Rapport final








télécharger 6.16 Mb.
titreRapport final
page6/98
date de publication21.01.2020
taille6.16 Mb.
typeRapport
ar.21-bal.com > économie > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   98

3.2 Objectifs et structure du PST-2



Le PST-2 présente une série d'actions qui ont été programmées dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie. Ces actions sont planifiées pour être déployées sur une période de cinq ans, soit la période 2000-2004. Elles sont regroupées en deux catégories principales. D'une part, il y a des mesures d'ordre institutionnel, réglementaire et organisationnel, incluant les mesures d'appui au secteur privé, lesquelles visent à accroître l'efficacité et la productivité du secteur tout en s'appuyant sur le concours accru du secteur privé dans le cadre d'une économie de marché.
D'autre part, une série de projets d'investissement ont été élaborés, et ceux-ci comprennent à la fois des projets qui ont été sélectionnés selon les critères classiques de rentabilité économique et le caractère concurrentiel ou complémentaire de l'offre de transport, et des projets qui ont plutôt été dictés par les impératifs d'intégration sous-régionale et de soutien à l'aménagement et au développement du territoire.
Les mesures institutionnelles visent en particulier à dynamiser et renforcer la capacité de gestion et de régulation des institutions du secteur et à tirer le meilleur parti des avantages comparatifs du secteur public et du secteur privé. À ce titre, ces mesures visent notamment à développer un partenariat avec le secteur privé pour la gestion du patrimoine et à transférer au secteur privé les activités marchandes.
De plus, des mesures de réforme du cadre réglementaire et juridique visent à fixer le cadre de fonctionnement du secteur en encourageant la libre concurrence, l'application de normes techniques et de sécurité, le contrôle des prix et la répression de la fraude et des pratiques de concurrence déloyale.
Finalement, des mesures d'appui au secteur privé, de réforme des procédures administratives et douanières et de modification des méthodes de fonctionnement pour améliorer l'efficacité et l'efficience des services aux usagers, sont également mises de l'avant dans le cadre des mesures institutionnelles du PST-2.
Par ailleurs, les projets d'investissement comprennent des projets d'entretien et de réhabilitation des infrastructures et des équipements de transport afin de préserver le patrimoine existant; des projets visant à adapter les infrastructures existantes à l'évolution de la demande et aux niveaux de service souhaités; des projets destinés à renouveler et renforcer les équipements de transport pour répondre aux impératifs de sécurité et pour améliorer l'offre de transport et les niveaux de service existants, et finalement des projets destinés à augmenter l'accessibilité des zones enclavées pour soutenir la mise en place de la décentralisation et la valorisation des sites touristiques.
Le PST-2 a été structuré de manière à diviser les différents projets par volet, en fonction de la disponibilité des ressources et selon l'ordre de priorité établi. Les actions prioritaires identifiées pour chaque volet sont décrites ci-dessous:
Volet Routes. Les actions prévues au niveau des infrastructures routières sont l'entretien courant du réseau classé, l'entretien périodique, des travaux de réhabilitation et des travaux d'amélioration ou de nouvelles constructions.
L'entretien courant est entièrement exécuté par le secteur privé (PME), puisqu'il n'y a plus de travaux effectués en Régie au Burkina Faso, et il doit s'étendre à l'ensemble du réseau classé. Cette privatisation de l'entretien des routes par des PME s'applique autant à l'entretien courant qu'aux autres travaux routiers (entretien périodique, réhabilitation et constructions neuves).
Les travaux d'entretien courant couvraient une longueur de 9 000 kilomètres en 2001 et devraient s'étendre à 12 500 kilomètres pour la période 2002-2004. Il est prévu que tout le réseau classé national, d'une longueur de plus de 15 000 km, soit entretenu couramment d'ici 7 à 8 ans.
L'entretien périodique couvre d'une part les routes en terre sur une longueur d'environ 4 100 km et, d'autre part, six tronçons de route bitumée totalisant une longueur de 760 kilomètres. Les travaux de réhabilitation concernent uniquement les routes en terre et couvrent 3 650 kilomètres du réseau classé et 1 740 kilomètres de desserte des chefs-lieux de département.
Finalement, en ce qui concerne les travaux d'amélioration, des études et travaux de bitumage sont prévus sur plusieurs tronçons du réseau (environ 750 km), alors que d'autres projets visent les voies de sortie des villes et les boulevards circulaires de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, ainsi que certains carrefours où la circulation est importante.
Au niveau des mesures institutionnelles du volet Routes, le PST-2 prévoit le renforcement des services de suivi et de contrôle des travaux par l'acquisition de moyens logistiques et l'ouverture d'antennes dans les 45 chefs-lieux de provinces ainsi que diverses études et programmes de formation.
Volet Transports Routiers. Ce volet s'adresse autant au transport public des voyageurs qu'à celui des marchandises et couvre l'amélioration de la performance des opérateurs, la mise à jour de la législation et de la réglementation sur les transports routiers, la relecture des textes sur les contrôles routiers en vue de la réduction du nombre de postes et la rationalisation de ceux-ci afin de faire respecter la réglementation en vigueur, surtout en ce qui concerne les charges à l'essieu.
Volet Transports Ferroviaires. L'emphase du PST-2 dans ce volet porte sur le renforcement des compétences de la Société de Gestion du Patrimoine Ferroviaire du Burkina (SOPAFER-B) en suivi et évaluation, des travaux de réhabilitation d'ouvrages d'art et d'amélioration de l'état de la voie et la responsabilisation du concessionnaire par rapport aux investissements en matériels roulants ferroviaires.
Volet Transports Aériens. En matière d'aviation civile, le PST-2 couvre l'acquisition d'équipements, tant pour les opérations courantes qu'au niveau des aérogares. Il inclut aussi la mise à niveau du réseau national de météorologie aéronautique, la privatisation de l'exploitation des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, des études liées au déplacement de l'aéroport de Ouagadougou, des travaux d'aménagement sur l'aéroport de Ouagadougou, la révision du code de l'aéronautique civile, le renforcement de la sécurité et de la sûreté et un appui institutionnel à l'Administration en charge du transport aérien.
Volet Transports Maritimes. Les actions prioritaires prévues pour le transport maritime sont la révision des accords et conventions de transport terrestre et de transit, notamment avec les pays côtiers et une étude portant sur un diagnostic et la prospective des corridors d'accès à la mer en vue d'optimiser l'utilisation de ces corridors. Il est à noter que les projets touchant au transport maritime étant essentiellement à caractère routier, les Transports Maritimes ne font pas l'objet d'un volet particulier dans le cadre du PST-2, et les projets y étant associés sont inclus dans le volet Transports Routiers.
Volet Transports Urbains. Les actions prévues pour ce volet mettent l'emphase sur la clarification du dispositif institutionnel dans la gestion et l'organisation des transports urbains, l'élaboration d'un plan global de développement des transports urbains dans la ville de Ouagadougou, l'étude et la mise en place de plans de circulation pour les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, l'aménagement de la voirie urbaine et, finalement, l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan d'action cohérent et durable de réduction de la pollution atmosphérique générée par les transports urbains motorisés.
Volet Sécurité Routière. Le PST-2 prévoit l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan d'action en matière de sécurité routière, la clarification des responsabilités entre les différentes structures en charge de ce volet, la mise en place d'une structure opérationnelle responsable de cet aspect, l'appui aux structures en charge de la collecte et du traitement des données sur les accidents de la circulation routière.
Volet Administration. Ce volet vise l'élaboration d'une loi d'orientation des transports, l'appui institutionnel aux administrations des transports et du tourisme, l'amélioration des capacités de gestion et de planification de la DGR, de la DGTTM, de la DHR et de la DEP, l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan de formation et de recyclage du personnel des administrations, l'appui et la formation des opérateurs privés de ce secteur, la mise en place d'une base et d'une banque de données au sein des administrations du secteur et finalement l'établissement d'une structure de concertation permanente entre les acteurs publics et privés.
Volet Tourisme. L'ouverture de voies d'accès aux sites touristiques et la définition et mise en œuvre d'un schéma directeur de développement du tourisme sont les deux éléments clés de ce dernier volet du PST-2.
Pour mener à bien les objectifs du PST-2, un total de 145 projets ont été élaborés par les différents responsables de secteurs. Près de la moitié de ces projets sont associés aux infrastructures routières, soit 62 sur 145, et la majorité d'entre eux (45 projets) couvrent les travaux d'entretien courant, préventif ou de réhabilitation du réseau national.
Le nombre de projets dans les domaines ferroviaires et aériens est similaire (une vingtaine), bien que dans le transport ferroviaire il s'agisse principalement d'investissements, alors que près d'un tiers des projets aériens sont d'ordre institutionnel. Finalement les projets de type administratif, de sécurité routière et de transports urbains totalisent une vingtaine de projets.
Il est à noter que dans le cadre de l'évaluation environnementale et sociale du secteur des transports qui fait l'objet du présent mandat, les projets de tourisme ne seront pas pris en considération, à l'exception du projet d'aménagement de voies d'accès aux sites touristiques. Sur les neuf projets du volet Tourisme, c'est donc uniquement le TO-I-01 qui sera considéré.
Le tableau suivant présente le nombre de projets associés à chacun des volets et à chacune des composantes.
TABLEAU 3.1 Projets composant le PST-2 initialement
















VOLET

CODE

COMPOSANTE

TOTAL







Instit.

Invest.




Routes

RO

17

45

62

Transports Routiers

TR

8

4

12

Transports Ferroviaires

FE

1

21

22

Transports Aériens

AV

8

13

21

Transports Urbains

TU

2

2

4

Sécurité Routière

SR

4

6

10

Administration

AD

5

0

5

Tourisme

TO

4

5

9

TOTAL




49

96

145

Source : Tecsult International Limitée
Il est a noté que puisque le Burkina Faso n'a pas d'accès direct à la mer, les projets maritimes sont associés au transport terrestre et aux corridors routiers et à ce titre ils sont inclus dans ce volet .

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   98

similaire:

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport Final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final Septembre 2009








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com