Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation








titrePlan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation
page15/30
date de publication24.12.2016
taille2.1 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   ...   30





3.2 Secteur manufacturier
Soutenu par des projets de développement dans la deuxième et troisième transformation de l'aluminium, le secteur manufacturier a connu une croissance d'emploi supérieure à l'ensemble des secteurs d'activité économique au cours des dernières années. Le secteur manufacturier manque de diversité et est majoritairement lié aux ressources. Ainsi, les seules industries de la transformation du bois, du papier et des métaux accaparent 70 % de l'emploi total du manufacturier, comparativement à moins de 20 % pour ces mêmes secteurs d'activité dans l'ensemble du Québec. La diminution graduelle de la population, observée au cours des dernières années, et son vieillissement entraînent des changements importants dans sa répartition selon les grands groupes d’âge. Ainsi, la pyramide des âges tend à se rétrécir à la base et à s’élargir au sommet. Ce phénomène entraînera au cours des prochaines années et des prochaines décennies des changements importants dans les habitudes de consommation, et, par ricochet, dans le secteur de la fabrication. Les biens et services exigés par les personnes âgées sont, à certains points de vue, passablement différents de ceux des tranches d’âge les plus jeunes.
3.2.1 Manufacturier lié à la consommation
Le secteur des aliments et boissons accapare plus de la moitié des emplois du secteur manufacturier lié à la consommation. On y retrouve principalement des entreprises oeuvrant dans la fabrication d’aliments congelés, de produits laitiers, de pain et de produits de boulangerie, et d’abattage et transformation d’animaux. Ces secteurs ont essuyé plusieurs pertes d’emplois au début des années 2000, mais ont repris du poil de la bête depuis. La légère hausse de l’emploi observée depuis deux ans devrait se poursuivre au cours de l’horizon de prévisions. La féroce concurrence en provenance des pays asiatiques à laquelle les secteurs du textile et du vêtement ont à faire face nous oblige à y prévoir une baisse de l’emploi pour la période de trois ans qui s’amorce en 2007. Au global, l’ensemble du secteur affichera un taux de croissance de 2,0 % d’ici 2009. Il s’agit d’un taux supérieur à celui de l’ensemble de l’économie régionale.
3.2.2 Manufacturier lié aux ressources
Du côté de l’exploitation forestière et de la transformation du bois, le règlement récent du conflit canado-américain dans le dossier du bois d’œuvre apporte un peu de baume sur les problèmes qui affectent ce secteur. En 2005, dans la foulée du Rapport Coulombe, une réduction de 20 % du potentiel de coupe était appliquée. Cette décision du gouvernement provincial d’imposer une réduction des attributions forestières visait la pérennité de la forêt québécoise. Les nouveaux calculs du forestier en chef, rendus publics récemment et qui s’appliqueraient pour la période 2008-2013, sont favorables pour les scieurs du territoire. Les coupures initialement imposées seraient ramenées à 15,8 % pour la région.
En 2005, les compagnies Bowater et Abitibi-Consolidated ont encaissé des pertes relativement importantes dans l’ensemble de leurs activités. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, Abitibi-Consolidated à elle seule a des intérêts dans 12 usines de première et seconde transformation du bois qui regroupent plus de 800 employés. Pour sa part, Bowater est propriétaire de trois scieries à Mistassini, Girardville et Saint-Félicien. En 2007, ces deux grandes compagnies ont fusionné pour devenir Abitibi-Bowater, ce qui n’est pas sans occasionner certaines craintes d’une éventuelle rationalisation des emplois. Déjà plusieurs fermetures temporaires ou définitives sont envisagées. Ainsi, tout porte à croire que l’effectif des travailleurs de l'industrie régionale du bois diminuera pendant la période 2007-2009.
L'industrie de fabrication du papier doit faire face à plusieurs facteurs tant structurels que conjoncturels, dont une compétitivité accrue, l’augmentation des coûts de production, un marché saturé, une réglementation des volumes de récolte, la hausse de la valeur du dollar canadien et l'éloignement de la ressource. La région compte six installations de pâtes et papiers appartenant à quatre entités, soit Abitibi-Bowater, Cascades et SFK Pâte de Saint-Félicien. Les machines à papier de la région produisent du papier à valeur ajoutée.
Les yeux sont tournés vers l’usine Kénogami d’Abitibi-Bowater qui emploie plus de 400 travailleurs. L’une des deux machines de la papeterie saguenéenne nécessite un investissement important qui prolongerait son utilisation au-delà de la fin de sa vie utile prévue autour de 2007. La disponibilité de la ressource, l’état des débouchés commerciaux, la capacité financière d’Abitibi-Bowater et un possible partenariat d’affaires sont des considérations qui influent sur l’avenir des installations jonquièroises. Toutefois, les usines de Kénogami et d’Alma d’Abitibi-Bowater possèderaient un avantage concurrentiel important. Leur approvisionnement énergétique provient d’Hydro-Saguenay, filiale d’Abitibi-Bowater, qui fournit l’énergie qu’elle produit grâce à ses installations hydroélectriques régionales. Dans le contexte actuel, où le prix de l’énergie est une variante importante des coûts de production, cet atout n’est pas négligeable. Il ne faudrait pas non plus oublier l’usine à Dolbeau-Mistassini qui est également aux prises avec de grosses difficultés.
L’usine de pâte Fjordcell, propriété de Cascades, devait cesser ses opérations pour quelques semaines à la fin 2005, en raison d’un inventaire trop élevé. En mars 2007, l’usine était toujours fermée et aucune date de réouverture n’était avancée. Le marché mondial de la pâte est marqué par la concurrence de la pâte d’eucalyptus sud-américaine, moins coûteuse, d'excellente qualité et fabriquée à partir d’une matière première qui se régénère plus rapidement. Les usines régionales ne sont pas à l’abri de la tourmente. Elles doivent déjà composer avec la hausse du dollar ainsi que l’éloignement et le coût de la matière première.
Selon le scénario analysé par l’économiste Claude Arsenault46, même si la demande pour la pâte et le papier s’améliorait dans les prochaines années, la recherche d'une meilleure productivité et des investissements dans la machinerie ne peuvent que conduire à la poursuite d'une diminution des emplois dans cette industrie. On y prévoit une baisse de l’emploi de l’ordre de 1,7 % annuellement pour la période 2007-2009.






Le Québec et la région ont retenu leur souffle l’été dernier lorsque les dirigeants d’Alcan ont annoncé qu’ils acceptaient l’offre d’achat de la société anglo-australienne Rio Tinto. Le président du conseil d’administration d’Alcan, Monsieur Yves Fortier, a très rapidement tenté de rassurer tout le monde en déclarant que Rio Tinto acceptait de respecter toutes les ententes avec le gouvernement du Québec, notamment les projets d’investissement au Saguenay–Lac-Saint-Jean.47 La compagnie Alcan construira donc une usine de traitement de la brasque à Saguenay, juste à côté de l’usine Vaudreuil du complexe Jonquière. Cet investissement créerait plus d’une cinquantaine d’emplois. La brasque est un résidu de production de l’aluminium qui représente une matière dangereuse. Un procédé innovateur de traitement permettrait à Alcan d’extraire de la brasque usée une composante commercialisable dans l’industrie du ciment et des matières réfractaires. La nouvelle usine qui utilisera la technologie élaborée par le Centre de recherche et de développement Arvida d’Alcan, devrait démarrer ses activités au deuxième trimestre de 2008.
La survie du complexe Jonquière semble dorénavant assurée avec les récents investissements annoncés par Alcan.

Répartition et perspectives de l'emploi dans le secteur manufacturier

Tableau 20

Moyenne 2004-2006

2007-2009

 

Nombre ('000)

Part de l'emploi (%)

Taux de croissance annuel moyen

 

 

régional

régional

au Québec

régional

au Québec

Ensemble du secteur manufacturier

19,5

16,1%

16,4%

1,7%

0,6%

Manufacturier lié à la consommation

2,7

2,3%

6,2%

2,0%

0,0%

Aliments, boissons et tabac

1,4

1,2%

2,1%

2,3%

0,6%

Usines de textiles et produits du textile

0,1

0,1%

0,5%

-3,5%

-1,5%

Vêtements et produits en cuir

0,3

0,2%

1,0%

-1,7%

-2,0%

Impression et activités connexes

0,2

0,2%

0,9%

0,0%

0,6%

Meubles et produits connexes

0,3

0,3%

1,0%

-2,9%

-0,4%

Activités diverses de fabrication

0,4

0,3%

0,7%

10,5%

1,6%

Manufacturier lié aux ressources

14,2

11,7%

3,9%

0,2%

-0,7%

Fabrication de produits en bois

4,1

3,4%

1,5%

-2,4%

-1,5%

Fabrication du papier

2,0

1,6%

1,0%

-1,7%

-1,2%

Produits du pétrole et du charbon

0,1

0,1%

0,1%

-100,0%

1,6%

Produits minéraux non métalliques

0,9

0,7%

0,5%

12,6%

0,4%

1ière transformation des métaux

7,1

5,9%

0,9%

0,4%

0,5%

Manufacturier lié aux investissements

2,6

2,2%

6,3%

9,0%

1,8%

Produits chimiques

0,2

0,2%

0,9%

6,3%

0,8%

Caoutchouc et plastiques

0,2

0,1%

1,0%

14,5%

0,7%

Fabrication de produits métalliques

0,9

0,8%

1,1%

14,5%

2,1%

Fabrication de machines

0,9

0,7%

0,8%

3,4%

2,1%

Produits info. et électroniques

0,1

0,1%

0,6%

0,0%

2,7%

Matériel, appareils et compos. électriques

0,1

0,1%

0,4%

0,0%

1,1%

Fabrication de matériel de transport

0,2

0,1%

1,4%

14,5%

2,7%

Sources: Service Canada - Région du Québec













Estimations historiques basées sur l'Enquête sur la population active de Statistique Canada



1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   ...   30

similaire:

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconProgramme : a préciser (Xm² logements et Xm² activités/commerces)...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconPlan de cours – Formation tdd

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconMS92, ingénieur de formation, rejoint cc en qualité de consultant...
«interprenariat» pour le distinguer de l’entreprenariat habituel, relatif à une seule entreprise. Opf articule dans son offre les...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconMarche public de maîtrise d’Œuvre
«offre pour la mission de maîtrise d’œuvre relative à la réhabilitation et l'aménagement d'un logement communal» et portera la mention...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconSolution de gestion des talents qui comprend une large gamme de services...
«Alcuin Talents» est une solution de gestion des talents qui comprend une large gamme de services : gestion des compétences, revue...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconLe rapport annuel 2008-2009 est en ligne
«de regrouper les travailleurs et les petites organisations aux fins d’organiser l’offre de formation continue», avec l’encouragement...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconProjet d’Aménagement et de Développement Durable
«clef de voûte» du P. L. U. les parties du P. L. U. qui ont valeur juridique (orientations d’aménagement, documents graphiques et...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconPremier Ministre du Québec Monsieur Philippe couillard
«Marchés public» de la cci paris Ile-de-France, du Conseil Régional Ile-de-France, de l’ugap, de l’oif, du Conseil Régional Auvergne,...

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconCe cours illustre la partie décrite dans le plan de formation par
«web 0», tels des blogs, des wikis, des listes de discussion ou de diffusion consacrés à la documentation juridique

Plan régional d’AMÉnagement de l’offre de formation iconSur le programme de Géographie de Terminale
«Acteurs et enjeux de l’aménagement du territoire» et plus particulièrement sur la situation «Un aménagement dans une communauté...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com