La course autour du monde en équipage, avec escales








télécharger 223.96 Kb.
titreLa course autour du monde en équipage, avec escales
page1/2
date de publication26.03.2017
taille223.96 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
  1   2


LE TEAM ABN-AMRO

dans la VOLVO OCEAN RACE 2005 – 2006
La course autour du monde en équipage, avec escales

9ème édition
Départ : samedi 12 novembre 2005



Novembre 2005



Le Groupe ABN-AMRO
ABN-AMRO, dont le siège social est basé aux Pays-Bas, figure parmi les 20 premières banques internationales. Elle affiche un capital de 608,6 milliards d’euros (au 31/12/04). 3 000 filiales d’ABN-AMRO sont implantées dans plus de 60 pays, et représentent 97 000 collaborateurs couvrant tous les fuseaux horaires du globe. ABN-AMRO est coté sur les bourses d’Euronext et de New York.
Informations : www.abnamro.com

La Course
Cette course a été créée en 1973, sous le nom de Whitbread et est devenue au fil de ses éditions (tous les 4 ans) le rendez-vous des plus grands noms de la voile internationale. En 2001, l’événement a été racheté par le constructeur automobile suédois Volvo et baptisé depuis la Volvo Ocean Race. Eric Tabarly est une des figures emblématiques de cette épreuve (4 participations), comme Peter Blake, Chay Blyth, Tracy Edwards, Lawrie Smith, Chris Dickson ou encore Grant Dalton. Dans cette édition 2005-2006, on retrouve les plus grands spécialistes de voile, toutes disciplines confondues : des médaillés olympiques (Torben Grael, Kiko Pellicano, Iker Martinez, Jerry Kirby, Fred Loof), des stars de la Coupe America (John Kostecki, Paul Cayard, Dirk de Ridder) et des bouffeurs d’océans (Sébastien Josse, Sidney Gavignet, Jan Dekker, Damian Foxall, Knut Frostad, Adrienne Cahalan).
La précédente édition de la Volvo Ocean Race (2001-2002) a généré près de 1 000 heures de couverture télévisée, et a touché une audience cumulée de 811 millions de téléspectateurs, d'1 milliard d'auditeurs radio, de 15 264 articles de presse représentant 640 millions de lecteurs et de 3 millions de visiteurs uniques sur Internet, soit un milliard et demi de clics.
Quatre syndicats de la dernière édition ont étudié les retombées média de leur engagement. Les résultats se chiffrent à 50 millions de dollars US en moyenne, ce qui correspond à un retour sur investissement de 200 à 300 %. Certains sponsors ont vu leur taux de notoriété augmenter de plus de 30 %.

Informations : www.volvooceanrace.org



ABN-AMRO DANS LA VOLVO OCEAN RACE 2005 - 2006

En mars dernier, au siège français du Groupe ABN-AMRO, Pierre Fleuriot, Président du Directoire d’ABN-AMRO France et Jan-Berent Heukensfeldt Jansen, Managing Director du Team ABN-AMRO, ont annoncé la nomination de Sébastien Josse comme skipper du second bateau de leur syndicat inscrit au départ de la prochain Volvo Ocean Race.

ABN-AMRO engage deux bateaux dans la Volvo Ocean Race 2005-2006

Le 11 mars 2004, le groupe bancaire ABN-AMRO annonçait qu’il engageait deux bateaux au départ de la Volvo Ocean Race 2005- 2006, la course autour du monde en équipage avec escale, née en 1973, sous le nom de Whitbread. Le budget sportif et technique du Team ABN-AMRO est de 24 millions d’euros pour les deux bateaux et leurs équipages respectifs (hors frais de communication et de marketing). L’importance des moyens sont à la hauteur des ambitions du Team et de leur partenaire titre : Gagner.
ABN-AMRO One, mis à l’eau en juillet 2005, est mené par un équipage de dix marins professionnels internationaux dont le skipper, le Néo-zélandais Mike Sanderson et deux Français, Sydney Gavignet (barreur-régleur) et Jan Dekker (n°1).

ABN-AMRO Two mis à l’eau en janvier 2005, est mené par 10 jeunes marins « of high potential » selon la formule utilisée par Roy Heiner, le Directeur sportif du team. Ils seront tous âgés de 21 à 31 ans et sont encadrés par le skipper français Sébastien Josse et trois autres marins confirmés, Simon Fischer (27 ans – Anglais), Nick Bice (27 ans – Australie), Scott Beavis (24 ans – NZ). Quatre séries de pré-sélection de cet équipage « Espoirs » ont été effectuées dans différents pays depuis décembre 2004. A chaque séquence, cinq marins ont été retenus pour une sélection finale au Portugal, mi mars. Huit d’entre eux ont été retenus. Huit sur les 1 800 CV (garçons et filles confondus) reçus par Roy Heiner !

Informations : www.abnamro.com/team

Les français DU TEAM ABN-AMRO

A bord des ABN-AMRO One et Two, outre Sébastien Josse, skipper d'ABN-AMRO Two, on retrouve deux autres marins français sur ABN-AMRO One, Sidney Gavignet et Jan Dekker (qui est Franco-Sud Africain), des marins expérimentés et vétérans de la Volvo Ocean Race (et de la Whitbread).


Sébastien Josse : 30 ans – Célibataire. Né à Nice, Seb vit depuis 6 ans à Concarneau, proche du Pôle Finistère de formation à la course au large. “Pour moi, le dernier skipper français sur cette course (ex-Whitbread) était Eric Tabarly venu sur La Poste en 93-94. Il y avait eu aussi Lionel Péan qui avait gagné la Whitbread en temps compensé en 85-86. La présence d’un skipper tricolore sur cette course autour du monde remonte donc à assez loin. Le fait que j’intègre le Team ABN-AMRO prouve l’ouverture d’esprit de ses dirigeants. En effet, la jauge du nouveau VO 70 est assez proche par certains aspects de notre jauge Open 60 IMOCA (les bateaux du Vendée Globe) et cela les intéressait d’avoir une personne avec un regard novateur et peut-être techniquement plus aiguisé. Je vais tout faire pour représenter au mieux le savoir-faire français en matière de course au large dans cette course où la plupart des autres équipiers sont anglo-saxons, viennent de la Coupe de l’América, des Jeux Olympiques ou de la Volvo. Pourquoi pas leur montrer qu’en France on arrive à être aussi performants et efficaces qu’eux, même si nous nous sommes un peu plus”spécialisés” dans d’autres voies… Dans la Volvo, ce qui manque aux Français, c’est surtout d’être présents, car je pense que notre savoir-faire est là, mais les courses en équipage nous désintéressent un peu. Nous restons trop entre franco-français malgré l’internationalisation progressive de la Classe IMOCA. Mais cela reste du solitaire. La Volvo Race est une course fabuleuse qui reste mythique quoiqu’il arrive. C’est une course d’équipes autour du monde et je vais essayer de faire en sorte que les gens s’y intéressent à nouveau en France. »

PALMARES de Sébastien Josse : Vendée Globe 2004-2005 : 5ème sur VMI - The Transat 2004 : 8ème - Jacques Vabre (avec Isabelle Autissier) : 5ème – Trophée Jules Verne 2002 : record autour du monde avec Bruno Peyron sur Orange - Tour de France à la Voile 2001 : 4ème - Mini Transat 1999 : 4ème et vainqueur de la première étape - Solitaire du Figaro 1998 – 2000 - 2001 – 2002.


Sidney Gavignet : 36 ans. Marié, deux enfants. Savoyard d’origine, il réside avec sa famille à La Courneuve depuis plusieurs années. Marin professionnel. Bref CV : Navigue depuis l’âge de 14 ans. Premières armes en compétition sur Laser. Préparation olympique en Tornado pour les JO de Barcelone en 1992. Dispute Québec-Saint Malo en 92. Embarque aux côtés de Eric Tabarly sur la Poste pour la Whitbread 93-94. Fait partie du syndicat de Marc Pajot pour la Coupe de l’America 94-95, puis devient tacticien sur le circuit de Match Racing aux côtés de Thierry Péponnet. Quatre Tours de France à la Voile à son actif dont une victoire et deux places de 2ème. Dispute la Transat en double Jacques Vabre sur le trimaran La Trinitaine avec Marc Guillemot en 97. Dispute deux éditions de La Solitaire du Figaro en 99 et 2000. Compte 10 Transats à son actif, dont la dernière en 2000 avec Isabelle Autissier, sur Figaro-Bénéteau pour la Transat Lorient St Barth. Et une Volvo Ocean Race, en 2001-2002, sur Assa Abloy, classé 2ème au général. En 2004, il fait la Transat Québec-St Malo sur le Trimaran Banque Populaire. Il sera barreur-régleur sur ABN-AMRO One.
Plus d’informations et suivi de la course “du côté de chez Sidney” : http://www.sidneygavignet.com


Jan Dekker : 36 ans – né au Mans, part en Afrique du Sud à l’âge de 15 ans. Célibataire. Double nationalité franco – sud africaine. Marin professionnel en orbite autour de la planète dans les meilleurs teams internationaux. Bref CV : Jan fait partie du team de Marc Pajot pour la Coupe de l’America 1995. Il enchaîne ensuite avec la Whitbread 97-98 sur Silk Cut (GB) aux côtés de Laurie Smith. On le retrouve ensuite auprès de Grant Dalton, en 2000, sur Club Med (F), le maxi catamaran vainqueur de The Race. En 2001-2002, il est n°1 sur Team Tyco (Volvo Ocean Race – pavillon Bermudes). En 2004, il embarque sur le Multi 60 pieds Groupama, skippé par le français Franck Cammas pour la saison des Grand Prix Orma. Jan a toujours occupé le poste de « n°1 », celui de l’acrobate qui se charge des périlleuses manœuvres à l’avant du bateau. C’est aussi le “Médic” du board. Pour cela, Jan a reçu une formation spécial pour assurer en mer les soins médicaux de premières urgences.


TEAM ABN-AMRO : LES DEUX EQUIPAGES

Nationalités représentées à bord pendant la course : 8

1 - Nouvelle-Zélande : 6
2 - France : 3

3 - USA : 3

4 - Hollande : 3

5 - Grande Bretagne : 2

6 - Australie : 2


7 - Brésil : 1

8 – Irlande : 1


Voir les CV nautiques sur www.abnamro.com/team



ABN-AMRO One (bateau noir)

Mike Sanderson : skipper – Nouvelle Zélande – 34 ans

Brad Jackson : NZ – 37 ans

David Endean : NZ – 27 ans

Jan Dekker : F /Afrique du Sud – 36 ans

Sidney Gavignet : F – 36 ans

Robert Greenhalgh : GB – 26 ans

Stan Honey : USA – 50 ans

Tony Mutter : NZ – 36 ans

Justin Slattery : IRL – 31 ans

Mark Christensen: NZ – 35 ans



ABN-AMRO Two (bateau blanc)

Sébastien Josse : Skipper – F – 30 ans

Lucas Brun : Brésil – 21 ans

Gerd Jan Poortman : Hollande – 28 ans

George Peet : USA – 25 ans

Andrew Lewis : USA – 23 ans

Luke Molloy – Australie – 25 ans

Simeon Tienpont : Holl – 23 ans

Hans Horrevoets : Hollande – 31 ans

Simon Fisher : GB – 27 ans

Nick Bice : Australie – 27 ans

Scott Beavis : NZ – 24 ans



LA VOLVO OCEAN RACE 2005-2006




LE PARCOURS de la Volvo Ocean Race 2005-2006 – 32 000 milles


Le parcours des concurrents sera globalement le même que celui des éditions antérieures, c’est à dire celui emprunté par les clippers dans leur parcours autour du monde avec des étapes à Cape Town en Afrique du Sud, Melbourne en Australie, Rio de Janeiro au Brésil, Baltilmore/Annapolis aux USA, Southampton en Angleterre, Göteborg en Suède avec une arrivée finale dans un port de la Mer Baltique, à Rotterdam. En plus des régates en baie (une nouveauté dans cette édition), des pit-stops feront également l’objet d’attribution de points.
Pendant la course elle-même, le routage de terre par un expert météo est interdit. La Volvo Ocean Race se veut être une compétition où seule la valeur sportive des équipages embarqués est mise à l’épreuve et non pas celle d’équipes à terre. Des informations météo seront quotidiennement transmises aux bateaux en course par les hommes de l’art du quartier général de l’organisation de la course, basée à Southampton en Angleterre.

Etape 1 : Vigo, Galice (12 novembre 2005) - Cape Town – 6 400 milles

Etape 2 : Cape Town (départ le 2 janvier 2006) - Melbourne – 6 100 milles

Etape 3 : Melbourne (départ le 12 février) - Wellington (Pit Stop) – 1 450 milles

Etape 4 : Wellington (départ le 19 février) - Rio de Janeiro – 6 700 milles

Etape 5 : Rio (départ le 2 avril) - Baltimore/Annapolis– 5 000 milles

Etape 6 : Baltimore/Annapolis (départ le 7 mai) - New York (Pit Stop) – 400 milles

Etape 7 : New York (départ le 11 mai) - Portsmouth – 3 200 milles

Etape 8 : Portsmouth (départ le 2 juin) - Rotterdam – 1 500 milles

Etape 9 : Rotterdam (départ le 15 juin) - Gothenburg (Suède arrivée le 17 juin 2006) – 500 milles
32 000 milles de course autour du monde sur les mers les plus dangereuses de la planète.

Pit Stop : après une brève escale de 24 ou 48 h, les concurrents repartiront en flotte pour rejoindre l’étape suivante.



Les Règles de course
Cette édition 2005-2006 le système traditionnel des points attribués pour les victoires d’étape sera enrichi de nouvelles mesures :


  • Les étapes océaniques sont désormais gratifiées de demi-points lors de classements intermédiaires à des points de passage. Ces points de passages obligés sont fixés à Fernando de Noronha (au large du Brésil), aux Iles Kerguelen (Océan Indien), à Eclipse Island (Sud Ouest de l’Australie), au Cap Horn (Amérique du Sud), à nouveau à Fernando de Noronha et au Cap Lizard (au large de la pointe ouest de l’Angleterre).

  • Ce système de « bonus », qui compte pour 20% des points distribués par étape, sera également utilisé pour les parcours en baie.

  • Ces points supplémentaires iront s’ajouter au système de points déjà mis en place pour l’édition 2001-2002 par les organisateurs de la Volvo Ocean Race pour les victoires d’étape. A savoir  par exemple que pour 12 bateaux en compétition, 12 points sont attribués au vainqueur de chaque manche, 11 au suivant et ainsi de suite.

  • Les résultats de chaque étape seront comptabilisés sans possibilité d’en annuler aucun.

  • Le vainqueur de l’épreuve au Classement Général sera celui qui aura accumulé le maximum de points.


L’une des nouvelles mesures importantes prises par les organisateurs de la Volvo Ocean Race 2005-2006 est d’inclure dans le programme des épreuves, 7 parcours en baie à chaque escale qui seront créditées de points comptant pour le classement général. Ces régates de contact seront un rendez-vous important avec le public.
- Sanxenxo (Galice) 5 novembre 2005

- Cape Town 26 décembre

- Melbourne 4 février 2006

- Rio de Janeiro 25 mars

- Baltimore/Annapolis 29 avril

- Portsmouth 29 mai

- Rotterdam 11 juin
Toutes les informations sur le Team ABN-AMRO sur www.abnamro.com/team

Suivre la Volvo Ocean Race 2005-2006 en direct : www.volvooceanrace.org
L’agenda récapitulatif :

5 novembre 2005 : Ouverture de la Volvo Ocean Rcae 2005 – 2006 – Régate In-shore 1 – Sanxenxo (Espagne)
12 novembre : Départ 1ère étape : Vigo - Cape Town

4 décembre : ETA Cape Town

26 décembre : Régate In-shore 2 - Cape Town
2 janvier 2006 : Départ 2ème étape : Cape Town - Melbourne

19 janvier : ETA Merlbourne

4 février : Régate In-shore 3 - Melbourne
12 février : Départ 3ème étape : Melbourne - Wellington

17 février : Eta Wellington – Pit Stop
19 février : Départ 4ème étape : Wellington – Rio

13 mars : Eta Rio

25 mars : Régate In-shore 4 - Rio
2 avril : Départ 5ème étape : Rio – Baltimore/Annapolis

20 avril : Eta Baltimore

29 avril : Régate In-shore 5 - Baltimore/Annapolis
7 mai : Départ 6ème étape : Annapolis/New York

9 mai : Eta New York – Pit Stop
11 mai : Départ 7ème étape : New York – Portsmouth

23 mai : Eta Portsmouth

29 mai: Régate In-shore 6 - Portsmouth
2 juin : Départ 8ème étape – Portsmouth – Rotterdam

8 juin : Eta Rotterdam

11 juin : Régate In-shore 7 - Rotterdam
15 juin : Départ 9ème étape : Rotterdam – Gothenbourg

17 juin : Eta Gothenbourg - Fin de la Volvo Ocean Race 2005 - 2006

Le VO 70 – un bateau de jauge à restriction

La vie ne va pas être facile pendant la course, les bateaux sont très rapides et mouillent énormément. Les voiles, dont certaines pèsent 120 kg sèches et probablement près de 180 kg lorsque leur sac est rempli d’eau, sont difficiles à déplacer sur ce bateau au déplacement très nerveux, très brutal…. Pour se protéger de l’attaque des vagues nous utilisons les mêmes casques que les pompiers de Paris !” – Sidney Gavignet – ABN-AMRO ONE
La jauge des VO 70 (21m) est une jauge à restriction. Les principales caractéristiques de ces voiliers ultra légers et performants sont donc identiques pour tous, charge aux architectes, aux équipages et aux maîtres voiliers de trouver des solutions (souvent classées “Secret Défense”) pour faire la différence sur des ouvertures possibles que laisse cette jauge à restriction. On peut néanmoins retenir les principales caractéristiques de ces bateaux : ils seront en carbone (coque et pont), d’un poids entre 12,5 et 14 tonnes, avec des quilles à bulbes pendulaires, une ou deux dérives, un ou deux safrans, des mâts carbone standardisés de 30,48 m, et équipés d’un nombre réduit de voiles (24 unités) pour l’ensemble de l’épreuve, avec un nombre autorisé de 12 voiles estampillées à la jauge maximum par étape.
Une puissance “effarante”
Les performances de VO 70 devraient être 20 à 25% plus élevées que celles de la génération précédente (VOR 60). Plusieurs VO 70 ont déjà pulvérisé des records de vitesse sur 24h comme Movistar (530,2 milles soit 22,096 noeuds de moyenne). En neuf éditions, les ratios “Surface de Voilure/Déplacement ont été multipliés par 4. Plus légers, plus toilés, plus raides, avec moins de surface mouillée, les VO 70 sont nettement plus rapides sous toutes les allures et particulièrement au reaching et au portant, deux situations largement majoritaires sur leur parcours.


LES FORCES EN PRESENCE
Sept bateaux engagés

TEAM ABN-AMRO – 2 bateaux – Plan Juan Kouyoumdjian (franco-argentin) – Construit chez Schaap Shipcare (Hollande) – Pavillon Hollandais
« Si on compare les carènes de Juan à celles de Bruce Farr, tu te dis que c’est pas la même philosophie. Il y aura forcément des différences sur l’eau »  - Sébastienb Josse – ABN-AMRO Two
ABN-AMRO One est skippé par le Néo-Zélandais Mike Sanderson, 2 fois vainqueur de la Whitbread (1993-94 et 1997-98). Il sera secondé par d'autres vétérans de la course autour du monde en équipage, comme Brad Jackson (1993-94, 1997-98 et 2001-02 sur Tyco), David Endean (2001-02, Tyco), Jan Dekker (1997-98 et 2001- 02, Tyco), Tony Mutter (2001-02, SEB), Justin Slattery (2001-02, News Corp), Sidney Gavignet (1993-94 et 2001- 02 sur Assa Abloy), et Mark Christensen, 4ème en 1993- 94, vainqueur en 1997-98 sur EF Language et 2001-02 sur Illbruck.Leurs expériences cumulées vont des championnats nationaux à l'America's Cup, en passant par l'Admiral's Cup ou les records de vitesse à la voile (Cheyenne, Playstation, Mari-Cha IV ou Club Med).

ABN-AMRO Two est skippé par Sébastien Josse, le plus jeune concurrent du dernier Vendée Globe (classé 5ème). Il sera également le plus jeune skipper de la Volvo Ocean Race 2005-2006. Sébastien Josse mènera pour son troisième tour du monde un équipage international dont les membres ont tous moins de 31 ans. Trois marins confirmés, Simon Fisher (Britannique), Nick Bice (Australien) et Scott Beavis (Anglo/Néo-Zélandais) aideront Sébastien à encadrer les 6 autres équipiers, issus d’une sélection drastique, tous talentueux mais sans véritable expérience de la course au large. A bord, seuls Nick Bice et Scott Beavis ont participé à la Volvo Ocean Race, en 2001-2002, respectivement avec Amer Sports et SEB.

MOVISTAR – Farr yacht Design (NZ) – Construit chez Boatspeed (Australie) – Pavillon Espagnol
Ce syndicat, dirigé par Pedro Campos, multi champion de voile espagnol, porte les couleurs du Real Club Náutico de Sanxenxo, en Galice, le port d'accueil de la première régate in shore de la Volvo Ocean Race 2005-2006. Les activités de sponsoring de la compagnie de télécoms espagnol Telefónica MoviStar ne se limitent pas à la Volvo Ocean Race et rentrent dans une stratégie de sponsoring sportif global qui inclut le championnat du monde de moto 250 cc ou la Formule 1.


Bouwe Bekking – Hollandais – Skipper

Andrew Cape – Australie

Iker Martinez – Espagne

Xabi Fernandez – Espagne

Stu Bannatyne – NZ

Chris Nicholson – Australie

Richard Clarke – Canada

Mike Joubert – Afrique du Sud

Peter Doriean – Australie

Peter Britt – Australie



BRAZIL 1 – Plan Farr Yacht Design (NZ) – Construit chez ML Boatworks (Brésil)
C’est l’équipage de la fine fleur de la voile olympique avec un bateau skippé par une figure mythique, Torben Grael, cinq fois médaillé olympique dont deux médailles d'or en Star. A ses côtés, on retrouve Knut, seul Norvégien, dans l'équipage de Brasil 1. Quatre autres brésiliens font partie de l'équipe: Marcelo Ferreira, André Fonseca, Joca Signorini et Kiko Pellicano. Ce dernier a été médaillé de bronze olympique en Tornado à Atlanta en 1996, où il a navigué avec le frère de Torben Grael, Lars. Le navigateur à bord de Brasil 1 sera une navigatrice et seule femme engagée à ce jour dans la Volvo Ocean Race 2005-2006, l'Australienne Adrienne Cahalan.


Torben Grael – Brésil – Skipper

Adrienne Cahalan – Australie

André Otto Fonseca – Brésil

Andy Meiklejohn – NZ

Damian Foxall – Irlande

Joao Signorini – Brésil

Kiko Pellicano – Brésil

Knut Frostad – Norvège

Marcelo Ferreira – Brésil

Roberto Bernudez – Brésil

Stuart Wilson – NZ

Eduardo Penido - Brésil



Ericsson – Plan Farr Yacht Desing (NZ) – Construit chez Green Marine (Angleterre) – Pavillon Suédois
Annoncé le 25 avril 2005, le sponsor-titre du syndicat suédois est le leader mondial de fournitures de télécommunication Ericsson. La société suédoise et Semcon forment tous deux le "Ericsson Racing Team". Le skipper Neal Mc Donald s’était classé 2ème au classement général lors de la précédente édition de la Volvo Ocean Race, à la barre de Assa Abloy, un bateau battant également pavillon suédois. Le vainqueur de la précédente édition, l’Américain John Kostecki est embarqué comme tacticien pour les régates in-shore.


Neal McDonald – GB - Skipper

Guillermo Altadill – Esp

Tom Braidwood – Australie

Jason Carrington – GB

Steve Hayles – GB

Tony Kolb – Allemagne

Richard Mason – NZ

Tim Powell – GB

David Peter Rolfe – NZ

Magnus Woxen - Suède

BLACK PEARL – Plan Farr Yacht Design (NZ) – Construit chez Green Marine (Angleterre) – Pavillon USA
La société Walt Disney et Volvo ont signé un accord officialisant la participation du bateau "Pirates of the Caribbean II" à la Volvo Ocean Race. Cet engagement est une part importante d'une campagne mondiale de lancement de la suite du film "Pirates des Caraïbes" qui a rencontré un immense succès en 2003. Intitulé "Pirates of the Caribbean II : Dead Man's Chest" ("Le Coffre de l'Homme Mort"), le film sortira sur les écrans en juillet 2006. Il sera produit par Jerry Bruckheimer et réalisé par Gore Verbinsky ; Johnny Depp (Capitaine Jack Sparrow), Keira Knightley (Elisabeth Swann) et Orlando Bloom (Will Turner) font à nouveau partie de la distribution. On ne sait pas encore si l’un d’entre eux disputera l’une des étapes de la Volvo Ocean Race !


Paul Cayard – USA - Skipper

Julian Salter

Freddie Loof

Rodney Ardern

Dirk de Ridder

Nigel King

Craig Satterthwaite

Justin Ferris

Curtis Blewett

Jerry Kirby

Justin Clougher


PREMIER CHALLENGE – Plan Don Jones (Australie) – Construit chez Hart Marine (Australie) – Pavillon Australien
Un syndicat 100% australien. Le skipper Australien Grant Wharington s'est assuré le soutien de la société ING Real Estate et du gouvernement de l'état de Victoria, en Australie. Le parti-pris est d'utiliser toutes les expertises australiennes pour la conception et la construction du bateau. Ainsi, Premier Challenge est l'un des deux syndicats (avec ABN-AMRO) qui n'utilise pas un plan du Néo-Zélandais Bruce Farr, mais a fait confiance au designer du super Maxi Skandia, Don Jones.



Grant Wharington – Australie – Skipper

Dan Walter – Australie

Will Grieve Oxley – Asutralie

Adam Hawkins – Australie

Andrew Henderson – Australie

Ben Jones – Australie

Graeme Taylor – Australie

Dan Johnson – Australie

Jeremy Rae – Australie

Michael Blackburn - Australie


*****


Grille de classements et décompte des points





ABN-AMRO One

ABN-AMRO Two

ERICSSON

PIRATES

BRAZIL 1

PREMIER CHALLENGE

MOVISTAR




place

points

place

points

place

points

place

points

place

points

place

points

place

points

5 novembre

Inshore - Sanxenxo

6

1.0

5

1.5

1

3.5

3

2.5

2

3.0

7

0

4

2.0

Scoring gate 1

Fernando de Noronha











































Etape 1











































26 décembre

Inshore – Cape Two











































Scoring gate 2

Ile de Kerguelen











































Scoring gate 3

Eclipse Island











































Etape 2











































4 février

Inshore - Melbourne











































Etape 3











































Scoring gate 4

Cap Horn











































Etape 4











































25 mars

Inshore – Rio











































Scoring gate 5

Fernando de Noronha











































Etape 5











































29 avril

Inshore – Annapolis











































Etape 6











































Scoring gate 6

Cap Lizard











































Etape 7











































29 mai

Inshore – Portsmouth











































Etape 8











































15 juin

Inshore – Rotterdam











































Etape 9












































TOTAL














































Après un prologue, le 5 novembre 2005, sous la forme d'une régate in-shore dans le port de Sanxenxo, le départ de la première étape océanique sera donné du port voisin de Vigo, le 12 novembre prochain.
Aujourd'hui, le syndicat néerlandais ABN-AMRO et ses deux VO70 engagés figurent d'ores et déjà parmi les plus sérieux prétendants à la victoire de l'édition 2005-2006.
La Hollande est doublement impliquée dans cette course, puisque Rotterdam est une des 10 villes étapes du parcours. Terme de la 8ème manche, la ville va accueillir la flotte de la Volvo Ocean Race début juin et sera la ville départ le 15 juin de la 9ème et dernière manche, cap sur Göteborg (Suède), où l’on connaîtra le classement définitif de cette 9ème course autour du monde en équipage. Cette ville suédoise est le fief de Volvo né en 1927, lorsque sa première voiture, dénommée Jakob, fut lancée.
Le parcours de 32 000 milles nautiques est jalonné de marques de passage accordant des points comptant au classement général, points qui seront également distribués selon le classement des régates in shore, qui auront lieu à Sanxenxo, Le Cap, Melbourne, Rio de Janeiro, Baltimore - Annapolis, Portsmouth puis Rotterdam.
Note : Depuis 1999, Volvo Car Corporation, qui produit les automobiles Volvo, fait partie de Premier Automotive Group, la division de marques haut de gamme de Ford Motor Company. Indépendant de Volvo Car Corporation, le Groupe AB Volvo exerce les activités de production de poids lourds au sein de Volvo Trucks, de moteurs marins Volvo Penta, de moteurs d'avion Volvo Aero, d'engins de chantiers Volvo Construction Equipment et de cars et de bus. La Volvo Ocean Race est détenue conjointement par Volvo Car Corporation et AB Volvo.
  1   2

similaire:

La course autour du monde en équipage, avec escales iconProgramme des excursions lors des escales pour les croisières
«(visite extérieure seulement) et découvrirez la «Cisterne del Ducale» où vous attendra une dégustation avec des spécialités Génoises...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconLe programme des Jeunes Ambassadeurs d’Alsace est élaboré pour contribuer...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconEn histoire la classe de cinquième permet d’étudier l’architecture...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconI- les effets de la globalisation asymetrique
«un autre monde possible». Dans les deux forums, les participants font semblant de s’entendre autour de consensus laborieux ou de...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconPetit glossaire momentané du succès
«N’importe qui peut sympathiser avec les souffrances d’un ami. Sympathiser avec ses succès exige une nature très délicate». Après...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconAgis dans ton lieu et pense avec le monde (1)

La course autour du monde en équipage, avec escales iconUn hôtel sophistiqué, exquis et avant-garde avec 40 chambres, situé dans le centre de Mexico, df
«personal»; avec des plaisirs comme le bain turc et le bain thermique. Autour de la cour principale vous trouverez la salle culturelle...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconRésumé : Dans le Paris du Monde des Ténèbres, Draco Malfoy prend...
«Bordel, Reka», bredouilla le jeune homme, furieux et encore mal réveillé. «Qu’est-ce qui te prend ?»

La course autour du monde en équipage, avec escales iconRésumé Cerner les nouvelles connaissances qui ont des applications...
«La théorie c-k : fondements et usages d’une théorie unifiée de la conception» (Hatchuel, Weil, 2002), de nombreux travaux ont été...

La course autour du monde en équipage, avec escales iconA gence de voyages cite de l’evasion
5 ancres Croisieurope. Installation dans les cabines, cocktail de bienvenue et présentation de l’équipage. Dîner à bord suivi d’une...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com