L'enseignement du français joue au cycle 4, comme dans les cycles précédents, un rôle décisif dans la réussite scolaire, tant pour le perfectionnement des








télécharger 193.33 Kb.
titreL'enseignement du français joue au cycle 4, comme dans les cycles précédents, un rôle décisif dans la réussite scolaire, tant pour le perfectionnement des
page1/5
date de publication31.03.2017
taille193.33 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5


Français

L'enseignement du français joue au cycle 4, comme dans les cycles précédents, un rôle décisif dans la réussite scolaire, tant pour le perfectionnement des compétences de lecture et d'expression utilisées dans tous les champs de la connaissance et de la vie sociale que pour l'acquisition d'une culture littéraire et artistique.

Au cycle 3, les élèves ont développé des capacités à lire, comprendre et interpréter des documents de natures diverses, particulièrement des textes littéraires. Ils ont enrichi leurs compétences de communication et d’expression, écrites et orales, dans des situations de plus en plus complexes, structurant leurs connaissances et élaborant une pensée propre. Ils sont entrés dans une étude de la langue explicite et réflexive, au service de la compréhension et de l’expression.

L’enseignement du français en cycle 4 constitue une étape supplémentaire et importante dans la construction d’une pensée autonome appuyée sur un usage correct et précis de la langue française, le développement de l'esprit critique et de qualités de jugement qui sont nécessaires au lycée.

Cet enseignement s’organise autour de compétences et de connaissances qu’on peut regrouper en trois grandes entrées :

  • le développement des compétences langagières orales et écrites en réception et en production ;

  • l'approfondissement des compétences linguistiques qui permettent une compréhension synthétique du système de la langue, incluant systèmes orthographique, grammatical et lexical ainsi que des éléments d'histoire de la langue (en lien avec les langues anciennes et les langues vivantes étrangères et régionales) ;

  • la constitution d'une culture littéraire et artistique commune, faisant dialoguer les œuvres littéraires du patrimoine national, les productions contemporaines, les littératures de langue française et les littératures de langues anciennes et de langues étrangères ou régionales, et les autres productions artistiques, notamment les images, fixes et mobiles.

Le professeur de français veille à articuler les différentes composantes de son enseignement, en organisant les activités et les apprentissages de façon cohérente, autour d’objectifs convergents, par périodes et en construisant sur l’année scolaire une progression de son enseignement adaptée aux besoins de ses élèves. Ainsi, le travail mené pour développer les compétences langagières orales et écrites est effectué en lien étroit avec la découverte et l’étude de textes littéraires et d’œuvres artistiques, choisis librement par le professeur en réponse aux questionnements structurant la culture littéraire et artistique au cycle 4.

Le travail en français, dans les différents cadres possibles (cours de français, accompagnement personnalisé, enseignements pratiques interdisciplinaires…), permet de nombreux et féconds croisements entre les disciplines. Tant sur le plan culturel que sur le plan linguistique, le professeur de français veille tout particulièrement à ménager des rapprochements avec les langues et cultures de l’Antiquité. Il puise aussi librement dans les thématiques d’histoire des arts pour élaborer des projets et établir des liens entre les arts du langage, les autres arts et l'histoire. En outre, l’enseignement du français joue un rôle déterminant dans l’éducation aux médias et à l’information : les ressources du numérique trouvent toute leur place au sein du cours de français et sont intégrées au travail ordinaire de la classe, de même que la réflexion sur leurs usages et sur les enjeux qu’ils comportent. Enfin, l’enseignement du français contribue fortement à la formation civique et morale des élèves, tant par le développement de compétences à argumenter que par la découverte et l’examen critique des grandes questions anthropologiques, morales et philosophiques soulevées par les œuvres littéraires.


Compétences travaillées

Domaines du socle

Comprendre et s’exprimer à l’oral

  • Comprendre et interpréter des messages et des discours oraux complexes.

  • S’exprimer de façon maitrisée en s’adressant à un auditoire.

  • Participer de façon constructive à des échanges oraux.

  • Exploiter les ressources expressives et créatives de la parole.

1, 2, 3

Lire

  • Lire des images, des documents composites (y compris numériques) et des textes non littéraires.

  • Lire des œuvres littéraires, fréquenter des œuvres d’art.

  • Élaborer une interprétation de textes littéraires.




1, 5

Écrire

  • Utiliser l’écrit pour penser et pour apprendre.

  • Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces.

  • Exploiter des lectures pour enrichir son écrit.

1

Comprendre le fonctionnement de la langue

  • Connaitre les aspects fondamentaux du fonctionnement syntaxique.

  • Connaitre les différences entre l’oral et l’écrit.

  • Maitriser la forme des mots en lien avec la syntaxe.

  • Maitriser le fonctionnement du verbe et son orthographe.

  • Maitriser la structure, le sens et l’orthographe des mots.

  • Construire les notions permettant l’analyse et la production des textes et des discours.

  • Utiliser des repères étymologiques et d’histoire de la langue.

1, 2

Acquérir des éléments de culture littéraire et artistique

  • Mobiliser des références culturelles pour interpréter les textes et les productions artistiques et littéraires et pour enrichir son expression personnelle.

  • Établir des liens entre des productions littéraires et artistiques issues de cultures et d’époques diverses.

1, 5


Compétences langagières, orales et écrites
LANGAGE ORAL

L’enseignement de l’oral au cycle 4 conduit les élèves à entrer davantage dans les genres codifiés de l’oral en les pratiquant et en en identifiant les caractéristiques. Des moments spécifiques lui sont consacrés en lien avec les activités de lecture et d'écriture. Les élèves apprennent à tirer profit de l’écoute de discours oraux élaborés ; ils apprennent à en produire eux-mêmes, à s’appuyer efficacement sur une préparation, à maitriser leur expression, à apporter leur contribution dans des débats.

Attendus de fin de cycle

  • Comprendre des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information).

  • Produire une intervention orale continue de cinq à dix minutes (présentation d’une œuvre littéraire ou artistique, exposé des résultats d’une recherche, défense argumentée d’un point de vue).

  • Interagir dans un débat de manière constructive et en respectant la parole de l’autre.

  • Lire un texte à haute voix de manière claire et intelligible ; dire de mémoire un texte littéraire ; s'engager dans un jeu théâtral.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Comprendre et interpréter des messages et des discours oraux complexes

  • Identification des visées d’un discours oral, hiérarchisation des informations qu’il contient, mémorisation des éléments importants.

  • Distinction de ce qui est explicite et de ce qui est sous-entendu dans un propos.

Écoute attentive et active, citation, résumé et reformulation de propos tenus par autrui.

S’exprimer de façon maitrisée en s’adressant à un auditoire

  • Pratiquer le compte-rendu

  • Connaissance des fonctions et formes du compte rendu.

  • Usage efficace des documents servant de supports à l’exposé.

  • Raconter une histoire

  • Connaissance des techniques du récit oral.

  • Exprimer ses sensations, ses sentiments, formuler un avis personnel à propos d'une œuvre ou d'une situation en visant à faire partager son point de vue

  • Emploi d’un vocabulaire précis et étendu.

Présentation d'une œuvre, d'un auteur.

Formulation de réactions après lecture d’un texte, présentation d’un point de vue.

Explicitation d’une démarche personnelle.

Travail sur des enregistrements de prestations personnelles.

Élaboration de documents destinés à faciliter l’exposé.


Participer de façon constructive à des échanges oraux

  • Interagir avec autrui dans un échange, une conversation, une situation de recherche

  • Connaissance des codes de la conversation en situation publique, des usages de la politesse.

  • Participer à un débat, exprimer une opinion argumentée et prendre en compte son interlocuteur

  • Connaissance de techniques argumentatives.

  • Animer et arbitrer un débat

Interactions en classe dans des situations variées.

Activités d’échanges et de débat, notamment débat interprétatif, débat littéraire, cercles de lecture.


Percevoir et exploiter les ressources expressives et créatives de la parole

  • Ressources de la voix, de la respiration, du regard, de la gestuelle.

  • Techniques multimodales (textes, sons et images).

Lecture à haute voix et mémorisation de textes

Mise en voix et théâtralisation.

Usage des technologies numériques pour enregistrer la voix, associer sons, texte et images.

Repères de progressivité

Les élèves doivent progressivement accéder à la pratique d'un oral codifié et socialisé, éloigné de la pratique spontanée de la conversation courante. Pour autant, on ne saurait exiger d'eux une correction absolue et la maitrise complète des techniques de l'exposé et du débat. L'accent est mis en début de cycle sur le compte rendu, le récit oral, la mise en voix et la théâtralisation des textes. L'expression des sentiments, des sensations et du jugement argumenté, la participation à des débats organisés, la pratique de l'exposé sont travaillées tout au long du cycle mais sont peu à peu plus structurées et plus exigeantes. Une prise de parole de dix minutes en continu est un objectif raisonnable à atteindre en fin de cycle. Une part des séances d'accompagnement est consacrée à l'entrainement à l'oral.
  1   2   3   4   5

similaire:

L\Dans la continuité des cycles précédents, le cycle 3 assure la poursuite...

L\En continuité de l’éducation scientifique et technologique des cycles...
«moyens de transport», «habitat et ouvrages», «confort et domotique», «sports et loisirs», etc

L\Dans le cadre de son partenariat avec les organisateurs de l’évènement,...
«Organisateur». Dans le cadre de sa collaboration avec les organisateurs, la cci italienne de Lyon est le contact privilégié de l’entreprise...

L\Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4
«terminer» coûte que coûte le programme. Ils visent à accroitre la vision globale des équipes pédagogiques sur le long terme du projet...

L\Des architectes de l'ambition
«L'architecture et le cadre de vie au cœur de la réussite scolaire de l'élève» était un partenaire tout désigné. D'autant plus que...

L\I. introduction
«Bluetooth Special Interest Group» joue un rôle fondamental dans le développement de produits et de normes standard

L\Programmes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle
«Back office» contre «front office», quel rôle joue le travail dans le vote en France ?

L\Synthèse des contributions
«les installations radioélectriques permettant de rendre inopérants dans les salles de spectacles, tant pour l’émission que pour...

L\Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ?
«mondialisation» a mis du temps avant d’être popularisé. Si ce terme n’apparait qu’à partir du 20

L\Bulletin de liaison trimestriel
«inconscientes» et «conscientes» ont un effet décisif sur notre réalité. IL montre aussi comment choisir librement ce que nous voulons,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com