Thèse de trois principes : principe spirituel








télécharger 25.49 Kb.
titreThèse de trois principes : principe spirituel
date de publication07.07.2017
taille25.49 Kb.
typeThèse
ar.21-bal.com > économie > Thèse
L’Art gothique XIIIe-XVe siècle

Étude de la cathédrale de Strasbourg (1190-1439), TP en autonomie sur le terrain
La cathédrale gothique peut être définie comme la synthèse de trois principes :

- principe spirituel : la dimension symbolique de l’édifice

- principe formel : un ensemble de formes engendrant un sentiment d’unité.

- principe technique : des procédés techniques empruntés au roman sont perfectionnés et amplifiés.
A. L’architecture de l’édifice : étude de la structure et de l’édifice


N

Dessin libre


Placez sur les différents dessins et photo les éléments du plan ci-dessus visibles de l’extérieur et fenêtres hautes, tours, beffroi, arcs-boutants, rosace, bras sud du transept, tour de croisé du transept (1190-1210).


N


Les Bas côtés



Situez sur la photo : arcs-boutants, volée à oculus quadrilobé, culée, contrefort, mur gouttereau.

Sur les relevés : roses, pignon, galerie, contreforts, balustrade, pinacles.

A
Comblement effectué par Michel de Fribourg (famille des Parler) au XIVe siècle. Flèche ajoutée au XVe siècle.
ttention ! La porte de la chapelle Saint-Laurent (fin du XVe siècle) masque le portail qui date du XIe siècle) Quelles différence faites vous entre les deux façades du transept ?
La façade occidentale (XIIIe - XVe siècle.


Placez sur le dessin photogrammétrique (sans la flèche) ci-dessus : niveau des portails, niveau de la rose, niveau du beffroi

gâbles ajourés, grand gâble, arcatures à escalier, pinacles, portails, rosace, arcatures à lancettes,


B. L’intérieur de l’édifice.

Travail : Placez-vous dans entre le narthex et la nef. Quelle impression première vous fait l’édifice ? Parcourez la nef vers le chœur. Cherchez les éléments qui donnent une cohérence, une lisibilité bref ce qui fait l’unité de l’ensemble.

Un détail montre que les choix des maîtres d’œuvre et du Chapitre (commanditaire) ont pu varier dans le temps par ex. pour des raisons économiques. (largeur des travées, style du chœur, voûtes des chapelles Sainte Catherine et Saint Laurent, de la chaire…). Pouvez-vous le justifier ?


Travée (triforium et fenêtre haute)


Nef

Vocabulaire architectural intérieur : nef, arcades, étages, triforium ajouré, bas-côtés, travées, piles, colonnettes, voûte, clé de voûte, croisée d’ogives, arc brisé, arc formeret, arc doubleau, retombées des arcs, croisée du transept, coupole octogonale, croisillons nord et sud, chœur, chapelles, doubles arcades, fenêtres.

Décors intérieurs: chapiteaux, bas-reliefs, chaire, vitraux (fenêtres : lancettes, oculus, lobes), chaire, voûtes en étoile, voûtes à liernes et tiercerons.


Erwin Panofsky affirme que l’architecture gothique répond à une volonté de clarification (c’est à dire de lisibilité des structures) inspirée de la scolastique. Qu’est-ce qui dans la structure des cathédrales gothiques (intérieur et extérieur) lui permet-il d’affirmer cela ?

Si vous avez le temps : travail introductif à la sculpture gothique de la cathédrale de Strasbourg.

Relevez l’iconographie des portails de la façade ouest et éventuellement sud et nord. Relevez les différents types de décoration sculptée et de sculptures narratives à l’intérieur et à l’extérieur. Partant de quelques exemples précis essayez de montrer des évolutions entre le début du XIIIe siècle et la fin du XVe.


Bon courage
Emmanuel Noussis

II. L’évolution de la sculpture au Nord des Alpes entre le XIIIe et le XVe siècle

L’exemple des sculptures de la cathédrale de Strasbourg
Une citation de Saint Bernard (moine bourguignon 1090-1153) fondateur de l’abbaye de Clairvaux, résume la raison de cette profusion d’images en pierre : « les illettrés parce qu’ils ne peuvent pas voir la vérité à travers l’écriture, la contemplent à travers les contours d’une certaine image ».

La façade ouest est en grande partie conçue par Erwin Von Steinbach (1244 - 1318, Strasbourg) un architecte et sculpteur alsacien.

A. La sculpture à l’intérieur.
Le croisillon sud.

Le premier maître gothique (venu de Chartres ?) a aménagé le croisillon sud. Y figurent un des chefs d’œuvre de la sculpture gothique : « le Pilier des anges » et les statues de « l’Eglise » et de la « Synagogue » (portail sud à l’extérieur) (1225-1240). (Son génie novateur se remarque aussi dans la différence entre le croisillon sud et le croisillon nord.)

Travail : Décrire le pilier des anges : iconographie, composition, travail du sculpteur. Où est-ce que le même thème est représenté



Gravure du XVIe siècle.
La Chaire du maître Hans Hammer. (achevée en 1485)
B. Les sculptures extérieures.

La plupart des statues sont des copies (mais pas les bas-reliefs du portail Sud)

Vue d’ensemble : la cathédrale est une image du monde, un intermédiaire entre Dieu et les hommes.
Il s’agit d’identifier l’iconographie (religieuse ou profane) des trois niveaux et de montrer les similitudes stylistiques éventuelles entre certaines sculptures ainsi que l’évolution dans le temps en incluant l’intérieur. Quel sens donnez-vous à cette iconographie ?
- Niveau des portails (trois portails de la façade ouest, portail de la façade sud dit d Salomon et Nord dit de Saint Laurent par Hans von Aachen, Konrad Syfer)

- Le niveau de la rose (façade ouest)

- Le niveau du beffroi (façade ouest)

- Les sculptures purement ornementales (extérieur et intérieur)

B. Les sculptures d’intérieur : situez-les sur le plan ci-dessus.

Comme pour les sculptures extérieures essayez de les placer dans une évolution à la fois stylistique et chronologique en argumentant

- Pilier des anges :

- Chapelle Saint-Laurent

- Chapelle Sainte Catherine (Saint Florent, Jean Baptiste, Catherine d’Alexandrie, Saint André et Elisabeth)

- Chaire dite de « Jean Geiler de Kaysersberg » par Hans Hammer et d’autres maîtres dont Nicolas de Haguenau.

- « Mont des oliviers » (provenant de la Chapelle Sainte Catherine et placée là en 1667) probablement de Veit Wagner.

- chapelle Saint Jean Baptiste, épitaphe par Nicolas de Leyde, gisant de Conrad de Lichtenberg (évêque de Strasbourg 1240-1299.

similaire:

Thèse de trois principes : principe spirituel iconThèse soutenue publiquement par Sang-Ha suh le 10 Juillet 2006
«avec projection», de cette thèse aux membres du Conseil scientifique et à leurs expliquer pourquoi cette thèse ne devait pas être...

Thèse de trois principes : principe spirituel iconThèse soutenue publiquement par Sang-Ha S. le 10 Juillet 2006 Le...
«avec projection», de cette thèse aux membres du Conseil scientifique et à leurs expliquer pourquoi cette thèse ne méritait pas d’être...

Thèse de trois principes : principe spirituel iconLa France, en forme longue la République française, est une république...
«Liberté, Égalité, Fraternité», et son drapeau est constitué de trois bandes verticales respectivement bleue, blanche et rouge. Son...

Thèse de trois principes : principe spirituel iconTrois jeunes gens, trois amis qui avaient fait ensemble le voyage...

Thèse de trois principes : principe spirituel iconYves Klein est né à Nice le 28 avril, rue Verdi, dans la maison de...
«l'Aventure» du voyage, de la création, de la spiritualité. Le judo fut pour Yves la première expérience de l'espace "spirituel"

Thèse de trois principes : principe spirituel iconPremière partie : Principes

Thèse de trois principes : principe spirituel iconPrincipes de la science sociale

Thèse de trois principes : principe spirituel iconI un principe de dénomination

Thèse de trois principes : principe spirituel iconPrincipe de fonctionnement

Thèse de trois principes : principe spirituel iconÉnoncé de politique et principes directeurs








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com