Brevet de technicien supérieur








télécharger 0.76 Mb.
titreBrevet de technicien supérieur
page13/15
date de publication29.04.2018
taille0.76 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

ANNEXE IV RÉGLEMENT D’EXAMEN



BTS Animation et gestion touristiques locales

Voie scolaire, apprentissage, formation professionnelle continue, enseignement à distance, candidats justifiant 3 ans d’expérience professionnelle

Formation professionnelle continue dans des établissements publics habilités

Épreuves

Unités

Coef.

Forme ponctuelle

Durée

Évaluation en cours de formation

E1 Français

U1

3

Écrite

4 heures

4 situations d’évaluation

E2 Communication en langue vivante étrangère


  1. langue vivante étrangère A




  1. langue vivante étrangère Anglais




U21
U22


2
2


Orale
Orale



30 mn
30 mn


4 situations d’évaluation

4 situations d’évaluation

E3 Analyse de l’espace territorial

U3

3

Écrite

4 heures

4 situations d’évaluation

E4 Économie droit appliqués au tourisme

U4

3

Écrite

4 heures

4 situations d’évaluation

E5 Étude d’opérations touristiques

U5

3

Écrite

5 heures

Ponctuelle écrite

E6 Conduite et présentation de projets et d’actions touristiques

U6

4

Orale

1 heure

4 situations d’évaluation



















Épreuves facultatives

Langue vivante étrangère C4




1

orale

20 mn

Ponctuelle orale

Présentation du patrimoine culturel et touristique régional56




1

orale

30 mn

Ponctuelle orale


ANNEXE V : Définition des épreuves ponctuelles et des situations d'évaluation en cours de formation


E1 FRANÇAIS (Coef 3) U1


1. Objectif
L’objectif visé est de vérifier l’aptitude des candidats à communiquer avec efficacité dans la vie courante et la vie professionnelle.
L’évaluation sert donc à vérifier les capacités du candidat à :


  • Communiquer par écrit ou oralement,

  • S’informer, se documenter,

  • Appréhender un message,

  • Réaliser un message,

  • Apprécier un message ou une situation.

(Arrêté du 30 mars 1989 – BO n° 21 du 25 mai 1989)
2. Forme de l’évaluation
2.1. Ponctuelle (écrite, durée 4 h)
(cf. annexe III de l’arrêté du 30 mars 1989 – BO n° 21 du 25 mai 1989).

L'épreuve est commune pour les brevets de technicien supérieur du même groupement précisé dans une circulaire d'organisation.
2.2. Contrôle en cours de formation
L’unité de français est constituée de quatre situations d’évaluation de poids identiques :

  • Deux situations relatives à l’évaluation de la capacité du candidat à appréhender et réaliser un message écrit ;

  • Deux situations relatives à l’évaluation de la capacité du candidat à communiquer oralement.


1° Première situation d’évaluation (durée indicative : 2 heures) :


  1. Objectif général :


Évaluation de la capacité du candidat à appréhender et réaliser un message écrit.


  1. Compétences à évaluer :




  • Respecter les contraintes de la langue écrite,

  • Appréhender et reformuler un message écrit (fidélité à la signification globale du texte et pertinence dans le relevé de ses éléments fondamentaux),

  • Réaliser un message écrit cohérent (pertinence par rapport à la question posée, intelligibilité, précision des idées, pertinence des exemples, valeur de l’argumentation, exploitation opportune des références culturelles et de l’expérience personnelle, netteté de la conclusion).




  1. Exemple de situation :




  • Résumer par écrit un texte long (900 mots environ) portant sur un problème contemporain ;

  • Le commenter en fonction de la question posée et du destinataire.


2° Deuxième situation d’évaluation (durée indicative : 2 heures) :


  1. Objectif général :


Évaluation de la capacité du candidat à appréhender et réaliser un message écrit.


  1. Compétence à évaluer :




  • Respecter les contraintes de la langue écrite ;

  • Synthétiser des informations : fidélité à la signification des documents, exactitude et précision dans leur compréhension et leur mise en relation, pertinence des choix opérés en fonction du problème posé et de la problématique retenue par le candidat, cohérence de la problématique comme de la production (classement et enchaînement des éléments, équilibre des parties, densité du propos, efficacité du message) ;

  • Apprécier un message et présenter un point de vue brièvement argumenté.




  1. Exemple de situation :

  • Réalisation d’une synthèse de documents à partir de plusieurs documents (4 ou 5) de nature différente (textes littéraires, textes non littéraires, messages graphiques, tableaux statistiques…) centrés sur un problème précis et dont chacun est daté et situé dans son contexte. Cette synthèse est suivie d’une brève appréciation ou proposition personnelle liée à la fois aux documents de synthèse et au destinataire.


3° Troisième situation d’évaluation (durée indicative : 30 minutes) ;


  1. Objectif général :

Évaluation de la capacité du candidat à communiquer oralement.


  1. Compétences à évaluer :

  • S’adapter à la situation (maîtrise des contraintes de temps, de lieu, d’objectif et d’adaptation au destinataire (choix des moyens d’expression appropriés, prise en compte de l’attitude et des questions du ou des interlocuteurs) ;

  • Organiser un message oral : respect du sujet, structure interne du message (intelligibilité, précision et pertinence des idées, valeur de l’argumentation, netteté de la conclusion, pertinence des réponses…).




  1. Exemple de situation :


À partir d’un dossier qui aura été fourni au préalable et qui portera soit sur une question d’actualité soit sur une situation professionnelle, présenter un relevé de conclusions et répondre, au cours d’un entretien, aux questions d’un ou, éventuellement, plusieurs interlocuteurs. Le dossier peut être constitué de documents de même nature (ex. : revue de presse) ou de documents de nature diverse, textuels et non textuels tels qu’organigrammes, tableaux statistiques, schéma, graphiques, diagrammes, images…
4° Quatrième situation d’évaluation (durée indicative) : 30 minutes ;


  1. Objectif général :


Évaluation de la capacité du candidat à communiquer oralement.


  1. Compétences à évaluer :




  • S’informer, se documenter ;

  • Analyser une situation, une expérience, des données ; en établir une synthèse ;

  • Faire le point au cours d’une discussion ou d’un débat ; dégager des conclusions ;

  • S’adapter à un contexte de communication ;

  • Utiliser un langage approprié.




  1. Exemples de situation :




  • Compte rendu oral d’une activité professionnelle (stage en entreprise par exemple) ou d’une activité culturelle (compte rendu de lecture, de spectacle, de visite d’une exposition…), suivi d’un entretien ;

  • Animation d’un groupe de réflexion et réalisation de la synthèse finale.



E2  COMMUNICATION EN LANGUE VIVANTE ÉTRANGÈRE

Travail oral en langue vivante étrangère A (Coef 1,5) U21

Travail oral en langue anglaise (Coef 1,5) U22


1. Objectifs
L'épreuve a pour but d'évaluer à la fois la compréhension et l'expression orale dans la langue étrangère.

Il s'agit de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer par oral de manière cohérente et structurée, à un niveau de langue acceptable d'aisance et de correction et d'évaluer son esprit d'analyse et de synthèse.

Il s’agit de vérifier la capacité du candidat à participer à un dialogue dans la langue vivante étrangère choisit conduit dans une perspective professionnelle en référence au secteur du tourisme. .
2. Forme de l’évaluation
2.1. Ponctuelle
L’épreuve consiste en un entretien prenant appui sur des documents appropriés en relation avec l’activité touristique. Il n’est pas exclu que l’un des documents soit un enregistrement proposé sous forme audio ou vidéo.

La définition de l'épreuve orale est identique pour la langue étrangère A et pour l'anglais.

2.2. Contrôle en cours de formation
Les deux unités de langue vivante étrangère (langue vivante A et langue vivante B) sont constituées chacune de deux situations d'évaluation de coefficient égal correspondant aux compétences requises.
Ces deux situations d'évaluation comportent des exercices qui ont des objectifs et des contenus identiques à ceux de l'épreuve ponctuelle.


E3 Analyse de l’espace territorial (Coeff 3) U3
1. Finalités et objectifs
L’objectif est d’évaluer la capacité à produire la synthèse d’une analyse réalisée pour un donneur d’ordre identifié ou d’une opération touristique précisément définie.
Cette production doit mettre en évidence tout ou partie :


  • Des conditions que l’espace étudié détermine pour l’opération envisagée,

  • Des orientations qu’il suggère,

  • De la part explicative qu’il fournit à un audit de fonctionnement.


Que ce soit sous forme ponctuelle ou en cours de formation, il s’agit d’évaluer la capacité du candidat à appliquer des connaissances générales et outils méthodologiques à une situation concrète particulière :

  • Utiliser avec pertinence ses connaissances géographiques, historiques et patrimoniales.

  • Fournir une information et / ou une aide à la décision à un donneur d’ordre

  • Inscrire son travail dans un projet qui l’englobe.

  • Analyser les conditions préalables imposées ou suggérées par l’espace étudié et les replacer aux différentes échelles requises par la demande.

  • Relativiser une analyse et évaluer ses résultats en fonction de la demande formulée (objectif et finalité).

  • Déterminer les spécificités et les conséquences spatiales de l’exploitation d’un équipement et / ou d’une activité touristiques ponctuelle ou durables.


2. Contenu
L’unité U3 est validée par le contrôle de l’acquisition des compétences relevant des fonctions suivantes du référentiel de certification :
C1 S’INFORMER, ANALYSER

C2 ORGANISER

C3 COMMUNIQUER

C5 ÉVALUER
Ainsi que des savoirs et savoir faire associés :
S3 Analyse spatiale

S5 Analyse des territoires : aspects historiques et patrimoniaux
3. Modalités d’évaluation :
3.1. Forme ponctuelle : Épreuve écrite d’une durée de 4 heures
Le sujet propose, pour un donneur d’ordre identifié dans ses fonctions et objectifs, l’analyse d’un espace défini ou à définir et / ou d’un objet touristique spatialisé, réel ou projeté.

Il est accompagné de documents – sources bruts ayant trait aux caractéristiques de l’espace à étudier : cartes, plans et photographies à diverses échelles ; images ; données climatiques et météorologiques ; tableaux chronologiques, inventaires statistiques, documents administratifs ou réglementaires… ou tout type de documents susceptibles d’aider à mener le travail à bonne fin.

Peuvent être mis à la disposition des candidats des outils pré-construits d’analyse ou de présentation.
Le sujet précise le niveau d’analyse exigé (information neutre, évaluation critique, proposition / préconisation) et les formes requises pour la réponse (documents techniques d’information et/ou d’aide à la décision type compte-rendu , procès-verbal,  note de service, mémo, fiche technique, cahier des charges ; documents d’illustration tels que schémas cartographiques, graphiques, dessins, tableaux synoptiques …) selon les modalités fixées par le sujet.
3.2. Contrôle en cours de formation.
Le développement des compétences s’effectue tout au long de la période de formation. Cependant il est nécessaire de repérer des “ situations ” où le candidat est évalué, ce qui nécessite la mise en œuvre de critères spécifiques.
Quatre situations d’évaluation sont réparties sur le temps de formation et complémentaires les unes des autres en termes de compétences évaluées, dans leurs composantes méthodologiques et notionnelles. Elles sont organisées dans l’établissement de formation et évaluées par les professeurs chargés de l’enseignement.
Les thèmes et les exigences de chaque évaluation seront présentés en respectant les recommandations de l’épreuve ponctuelle.
L’inspection pédagogique régionale veille à la qualité des situations d’évaluation, à leur bon déroulement et à leur conformité au règlement d’examen.
Chaque évaluation prend la forme d’une prestation écrite d’une durée minimum de deux heures chacune.
Les situations proposées et les grilles d’évaluation utilisées seront mises à la disposition du jury.
Après examen attentif des documents fournis, le jury formule toute remarque et observation qu’il juge utile et arrête la note.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Brevet de technicien supérieur iconBts brevet de technicien supérieur

Brevet de technicien supérieur iconRapport de fin de stage brevet de technicien superieur

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux Organisations (en cours)

Brevet de technicien supérieur iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien supérieur en Sécurité Réseau

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien Supérieur Gestionnaire en Ressources Informatique

Brevet de technicien supérieur iconBts technicien supérieur de l'étude et de l'économie de la construction

Brevet de technicien supérieur iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
Fille de paysans, elle avait été si bonne écolière que ses parents l'avaient laissée aller jusqu'au brevet supérieur

Brevet de technicien supérieur iconAprès le succès des deux premières éditions, le ministère de l’enseignement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com