Parcours Fonctionnements Linguistiques et








télécharger 0.58 Mb.
titreParcours Fonctionnements Linguistiques et
page10/13
date de publication31.03.2017
taille0.58 Mb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13



Anis J. (avec la collaboration de J.-L. Chiss et C. Puech) (1988), L’écriture : théories et descriptions, DeBœck Université, Bruxelles.

Blanche-Benveniste C. et Chervel A. (1967), L’Orthographe, Maspéro, Paris.

Catach N. (1995), L’Orthographe française, Nathan Université, Paris.

Catach N. (éd.) (1988), Pour une théorie de la langue écrite, Éditions du C.N.R.S., Paris.

Christin A.-M. (éd.) (2011), Histoire de l’écriture : de l’idéogramme au multimédia, Flammarion, Paris.

Coulmas F. (1999), The Blackwell Encyclopedia of Writing Systems, Blackwell, Oxford.

Goody J. (2007), Pouvoirs et savoirs de l'écrit (Trad. de l'anglais par C. Maniez), coordination par J.-M. Privat, La Dispute, Paris.

Jaffré J.-P. et Fayol M. (1997), Orthographes – Des systèmes aux usages, Flammarion, Paris.

Jaffré J.-P. et Fayol M. (2014), L’Orthographe, PUF, Paris.

Olson D. R. (1998), L’Univers de l’écrit (Trad. de l’anglais par Y. Bonin), Éditions Retz, Paris.

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Exposé oral (compte rendu d’un article ou d’un chapitre d’ouvrage) et synthèse documentaire écrite.


Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en trois heures : Compte rendu écrit d’un article ou d’un chapitre d’ouvrage.


Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI



3LFD007S

Didactique de l’écrit (3 ects)

CM 24h

Julie Lefebvre

L’objectif du cours est d’apprendre à enseigner l’écrit et à remédier aux difficultés relatives à sa maîtrise. Deux

L’objectif du cours est d’apprendre à enseigner l’écrit dans ses différentes dimensions (notamment : orthographe, lexique, syntaxe, cohérence textuelle) et à remédier aux difficultés relatives à sa maîtrise. Deux aspects fondamentaux et indissociables sont privilégiés, qui sont l’évaluation (auto et co-évaluation) et la réécriture conçue comme processus interne à l’écriture. Les notions de séquence pédagogique, d’objectif pédagogique et d’évaluation formative sont développées ; la notion d’« erreur » est interrogée de façon positive et productive comme le moyen même de la progression.

Le cours comporte une dimension théorique qui vise à situer l’écriture dans ses dimensions formelle, cognitive, pragmatique et sociologique, en rapport avec les représentations que se font les scripteurs de l’acte d’écrire en général et de sa valeur particulière dans une situation donnée. On interroge à cette occasion l’opposition entre "scripteur novice" et "scripteur expert". Sur le plan pratique, les compétences visées sont l'analyse et le classementde dysfonctionnements d’une part, l'élaboration de propositions didactiques de remédiation d’autre part.

Bibliographie

Barré de Miniac C., Brissaud C., Rispail M. (eds), 2004, La litteracie. Conceptions théoriques et pratiques d’enseignement de la lecture-écriture, Paris, L’Harmattan.

Barré de Miniac C. , 2000, Le rapport à l'écriture. Aspects théoriques et didactiques, Lille, Presses universitaires du Septentrion.

Bronckart J.-P., 2005, « Vingt-cinq ans de didactique de l’expression écrite. Éléments de bilan et perspectives d’avenir », Revue suisse des sciences de l’éducation, 27 (3), pp. 361-380

Carter-Thomas S., 2000, La cohérence textuellepour une nouvelle pédagogie de l’écrit, Paris, L’Harmattan, coll. Langue et parole.

Dabène M., 1987, « L'adulte et l'écriture », in :  Chiss J.L., Laurent J.P., Meyer J.C., Romian H. et Schneuwly B. (éds), Apprendre/Enseigner à produire des textes écrits, Bruxelles, Ed. de Boeck, pp. 13-21.

La formation aux écrits professionnels : des écrits en situation de travail aux dispositifs de formation, numéro spécial de : Le discours et la langue, coordonné par Laborde-Milaa I., Plane S., Rinck F., Sitri F.

Pratiques de formation à la lecture-écriture des adultes en parcours d'insertion : enjeux didactiques et institutionnels. Lidil, 45,  2012. En ligne.

Espace cours en ligne : non

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Exposé oral et dossier écrit en groupe consistant en l’élaboration d’une séquence pédagogique de remédiation de l’écrit.


Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en trois heures. A partir de l’observation et de l’étude d’un corpus écrit, élaboration d’une séquence pédagogique de remédiation de l’écrit.

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFD703S

Pratique des écrits

professionnels 1 (6 ects)

CM 24h

Julie Lefebvre

Frédérique Sitri

fsitri@u-paris10.fr

Ce cours s'adresse à des étudiants (en formation initiale ou continue) ayant à produire des écrits dans le cadre de leur activité professionnelle. On partira d'une réflexion sur les contraintes institutionnelles et pragmatiques qui encadrent la production des écrits professionnels, pour proposer une analyse linguistique portant notamment sur la relation entre des formes langagières et leur contexte. En fonction du public et des demandes spécifiques, différents types d'écrits pourront être travaillés (comptes rendus, synthèses, rapports, …).

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Dossier comprenant un portfolio avec les écrits produits dans le semestre et le compte-rendu de l’interview d’un professionnel.

Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en deux heures (analyse de texte)




3LFDYIHS

Structuration du discours (6 ects)

CM 24h

Sabine Lehmann

sabine.lemhajeb-lehmann@u-paris10.fr

Dans le cadre de ce cours nous nous intéressons aux mécanismes d’organisation et de structuration de discours appartenant à des genres différents. Afin de déchiffrer les coordonnées spécifiques d’un texte, notre analyse portera dans un premier temps sur les indices textuels et plus particulièrement sur les mécanismes linguistiques qui confèrent au texte son unité logico-sémantique, sa cohésion et sa cohérence. En partant de l’idée que chaque formation discursive possède une manière qui lui est propre de construire ses paragraphes ou chapitres, d’argumenter, de passer d’un sujet à un autre, nous examinerons le mode de cohésion aussi bien au niveau macro-que microstructurel. Dans le cadre de l’analyse de la macrostructure, nous insisterons surtout sur l’importance des plans de texte qui correspondent à un niveau de structuration embrassant la totalité textuelle. Les plans de texte qui préorganisent la structuration du sens sont à penser dans une relation étroite avec la séquence et la structuration interne de celle-ci. L’équilibre de tout texte se réalise ainsi entre segmentation (découpage d’unités de rang différent de complexité) et articulation (construction du sens). On tentera de révéler la complexité des liens qui s’établissent entre les unités de la macro-et microstructure.

Dans un deuxième temps, nous nous intéresserons aux indices péritextuels, c’est-à-dire à l’ensemble des paramètres extratextuels, ou plus exactement périphériques du texte, qui conditionnent tant sa production que sa réception. En effet, considérer la structuration d’un texte en le rapportant à ses conditions de production, c’est l’envisager comme discours.

Bibliographie

ADAM, J.-M. (1992), Les textes : types et prototypes, Paris, Nathan.

ANSCOMBRE, J.-C. & DUCROT, O. (1983), L’argumentation dans la langue, Liège, Mardaga.

BRONCKART, J.-P. et alii (1985), Les fonctionnements des discours, Paris, Delachaux et Niestlé.

CHAROLLES M. (1988), "Les plans d'organisation textuelle: périodes, chaînes, portées et séquences", Pratiques, 57, 3-43. 

COMBETTES B. (1983), Pour une grammaire textuelle, la progression thématique, Paris-Gembloux, De Boeck-Duculot. 

COLTIER D. (1986), "Approches du texte explicatif", Pratiques, 51, 3-22.

Espace coursenligne : Oui

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Dossier (analyse de la macro-/microstructure d'un document).

Contrôle dérogatoire et session 2

Epreuve sur table (2h) sur les points étudiés en cours

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI





3LFD908S


Ingénierie pédagogique (3 ects)

TD 24 h

Hugues Lenoir

Objectif : concevoir, construire et évaluer un dispositif de formation d’adultes

- Définition de l’ingénierie en formation d’adultes

- Notion de projet en formation

- Analyse des besoins et de la demande

- Objectifs de formation et objectifs pédagogiques

- Cahier des charges

- Choix des moyens et des méthodes pédagogiques (panorama)

- Evaluation pédagogique et de dispositif

Bibliographie : Quelques références :

Collectif, 2009, Où en est l’ingénierie, n° 157, revue Education permanente.

Ardoin T., 2003 (4e édition 2013) Ingénierie de formation pour l'entreprise, Analyser, concevoir, réaliser, évaluer, Paris, Dunod.

Bellier S., 1999, Ingénierie en formation d’adultes, Reuil, Ed. Liaisons

Le Boterd G., 1990, L’ingénierie et l’évaluation de la formation, Paris, Ed. d’organisation.

Lenoir H, 1988, Une expérience d'ingénierie pédagogique, Actualité de la formation permanente, n° 9, pp. 77-80.

Lenoir H., 1995, Les principes et les méthodes de la pédagogie des adultes ou andragogie, pp. 25-38, in Guide des méthodes et pratiques en formation, dir. Marc E. et Garcia-Locqueneux J., Paris, Retz, (réédition 2006).

Lenoir H., 1998, L'avenir radieux de l'ingénierie in Analyser les pratiques professionnelles, coord. Blanchard-Laville C. et Fablet D., Paris, L'Harmattan, 1998, pp. 129-140, (réédition 2000), pp. 139-151.

Lenoir H., 2015, Penser et agir pour l’éducation des adultes, revue Education permanente, n° 203, pp. 17-24.

Maubant P., 2004, Pédagogues et pédagogies en formation des adultes, Paris, PUF,.

Pain A., 1989, Réaliser un projet de formation, Paris, Ed. d’organisation.

Espace coursenligne : Non

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Réalisation d'un projet de formation écrit et présenté oralement. Ce dossier devra utiliser les outils de l'ingénierie.

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI





3LTA809T


Anglais de spécialité 2

(3 ects)

TD 24h

Agnès Muller




Ce cours, qui fait suite à l'EC d'anglais du premier semestre, a un objectif essentiellement méthodologique : permettre aux étudiants, quelles que soient leurs compétences en anglais, d'accéder à une lecture autonome de textes linguistiques rédigés dans cette langue, comme le sont bon nombre des textes qu'ils sont amenés à lire au cours de leurs études. A partir d'extraits d'articles ou de monographies publiés en anglais, portant sur trois ou quatre thèmes au fil du semestre, le cours alterne donc entre des exercices de langue et de compréhension, et des exercices méthodologiques destinés à mieux distinguer différents types d'écrits (articles scientifiques, abstracts, actes de colloque, manuels, ouvrages de vulgarisation, sites web scientifiques ou non), leur objectif, leur fonctionnement et leurs usages possibles.

Le cours est donné essentiellement en anglais.




Bibliographie

Un bon dictionnaire :

Concise Oxford Dictionary of English

ou Collins Cobuild Dictionary

ou Robert & Collins édition Senior




Espace coursenligne : NON




Modalités de contrôle




Contrôle continu

- un partiel écrit de 2h comportant des questions de compréhension et de méthodologie, et éventuellement un court passage de version (5 lignes) sur un texte en anglais, à contenu linguistique, sur un thème en rapport avec ce qui a été vu en cours. Les réponses sont à rédiger en français (50% de la note finale).

- une fiche de lecture sur un texte en anglais choisi par l'étudiant en accord avec l'enseignant (50% de la note finale).




Session 2

Examen écrit de 2h comportant des questions de compréhension et de méthodologie, et éventuellement un court passage de version (5 lignes) sur un texte en anglais, à contenu linguistique, sur un thème en rapport avec ce qui a été vu en cours. Les réponses sont à rédiger en français.




Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI










3LFDYIBS


Déterminants sociaux du langage (6 ects)


CM 24 h

Christine Pauleau

cpauleau@u-paris10.fr




Qu'est-ce que la détermination sociale du langage ?

Ce cours fait le point sur le « point de vue sociolinguistique » à propos des langues humaines. Comment ce point de vue scientifique s'oppose-t-il aux points de vue les plus courants (dans la communauté francophone au moins) ? Quelles représentations collectives met-on à distance lorsqu'on travaille sur les pratiques réelles des locuteurs dans leur diversité ? Le cours traite des outils d'analyse qu'a forgés la sociolinguistique pour faire l'étude scientifique des pratiques linguistiques authentiques. Ces outils d'analyse (théoriques, méthodologiques) sont mis en pratique par des exercices puis par des études de corpus oraux et/ou écrits, des corpus écologiques (=authentiques) et/ou non écologiques, des corpus choisis par les étudiants dans leurs domaines respectifs selon le parcours de Master qu'ils suivent. Les étudiants produisent aussi par eux-mêmes un travail d'analyse de corpus qui fait l'objet d'une évaluation.




Bibliographie

Armstrong N. & Pooley T. (2010). Social and linguistic change in European French. Palgrave Macmilan.

Beaud S. & Weber F. (1998). Guide de l’enquête de terrain, Paris, La Découverte.

CIEL_F (Corpus International Ecologique de la Langue Française), http://ciel-f.org/

Gadet, F. (2007). La variation sociale en français, 2e édition, Paris, Ophrys.

Gadet, F. (2013). "Des corpus pour le français hors de France. Présentation de l'inventaire", site de la DGLFLF. http://www.dglflf.culture.gouv.fr/recherche/Intro_CorpusFHF_170313_2.pdf

Labov W. (1976). Sociolinguistique, tr. fr. Paris, Editions de Minuit.




Espace coursenligne : OUI




Modalités de contrôle




Contrôle continu

Un dossier qui est évoqué régulièrement pendant le cours, et qui donne lieu à un texte final, à préparer en temps illimité (avec suivi des étapes de travail par l'enseignant) : récolte et analyse d'un  corpus mettant en application les notions vues en cours. Selon les années (selon les nombre d'inscrits) : Exposé oral présentant le dossier en fin de semestre.




Contrôle dérogatoire et session 2

Contrôle dérogatoire : Dossier à préparer en temps illimité : récolte et analyse d'un  corpus mettant en application les notions acquises.

Session2 : Suivi personnalisé du travail rendu en session I, en vue de son amélioration. 




Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI










3LFDYIDS

Problématique de l’interculturel (6 ects)

CM 24 h

Christine Pauleau

Frédérique Sitri

fsitri@u-paris10.fr




Dans ce cours la problématique de l’interculturel est envisagée du point de vue des langues et de leurs usages. Un premier volet part du constat que  communiquer dans une langue/culture autre suppose une « compétence discursive » (cf la notion de « compétence de communication » de Hymes), et envisage l’interculturel du point de vue des discours (rhétorique contrastive, pragmatique contrastive, analyse du discours comparative),en présentant les outils descriptifs sur lesquels s’appuient les travaux dans le domaine : genre, acte de langage, notion de face, politesse, énonciation, dialogisme ... Le deuxième volet explore l’unicité et la diversité du point de vue des langues. Exemples de catégories communes à la plupart des langues, mis en rapport avec des exemples de réalisations diverses de ces catégories dans les langues, selon les cultures. Certains idiomes véhiculaires illustrent particulièrement cette ambivalence 'communauté/diversité' (certaines variétés de langue, les pidgins, les "lingua franca" -cas de l'"anglais lingua franca"), cette dernière pouvant toutefois être observée dans toute langue et dans toute culture.

Ce cours s’adresse à un large public d’étudiants en sciences humaines et sociales et de gestion, aux éducateurs, formateurs, responsables éducatifs, et constitue une ouverture interdisciplinaire concernant la dimension culturelle des langues, de leur apprentissage et de leurs usages.




Bibliographie

Beacco J.-C., dir., « Ethnolinguistique de l’écrit », Langages, 105, 1992. [en ligne sur le site de Persée]

Hymes Dell H, 1984 [1972], Vers la compétence de communication, Paris, Credif/Hatier, coll. LAL.

Traverso V. (sous la direction de), Perspectives interculturelles sur l’interaction, PUL, Lyon, 2000.

Munchow Von P., 2004, les journaux télévisés en France et en Allemagne, Plaisir de voir ou devoir de s’informer, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle.

Munchow Von P., 2011 : Lorsque l’enfant paraît. Le discours des guides parentaux en France et en Allemagne, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. Interlangues

Von Munchow P. et Rakotonoelina F. (sous la direction de) (2006), Discours, cultures, comparaisons, Les carnets du Cediscor, 9.

Tréguer-Felten, G. (2009), "Comment évaluer l'impact de la lingua franca en milieu professionnel", ds Les Cahiers de l'APLIUT 28-1, pp.14-26.

Blanchet, P., Coste D. (2010), Regards critiques sur la notion d'interculturalité, L'Harmattan.




Espace coursenligne : OUI




Modalités de contrôle




Contrôle continu

Dossier comprenant une synthèse des cours et un compte-rendu de lecture ou un exercice d’application.




Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en deux heures comportant des questions de cours.




Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFDYPFS

Initiation à la terminologie (6 ects)

CM 24h

Gérard Petit

gpetit@u-paris10.fr

Ce cours pose la question de l’identité du terme technique en regard d’une unité lexicale courante. Les propriétés sémiotiques des deux types d’unités seront examinées au vu de plusieurs appareils théoriques, avec une focalisation sur une approche socioterminologique (qui n’est pas une approche purement sociolinguistique). Ce cours constituant une initiation, aucune compétence en terminologie n’est prérequise.

Est prévu un volet pratique (terminologie appliquée) consistant en une description et une évaluation du degré de terminologisation de certaines productions émises en contexte professionnel. Ce volet a pour objet de former les étudiants à certaines situations et contraintes qu’ils peuvent être amenés à rencontrer lors de leur stage (M2).

Pour le contrôle, les étudiants auront un dossier à constituer qui prendra la forme d’une petite base de données terminologique (dont le logiciel leur sera fourni) sur un domaine de leur choix, à partir d’un corpus défini. Cette base sera assortie d’une analyse sur le degré de terminologisation des textes constituant le corpus en fonction des paramètres de la communication professionnelle dans laquelle ils auront été produits (relations entre pairs, hiérarchique, type d’écrit : rapport, note d’information, demande, fiche technique…).

Cabré, La terminologie, théories et méthodes, Colin 1998

Une bibliographie d’appoint sera fournie par l’enseignant

Espace coursenligne : NON

Modalités de contrôle

Contrôle continu

une épreuve sur table (2h) consistant en l’analyse d’un document (cas pratique), et un dossier. La note finale est l’addition des deux notes.

Session 2

Analyse d’un document (cas pratique).

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFD904S

Anglais de spécialité : compréhension / production

TD 24h

Sophie Raineri


1/ Aide à la compréhension/production écrite de documents de recherche scientifique en anglais : compréhension, lecture critique et synthèse de documents en anglais dans la recherche en sciences du langage.

Les textes (extraits d’articles ou d’ouvrages, mais aussi appels à communications, abstracts, offres d’emploi, etc.) couvriront différents champs de la linguistique et seront regroupés autour de quelques grands thèmes choisis avec les étudiants en fonction de leurs recherches.

Travail en petits groupes sur documents : recherche lexicale, définition, en français et en anglais, des concepts et termes métalinguistiques, repérage et explicitation de la (des) problématique(s), recherche des mots-clés et création d'index, analyse de la structure argumentative, technique de l’abstract (=résumé d’article).

Les étudiants devront également rédiger en anglais un CV détaillé.

2/ Expression et présentation orales sur thème de recherche : chaque étudiant devra présenter à l’oral en anglais son sujet de mémoire, sa démarche, mais aussi ses difficultés et l'état de son travail. Cette présentation est suivie d'un débat/atelier en anglais avec les autres étudiants qui proposent idées, conseils, aide éventuelle, suggestions pour résoudre les difficultés.

Le cours est donné intégralement en anglais. Il est proposé à distance pour les étudiants ne pouvant pas être présent en classe.

Bibliographie

Robert Et Collins Senior Français- Anglais / Anglais-Français

The Concise Oxford Dictionary of Linguistics, OUP

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

- présentation orale (40%)

- devoir sur table 2h (compréhension/production écrite) (40%)

- rédaction CV (20%)

Contrôle dérogatoire et session 2

Un devoir sur table 2h (compréhension écrite + production écrite autour du thème de recherche)

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFD702S


Anglais de spécialité : Remise à niveau / lecture

TD 24 h


Véronique Rauline


Description de l’enseignement, principaux contenus :

Le cours est conçu comme une remise à niveau en anglais et met l’accent sur la compréhension avant la production (au S2 du M1 et en M2).
1/ Aide à la lecture de textes en anglais : compréhension, lecture critique et synthèse de documents en anglais dans la recherche en Sciences du langage.
Les textes (extraits d’articles ou d’ouvrages, mais aussi appels à communications, abstracts, offres d’emploi, etc.) couvriront différents champs de la linguistique et seront regroupés autour de quelques grands thèmes choisis avec les étudiants en fonction de leurs recherches.
Les exercices sur les textes comprennent : recherche lexicale, définition, en français et en anglais, des concepts et termes métalinguistiques, repérage et explicitation de la (des) problématique(s), recherche des mots-clés et création d'index, analyse de la structure argumentative, du point de vue et de la modalisation, etc.
2/ Expression et présentation orales sur thème de recherche : chaque étudiant devra chercher un texte en liaison avec les thématiques de l’un des cours suivis par ailleurs et en faire une présentation orale, en français. Un passage du texte donnera lieu à une traduction écrite.
Les étudiants devront également rédiger, en anglais, une courte présentation de leur parcours universitaire, de leur projet et des questions qui les intéressent plus particulièrement concernant les fonctionnements linguistiques et / ou les dysfonctionnements langagiers.

Bibliographie

Un bon dictionnaire :

Concise Oxford Dictionary of English

ou Collins Cobuild Dictionary

ou Robert & Collins édition Senior

Espace coursenligne : Non

Modalités de contrôle

Contrôle continu

1 partiel écrit (2h) : analyse (en français) d’un extrait de texte de linguistique en langue anglaise (/40)

1 note de participation au cours : recherche de documents en anglais et présentation critique à l’oral (en français ou en anglais, au choix de l’étudiant.(e) (/20)

Contrôle dérogatoire et session 2


1 examen écrit (2h) : analyse (en français) d’un extrait de texte de linguistique en langue anglaise (/20)

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFDYICS

Analyse du discours dans ses représentations sociales et institutionnelles (6 ects)

CM 24 h

Frédérique Sitri

fsitri@u-paris10.fr

L'objectif du cours est de dégager les caractéristiques linguistiques et discursives de discours relevant de différents genres liés à des sphères d'activité sociales en insistant à la fois sur les contraintes socio-discursives en jeu dans la production et la réception de ces discours et également sur les effets pragmatiques produits. Le cours permet d’aborder et de caractériser certains genres (genres politiques, genres de la presse, genres scolaires, genres liés à des pratiques professionnelles, discours de spécialité, etc) ; il propose également des éléments de méthodologie propres à l’analyse de discours.

Bibliographie

Amossy R., La présentation de soi. Ethos et identité verbale, 2010, Presses Universitaires de France, 235 pages.(compte rendu dans Semen 31, 2011).

Bakhtine M. (1984). « Les genres de discours » in Esthétique de la création verbale. Paris, Gallimard

Benveniste, E. (1970). « L’appareil formel de l’énonciation », Langages, 17, 12-18.

Maingueneau D. (1995). « Présentation ». Langages, 117 (Les analyses du discours en France), 5-11. En ligne,

Mazière F., L’analyse de discours, Paris, PUF, Que sais-je.

Moirand S., 2007, Les discours de la presse quotidienne. Observer, analyser, comprendre, Paris, PUF (Linguistique nouvelle), 180 p.

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Dossier consistant en l’analyse discursive d’un corpus et rendu en deux étapes.

Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en deux heures (analyse de texte)

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3HAN8004


Anthropologie linguistique

et cognition (3 ects)


CM 24h

Valentina VAPNARSKY

vapnarsk@vjf.cnrs.fr

Depuis l’ethnolinguistique à ces débuts jusqu’aux tous derniers travaux de l'anthropologie linguistique, les façons d’appréhender la langue et ses rapports à la culture, aux faits sociaux et à la pensée se sont fortement complexifiés. Elles se sont enrichies de connaissances plus fines et de théories variées sur les modalités de l’interaction linguistique et de la communication, l'acquisition du langage et la socialisation ainsi que sur les processus cognitifs.

Ce cours s’attache à présenter les grandes lignes de ce renouveau théorique et méthodologique en illustrant à partir d'exemples pris dans des cultures très diverses. L'attention est portée à la fois sur certaines grandes thématiques telle que la catégorisation, la temporalité ou encore l'intersubjectivité et sur les modes d’intégration des pratiques linguistiques aux pratiques sociales et culturelles. Cet enseignement réunit des étudiants d'ethnologie et de sciences du langage, ce qui enrichit la dynamique interdisciplinaire du cours.

Textes de base pour l’ensemble du cours:

Bornand, S. et C. LEGUY. 2013. Anthropologie des pratiques langagières. Paris: Armand Colin.

Duranti, A. (ed.). 2009. Linguistic anthropology. A reader. Oxford: Wiley-Blackwell Publishing.

Foley, W.A. 1997. Anthropological Linguistics: An Introduction. Oxford : Blackwell PublishersInc.

Monod Becquelin A. et V. Vapnarsky. 2001 « L’ethnolinguistique , la pragmatique et le champ cognitif ». in Segalen, M. (ed.) Ethnologie. Concepts et aires culturelles. A. Colin.




Modalités de contrôle

Contrôle continu

La note finale est l’addition de deux notes de travail personnel : 40% : un exposé ou fiche de lecture sur un article de la bibliographie générale et 60% une synthèse sur une thématique liée cours.

Contrôle dérogatoire et session 2

Une épreuve sur table en deux heures sur les thèmes du cours.







3LFDYIAS

Grammaires contemporaines (6 ects)

CM 24h

Florence Villoing

Nous étudierons quelques « règles » de grammaire qui posent problème à l’apprentissage (par exemple, l’accord de tout, l’accord du participe passé des verbes pronominaux) ou dont la formulation pose question (féminin des adjectifs et dérivation des adverbes en –ment, formation des verbes sur base nominale et adjectivale (alourdir, encourager)). Nous montrerons comment une approche linguistique contemporaine permet de les penser et de les reformuler de sorte qu’elles répondent aux propriétés d’un système cohérent de représentation de la langue.

Bibliographie :

D. Corbin (1987), Morphologie dérivationnelle et structuration du lexique, Niemeyer.

B. Fradin (2003). Nouvelles approches en morphologie. Paris : PUF.

M. Grevisse (1993-1997), le Bon Usage - Grammaire française, édition refondue par André Goosse, DeBoeck-Duculot, Paris - Louvain-la-Neuve, 13e édition,.

 F. Kerleroux (1996), La coupure invisible, Lille, Presses Universitaires du Septentrion.

P. Miller, G. Pullum et A. Zwicky, (1992), "Le principe d'inaccessibilité de la phonologique par la syntaxe : trois contre exemples apparents en français",Lingvisticae Investigationes XVI : 2, 317-343.

S. Pinker, (1994), L'Instinct du langage, trad. Odile Jacob, 1999.

M. Riegel, J.C. Pelat, F. Rioul, (1994), Grammaire méthodique du français, P.U.F., Paris.

C. Tellier, D. Valois, (2006). Constructions méconnues du français. Montréal: Presses de l'Université de Montréal.

Espace coursenligne : Oui

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Dossier de recherche sur l’un des sujets abordés pendant le séminaire

Contrôle dérogatoire et session 2

Dossier de recherche sur l’un des sujets abordés pendant le séminaire

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI

Cours proposés par l’ISEG

Voir descriptifs sur le site de l’option Ecrifore : https://sites.google.com/site/ecriforeparisouest/

Contact et informations

fsitri@u-paris10.fr



1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconLes écoles de linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconContenus linguistiques: (vocabulaire, grammaire…)

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconConcepts, actions et outils linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconObjectifs communicationnels, culturels et linguistiques’

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconAdos le spécialiste des séjours scolaires linguistiques et aventures

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconNotes relatives au tableau 2 : Programmation et bilan d’une année...
«Projet» fédérateur. Cette fiche-classe constituera une des traces du Parcours d’éducation artistique et culturelle, à côté de l’outil...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours sisr  Parcours slam 

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours Urbains
«Parcours urbains» qui s’est tenu à l’Université de Cergy-Pontoise les 2 et 3 avril 2009 a été rendue possible grâce au soutien financier...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours n°3 Génétique

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours pédagogique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com