A. introduction à asp. Net








télécharger 402.95 Kb.
titreA. introduction à asp. Net
date de publication12.07.2017
taille402.95 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos

ASP.NET


LA PROGRAMMATION DU SERVEUR INTERNET: ASP.NET
Cette séance fait suite à la séance de programmation du serveur internet en ASP ou en PHP - Elaboration de maquettes de serveur WEB , répartition des données (SGBD) et des traitements.
OBJECTIFS A REALISER
Présenter les concepts nouveaux introduits par l'infrastructure .NET

Mettre en œuvre les aspects essentiels d'ASP.NET (Web Forms, accès aux données par ADO.NET) et s'initier au langage C#
Programmation:

Utiliser Visual Studio .NET pour gérer le projet

Utiliser les classes fondamentales du FRAMEWORK .NET

Utiliser le compilateur C#
PRE REQUIS
Maîtriser un langage de programmation objet du type java, C++ ou VB.NET

Avoir déjà développé des pages dynamiques côté serveur en asp, jsp ou php.

Connaître le langage de requêtes SQL et les bases du DHTML côté navigateur client.SOMMAIRE…………………..

A.INTRODUCTION à ASP.NET


  • Les points forts

  • L’infrastructure .NET

  • XML et Internet



B.CARACTERISTIQUES D’ASP.NET


  • La compilation des pages

  • L’objet

  • La sécurité

  • Le fonctionnement d’ASP.NET

  • Pourquoi choisir le langage C#



C.CREATION D’ UNE APPLICATION ASP.NET


  • Rappels généraux

  • Les bases de l'ancienne technologie ASP

  • D'ASP vers ASP.NET

  • Principes d'ASP.NET

  • Mise en œuvre des différentes structures d’une page ASP.NET; exemples



D.CREATION D' UNE APPLICATION AU MOYEN D' UN PROJET SOUS VISUAL STUDIO .NET formulaire WebForm1


  • Principes

  • Les fichiers du projet

  • mécanismes objet et événementiel

  • La mise au point par le débogueur



E.CREATION D' UN PREMIER FORMULAIRE WEB


  • Principes formulaire WebForm1

  • Mise en œuvre : composition graphique du formulaire

  • une première conclusion



F.LES EVENEMENTS DES CONTROLES ASP.NET




G.LES COMPOSANTS ET CONTROLES DES PAGES WEB FORMS


  • System.Web.UI.HtmlControls formulaire WebForm2

  • une première conclusion

  • System.Web.UI.WebControls

  • une deuxième conclusion



H.LES COMPOSANTS DE VALIDATION formulaire WebForm3


  • Principes

  • Exercice dirigé



I.UTILISATION D' UN ESPACE DE NOM : System.IO


  • Principes formulaire WebForm3

  • Mise en oeuvre



J.Les composants de contrôle de données

formulaire WebForm4


  • Principes du Data Binding

  • Un premier exemple : Data Binding sur une propriété d'un composant de contrôle

  • Un deuxième exemple : Data Binding sur une fonction

  • Un troisième exemple : l'utilisation des composants de contrôle DataList et DataGrid



K.Association des composants de contrôle avec

des bases de données formulaire WebForm5


  • Principes

  • Exemples



L.L'outil de "Connexions de données" de Visual Studio




M.PRESENTATION D' ADO.NET


  • Principes

  • Exemple d'accès en mode déconnecté : le DataSet formulaire WebForm6

  • Exemple d'accès en mode connecté : le DataReader formulaire WebForm7

  • Les DataView formulaire WebForm8

  • Les commandes sur les procédures stockées formulaire WebForm9

  • Les commandes qui retournent une valeur scalaire formulaire WebForm9

  • Conclusion



N.LA MODIFICATION DES DONNEES DANS LA BASE


formulaire WebForm10

O.LA GESTION DES ETATS formulaire Index


  • Première problématique

  • Deuxième problématique

  • Gestion des états côté client

  • Gestion des états côté serveur

  • Retour sur le fichier Global.asax



P.La télétransmission des fichiers clients : l' UPLOAD


formulaire WebForm11

Q.Ajouter des références DE COMPOSANTS au projet


formulaire WebForm12

Documents distribués:

Des sites:

www.asp.net www.gotdotnet.com www.ibuyspy.com msdn.microsoft.com




  1. INTRODUCTION à ASP.NET





  • Les points forts


ASP.NET (Application Service Provider) propose un environnement de conception et de diffusion d’applications web situées sur un serveur web, IIS ou autre. C’est une refonte complète des ASP.


  • Indépendance du langage de programmation grâce à un module CLR (common language runtime) qui fédère le code en provenance de plusieurs pages.

  • Gain de performance grâce à la compilation des pages.

  • Grandes fonctionnalités de déboguage de l'environnement .NET

  • Orientation composants, événements, et objets (possibilité d’héritage et d’enrichissement des classes standard). Le programmeur est déchargé de l’écriture des scripts clients de gestion des formulaires et des scripts serveurs de validation de ces formulaires. Les contrôles IHM fonctionnent côté serveur par l'attribut "runat=server"

  • Séparation entre le code de présentation et la logique de traitement (plusieurs fichiers décrivent la page).

  • Notion de "services métiers" grâce aux web services qui encapsulent des classes développées dans différents langages.

  • Grande richesse de classes et de supports d'accès aux données (via ADO.NET.)

  • Déploiement simplifié : tout projet est un ensemble de fichiers textes qu’il suffit de recopier sur le serveur cible.

  • Cohabitation entre les applications ASP et les applications ASP.NET




  • L’infrastructure .NET


L’infrastructure .NET et son VisualStudio.Net permettent de concevoir et déployer des applications Windows, des applications console DOS, des applications Web et enfin des services Web et Windows, sous une approche Windows DNA (Distribued Network Application)
Lorsque vous créez des applications faisant intervenir une interface utilisateur, vous avez le choix entre utiliser des Windows Forms ou des Web Forms :

  • Les Windows Forms sont utilisés pour développer des applications dans lesquelles le client est supposé prendre à sa charge une part importante des traitements. Les applications utilisant des Windows Forms étant construites sur une infrastructure Windows, elles ont accès aux ressources du système de l'ordinateur client (fichiers locaux, registre Windows, imprimante, etc.). Ce niveau d'accès peut être restreint.

  • Les Web Forms d'ASP.NET sont utilisés pour créer des applications dans lesquelles la principale interface utilisateur est un navigateur. Les navigateurs disposant habituellement d'un accès limité aux ressources du système de l'utilisateur, les Web Forms ont un accès restreint au système du client.


Le .NET Framework est une nouvelle plate-forme informatique qui simplifie le développement d'applications. Le .NET Framework contient deux composants principaux : le CLR (Common Language Runtime) et la bibliothèque de classes du .NET Framework.
Le CLR manage le code au moment de l'exécution, fournit des services essentiels comme la gestion de la mémoire, la gestion des threads, et l'accès distant. Il applique également une stricte sécurité des types et d'autres formes d'exactitude du code qui garantissent un code sécurisé et robuste. Le code qui cible le runtime porte le nom de code managé, tandis que le code qui ne cible pas le runtime porte le nom de code non managé.
La bibliothèque de classes est une collection complète orientée objet, formée de types (environ 1700) utilisables pour développer des applications à ligne de commande, ou à interface graphique utilisateur, ou des services Web XML et Web Forms.
Microsoft .NET Framework SDK Documentation

..\..\tempblj\vs_net4.gif



L’édition ASP.NET comporte :


  • Les outils de développement, déploiement et exécution de services et d’ applications de l’environnement .NET Framework Les trois compilateurs VB.Net, C# et JScript.Net

  • Les librairies de classes .NET accessibles à tous les langages

  • Le sous système ADO.NET d’accès aux données

  • Le support fondamental d’ASP.NET (un jeu de contrôles qui encapsule des éléments d'interface utilisateur HTML communs, et des services d'infrastructure, tels que la gestion des états de session )




  • XML et internet


La technologie XML s’associe à la technologie CLR (Common Language Runtime) pour créer l’infrastructure .NET
Quatre interfaces de programmation sont fournis et permettent l’exploitation de documents XML :

  • Le DOM (modèle d’objet documentaire) : des fonctions permettent de lire et modifier le document qui est alors complètement chargé en mémoire. Très utile côté client.

  • L’interface SAX (Simple API for XML) qui ne charge en mémoire que la partie utile du document, en le parcourant comme un flux séquentiel et en réagissant à chaque nœud. Très utile avec les gros documents.

  • Le langage XSL (extensible stylesheet language), évolution des CSS, qui contrôle la présentation du document XML (en format HTML par exemple) en lui associant un document feuille de style XSL (avec sa syntaxe propre appelée XSLTransformation) et la recommandation Xpath de circulation dans un arbre hiérarchique.

  • Des fonctions spécifiques à .NET pour accéder aux documents XML

R.CARACTERISTIQUES D’ASP.NET



ASP.NET est une plate-forme servant au développement et à l'exécution d'applications sur un serveur Web. ASP.NET fait lui-même partie du .NET Framework, de sorte qu'il permet d'accéder à toutes les fonctionnalités de cette infrastructure. Vous pouvez, par exemple, créer des applications Web ASP.NET à l'aide de n'importe quel langage de programmation .NET (Visual Basic, C#, les extensions managées de C++ et bien d'autres encore) et des fonctionnalités de débogage .NET. Vous accédez aux données via ADO.NET. De la même façon, vous pouvez accéder aux services de système d'exploitation à l'aide des classes .NET Framework, etc.

Microsoft .NET Framework SDK Documentation


  • La compilation des pages




  • Unification de plusieurs langages grâce à la CLR (Common Language Runtime) :

Le code source de chaque langage est compilé par la CLR vers un langage intermédiaire (MSLI, Microsoft Intermediate Language) grâce à une spécification commune (CLS, Common Language Specification) , puis lié avec des méta données pour créer un exécutable (ou une dll) appelé assembly.

La CLR joue ensuite le rôle de machine virtuelle qui compile en code natif (code machine optimisé pour le processeur) et exécute le fichier binaire MSLI.

Microsoft fournit gratuitement une spécification commune de cette CLR aux différents éditeurs de logiciels.


  • Rapidité d’exécution :

Au moment de l’exécution de la page, il y a traduction de ce langage intermédiaire par le compilateur JIT (Just In Time) de la CLR en code natif.

Exemple: une page est compilée lorsqu'elle doit s'afficher, mais les méthodes de traitement des événements de ses contrôles ne sont compilées qu'au moment où ces événements surviennent. Ces compilations n'ont lieu qu'une seule fois et restent en mémoire pour les prochaines invocations de la page.. Cependant elles peuvent être supprimées en cas de modification du code de la page ou en cas de besoin d'espace mémoire.


  • Sécurité d’exécution 

En cours d’exécution de la page, la CLR surveille (débordements mémoire, …) et recycle (garbage collector) l’espace mémoire


  • L’objet


La programmation .NET repose sur un ensemble très riche de classes qui remplacent les objets COM (accès fichiers, mailing, téléchargements …). Cependant certains objets COM sont exploitables par le biais de couches d’adaptation.
Les applications Windows et les applications Web utilisent le même jeu de librairies de classes.
Les classes sont regroupées thématiquement dans des "espaces de noms" qui sont en fait des conteneurs hiérarchisés (comme les packages java). Ces espaces sont des fichiers .exe ou .dll .

Il suffit d’importer l’espace des noms adéquat pour utiliser une classe dans une page asp.net

Cependant certains espaces de noms sont importés par défaut (pour les collections, les contrôles IHM, les accès aux fichiers, les exceptions, …).

  • La sécurité


La sécurité est renforcée par le biais de services d’authentification (Authentification Provider) qui assurent les contrôles grâce à des listes ACL de Windows, des bases de données d’utilisateurs ou des fichiers XML.

Il y a trois modes d’authentification (Window, Passport, Cookie).
La sécurité est également renforcée par le biais du contrôle d’accès aux ressources (contrôle au niveau fichier si authentification windows , contrôle au niveau URL par un fichier de configuration – web.config).
Enfin ces mécanismes d’authentification et de contrôle d’accès peuvent être renvoyés au serveur IIS par un mode dit « Impersonation »
Le suivi de session sous ASP.NET est plus sécurisé que sous asp, et ne nécessite plus forcément l’utilisation d’un cookie dans le navigateur du client (propriété cookieless du fichier de configuration web.config). Dans ce cas un ID unique est marqué dans l’URL .

De plus les données de la session peuvent être conservées soit dans le processus ASP.NET (comme cela se fait déjà en asp), soit hors de ce processus dans une mémoire séparée ou dans une base de données (plus lent mais plus sécurisé en cas de chute du serveur).


  • Le fonctionnement d’ASP.NET


L’utilisateur demande une page d’extension .aspx au serveur.

Celle ci est lue sur le disque, éventuellement compilée en mémoire, puis elle génère du code HTML qui est transmis au serveur qui le renvoie à l’utilisateur.
Mais si la page .aspx comporte des composants d’interface interactifs, qui demandent un traitement côté serveur (attribut runat= "server"), le processus n'est pas terminé.

En effet une interaction de la part de l'utilisateur re-soumet la page aspx avec cette fois des éléments cachés dans le formulaire (de type "hidden") qui lui permettront de savoir comment réagir (exécuter un gestionnaire d'événement par exemple).
La page génère à nouveau une réponse HTML à l'utilisateur.
Et ainsi de suite … Le traçage de ce processus se fait donc par le biais de champs cachés.

Le détail sera vu dans le chapitre "Web Forms".
Documentation du Framework .NET:
ms-help://MS.VSCC/MS.MSDNVS.1036/cpguide/html/cpovrintroductiontonetframeworksdk.htm



  • Pourquoi choisir le langage C#


"Le langage C# est un langage orienté composants, conçu pour la programmation du Web.

Il reprend la plupart des concepts de SmallTalk et de Java en les intégrant dans une syntaxe héritée du C++. L’idée est de corriger les défauts du C++ tout en l’étendant."

dixit http://www.microsoft.com/france/vcsharp/utilisez/infotech/default.asp

S.CREATION D’UNE APPLICATION ASP.NET





  • Rappels généraux

Les pages de scripts serveurs ASP, PHP, JSP …permettent de développer des applications coté serveur qui rendent plus facile la construction d'applications Web dynamiques.

De telles pages peuvent contenir du code HTML, du code exécutable sur le serveur et du code exécutable sur le client (décrit en JavaScript ou en VBScript). Lorsque le serveur reçoit une requête HTTP pour une page script, il crée une page HTML virtuelle et temporaire qui contiend du code HTML et du code client, statiques ou créés dynamiquement par le script serveur .

Les scripts serveurs disposent d'objets (ou de classes) qui facilitent le développement d'applications Web inter-actives.

Ces objets permettent entre autre de récupérer les informations transmises par le client (objets de type Requête), d'envoyer des informations en retour au client (objets de type Réponse), de prendre en compte le contexte utilisateur à travers sa requête http, enfin de suivre le cheminement de l'utilisateur et de stocker des informations qui seront conservées lorsque l'utilisateur passe d'une page à l'autre (objets de type Session).

De même, un objet de type Server permet d'accéder aux fonctionnalités et aux caractéristiques du serveur Web.
Enfin l'objet de type Application -propre à Microsoft et à ses ASP- va permettre de configurer une application Web particulière et de stocker des informations pour tous les utilisateurs de cette application.


  • Les bases de l'ancienne technologie ASP




  • ASP un composant serveur de echnologie propriétaire (Microsoft), combinaison de pages HTML, de scripts (ASP est fourni avec des moteurs de script pour Microsoft® Visual Basic® Scripting Edition (VBScript) et Microsoft® JScript™) et de composants ActiveX comme ADO (composants réseau qui inter agissent entre eux, indépendamment du langage dans lequel ils sont écrits: technologie COM de Microsoft qui définit les interfaces, propriétés et méthodes des objets)

      • à l’extrême un fichier asp peut ne contenir que du code HTML ou que du code JScript (il sert alors d’"aiguillage" par redirection sur d’autres pages)




  • le fichier contient l'HTML du client plus du script interprété à la volée par le serveur - ce script est délimité par les balises <% %>




  • Les objets intrinsèques les plus utilisés d'ASP sont:


1°) L'objet Request qui sert à accéder à toute information transmise dans une requête HTTP.
Cela inclue les paramètres transmis à partir d'un formulaire HTML utilisant soit la méthode POST – dans ce cas dans sa collection Request.Form- , soit la méthode GET – dans ce cas dans sa collection Request.QueryString-, les cookies – dans sa collection Request.Cookies - et les certificats de client.

Enfin sa méthode Request.ServerVariables permet d'exploiter les variables d’environnement de la machine serveur.
Principe d'utilisation de ces collections (Form par exemple):

On récupère la chaîne complète des paramètres par : Request.Form

On vérifie l'existence d'un paramètre par: Request. Form ("nomParamètre").Count != 0

On accède à chaque paramètre par : Request. Form ("nomParamètre")

ou Request. Form ("nomParamètre")(i) si plusieurs de même nom

On peut boucler sur tous les paramètres par : for (X in Request. Form) { X….}
2°) L'objet Response qui sert à contrôler les informations envoyées à l'utilisateur.
Sa collection Response.Cookies permet de déposer des cookies sur le client.

Sa méthode Response.Write permet d'envoyer des informations au navigateur du client, sa méthode Response.Redirect permet de rediriger le navigateur du client vers une autre URL.

3°) L'objet Server utilisé pour:
- créer des instances de composants server, type ActiveX, par Server.CreateObject

- encoder des chaînes au format URL (avec %codeascii pour les caractères de ponctuation, les accentués … et un + pour l’espace) par Server.URLEncode

- encoder des chaînes au format HTML (avec < pour < etc…) par Server.HTMLEncode

- retrouver l’emplacement physique d’un fichier sur le disque serveur par Server.MapPath (ex : server.mappath("default.asp") va rendre la chaîne "c:\inetpub\wwwroot\default.asp"


  • Tout comme le code "en ligne", les procédures asp sont définies par défaut dans le langage de l’ASP, et entre les balises <% et %>.

Mais les procédures peuvent être définies au choix dans d’autres langages VBScript ou Jscript et doivent alors être entre les balises : – où runat évite qu’elles soient exécutées sur le client ! - :  
On notera qu’entre ces balises, on peut mettre du script directement interprété "en ligne", en sachant qu’il s’exécute comme un sous bloc, mais que les variables qui y seraient déclarées sont locale et perdues pour le reste du programme asp


  • Un fichier peut être partagé par plusieurs asp du site et dans ce cas il doit être inclus par l’instruction d’imbrication côté serveur #include (SSI : Server –Side Include statement)


Les fichiers inclus sont fusionnés dans le fichier cible avant que le script serveur soit traité.

Ajoutez à votre fichier .asp une directive #INCLUDE FILE (pour un chemin d'accès relatif au fichier en cours) ou une directive #INCLUDE VIRTUAL (pour un chemin d'accès relatif au dossier virtuel de votre application web – site racine / ou "sous site" /appliEtudiant .


  • La portée des variables :

Les variables globales ne sont accessibles que dans une seule page ASP.

Pour rendre une variable accessible au-delà de la page concernée, donnez à cette variable l'étendue session (disponibilité pour toutes les pages d'une application ASP, lorsqu'elles sont appelées par un utilisateur donné.) ou l'étendue application (disponibilité pour toutes les pages d'une application ASP demandées par un n'importe quel utilisateur. ) .
ASP fournit deux objets incorporés dans lesquels vous pouvez stocker ces variables : l'objet Session et l'objet Application.


  • Le fichier global.asa


Global.asa est un fichier optionnel et unique, situé à la racine du site ou d'une application : (exemple: wwwroot/global .asa)

Il sert entre autre à inclure des bibliothèques de type pour les composants activeX et à instancier sur le serveur (attribut RUNAT) des objets communs à toute l’application (attribut SCOPE) .
Exemple pour utiliser les constantes et types de données de la bibliothèque ADO d'accès aux bases de données:
FILE="c:\program files\fichiers communs\system\ado\msado15.dll" -->

Exemple d'instanciation d'un seul objet utilisable par toutes les pages de l'application :




Une application ASP doit avoir un fichier global.asa à sa racine.

Celui ci est lu et exécuté au démarrage de l'apploication; à cet effet il définit deux procédures événementielles - Application_OnStart() et Application_OnEnd() – qui permettent d'effectuer des actions spécifiques au démarrage ou à l'arrêt de l'application.

Pareillement le suivi de session de IIS permet de gérer deux procédures événementielles au début d'une session (première arrivée d'un intrenaute sur le site) et à la fin d'une session (suite à un timeout d' inactivité de l'internaute). Ces procédures - Session_OnStart() et Application_OnEnd() - sont également définies dans le fichier global.asa
On notera que l ‘application doit redémarrer sur le serveur dès qu’une modification est apportée à son fichier global.asa


  • D'ASP vers ASP.NET


Toute application ASP tourne sur un environnement .NET, et les règles de programmations énoncées plus haut sont transposables à des fichiers aspx d'une application ASP.NET

Cependant pour bien développer en AS¨P.NET, il faut changer ceratines habitudes liées aux anciennes technologies serveur, quelles qu'elles soient. (par exemple, penser à séparer le code de la présentation de la page, introduire des classes métiers, traiter des événements côté clients ou côté serveur, etc …)


  • Principes d' ASP.NET


Une application ASP.NET est constituée d'un ensemble de fichiers rangés dans un répertoire virtuel du serveur Web.
1°) créer un répertoire physique sur c:\inetpub\wwwroot

2°) créer un répertoire virtuel sur la console MMC de IIS, rattaché à ce répertoire physique Noter qu'un répertoire virtuel peut être créé également à partir de l'explorateur de fichiers, depuis l'onglet "Partage Web" de la fenêtre des propriétés d'un répertoire.

3°) créer ou recopier les fichiers d'extensions .aspx

4°) possibilité de rajouter dans la racine de l'application un fichier XML web.config pour la configuration de l'application (par défaut celui de la racine du site sera pris)

5°) possibilité également de rajouter dans la racine de l'application un fichier global.asax (fichier d'application ASP.NET ) pour la gestion de l'application et des sessions.
Le navigateur invoquera alors la page en utilisant le nom du serveur, suivi du nom du répertoire virtuel, suivi d'un éventuel chemin puis du nom du fichier d'extension .aspx
Exemple: utiliser l'URL http://apinet/appliASP-1/premier.aspx pour le fichier de nom physique

C:\Inetpub\wwwroot\Demarrage-ASP-NET\rep-appliASP-1\premier.aspx


  • Mise en œuvre des différentes structures d’une page ASP.NET; exemples


Créer sous C:\inetpub\wwwroot le répertoire physique sous lequel ranger les fichiers .aspx de l'application, puis le répertoire virtuel (à partir de l'explorateur de fichiers ou de la console MMC de IIS).

Attention: le nom donné au répertoire virtuel est indifférent, mais dans ce cas les URL des pages devront être toujours renseignées avec ce nom virtuel et non avec le nom physique du répertoire; sinon l'application ne fonctionnera pas correctement, notament pour ce qui est du fichier global.asax
Les exemples suivants – écrits sous notepad - mettent en œuvre:


  1. les différentes balises que l'on rencontre dans une page ASP.NET et l'utilisation des objets intrinsèques issus de la technologie ASP:


qui définit les blocs de déclarations de variables et de fonctions, et qui peut inclure des procédures exécutées au premier chargement de la page; ce code est compilés à la première invocation de la page
<% … %> qui contient du code en ligne, code de "rendu", exécuté à chaque invocation de la page
<%= … %> qui contient une expression en ligne, injectée sur la page à chaque affichage
<@Page …>, <@Import ….>, etc … différentes directives qui paramètrent la page
pour inclure des fichiers externes
<%-- bla bla …. --%> pour mettre des commentaires
Les balises d'instanciation d'objets, les balises de contrôles HTML exécutés côté serveur , les balises de contrôles serveurs spécifiques et les balises de liaisons de données seront vues ultérieurement.


  1. Une première utilisation du fichier d'application global.asax et du fichier de configuration web.config (attention à redémarrer l'application en cas de modification de ces fichiers)




  1. Quelques particularités du C#



C#

Puisqu'un type simple représente l'alias d'un type struct, tous les types simples possèdent des membres. Par exemple, int possède les membres déclarés dans System.Int32 ainsi que les membres hérités de System.Object et les instructions suivantes sont autorisées :
int i = int.MaxValue; // System.Int32.MaxValue constant

string s = i.ToString(); // System.Int32.ToString() instance method

string t = 123.ToString(); // System.Int32.ToString() instance method

exemples BLJ

  1. dans Demarrage-ASP-NET\rep-appliASP-1 (répertoire virtuel /appliASP-1/)

fichiers premier.aspx, deuxieme.aspx, troisieme.aspx et quatrieme.aspx

  1. dans Demarrage-ASP-NET\rep-appliASP-2 (répertoire virtuel /appliASP-2/)

fichiers cinquieme.aspx, sixieme.aspx, septieme.aspx, huitieme.aspx et neuvieme.aspx

pour traiter des erreurs d'exécution

dixieme.aspx pour l'inclusion de fichiers et onzieme.aspx pour le fichier global.asa

premier.aspx la directive @Page pour le choix du langage,

la balise de code en ligne <% %> et la balise d'expression en ligne '<%= %>
<%@ Page Language="C#"%>





introduction aux asp.net









<% for (int i=0; i <7; i++) { %>

<%=i%>"> Instruction de boucle dans un bloc de code en ligne entre balises <% et %>


<% }%>


similaire:

A. introduction à asp. Net iconArchitecte Analyste Programmeur. Net 5, 0 C#, asp. Net, vb. Net java/J2EE

A. introduction à asp. Net iconJava 2ee (Jsp Servlet Ejb jpa/Hibernate Spring Jsf “Seam : notions”...

A. introduction à asp. Net iconDéveloppement d’une application de gestion de contacts avec asp. Net mvc (C#)

A. introduction à asp. Net iconDéveloppement d’une application de gestion de contacts avec asp. Net mvc (C#)
«Mock Object Framework» puis fabriquer des tests unitaires pour nos contrôleurs et logiques de validation

A. introduction à asp. Net iconIntroduction à ado. Net avec Visual Basic 2005

A. introduction à asp. Net iconA l’occasion du salon Idt/Net 2002, Mediapps présente sa solution...
«Info-logiciel de l'année»; Mediapps lui consacre un stand et un atelier sur Idt/Net 2002, et confirme ainsi une présence prédominante...

A. introduction à asp. Net iconA gence net design
«Internet apporte un ‘plus’ à toutes les entreprises et le secteur de l’industrie représente un important potentiel de développement...

A. introduction à asp. Net iconIngénieur Etudes & Développement Senior Dot Net / Architecte technique Dot Net

A. introduction à asp. Net iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

A. introduction à asp. Net iconSolution En partenariat avec Xavor et Analysis Team, Virgin a déployé...
«Grâce à Windows Server System et. Net, nous avons élaboré une solution globale en réponse à un problème commercial très préoccupant....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com