Parcours Fonctionnements Linguistiques et








télécharger 0.58 Mb.
titreParcours Fonctionnements Linguistiques et
page11/13
date de publication31.03.2017
taille0.58 Mb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

enseignements de rattrapage


Cours de rattrapage pour les étudiants et stagiaires qui ont besoin de consolider leurs connaissances linguistiques (CM et TD de licence).

Pour les horaires de ces cours, se renseigner auprès des responsables du master.
SEMESTRE 1

3LSL103S

Lecture de textes linguistiques

Volume horaire : 24h TD

Responsable : S. Bouquet sbouquet@u-paris10.fr


Description de l’enseignement, principaux contenus :

Dans le cadre d’une initiation aux sciences du langage et à ce qu’elles ont pu apporter aux sciences humaines en général, il est important d’avoir accès à quelques-uns des textes fondateurs, où sont posés les grands questionnements qui rendent cette discipline intéressante : qu’est-ce que le langage, qu’est-ce qu’un signe, qu’est-ce que le sens, comment sont organisées les langues, comment sont-elles utilisées et quelles sont leurs fonctions dans la société et dans les relations intersubjectives en général ; comment caractériser ces objets particuliers que sont un discours, un texte, une conversation, une phrase, ou même un mot, ou un simple son linguistique (par différence avec d’autres sons par exemple) ? Les cours magistraux de ce premier semestre en sciences du langage permettent de traiter ces questions, cruciales pour quiconque s’intéresse à ces objets si divers, si complexes, et pourtant si ordinaires que sont langues, textes et discours. Ce TD vient en soutien de ces cours magistraux et vise à aider à lire et comprendre les textes auxquels les cours magistraux font référence et sur lesquels ils s’appuient.

Chaque séance sera consacrée à la lecture d’un texte, dont on restituera le contenu, dont on dégagera les principaux apports, et que l’on illustrera d’exemples.

Ce faisant, on aura l’occasion d’acquérir 4 compétences  importantes pour la pratique de la réflexion et de l’analyse en sciences humaines :

  • reconstituer les grandes articulations d’une pensée

  • identifier les termes spécialisés dans un texte, connaître les différentes techniques permettant de les interpréter, savoir les définir à l’aide de définitions rigoureuses

  • trouver des exemples pour illustrer une hypothèse ou un résultat

  • distinguer entre hypothèse, citation et résultat


Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : NON
Bibliographie :

Un recueil de textes sera rendu accessible sur la plate-forme cours en ligne, à partir du début des cours.

Modalités de contrôle:

Session 1

Formule standard :

Au moins deux évaluations, dont l’une sur table et en temps limité, avec un texte à lire, des questions de compréhension, des termes à définir à l’aide du texte, des illustrations à trouver. Barème : chaque note entre pour 50% dans la note finale.

Formule dérogatoire (examen terminal)

Une épreuve en temps limité (1h), avec un texte à lire, des questions de compréhension, des termes à définir à l’aide du texte, des illustrations à trouver.

Session 2

Examen :

Une épreuve en temps limité (1h), avec un texte à lire, des questions de compréhension, des termes à définir à l’aide du texte, des illustrations à trouver.




3LSL104S

Linguistique générale et linguistique française

Volume horaire : 24h CM

Responsables : Philippe Gréa pgrea@u-paris10.fr et Florence Villoing

Description de l’enseignement, principaux contenus :

A : Partie : Linguistique générale

Le cours s’intéressera à l’articulation entre langage et pensée. Son déroulement se fera en quatre étapes :

(i) Nous commencerons notre exploration avec la logique aristotélicienne, dans laquelle est élaborée une tripartition entre les signes sensibles, les états de l’âme et les choses de la réalité, et où sont définies les notions de propositions et de raisonnement.

(ii) La seconde étape de notre parcours nous amènera à la frontière du 19ème et du 20ème siècle, à la naissance de la philosophie du langage et à l’élaboration de la logique moderne par G. Frege. Nous nous attarderons sur la distinction entre sens et dénotation et ses implications sur l’articulation entre langage et pensée.

(iii) Nous nous intéresserons ensuite aux sciences cognitives qui prennent leur essor aux Etats-Unis à partir des années cinquante et à un modèle linguistique qui s’inscrit directement dans ce mouvement : les grammaires génératives (N. Chomsky).

(iv) Pour finir, nous en viendrons à l’époque contemporaine en présentant la théorie du cerveau statisticien. Nous aborderons à cette occasion les approches bayésiennes du langage et leur inscription dans les neurosciences cognitives actuelles.

B : Partie : Linguistique française

Le cours présente les premiers concepts à maîtriser pour se familiariser avec la grammaire française contemporaine (ses choix théoriques et méthodes de description), afin d'initier les étudiants à la recherche dans ce domaine. On commencera par distinguer une approche historique (ou "diachronique") d'une description "synchronique" : à un moment donné (par exemple : la langue du XVIe siècle ou la langue du XXe siècle). On définira ce que représente une approche descriptive (c'est-à-dire non normative) de la langue conçue en synchronie (en l'occurrence, l'état contemporain du français), à travers plusieurs exemples pris dans les domaines de la morphologie, de la syntaxe et de la sémantique.

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : Partie A : OUI. Partie B : NON.
Bibliographie :

Partie A :

chomsky, n., (2001). Le langage et la pensée: Payot et Rivages.

marconi, d. (1997). La philosophie du langage au XXème siècle: Editions de l’éclat. Accessible à l’adresse suivante : http://www.lyber-eclat.net/lyber/marconi/langage.html

tenenbaum, j.b., kemp, c., griffiths, t.l. & goodman, n.d (2011). “How to Grow a Mind: Statistics, Structure, and Abstraction”. Science, 331 (1279).
Partie B:

Gardes-Tamine, Joëlle, 1988 (et rééditions), La Grammaire. Tome 1 & 2. Paris :Armand Colin

leeman, D., (1994) Les fautes de français existent-elles ?, Paris, Le Seuil.

J.-C. Milner, Introduction à une science du langage, Seuil, 1989.

riegel, M. & coll. (réédition 2002) Grammaire méthodique du français, Paris, PUF.

F. de Saussure, Cours de linguistique générale, Payot, 1916.

A lire : Orsenna, e. (2001) La Grammaire est une chanson douce, Paris, Stock.

Modalités de contrôle:

Session 1

Formule standard 

Linguistique générale

Contrôle terminal : Une épreuve en temps limité (30 mn : QCM)

Formule dérogatoire : Une épreuve en temps limité (30 mn : QCM) 

Linguistique française

Contrôle terminal : Une épreuve en temps limité (30mn QCM)

Formule dérogatoire : Une épreuve en temps limité (30 mnQCM) 



Session 2

Linguistique générale

Examen :

Une épreuve en temps limité (QCM, 30mn) 

Linguistique française

Examen :

Une épreuve en temps limité (QCM, 30 mn)




3LSL1025

Langage, sémiologie, sciences humaines

Volume Horaire (du semestre) : CM (24h) Responsables : J.F. Jeandillou/ C.Pauleau

Description de l’enseignement, principaux contenus :

Partie « Langage, sémiologie » : L’objet de ce cours est de s’intéresser non seulement aux langues, aux signes linguistiques et à l’activité de parole, mais à toutes les formes de langage, à toutes sortes de signes et aux diverses modalités de la communication. Nous vivons dans un univers de signes, où tout peut être considéré comme signe (tel habit, tel arbre, telle couleur, etc.) si tant est que l’on s’attache à interpréter sa présence dans telle ou telle situation. Il est possible d’attacher un langage à tous les êtres vivants, dès lors que quelque chose dans leur comportement peut être relié à de l’expression volontaire, à une signification et à une forme de codification. La communication est un mode de relation entre les individus, qui ne se réduit pas à de la transmission d’information, dont les mécanismes sont complexes et qui régule toutes les relations intersubjectives. C’est dire combien ces questions sont essentielles pour quiconque s’intéresse à l’être humain dans sa dimension psychique ou sociale.

Partie « Sciences humaines » : Outre la sémiologie, certaines sciences dites connexes se consacrent plus spécifiquement à une approche du langage associant les sciences du langage à une autre science humaine, notamment la sociologie (sociolinguistique), l'ethnologie (ethnolinguistique), la psychologie (psycholinguistique).

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : Partie A : NON. Partie B : OUI.
Bibliographie :

arrive m., gadet F., galmiche m., La grammaire d’aujourd’hui, guide alphabétique de linguistique française, Flammarion, 1986.

Benveniste E., Problèmes de linguistique générale. Tome 1, en particulier chap. 5, Gallimard, 1966.

Ducrot O., Schaeffer J.M., Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Seuil, 1995.

Eco U., le Signe. Histoire et analyse d’un concept. Livre de poche, 1988.

Jakobson R., Essais de linguistique générale. Tome 1, en particulier chap. 5, Minuit, 1963.

Malmberg B., le Langage, signe de l’humain. Picard, 1979.

Saussure F. de, Cours de linguistique générale. 1916, Payot, 1986.

siouffi G. & d.van raemdonck, 1999, 100 fiches pour comprendre la linguistique, Paris, Bréal.
Modalités de contrôle :

Session 1

Formule standard: Contrôle de fin de semestre en amphi (2 ou 3 questions en 30 mn) et QCM en 30mn (pour la partie "Sciences humaines")

Formule dérogatoire et session 2

Examen terminal en amphi (2 à 4 questions et QCM, durée 1h)


3LSL203S

Linguistique générale et Observation de faits linguistiques

Volume horaire : 12h CM + 24h TD

Responsables : S. Bouquet / M. Klein sbouquet@u-paris10.fr marc.klein@u-paris10.fr


Le CM « Linguistique générale » (12h)

Description de l’enseignement, principaux contenus :

Le cours montrera comment s’organise le programme d’une science du langage – programme désigné, particulièrement depuis Saussure, comme celui d’une linguistique générale :

(1)  c’est en constatant conjointement (a) la diversité des langues et (b) les caractères universels des langues que la linguistique s’est fondée comme le projet d’une science du langage ;  sur la base de cette double constatation, elle a pu constituer un champ d’étude homogène dont répond le concept général de « langue » (Saussure), ultérieurement redéfini comme « compétence » (Chomsky) ;

(2)  une telle fondation générale de la linguistique assure et organise la complémentarité de ses divers domaines : (a) la complémentarité, entre eux, des domaines d’une linguistique de la langue (phonétique/phonologie, syntaxe, morphologie, sémantique, lexicologie, etc.) et (b) la complémentarité de cette linguistique de la langue avec une linguistique de la parole –ou du discours– (sémantique, pragmatique, analyse du discours, etc.).

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : NON
Bibliographie :

F. de Saussure, Cours de linguistique générale, Payot, 1916

J.-C. Milner, Introduction à une science du langage, Seuil, 1989

O. Ducrot, J.-M. Schaeffer, Nouveau Dictionnaire Encyclopédique des Sciences du Langage, Seuil, 1995

Le TD « Observation de faits linguistiques » (24 h)
Description de l’enseignement, principaux contenus :

« Le fait le plus capital de la langue, affirme Saussure, est qu’elle comporte des divisions, des unités délimitables. » Le TD aura pour objet de se familiariser avec l’analyse de ces unités linguistiques, envisagées dans l’articulation homomorphe, tant interne qu’externe, des niveaux d’analyses répondant de l’objet « langue » : (1) niveau du phonème ; (2) niveau du morphème ; (3) niveau des positions syntaxiques.
Bibliographie :

Cf. CM Linguistique générale


Modalités de contrôle :

Session 1

Formule standard (contrôle terminal):

Une épreuve sur table (1h. Questions de cours)

Note finale CM + TD :

Barème : CM = 40% de la note finale ; TD = 60% de la note finale.


Session 2 et Formule dérogatoire :

Epreuve commune CM + TD « Observations de faits linguistiques » (durée 1h30 ; Questions de cours + exercices)




3LSL202S

Linguistique discursive et Langage au quotidien

Volume horaire : 12h CM + 24 h TD

Responsables :

CM : C. Mellet et F. Sitri : fsitri@u-paris10.fr

TD : S. de Vogüé devogue@u-paris10.fr

Le CM « Linguistique discursive » (12h)

Description de l’enseignement, principaux contenus :

Le « discours » désigne une production verbale quand elle est envisagée du point de sa relation avec « ce qui l’entoure » : situation, contexte, conditions de production … Ainsi l’interprétation d’un énoncé comme « je déclare la séance ouverte » ne peut être établie qu’en prenant en compte la situation dans laquelle il est produit.

La linguistique discursive s’attache à caractériser comment une production verbale est contrainte ou déterminée par la situation ou le contexte, du point de vue de sa forme comme de son interprétation. On mobilisera dans ce cours les différentes approches de la linguistique discursive à travers les notions de texte, de discours, d’énonciation, d’acte de langage, de genres de discours…

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : OUI

Bibliographie :

Adam J.M., 1999, Linguistique Textuelle. Des Genres De Discours Aux Textes, Paris, Nathan Université.

Arrivé M., Gadet F., Galmiche M., La Grammaire D’aujourd’hui, Flammarion.

Austin J.-L, 1962, Quand Dire C’est Faire, Le Seuil.

Charaudeau P. et Maingeneau D. (sous la direction de), 2002, Dictionnaire D’analyse De Discours, Seuil.

Benveniste E., Problèmes De Linguistique Générale, Gallimard, 1974 (Chapitre « L’appareil Formel De L’énonciation », , T. 1).

Kerbrat-Orecchioni C., 1980, L'énonciation. De La Subjectivité Dans Le Langage, Paris, A. Colin.

Kerbrat-Orecchioni C., 2008, Les Actes De Langage Dans Le Discours, A. Colin, Cursus, Chapitres 1 Et 2.

Maingueneau D., 1998, Analyser Les Textes De Communication, Dunod.
PERRET M., 1997, L’énonciation En Grammaire Du Texte, Nathan.

Riegel M. et al., La Grammaire D’aujourd’hui, PUF.

Searle J., 1972, Les Actes De Langage, Ed. Hermann, Reed. 2009.

Le TD « Langage au quotidien » (24h)

Description de l’enseignement, principaux contenus :

L’objectif de ce cours est de se donner des outils d’analyse et d’observation pour mettre à jour les propriétés et examiner les effets des phrases, slogans, expressions, textes, discours, et échanges qui nous entourent, et dans lesquels nous baignons de manière quotidienne : les slogans que nous lisons sur les murs ou que nous entendons, les expressions que nous utilisons, les articles que nous lisons, les titres dans les journaux, mais aussi les mots d’esprit et les lapsus, les proverbes et les dictons, les dialogues dans les films, les poèmes, les textes de chansons, les dédicaces, etc.

Dans le cadre du TD, différents outils d’analyse seront présentés en fonction des besoins – concernant les propriétés sonores et rythmiques des paroles que l’on peut produire, ou aussi leurs propriétés syntaxiques, ou aussi leur lexique, ou aussi la façon dont s’élaborent au travers de ces paroles des messages ou des actions sur autrui plus implicites, ou encore concernant les différentes formes que peuvent prendre discours et textes, plus ou moins narratifs, plus ou moins subjectifs, etc., ou aussi concernant la façon dont textes, discours ou conversations s’organisent, en fonction du support, oral, écrit, ou diversement médiatisé. On apprendra à utiliser ces outils variés pour décrire les différentes données qui auront été rassemblées.

Il ne s’agira pas au cours de ce TD d’initiation d’arriver à maîtriser les outils en question : les 3 années de licence seront l’occasion d’acquérir progressivement la maîtrise de chacun. Il s’agira seulement de donner un aperçu de ces outils dans leur variété et de montrer leur utilité. Les analyses effectuées pendant le TD seront toujours aidées, et les connaissances mobilisées mises à disposition : ainsi, tous les documents du cours seront disponibles pendant les exercices, et le travail sera d’arriver à les utiliser efficacement.

Ce faisant, on aura l’occasion d’acquérir 4 compétences  importantes pour l’analyse concrète des données en matière de langage :

  • savoir recueillir des données intéressantes autour de soi

  • être attentifs aux paroles et textes qui nous entourent ; être sensibles à leurs effets

  • savoir utiliser des documents pour rechercher des informations

  • savoir expliciter les propriétés des données que l’on examine

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
Espace coursenligne : NON
Bibliographie indicative

Blanche-Benveniste, C. (2004), Approches de la langue parlée en français, Ophrys.

Gadet, F. (1997), Le français ordinaire, Armand Colin.

Kerbrat-Orecchioni, C. (1996), La conversation, Seuil.

Yaguello, M. (1998), Petits Faits de langue, Seuil.
Modalités de contrôle :

Session 1

Formule standard : Contrôle continu

CM : un examen terminal en temps limité et en amphi avec des questions de cours (30minutes).
TD :Au moins deux évaluations, dont l’une sur table et en temps limité, avec un slogan, une phrase, une expression ou un court texte que l’on doit décrire en 1 heure en répondant à des questions simples sur sa forme, sa construction, ses effets ou sa signification.

Barème : chaque note entre à part égale dans la note finale.
Note finale CM + TD :

Barème : CM = 40% de la note finale ; TD = 60% de la note finale.
.


Session 2 et Formule dérogatoire :

Epreuve commune CM + TD « Langage au quotidien» (durée 1h30)

Pour la partie CM : questions de cours

Pour la partie TD :

Une épreuve avec un slogan, une phrase, ou une expression que l’on doit décrire brièvement en répondant à des questions simples sur sa forme, sa construction, ses effets ou sa signification.


1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconLes écoles de linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconContenus linguistiques: (vocabulaire, grammaire…)

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconConcepts, actions et outils linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconObjectifs communicationnels, culturels et linguistiques’

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconAdos le spécialiste des séjours scolaires linguistiques et aventures

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconNotes relatives au tableau 2 : Programmation et bilan d’une année...
«Projet» fédérateur. Cette fiche-classe constituera une des traces du Parcours d’éducation artistique et culturelle, à côté de l’outil...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours sisr  Parcours slam 

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours Urbains
«Parcours urbains» qui s’est tenu à l’Université de Cergy-Pontoise les 2 et 3 avril 2009 a été rendue possible grâce au soutien financier...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours n°3 Génétique

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours pédagogique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com