I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif








télécharger 199.21 Kb.
titreI. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif
page1/13
date de publication02.07.2017
taille199.21 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13




Envoyé par Céline.

Le théâtre Marie-Claude Hubert


Avant-Propos
Le théâtre ne s’accomplit vraiment que dans la représentation.

On sait bien que les comédies ne sont faites que pour être jouées ; et je ne conseille de lire celle-ci qu’aux personnes qui ont des yeux pour découvrir dans la lecture tout le jeu du théâtre (Molière “Au lecteur” L’Amour Médecin)

Il y a bien de la différence entre peindre à mon imagination et mettre en action sous mes yeux (Dorval, porte-parole de Diderot Entretiens sur le fils naturel)

Le roman et le théâtre sont deux genres irréductibles.

ILe système dramatique



Le théâtre est un art de la mimêsis, Platon mimêsis = le poète fait parler ses perso.

diégésis = “ parle en son nom.

I.ALe dialogue ou la double médiatisation du discours

I.A.1Absence de discours commentatif


Dans le poème dramatique il faut que le poète s’exprime par la bouche des acteurs ; il ne peut y employer d’autres moyens (D’Aubignac, La Pratique du théâtre, livre I)
        • Les idées de l’auteur ?


On ne peut que rarement les dégager de la pièce (un peu avec le théâtre engagé, Sartre)
        • L’auteur et ses perso


Le théâtre, quoique hypostasiant le « je » puisque chaque personnage perle à la première personne, interdit toute possibilité d’autobiographie. (MCH)

Autobio dans la pièce, qq traces avec Molière qui écrivit Le Misanthrope lorsqu’il comprit qu’il ne pourrait pas se faire aimer d’Armande Béjart.

Il se sont déjà détachés de moi (Pirandello, pref de Six personnages en quête d’auteur)
        • Pas de plan préétabli


C’est parce que le dramaturge ne peut s’exprimer directement que nous n’avons jamais d’architecture d’ensemble d’une œuvre dramatique. (MCH) Il est remarquable que pour souligner le lien entre ses trois pièces Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro, La Mère coupable, Beaumarchais utilise des mots de romancier “Le roman de la famille Almaviva”

I.A.2Absence de description du personnage dramatique

        • Caractère énigmatique du personnage


Le perso n’existe que dans le dialogue,
CLOV : A quoi est-ce que je sers ?

HAMM : A me donner la réplique. (Beckett Fin de partie)
Parfois, explication partielle avec un “récitant” (Brecht) ou un coryphée (théâtre antique) mais ce perso ne peut être objectif car il appartient à la pièce.
        • Rareté des portraits


“Le personnage, sur scène, est d’abord appréhendé à travers l’acteur” (MCH) La perception de sa personne est immédiate.

Le portrait d’un personnage est fait souvent par un autre perso, exemples, le portrait de Thomas Diafoirus par son père dans Le Malade Imaginaire, les portraits que fait Célimène dans Le Misanthrope (nous renseignent plus sur Célimène que sur les perso qu’elle décrit)
        • Le rôle


Il y a parfois des changements de rôle au cours de la pièce mais le spectateur reconnaît tjrs le rôle profond, exemple Silvia prend le rôle de Lisette dans Le Jeu de l’Amour et du Hasard mais demeure Silvia pour les spectateurs.

Le jugement est dévolu au spectateur, exemple Fin de Partie (Beckett)
HAMM : On n’est pas en train de…de…signifier quelque chose ?

CLOV : Signifier ? Nous signifier ! (Rire bref) Ah elle est bonne !

HAMM : Je me demande (Un temps) Une intelligence, revenue sur terre, ne serait-elle pas tentée de se faire des idées, à force de nous observer ? (Prenant la voix de l’intelligence) Ah, bon, je vois ce que c’est, oui, je vois ce qu’ils font !
Ce sont les perso secondaires (qui n’apparaissent pas) qui sont le plus souvent décrits.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconEssai de Sémiotique Préventive
«Ne pas aller du discours vers son noyau intérieur et caché, vers le cœur d’une pensée ou d’une signification qui se manifesteraient...

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de réception

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours du bâtonnier

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de réception

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de la méthode

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de Mme la Ministre

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de m. Le président de la république

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours de clôture du séminaire

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours auxquels IL a donné lieu a

I. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif iconDiscours sur les sciences








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com