La Bibliothèque électronique du Québec








télécharger 365.11 Kb.
titreLa Bibliothèque électronique du Québec
page14/37
date de publication24.12.2016
taille365.11 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   37

Pierre


Je n’en sais rien. Ce n’est pas le temps de sortir du pays. J’ai bonne envie de me diriger du côté de la route de Saverne, et de revenir sur mes pas pour retourner dans notre vallée.

On se quitta après avoir arrêté ce modeste plan ; mais, pendant la nuit, la neige avait tombé avec abondance, et Mme Knops engagea Pierre à renoncer à son voyage.

« C’est impossible, disait le petit marchand, ce que je vendrai en ville suffira à peine à ma dépense. Justement, dans la mauvaise saison, chacun se tient chez soi : c’est le bon moment de la vente, et puis, ajoutait Pierre en avançant la jambe, mes guêtres sont excellentes ; j’ai des souliers neufs, je suis chaussé comme pour faire le tour du monde. »

Il paya son écho et partit, emportant les bénédictions de l’aubergiste.

Pierre sortit de Strasbourg par la porte de Saverne, et il ne tarda pas à trouver les craintes de son hôtesse fort exagérées. Les charrettes, qui se succédaient sur la route, avaient déjà tracé et durci le chemin.

Pierre suivi de Fox s’avançait résolument vers le village de Hausbergen, lorsqu’il glissa. La douleur qu’il ressentit au pied gauche, en tombant, fut si vive qu’il ne put se relever, et, quoiqu’à une très petite distance des maisons, il lui fut impossible de se remettre en route.

Le pauvre Fox, désolé de voir son maître dans cet état, allait en avant et revenait le caresser ayant l’air de lui dire : « Prends patience, quelqu’un viendra. »

En admirant l’intelligence de son chien, Pierre remerciait Rose de lui avoir donné ce compagnon, et il attendait patiemment qu’on vînt le délivrer. Le cher enfant n’avait pas prévu le long chapitre des accidents, et il était très étonné de se voir arrêté dans sa course. Combien d’autres à sa place se seraient désolés ! Mais lui se disait : « Comment vas-tu faire, pour te tirer de là, mon garçon ? Quelle bonne âme aura pitié de toi ? Ah ! si mon hôtesse me voyait ! »

Une heure se passa dans un silence absolu. De temps à autre le chien levait la tête pour écouter, mais il se recouchait aussitôt près de son maître. Le pauvre Pierre faisait de vains efforts pour se remettre sur ses pieds. Il souffrait de plus en plus.

Mais, oh ! bonheur ! Fox se lève d’un seul bond, il court sur la route en aboyant et disparaît. En même temps des chants se font entendre, et viennent réjouir le cœur de petit Pierre. Le chien revient haletant, couvert de sueur, agitant sa queue, caressant son maître ; il semble lui dire : « Voici du secours. »

En même temps apparaît sur la route un char au milieu duquel trône une jeune Alsacienne dans son costume de mariée ; elle tient une quenouille ornée d’un beau ruban bleu et or, son mari et trois autres personnes l’entourent. Il y a aussi dans le char quelques meubles ; le jeune couple quittait la maison paternelle et se rendait à son domicile.

À l’aspect de petit Pierre assis dans la neige, les chants cessèrent : « Arrêtez, dit Suzanne, il est blessé ! » Et, leste comme l’oiseau, elle sauta à terre.

Suzanne


Que vous est-il arrivé ?

Pierre


J’ai glissé, j’ai fait un effort pour me retenir, mon pied a tourné et j’ai senti une douleur affreuse à la cheville.

Suzanne et tous les autres


C’est une entorse !

Suzanne


Vite, mon garçon, déchausse-toi et je vais te frotter avec de la neige, je n’en manque pas une, quand le remède est là.

Pierre ne bougeait pas.

Suzanne


Eh ! bien, faut-il t’aider ?

Petit Pierre


Non, mais...

Suzanne


Mais, quoi ? t’imagines-tu, par hasard, que nous allons te laisser sur la route ? Ton accident est de bon augure pour moi. Maintenant, je n’ai plus peur d’être battue, dit Suzanne, en regardant Georges d’un air moqueur.

Pierre était entouré d’amis, et, comme l’avait dit Suzanne, il ne resterait pas sur la route.

La gentille fermière, sans souci de sa belle jupe bleue brodée d’un ruban d’or, de sa chemisette blanche et de son beau corsage, se mit en devoir de frotter le pied du voyageur. Elle lui fit un bandage de son mouchoir, et, le pansement achevé, Suzanne dit aux hommes avec autorité : « À vous de le mettre dans le char. »

Fox prit place à côté de son maître.

Pierre donna l’adresse de Mme Knops.

Quand le char s’arrêta devant l’auberge de la Haute-Montée, l’aubergiste se dit : « voilà une bonne aubaine ! »

Jugez de sa triste surprise, en voyant petit Pierre ! Elle levait les mains au ciel, en entendant le récit de Suzanne, que le chien semblait approuver en caressant l’aubergiste. Grande eût été la consolation de Mme Knops, si elle avait pu retenir les nouveaux époux, mais la chose était impossible.

Après avoir reçu les souhaits de l’aubergiste et les remerciements de Pierre, les jeunes gens et leur suite se remirent en route.

Pierre raconta son aventure autant de fois que son hôtesse voulut l’entendre. Mme Knops, si expansive il y a quelques instants, garda le silence tout le temps que parlait Pierre ; puis faisant un effort sur elle-même :

« Mon chérubin, tu as de la raison. Tu vas comprendre que, dans ton intérêt, tu ne peux rester à l’auberge : Aurais-tu honte d’aller à l’hôpital ?
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   37

similaire:

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec

La Bibliothèque électronique du Québec iconLa Bibliothèque électronique du Québec








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com