconUn territoire enclavé, une population peu mobile, des services éloignés et éclatés
«Maquis» de permanences d’où un problème de lisibilité pour le public; absence de lieu d’accueil, d’information, d’orientation et...

Le catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur \"International\" et consultez l’actu de la maison des relations internationales, les programmes d’échange d’étudiants en entreprises, les bourses, la liste des villes jumelles, des consulats iconPourquoi echangeons-nous ? Pour la plupart des choses, nous ne pouvons...
«faire plaisir» à l’autre (ce qui n’est pas l’enjeu de l’échange lorsque, par exemple, on achète une baguette de pain). Ainsi, «l’échange»...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com