Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ?








télécharger 94.45 Kb.
titreQuel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ?
page2/2
date de publication24.03.2017
taille94.45 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   2

Enfin, Il est cependant intéressant de remarquer que la fracture numérique ne se limite pas à l'accès aux nouveaux moyens de communication. Il importe de distinguer trois niveaux d'inégalités vis-à-vis des nouvelles technologies :

•L'inégalité dans l'accès à un ordinateur, à Internet...

•L'inégalité dans l'usage d'outils pas forcément simple.

•L'inégalité dans l'usage des informations issues de ces outils.

Bien que la fracture numérique apparaisse pour certains comme un problème hypocrite. À l'heure où :

Plus de 2,5 milliards de personnes vivent avec moins de 2$ par jour, 20% des plus de 15 ans sont analphabètes, en France même " 10 à 20 % des adultes auraient des difficultés à lire et écrire. " ("Vies de familles", magazine de la CAF)

III Uniformisation par le téléphone

A) Un acteur de la mondialisation

Le téléphone portable est l’outil de communication devenu le produit de consommation de masse. Il est vendu partout dans le monde, dans différentes marques, et il touche un nombre important de consommateurs.

Autour de soi, chacun sent bien que l’alibi de la modernisation sert à tout faire ployer sous l’implacable niveau d’une stérile uniformité. Un pareil style de vie s’impose d’un bout à l’autre de la planète, répandu par les médias et prescrit par le matraquage de la culture de masse.

Dans le monde entier, mêmes films, mêmes séries télévisées, mêmes informations, mêmes chansons, mêmes slogans publicitaires, mêmes objets, mêmes vêtements, mêmes voitures, mêmes urbanisme, même architecture, même type d’appartements souvent meublés et décorés d’identique manière.. La mondialisation pousse à l'uniformisation, qui permet une meilleur communication par l'intermédiaire d'internet et de la téléphonie par exemple...

Document 1 : Tableau représentant le nombre d'équipement de communication par pays




Nombre de lignes de téléphonie fixe pour 1000 personnes

Nombre de téléphones portables pour 1000 personnes

Nombre d’ordinateurs pour 1000 personnes

Nombre d’utilisateurs d’Internet en millions


Etats-Unis

667

451

625

143

Zone Euros

540

711

286

91

Europe Centrale

235

140

52

19

Amérique Latine

165

161

59

26

Asie de l’Est

110

97

19

51

Afrique du Nord

100

53

32

4

Le téléphone est aussi bien utilisé dans les pays riches que dans les pays pauvres. En effet, les pays Africains comme le Kenya, l’Egypte… Qui sont des pays en voie de développement, peuvent aujourd’hui utiliser un téléphone portable, à un coût plus ou moins élevé selon la marque.

L’iPhone, par exemple, illustre la mondialisation à plusieurs titres.

D’une part, sur le plan de sa fabrication, il fait intervenir plusieurs pays situés sur trois continents différents qui se chargent de le concevoir, de le fabriquer et de l’assembler.

Document 2 : La chaîne de fabrication de l’IPhone

D’autre part, sur le plan de sa commercialisation on peut dire qu’elle est planétaire car l’iPhone est présent sur tous les continents sans exception.

Document 3: Le marché mondial de la téléphonie mobile

Firmes

Nombre de Smartphones vendus (en millions)

Nombre de téléphones mobiles vendus (en millions)

% part de marché des téléphones mobiles

Nokia

33

225

38

Samsung




100

17

LG




57

9

Motorola




46

7

Sony Ericsson




36

6

Apple

6







HTC

4







Fujitsu

2







Autres marques

24

123

23

TOTAL

69

587

100



Enfin, ses nombreuses fonctionnalités dont le téléphone ou l’accès à l’Internet permettent d’abolir les distances sur le plan des flux d’informations. La mondialisation permet un échange de connaissance, l’expansion de l’industrialisation, un service de fabrication réalisé par d’autres pays. Le téléphone est aujourd’hui le produit de consommation vendu plus de 60 000 fois par jours, il permet de faciliter les communications que ce soit à échelle mondiale. Moins le téléphone est cher, plus il peut être vendu dans des pays à faible revenu, ce qui permet le développement du mobile et facilite les échanges. En réalité, les technologies de la communication ne font pas les mondialisations, mais elles en amplifient la portée et les caractères. C'est, en cela, qu'on peut affirmer que le téléphone est un acteur de la Mondialisation.

B) Vers une société de l’incommunication ?

Le terme «mondialisation» fait également penser, peut-être, aux événements du mois de novembre 2005 dans les banlieues défavorisées de France. Car, si les jeunes qui ont mis le feu aux voitures, etc. dans ces quartiers ne sont plus des immigrés, au sens technique, ils sont là à cause d’un des traits les plus importants de la mondialisation: la mobilité qui a entraîné, près des grandes villes, la présence de populations maghrébines et africaines noires, sans emploi et frustrées, parfois, jusqu’à la violence. A un niveau encore plus inquiétant, le terme «mondialisation» fait penser aux attentats de New York, Madrid ou Londres, perpétrés à l’aide de moyens technologiques et de communication typiquement mondiaux, sans lesquels une stratégie aussi terrifiante n’aurait pas pu être adoptée. Pour certains des défenseurs des droits de l’homme, la mondialisation favorise l’échange libre des idées et des styles de vie, sans qu’aucune autorité oppressive ne puisse s’y opposer. Ils prétendent, par exemple, que la chute du Rideau de fer aurait été, en grande partie, le résultat de la découverte, grâce aux médias, du style de vie existant dans les pays libres.

C) La mondialisation peut-elle se passer du téléphone ?

D'abord, en les faisant porter par d'autres! Le courrier est aussi vieux que l'écriture, les empires et leurs échanges. Mais il reste tributaire des moyens matériels de transports, fussent-ils ultrarapides pour leur époque. Aussi, de tout temps, les sociétés ont-elles cherché à faire circuler l'information urgente beaucoup plus vite, sans déplacement d'un support matériel: signaux de fumée, rythmes de tambours, lumières de lanternes ou de miroirs transmis de place en place sont autant de précurseurs du télégraphe optique de Chappe (1792), constitué de trois bras articulés pouvant former une multitude de signes codés. Les technologies de la communication ne font pas les mondialisations, mais elles en amplifient la portée et les caractères. Le téléphone portable est l’outil de communication devenu le produit de consommation de masse. Il est vendu partout dans le monde, dans différente marque, et il touche un nombre important de consommateur : la mondialisation explique ce phénomène. Il est un des acteurs de la mondialisation. Pourtant, les inconvénients du téléphone portables sont nombreux, et le principal problème reste l’impact sur la santé, et les répercussions sur la planète.

Outre le problème des batteries qui explosent, qui surchauffent il est déjà arrivé qu’un homme trouve la mort après avoir chargé son téléphone car la batterie, ayant éclaté, lui a rompu une artère majeure. Certes un cas plus que rare, mais aussi un cas qui existe… Mais le vrai problème du téléphone ne repose mais sur ce fait.

Maux de tête, troubles auditifs, picotements de la peau, clignements oculaires, pertes de mémoire, troubles de la concentration, bourdonnements d’oreilles… Les études contradictoires se multiplient pour démontrer les dangers des téléphones portables.http://www.doctissimo.fr/html/sante/images/mag/portable.jpg

http://ad.doctissimo.fr/5/www.doctissimo.fr/pages_sante/telephone-portable/exclu/2009447995/middle/oasdefault/default/empty.gif/56744b546c6c43654c574541424f6c4e?Parmi les risques liés à l’utilisation de la technologie des ondes radio, deux sembleraient avoir une incidence directe sur notre cerveau. Les effets thermiques sont les plus palpables. En effet, l’utilisation continue d’un mobile pendant 20 minutes fait augmenter la température des tissus en contact de 1° Celsius. C’est alors le cortex, la partie la plus sensible du cerveau se trouvant à proximité de l’oreille, qui absorbe cette fluctuation thermique. Second danger : l’émission par l’antenne d’ondes ultracourtes de très hautes fréquences émises au niveau de l’antenne qui sont absorbées pour moitié par la tête de l’utilisateur.

D’après de nombreux spécialistes, il est possible, à terme, que l’ADN cellulaire soit lésé, ce qui provoquerait des tumeurs cancéreuses.

Les kits mains libres (systèmes de plus en plus répandu d'oreillette permettant de téléphoner tout en conduisant) mis récemment sur le marché font l'objet d'études aux conclusions contradictoires : augmentation de 30% des radiations absorbées par le cerveau selon une enquête britannique, réduction jusqu’à vingt fois des ondes électromagnétiques transmises vers le cerveau d’après une récente étude israélienne. Suivant l’étude menée par Which, le magazine de l’Association britannique des consommateurs affirme que les kits mains libres pourraient augmenter la transmission des ondes au cerveau. En effet, les chercheurs ont établi que le fil qui va du téléphone à l’oreille agirait comme une antenne véhiculant trois fois plus de radiations au cerveau de l’utilisateur qu’un portable utilisé classiquement

Au contraire, répond l’étude menée par les Israéliens : l’éloignement de l’oreille du au fil du kit mains libres réduirait jusqu’à 20 fois le niveau des ondes électromagnétiques transmises vers le cerveau.

Le débat reste donc entier. Comme l'écrit l'Académie de médecine, "S'il reste de nombreuses incertitudes sur les effets biologiques possibles des radiations électromagnétiques utilisées dans la téléphonie portable, il importe de bien distinguer l'incertitude du risque". L’abus du téléphone mobile semble donc à proscrire en attendant des enquêtes plus concordantes sur le sujet…

A l'échelle planétaire, les 4 milliards de portable posent un problème environnemental qu'on ne soupçonne que très peu. Les piles et batteries des portables contiennent des polluants très dangereux pour la nature et la santé humaine (des métaux lourds). Il faut des systèmes spécifiques pour recueillir ces batteries usées et les recycler. Dans les pays moins avancés, ces systèmes sont absents ou déficients. Les batteries sont alors rejetées dans la nature posant un problème environnemental certain. Les téléphones portables consomment aussi de l'énergie; en moyenne une heure de conversation est équivalente à l'énergie utilisée par un lave-linge à 400C. Les émissions de CO2 causées par la production des 4 milliards de portables en circulant dans le monde sont estimés à 40 millions de tonnes, soit équivalent de 20 millions d'automobiles. Mais depuis l'invention du téléphone les utilisateurs communique plus facilement a distance et cela limite les déplacements futile => le téléphone portable peut donc aussi avoir un impact positif sur la planète. Cependant cette dernière idée reste quand même à nuancer, compte tenu des nombreux inconvénients connus à l’heure actuelle.

La mondialisation et le téléphone ont un réel impact sur la planète et sur ses habitants. C’est pour cette raison que les opérateurs de téléphonie français signent jeudi une charte portant sur leurs impacts environnementaux. Ils espèrent contribuer à hauteur de 7 % à la réduction des gaz à effet de serre. En matière d'environnement, la téléphonie offre deux visages. Elle crée potentiellement autant de dégâts qu'elle peut aider à limiter ceux d'autres secteurs. «Le challenge de notre industrie est clairement d'absorber l'explosion des usages et des trafics et la diffusion massive des technologies de l'information et de la communication (TICs) dans l'économie et la société française à consommation électrique stable», déclarait en janvier Richard Lalande, président de la Commission développement durable de la Fédération française des télécoms (FFT). Il se disait «prêt à relever le défi de contribuer à hauteur de 7% à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, soit un tiers de l'objectif national.» C'est précisément sur ces deux aspects que s'engagent les opérateurs mobiles français en signant ce jeudi une charte pour le développement durable, sous l'égide des secrétaires d'État à l'Écologie et à l'Économie numérique, car le développement durable l’enjeu d’aujourd’hui pour les générations à venir.

Les TICs sont déjà à la base de solutions aidant à piloter et limiter la consommation d'énergie dans le bâtiment, les transports, les réseaux... Mais, par cette charte, la profession s'engage aussi volontairement à limiter la consommation d'énergie de ses propres réseaux et équipements, à mieux gérer la fin de vie des téléphones en améliorant leur collecte et leur recyclage, aujourd'hui très minoritaires, à généraliser l'affichage des performances environnementales des téléphones ou encore à adopter une méthode standardisée d'évaluation de ses prestataires.http://www.latribune.fr/getcrop.php?id=2042499&ext=jpg&w=770&h=380&ptr=0

Que deviennent nos téléphones usagés ?

Depuis son invention, le téléphone portable n’a cessé d’évoluer. En moins de 100 ans il est devenu presque indispensable dans la vie de la plus part des personnes. Ce fût un énorme pas dans la technologie, dans le sens ou il instrumentalise la communication. Poussé par l’évolution technologique, il occupe désormais une place prépondérante dans la mondialisation. Cette dernière permet un échange de connaissances, d’idées, d’informations… Ainsi, le téléphone n’apparait simplement comme l’objet du moment en vogue, mais plutôt comme un « must-have ». Présents sur les lieux de travail, le téléphone peut parfois se substituer à un ordinateur. Smartphones et tablettes témoignent de l’évolution perpétuelle des moyens de communications. Doté d’un accès rapide au web, et d’une connectivité quasi permanente au monde, le téléphone connecte l’ensemble de la planète, et donc permet de « rester connecté ». Facilité de communication, rapidité, utilité et fonctionnalité sont les mots d’ordre du fruit de la technologie qui satisfait notre quotidien pour une utilisation professionnelle ou personnelle. Si le téléphone semble révolutionner la communication, il ne présente malgré tout, pas que des avantages.

Le rôle du téléphone dans la mondialisation est indirect. Ce dernier assure la communication, qui elle-même est un facteur de mondialisation. Aujourd’hui c’est le produit de consommation vendu plus de 60 000 fois par jour, néanmoins il n’est pas présent sur la totale surface du globe. Certes, il participe d’une part à la mondialisation, mais, peut apparaitre comme un indice révélateur des inégalités présentes dans le monde.

Pour une mondialisation toujours plus soucieuse de l’innovation, le téléphone ne se présenterait-il pas comme désuet aux vues des nombreuses campagnes qui dénoncent le danger pour la santé dont il est à l’origine ?
1   2

similaire:

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconProgrammes économiques des deux candidats à l’élection présidentielle
«Back office» contre «front office», quel rôle joue le travail dans le vote en France ?

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconL'enseignement du français joue au cycle 4, comme dans les cycles...

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconI. introduction
«Bluetooth Special Interest Group» joue un rôle fondamental dans le développement de produits et de normes standard

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconLa notion de mondialisation : internationalisation et interdépendance des économies
«mondialisation et globalisation». Dans le Harper Collins Dictionary of sociology, la mondialisation est définie comme «un processus...

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconToute reproduction interdite sans autorisation de l’auteur
«Quelle dose de risque vital et de perturbation dans leurs habitudes les individus sont-ils prêts à accepter pour tenir leur rôle...

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconIntroduction Quel est le rôle du noyau ?

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconMéthodologie de la dissertation, modélisation
«le pôle opposé au processus étudié joue le rôle du mort qu’on ne peut oublier sinon IL fait le fou»

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconJean-Louis Bonnaure, Lycée Joliot-Curie, Nanterre Elisa Capdevila,...
«Londres, ville mondiale» s’insère dans le thème du programme 2014 de dnl histoire-géographie/anglais intitulé «Les dynamiques de...

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconJean-Louis Bonnaure, Lycée Joliot-Curie, Nanterre Elisa Capdevila,...
«Londres, ville mondiale» s’insère dans le thème du programme 2014 de dnl histoire-géographie/anglais intitulé «Les dynamiques de...

Quel rôle joue le téléphone dans la mondialisation ? iconRapporter les propos d’un invité
«Retrouvez tous les dossiers» puis taper les mots «septième art» dans la zone de recherche. Sélectionner l’émission «Défense des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com