Brevet de technicien supérieur








télécharger 0.76 Mb.
titreBrevet de technicien supérieur
page12/15
date de publication29.04.2018
taille0.76 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

Les projets
Au sens le plus large du terme, un projet est une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement et progressivement une réalité à venir ; il est défini et mis en œuvre pour élaborer une réponse au besoin d'un utilisateur, d'un client ou d'une clientèle ; il implique un objectif et des actions à entreprendre avec des ressources données.
Un projet touristique local se définit comme :

- un besoin repéré dans l’environnement touristique local délimité,

- un but, un objectif à atteindre à partir d’une analyse des opportunités (offre faite à ou pour une clientèle spécifique),

- un ensemble cohérent d’actions mis en œuvre en tenant compte des contraintes identifiées.
Le projet s’inscrit dans un espace touristique délimité et analysé dont il contribue à la mise en valeur. Il accroît temporairement ou durablement l’offre touristique et répond ainsi à un besoin.
Il se traduit par un objectif délimité et mesurable.
Il nécessite la mise en œuvre d’un plan d’actions cohérent, organisé et programmé sur une période relativement longue, mais toujours inférieure à la durée de formation de l’étudiant.
Il est évalué au regard des objectifs fixés initialement et il est donc nécessairement achevé ou en voie d’achèvement à la fin de la période de formation.
Il vise plus particulièrement à développer chez l’étudiant l’autonomie, le sens de l’initiative et de la responsabilité, la capacité à gérer son temps et à organiser son travail (éventuellement celui d’une petite équipe). Il permet également de développer l’aptitude à tirer les enseignements de l’expérience et à les formaliser.
Le projet diffère de l’action par son ampleur, sa durée, les compétences qu’il mobilise pour sa mise en œuvre et, à titre principal, par le degré de responsabilité pris par l’étudiant.
De la conception à l’évaluation, une démarche de projet passe nécessairement par différentes phases :

- l’identification du besoin ou des attentes,

- la délimitation du thème

- l’élucidation des contraintes,

- la définition et la formulation de la solution

- la programmation et l’organisation

- la mise en œuvre : animation coordination, régulation, action,

- l’évaluation.
Les actions professionnelles touristiques
Les actions professionnelles touristiques sont des missions ponctuelles ciblées, limitées dans le temps et dans l’espace, réalisées par un étudiant, seul ou en groupe, pour le compte d’un commanditaire acteur du tourisme local.
Elles se situent généralement dans le cadre de l’activité habituelle de ce commanditaire.
Elles sont l’occasion d’établir des contacts avec le milieu professionnel touristique local dans sa diversité, de déployer progressivement une activité pratique tenant compte des contraintes de la réalité professionnelle, de s’orienter vers des domaines correspondant à des besoins repérés localement et/ou à leurs centres d’intérêt.
D’un degré de complexité et de difficulté croissant tout au long de la formation, elles s’insèrent dans la progression pédagogique et permettent l’acquisition de compétences professionnelles spécifiques :
- goût de l’action,

- aptitude à gérer son temps,

- sens de la méthode et de l’organisation,

- recours pertinents aux techniques de l’animation et de la gestion touristiques locales ainsi qu’aux équipements spécifiques, notamment de traitement de l’information touristique,

- aptitude à mobiliser des compétences dans des contextes touristiques variés,

- respect des contraintes propres à chaque structure touristique.


STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL
1. OBJECTIFS
Le stage en milieu professionnel doit permettre au futur technicien supérieur en “ animation et gestion touristiques locales ” :
- d’appréhender la réalité et la diversité des organisations qui interviennent dans l’activité touristique locale,
- d’acquérir et/ou d’approfondir, dans une logique de formation articulée avec les autres modalités pédagogiques, les compétences décrites dans le référentiel de certification.
Au cours du stage, l’étudiant complète l’acquisition de compétences opérationnelles par des mises en situation réelle au cours desquelles il est conduit à exercer les trois niveaux de responsabilité définis dans le référentiel des activités professionnelles : prise de décision, assistance et exécution.
Le stage peut être le moment privilégié pour la construction et la mise en œuvre de tout ou partie d’un projet touristique.
2. MODALITÉS
Le stage obligatoire, à temps plein, a une durée de 12 à 14 semaines. Cette durée peut être aménagée dans les conditions prévues par la réglementation (voir 4. Aménagement de la durée de stage)
Il se déroule au sein d’entreprises, d’organismes, d’administrations ou de services des collectivités territoriales impliqués dans l’activité touristique locale.
3. ORGANISATION
3.1. Voie scolaire
Les stages sont organisés avec le concours des milieux professionnels et sont placés sous le contrôle des autorités académiques dont relève l’étudiant.
La recherche des organismes d’accueil est assurée conjointement par l’étudiant et l’équipe pédagogique. En ce domaine, il est impératif de tenir compte de la diversité des acteurs du tourisme local et de varier en conséquence les lieux de stage pour un même étudiant.
Chaque période de stage fait l’objet d’une convention signée entre les représentants de l’organisme d’accueil et ceux de l’établissement de formation. Cette convention est établie conformément aux dispositions en vigueur (circulaires du 30 octobre 1959, BOEN n°24 du 14 décembre 1959 et du 26 mars 1970, BOEN n°17 du 23 avril 1970). Elle comporte en outre une annexe pédagogique qui précise :


  • les objectifs poursuivis libellés en termes de compétences à acquérir ou à approfondir,

  • les modalités prévues pour atteindre les objectifs pré cités (responsabilités et missions confiées au stagiaire),

  • les informations que l’organisme s’engage à fournir afin d’aider le stagiaire dans son travail,

  • les conditions matérielles de déroulement du stage (lieu(x), conditions d’utilisation du matériel mis à disposition, horaires),

  • les modalités de tutorat (nom du tuteur au sein de l’organisme d’accueil, modalités de suivi du stagiaire par ce tuteur),

  • les modalités d’échange entre le représentant de l’organisme d’accueil, le tuteur et l’équipe pédagogique (fréquence et dates des visites du représentant de l’équipe pédagogique au sein de l’organisme d’accueil, procédures d’échanges d’informations en cas de difficultés rencontrées par le stagiaire…)

  • les modalités de l’évaluation conjointe (équipe pédagogique, représentant de l’organisme d’accueil, tuteur, stagiaire) de la période de stage.


Pendant le stage, l’étudiant a obligatoirement la qualité d’étudiant - stagiaire et non de salarié.
Afin d’en assurer le caractère formateur, les périodes de stage sont placées sous la responsabilité des professeurs assurant les enseignements d’action professionnelle touristique, de mercatique-gestion appliquées au tourisme et des techniques touristiques. Cependant, l’équipe pédagogique dans son ensemble est chargée des opérations de suivi de ces périodes de stage et notamment des relations avec les représentants des organismes d’accueil et des tuteurs.
En fin de stage, une attestation est remise au stagiaire par le responsable de l’organisme d’accueil. Elle précise la date et la durée du stage ainsi que les types d’activités réalisées. Les différentes attestations seront envoyées au service académique des examens selon des modalités précisées par la circulaire nationale d’organisation de l’examen.
La durée globale du stage est 12 à 14 semaines. Une période de 6 semaines consécutives est obligatoire. Les semaines restantes peuvent être fractionnées en plusieurs périodes, en fonction du projet pédagogique de l’établissement de formation. Ces périodes doivent être prévues de façon à être intégrées dans la progression pédagogique afin d’éviter une simple juxtaposition des temps de formation en entreprise et en centre de formation.
3.2. Voie de l’apprentissage
Pour les apprentis, les attestations de stage sont remplacées par la photocopie du contrat de travail ou par un certificat de l’employeur confirmant le statut du candidat comme apprenti dans son entreprise.

Les activités effectuées au sein de l’entreprise doivent être en cohérence avec les exigences du référentiel.

Les objectifs pédagogiques sont les mêmes que ceux des étudiants sous statut scolaire.
3.3. Voie de la formation continue
a. candidat en situation de première formation ou en situation de reconversion
La durée de stage est de 12 semaines. Elle s’ajoute à la durée de formation dispensée dans le centre de formation continue en application de l’article 11 du décret n°95-665 du 9 mai 1995 modifié portant règlement général du brevet de technicien supérieur.
L’organisme de formation peut concourir à la recherche de l’entreprise d’accueil.
Le stagiaire peut avoir la qualité de salarié d’un autre secteur professionnel.
Lorsque cette préparation s’effectue dans le cadre d’un contrat de travail de type particulier, le stage obligatoire est inclus dans la période de formation dispensée en milieu professionnel si les activités effectuées sont en cohérence avec les exigences du référentiel et conformes aux objectifs et aux modalités générales définis ci-dessus.
b. candidat en situation de perfectionnement
L’attestation de stage peut être remplacée par un ou plusieurs certificats de travail attestant que l’intéressé a été occupé dans le secteur relevant de l’animation et de la gestion touristiques locales si les activités effectuées sont en cohérence avec les exigences du référentiel et conformes aux objectifs et aux modalités générales définis ci-dessus, en qualité de salarié à plein temps pendant six mois au cours de l’année précédent l’examen ou à temps partiel pendant un an au cours des deux années précédant l’examen.
3.4. Candidats en formation à distance
Les candidats relèvent, selon leur statut – scolaire, apprenti, formation continue- , de l’un des cas précédents.
3.5. Candidats qui se présentent au titre de leur expérience professionnelle

L’attestation de stage peut être remplacée par un ou plusieurs certificats de travail justifiant de la nature et de la durée de l’emploi occupé.
4. AMÉNAGEMENT DE LA DURÉE DE STAGE
La durée obligatoire minimale du stage est de 12 semaines. Cette durée peut être réduite soit pour une raison de force majeure dûment constatée soit dans le cas d’une décision d’aménagement de la formation ou d’une décision de positionnement à une durée de 6 semaines.
Toutefois, les candidats qui produisent une dispense de l’unité 6, notamment au titre de la validation des acquis de l’expérience, ne sont pas tenus d’effectuer de stage.
5. CANDIDATS AYANT ÉCHOUÉ À UNE SESSION ANTÉRIEURE DE L’EXAMEN
Les candidats ayant échoué à une session antérieure de l’examen, peuvent, s’ils le jugent nécessaire au vu des éléments d’appréciation portés par la commission d’interrogation et de la note obtenue lors de l’épreuve E6 “ conduite et présentation de projets et d’actions touristiques ”, effectuer un nouveau stage.
Toutefois les candidats doublants doivent s’impliquer normalement dans les activités professionnelles et effectuer les stages que leur établissement organise pendant leur période de redoublement.
Les candidats apprentis doublants peuvent présenter à la session suivant celle au cours de laquelle ils n’ont pas été déclarés admis :

- soit leur contrat d’apprentissage initial prorogé pendant un an ;

- soit un nouveau contrat conclu avec un autre employeur (en application des dispositions de l’article L.117-9 du code du travail).

ANNEXE III HORAIRE HEBDOMADAIRE

(FORMATION INITIALE SOUS STATUT SCOLAIRE)






Première année

Seconde année

ENSEIGNEMENTS

Horaire hebdomadaire

Volume annuel

(à titre indicatif)

Horaire hebdomadaire

Volume annuel

(à titre indicatif)

Français

2(2+0)

72

2(2+0)

72

Communication en langues vivantes étrangères :

A

B (anglais)


3(2+1)

3(2+1)


108

108


3(2+1)

3(2+1)


108

108

Analyse du patrimoine

2(2+0)

72

2(2+0)

72

Analyse spatiale appliquée au tourisme

3(3+0)

108

3(3+0)

108

Économie et droit

4(4+0)

144

4(4+0)

144

Mercatique - gestion appliquées aux organisations du tourisme

4(4+0)

144

4(4+0)

144

Techniques touristiques

4(4+0)

144

4(4+0)

144

Action professionnelle touristique1 2

8(0+8)

288

8(0+8)

288

TOTAL

33(23+10)

1 188

33(23+10)

1 188

Enseignements facultatifs

Langue vivante étrangère C3

Patrimoine culturel et touristique régional


2(2+0)

3(3+0)


72

108


2(2+0)

3(3+0)


72

108

Accès des étudiants aux ressources informatiques et documentaires de l’établissement

8




8





L’horaire d’action professionnelle touristique appliquée sera regroupé sur une même journée afin de faciliter la mise en place des actions et projets en relation avec les entreprises ou les organisations du tourisme local.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Brevet de technicien supérieur iconBts brevet de technicien supérieur

Brevet de technicien supérieur iconRapport de fin de stage brevet de technicien superieur

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux Organisations (en cours)

Brevet de technicien supérieur iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien supérieur en Sécurité Réseau

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien Supérieur Gestionnaire en Ressources Informatique

Brevet de technicien supérieur iconBts technicien supérieur de l'étude et de l'économie de la construction

Brevet de technicien supérieur iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
Fille de paysans, elle avait été si bonne écolière que ses parents l'avaient laissée aller jusqu'au brevet supérieur

Brevet de technicien supérieur iconAprès le succès des deux premières éditions, le ministère de l’enseignement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com