Parcours Fonctionnements Linguistiques et








télécharger 0.58 Mb.
titreParcours Fonctionnements Linguistiques et
page6/13
date de publication31.03.2017
taille0.58 Mb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Présentation des enseignements


Descriptif des contenus des enseignements

(par ordre alphabetique des enseignants)


3LFDYPAS

Les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurologiques et

neurodégénératives (6 ects)

1. 14 heures CM


2. 6 heures CM

1. Caroline Badois-Roux & Sophie Charvériat

caro.badois@orange.fr

sophie.charveriat@rpc.aphp.fr
2. Thierry Rousseau

throusseau2@wanadoo.fr

1. Les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurologiques acquises

L’objectif de ces cours est d’étudier les dysfonctionnements langagiers, oraux et écrits, de la production et de la compréhension du langage dans l’aphasie. Nous présenterons tout d’abord les différents modèles cognitifs permettant d’expliquer les mécanismes du langage, puis les déficits langagiers caractérisant les différents types d’aphasie en abordant plus particulièrement les troubles de la dénomination et de la syntaxe. Nous verrons également en quoi ce trouble acquis du langage s’intègre plus globalement dans un trouble de la communication. Cette partie théorique sera illustrée par des cas cliniques et par des critiques d’articles scientifiques.
2. Les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurodégénératives

Langage et maladie d’Alzheimer

L’objectif de ce cours est de montrer quels sont les différents troubles, en particulier du langage et de la communication, présents dans les pathologies rencontrées plus spécifiquement dans le vieillissement, notamment la maladie d’Alzheimer, et comment ils évoluent. Un outil d’évaluation pragmatique et écologique des capacités de communication et une approche thérapeutique (écosystémique) des troubles de la communication des patients atteints de la maladie d’Alzheimer seront présentés. Des cas cliniques illustreront ce cours.

Bibliographie :

1. Les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurologiques acquises

CHOMEL-GUILLAUME S., LELOUP G., BERNARD I. (2010), Les aphasies : évaluation et rééducation, Issy-les-Moulineaux, Masson, 268 p.

DUCARNE DE RIBAUCOURT B. (1988). Rééducation sémiologique de l’aphasie, Paris, Masson, 257 p.

Jones, E. V. (1986) Building the foundations for sentence production in a non-fluent aphasic. British Journal of Disorders in Communication, 21, 63-82

Lorraine K. Tyler, William D.Marslen-Wilson, Billi Randall & al. (2011) Left inferior frontal cortex and syntax: function, structure and behaviour in patients with left hemisphere damage. Brain: 134; 415-431

MAZAUX J.M. , PRADAT-DIEHL P. , BRUN V. (2007) Aphasies et aphasiques, Montpellier, Masson, 344

Pillon, A (2000) La revalidation des troubles syntaxiques. In Seron, X &Van Der Linden M, Traité de neuropsychologie clinique tome 2 (pp. 147-169). Marseille, Solal

Sahraoui H, Nespoulous JL (2012) Across-task variability in agrammatic performance. Aphasiology 26 (6), 785-810

Schwartz MF, Saffran EM, Fink RB, Myers JL & Martin N (1994) Mapping therapy: A treatment programme for agrammatism. Aphasiology, 8 (1), 19-54

2. Les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurodégénératives

Langage et maladie d’Alzheimer

Aubin, G., Belin, C., David, D., De Partz, M.P. (2001). Actualités en pathologie du langage et de la communication. Marseille : Solal-Editeur.

Bernicot, J., Trognon, A., Guidetti, M., Musiol,M. (2002). Pragmatique et psychologie. Nancy : Presses Universitaires.

Dardier, V. (2004). Pragmatique et pathologies. Comment étudier les troubles de l’usage du langage. Rosny sous Bois : Bréal.

Rousseau, T. (2016). Grille d’Evaluation des Capacités de COmmunication. Isbergues : Ortho-Edition.

Rousseau, T., Gatignol, P. (2014). Spécificités des difficultés de communication des personnes aphasiques âgées. In J.M., Mazaux, X., de Boissezon, P., Pradat-Diehl, V., Brun (Eds), Communiquer malgré l’aphasie  (pp. 86-97). Montpellier : Sauramps Médical.

Rousseau, T. (2013). Communiquer avec un proche Alzheimer. Comprendre, déculpabiliser et maintenir le lien. Paris : Eyrolles.

Rousseau, T. (2011). Maladie d’Alzheimer et troubles de la communication. Issy Les Moulineaux : Elsevier-Masson.

Rousseau, T. (Ed) (2007). Démence : orthophonie et autres interventions. Isbergues : Ortho-Edition.

Espace coursenligne : NON

Modalités de contrôle

Contrôle continu

  1. épreuve sur table de 1 heure : Questions ouvertes avec réponses courtes + 1 Question théorique

  2. Devoir à la maison : réaliser un dossier de 1 à 2 pages à remettre par mail à l’enseignant (une date butoir sera précisée) sur une thématique qui sera proposée lors du cours en lien avec les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurodégénératives

Contrôle dérogatoire et session 2

  1. épreuve sur table de 1 heure : Questions ouvertes avec réponses courtes + 1 Question théorique

  2. Devoir à la maison : réaliser un dossier de 1 à 2 pages à remettre par mail à l’enseignant (une date butoir sera précisée) sur une thématique qui sera proposée lors du cours en lien avec les troubles du langage et de la communication dans les pathologies neurodégénératives

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LTAY04T

Modélisation linguistique pour l’analyse automatique de texte

24h CM

Delphine Battistelli

Le cours permet de découvrir, sur la base du recours à divers outils d’annotation automatique, certains aspects de l'analyse linguistique sur corpus avec pour domaine d’application l’interface syntaxe/sémantique/discours. On note aujourd’hui un intérêt marqué pour les unités textuelles/discursives d’une taille possiblement différente de la phrase (cadres de discours, cadres temporels, cadres spatiaux...) ainsi que parfois pour les relations rhétoriques/discursives qui lieraient ces unités (Penn Discourse Tree Bank, …). Dans une perspective d’automatisation de la reconnaissance de ces unités textuelles, on cherchera dans ce cours à exhiber divers types de corrélats linguistiques (morphèmes, lexèmes, constructions syntaxiques) de fonctions discursives spécifiques. L’unité adverbiale sera plus particulièrement étudiée dans ce cadre. La notion de phrase sera en outre discutée.

Bibliographie

GAMON, M. (2004). Sentiment classification on customer feedback data :
Noisy data, large feature vectors, and the role of linguistic
analysis. In Proc. of the International Conference on Computational
Linguistics (COLING)
HABERT, B. « Portrait de linguiste(s) à l’instrument ». Texto! [en
ligne], décembre 2005, vol. X, n°4
http://www.revue-texto.net/Corpus/Publications/Habert/Habert_Portrait.html
POIBEAU, T., MAUREL, D. « A la fin de : Préposition ou déterminant
complexe dans les adverbiaux de temps ? ». Cahiers de Grammaire, 1995,
no20, pp. 101-111
VICTORRI, B. « Le modèle en linguistique », Encyclopaedia Universalis,
1997 Version préliminaire disponible sur
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00009518

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Contrôle sous la forme d'exercices sur papier: durée 1h30

Session 2

Contrôle sous la forme d'exercices sur papier : durée 1h30

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3 LFDYIFS

Lecture et dyslexie développementale

24h CM

Caroline Bogliotti

Frédéric Isel

caroline.bogliotti@u-paris10.fr

frederic.isel@u-paris10.fr

L’objectif de ce cours est de présenter un état des recherches actuelles sur l’apprentissage de la lecture et de ses difficultés spécifiques, à savoir le retard de lecture et les troubles spécifiques de la lecture (dyslexie développementale). De plus, après avoir introduit les principaux outils d'imagerie cérébrale, nous présenterons des travaux neuroscientifiques récents sur l'étude des bases neurales de la lecture chez l'enfant ainsi que les principaux modèles neurocognitifs d'apprentissage de la lecture.

Bibliographie

Dehaene, S., & Cohen, L. (2011). The unique role of the visual word form area in reading. Trends in Cognitive Sciences, 15, 254-262.

Frith, U. (1999). Paradoxes in the definition of dyslexia. Dyslexia, 5, 192-214.

Hoeft, F., Ueno T, Reiss, A. L., Meyler, A., Whitfield-Gabrieli, S., Glover, G. H., Keller, T. A., Kobayashi, N., Mazaika, P., Jo, B., Just, M. A., & Gabrieli, J. D. (2007). Prediction of children's reading skills using behavioral, functional, and structural neuroimaging measures. Behavioral Neuroscience, 121, 602-613.

Lundberg, I. (2002). The child's route into reading and what can go wrong. Dyslexia, 8, 1-13.

Mechelli, A., Gorno-Tempini, Ml., & Price, C. J. (2003). Neuroimaging studies of word and pseudoword reading : Consistencies, inconsistencies, and limitations. Journal of Cognitive Neuroscience, 15, 260-271.

Perfetti, C. A., Liu, Y., & Tan, L. H. (2005).The lexical constituency model: some implications of research on Chinese for general theories of reading. Psychological Review, 112, 43-59.

Ramus, F. (2004). Neurobiology of dyslexia: A reinterpretation of the data. Trends in Neurosciences, 27(12), 720-726

Sprenger-Charolles, L. (2012). Principaux facteurs expliquant la réussite et l'échec de l'apprentissage de la lecture. A.N.A.E. Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'Enfant, 24(116), 10-18.

Sprenger-Charolles, L., & Casalis, S. (1995). Reading and spelling acquisition in French first graders: Longitudinal evidence. Reading and Writing: An Interdisciplinary Jounal, 7(1), 39-63.

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

2 épreuves, chacune comptant pour 50% de la note finale : 1 DM + 1 DST (2 h : questions de cours, traitement et analyse de données expérimentales)

Session 2

épreuve orale



Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3 LFD001S

Langue des signes et surdité : autre regard sur la capacité langagière (6 ects)

24h CM

Caroline Bogliotti

caroline.bogliotti@u-paris10.fr

Ce cours a pour objectif de faire découvrir la linguistique appliquée aux langues des signes. Les langues signées, langues visuo-gestuelles, ne peuvent se suffire des théories linguistiques compétentes dans la description des langues vocales. Nous chercherons donc à comprendre comment décrire les différents niveaux des langues signées, et plus particulièrement de la LSF. Dans une seconde partie, nous aborderons plus précisément les données psycholinguistiques sur l’acquisition du langage chez l’enfant sourd (influence des facteurs sociaux et environnementaux - contexte d’acquisition, environnement linguistique, place de la LSF dans la vie de l’enfant-) et sur les troubles du langage en langue des signes (évaluation, caractérisation).

Attention : Les étudiants qui suivent ce cours sont prioritaires pour le cours de LSF.

Bibliographie

Millet, A. (2004). « La langue des signes française LSF : une langue iconique et spatiale méconnue ». Les Cahiers de l'APLIUT, 23(2), 32–44.Blondel

Herman, et al. (2014). “Deficits in narrative abilities in child British Sign Language users with specific language impairment.International Journal of Language and Communication Disorders, 49, 343-353  

Morgan, G. (2005). “Biology and Behaviour: Insights from the acquisition of sign language”. In A. Cutler (ed). Twenty-First Century Psycholinguistics: Four Cornerstones. Lawrence Erlbaum Press.

Espace coursenligne : OUI

Modalités de contrôle

Contrôle continu

2 épreuves, chacune comptant pour 50% de la note finale :

a) 1 DM

b) 1 DST (2 h : questions de cours, traitement et analyse de données expérimentales)

Session 2

1 épreuve orale


Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFSYES


Introduction à la psycholinguistique

(6 ects)


CM 24 h

Caroline Bogliotti

Frédéric Isel

Anne Lacheret

Ce cours a pour objectif d’introduire les étudiants à la psycholinguistique du discours. Il s’agira d’abord d’introduire le domaine de la psycholinguistique, son étendue, son champ et sa portée, et la notion de discours telle qu’elle est appréhendée dans les travaux en psycholinguistique et en linguistique cognitive.

Les questions auxquelles nous tenterons de répondre ensuite sont les suivantes : a) quels sont les marqueurs linguistiques de structuration et de cohésion discursive ? b) quels sont les indicateurs d’un discours atypique et/ou altéré linguistiquement ? Ces questions seront centrées ici sur les marqueurs de la référence, la temporalité et l’espace. Elles seront abordées selon 3 axes : a) facteurs linguistiques (variation inter-langues : langue vocale vs langue signée, langues typologiquement apparentées ou non), b) environnements (environnement linguistique précoce, facteurs psycho-affectifs), c) pathologiques (troubles du développement et troubles du vieillissement).

Des illustrations seront finalement fournies dans le cadre des études sur les productions langagières et la théorie de l’esprit avec comme problématique sous-jacente la suivante : dans quelle mesure, la capacité d’attribuer des états mentaux à autrui est un facteur déterminant pour construire des discours structurés et cohésifs. Pour ce faire, trois terrains seront explorés : le vieillissement langagier, la LSF et le développement en milieu bilingue.

Bibliographie

Bras G., Millet A., & Risler, A. (2004). « Anaphore et déixis en LSF ; Tentative d’inventaire des procédés »,  in revue Silexicales 4 La linguistique de la LSF : Recherches actuelles, Université Lille 3, p. 57-64

Caron J. (1989). Précis de psycholinguistique, Paris PUF.

Charolles M. (2002). La référence et les expressions référentielles en français, Paris, Ophrys

Dortier J.F. (2010). Le langage : introduction aux sciences du langages, Ed Sciences humaines

Duval C., Piolino P. Bejanin A, Laisney M., Eustache F., Desgranges B. (2011). « La théorie de l’esprit: aspects conceptuels, évaluation et effets de l’âge », Revue, Neuropsychol, 3 (1), 41-51.

Field J. (2003). Psycholinguistics. A resource book for students, London Routledge

Hendriks H., Hickmann M. & Demagny, A.-C. (2008). “How adult English learners of French express caused motion : a comparison with English and French natives”. In Acquisition et Interaction en Langue Étrangère, 27, 15-41. http://aile.revues.org/3993

Lemaire P. (2006). Abrégé de psychologie cognitive (chap. 1 : « La psychologie cognitive : son objet, ses méthodes et mesures, ses théories », pp5-18)

Millet. A (2006). « Le jeu syntaxique des proformes et des espaces dans la cohésion narrative en LSF », Glottopol. 7, Disponible en ligne

Rossi J.P. (2009). Psychologie de la compréhension du langage, Bruxelles, de Boeck.

Espace coursenligne : NON

Modalités de contrôle

Contrôle continu

Un contrôle sur table en temps limité (2h). réponse à des questions théoriques de cours pour évaluer la compréhension des étudiants

Contrôle dérogatoire et session 2

Un contrôle sur table en temps limité (2h). réponse à des questions théoriques de cours pour évaluer la compréhension des étudiants

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFDYIMS

Atelier d’écriture (3 ects)

TD 24 h

Oscarine Bosquet

Chercher 5 films d'auteurs de cinéma dont les personnages entrent en résonnance avec vos sensations ou idées. Dans le désordre, cela pourrait être dans les œuvres de Kiyoshi Kurosawa, Jim Jarmusch, Terence Malik, les frères Coen,  Wim Wenders, Woody Allen, Truffaut, Tarkowsky, Tarentino, Rossellini,  Preminger,  Jean Renoir, Pasolini, Nanni Moretti, Lynch, Wanda de Barbara Loden, Lars von Trier, Fritz Lang, Gus van Sandt, Fassbinder, Ferrara, Bruno Dumont, Claire Denis, Cronenberg, Cassavetes, Paul Thomas Anderson, James Gray. Pour les étudiants des parcours DIAPASON, on peut penser aussi à "Miracle en Alabama" d'Arthur Penn.

Bibliographie :

Emmanuel Hocquard Tout le monde se resssemble, POL, 1995

Olivier Cadiot Histoire de la littérature récente, POL, 2016

Espace coursenligne : NON

Contrôle continu

Nature du texte à écrire dans le semestre : prose et/ou poésie.

Session 2

Rattrapage en juin possible consistant à reprendre les différentes propositions d'écriture ayant étayées tout au long du semestre les textes à écrire.

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI




3LFDYPIS

Linguistique des genres discursifs et textuels : principes et méthode

CM 24 h

S.Bouquet

sbouquet@u-paris10.f

La redécouverte contemporaine du projet épistémologique de Saussure offre un modèle renouvelé pour penser une linguistique des genres discursifs ou textuels – plus précisément : le modèle d’une épistémologie de type galiléen, radicalisant le principe de différentialité, et permettant d’unifier la description des champs d’une linguistique de la langue et d’une linguistique de la parole. En cela, cette épistémologie est, tout aussi bien, susceptible de clarifier les approches théoriques existantes des genres discursifs et textuels, que de servir de cadre programmatique à une linguistique des genres.

On présentera les principes épistémologiques de cette linguistique duelle qui comprend une sémiotique de la langue (composant les plans phonémique, morphémique et syntaxique)  et une sémiotique de la parole (prenant en charge l’aspect contextuel/situationnel du sens dans une grammaticalisation des genres). 

On illustrera la méthode que ces principes sous-tendent, par des analyses portant tout autant sur l’oral familier que sur des textes écrits.

Bibliographie

F. de Saussure, Ecrits de linguistique générale, Gallimard, 2002

Les genres de la parole, Langages, N°153, Paris, 2004

Linguistique des genres, Linx, N° 56, 2008

S. Bouquet, « Principes d’une linguistique de l’interprétation. Une épistémologie néosaussurienne », in : L’apport des manuscrits de Ferdinand de Saussure, Langages, N° 185, 2012

S. Bouquet, « Triple articulation de la langue et articulation herméneutique du langage. Quand De l’essence double du langage réinterprète les textes saussuriens », in : De l’essence double du langage et le renouveau du saussurisme, Arena Romanistica, N°12, 2013

Espace coursenligne : NON

Modalités de contrôle :

définies avec l’étudiant (en lien avec son travail de recherche ou ses intérêts)

Enseignement accessible aux étudiants ERASMUS / d’échanges : OUI
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconLes écoles de linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconContenus linguistiques: (vocabulaire, grammaire…)

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconConcepts, actions et outils linguistiques

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconObjectifs communicationnels, culturels et linguistiques’

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconAdos le spécialiste des séjours scolaires linguistiques et aventures

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconNotes relatives au tableau 2 : Programmation et bilan d’une année...
«Projet» fédérateur. Cette fiche-classe constituera une des traces du Parcours d’éducation artistique et culturelle, à côté de l’outil...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours sisr  Parcours slam 

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours Urbains
«Parcours urbains» qui s’est tenu à l’Université de Cergy-Pontoise les 2 et 3 avril 2009 a été rendue possible grâce au soutien financier...

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours n°3 Génétique

Parcours Fonctionnements Linguistiques et iconParcours pédagogique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com