Résumé de l’ouvrage








télécharger 470.97 Kb.
titreRésumé de l’ouvrage
page9/11
date de publication25.03.2017
taille470.97 Kb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

La boite à outils de l’informaticien

Discours de la Méthode, des cartes et autres sciences divinatoires
L’essence du métier d’informaticien n’est pas uniquement dans l’assistance à des utilisateurs en mal de support. Bien évidemment il ne faut pas négliger cette mission d’évangélisation et de vulgarisation de l’ordinateur mais le cœur du savoir-faire de l’informaticien est la conception et la réalisation de systèmes techniques complexes allant d’applications spécialisées (logiciels de pilotage d’ateliers flexibles, application comptables …) pour aboutir à la définition d’une véritable entreprise virtuelle numérique interconnectant activités humaines et automates. En fonction des différents problèmes rencontrées se posent la question épineuse de la méthode d’informatisation adéquate au contexte. En guise d’introduction à la science des SI, voici un extrait de la substantifique moelle de la méthode d’informatisation la plus utilisée dans nos organisations (pour plus ample information le site de la-rache est accessible à l’adresse suivante http://www.cafenware.com/la-rache/).
Bienvenue sur le site de l’IILaR (l’International Institute of La RACHE)


Le but de l’IILaR est de promouvoir la méthodologie de La RACHE. La RACHE, solution globale de génie logiciel, est un ensemble de techniques, de méthodes et de bonnes pratiques décrivant - des spécification à la maintenance - comment produire du logiciel dans des conditions à peu près satisfaisantes et approximativement optimales. Nous ne prétendons certes pas qu’il s’agisse d’une nouvelle méthode révolutionnaire, bien au contraire : La RACHE est mise en pratique depuis les débuts de l’informatique par de nombreux particuliers, étudiants et entreprises. Il semblerait même que la métempsychose récurrente du concept de la Rache soit intrinsèquement axiomal chez certains grands éditeurs. Cependant, nous considérons que cette méthode nécessitait une formalisation ainsi qu’une normalisation rigoureuse afin d’être enfin utilisée fièrement et officiellement.
Cependant, même si La RACHE est très liée à l'informatique, elle est relativement adaptable à de nombreux autres domaines. Vous pouvez nous contacter : jean[point]cive[gnath]gmail[doteux]com


La méthode R.A.C.H.E :

Rapid
Application
Conception and
Heuristic
Extreme-programming






La Rache s’appuie sur deux concepts aussi important l’un que l’autre. D’une part la «Rapid Application Conception » correspond conceptuellement à une accélération importante dans la phase de conception de l'application par rapport aux méthodes classiques. Pour bien débuter avec La RACHE il faut soigner la phase d'étude et la rédaction du cahier des charges. Il faut ici produire un travail de synthèse important en résumant le cahier de charges en un post-it de 8 mots maximum. Puis la mission est d’extrapoler de ce post-it un sujet de développement vaseux, mais pas trop. A partir de là, en règle générale, la multiplication du nombre de mot sur le post-it par un chiffre tiré au sort entre 20 et 200 donne la durée du projet en jours/homme. On prendra soin de ne rien planifier dans cette phase. D'autre part « L’extrême programming heuristique » est un concept assez prometteur. En effet l’heuristique est une technique consistant à apprendre petit à petit, en tenant compte de ce que l'on a fait précédemment pour tendre vers la solution d'un problème. Opposé à l’algorithmique l'heuristique ne garantit pas du tout qu'on arrive à une solution quelconque en un temps fini. Ceci sous entend d’une part une démarche pédagogique globale d’apprentissage et de capitalisation des acquis, mais aussi que les échéances annoncées le sont dans une pure otique de déconnade symbolique. Et c’est précisément le plus ‘produit’ de la méthode RACHE.


Cycle typique d'utilisation de La RACHE




Exemple de process conforme à La RACHE


Copyright (C)2006-2008 The International Institute of La RACHE - Site motorisé par EtizCMS 0.3.0

Pour ceux que les sciences exactes passionnent quelques sites pour renforcer leur culture générale :

Sites complémentaires :
Plaidoyer pour l’E-économie

http://tulklut.berlios.de/

http://www.kasskooye.com nouvelle E-conomie

http://www.bernardbelanger.com/computing/NaDa/index.php

et la cerise sur le cookie

L’art de la programmation

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brainfuck

http://www.gotopp.org//index.html
Du coté des directeurs et managers de la DSI :

Eloge de la fuite




Devant tant d’adversité, les difficultés à stabiliser la plate-forme technique, le rôle de bouc émissaire responsable des mauvais résultats de l’ensemble des Directions opérationnelles, le sentiment d’être une proie permanente menacée de prédation constante par de solides clans et technostructures avides de pouvoir, notre DSI se trouve bien seul au monde. La direction générale le voudrait entrepreneur et volontaire mais il est émasculé à la moindre initiative qui si elle réussissait ferait de lui le principal concurrent des technostructures historiquement établies ou du prince en place. En effet qui plus que lui ne serait capable de comprendre et d’analyser le réel fonctionnement opérationnel de l’organisation alors que les autres directeurs n’ont la vision de leur activité que par le prisme déformé de leurs tableaux de bord partiaux ou leur management courtisan.
Cette solitude née de sollicitations trop fortes s’accompagne du syndrome d’incommunicabilité de la réelle nature du SI. Ainsi il est très difficile voire quasi impossible d’expliquer la fragilité, la dynamique mais aussi l’inertie d’un SI sans passer pour un timoré inhibé. Alors la position de nombreux DSI est de faire profil bas, de déployer une politique du renoncement en acceptant baisse des effectifs, dégradation du SI, déqualification de ses collaborateurs avec la ferme intention « de ne pas faire de vague », «de ne jamais s’opposer » « être toujours d’accord avec la hiérarchie même lorsque les décisions prises sont aberrantes. L’objectif final n’est plus alors que de survivre en gagnant du temps et en faisant siennes les maximes de Louis XV « Après moi le déluge ». Le manque de courage des DSI (le courage fuyons) et la démarche de l’autruche sont aussi dommageables pour le SI morcelé, écartelé, sans cohérence que les prises de décision des dirigeants incompétents en terme d’informatisation. Mais comme aurait dit le Maréchal Lyautey « dans la position du garde-à-vous les talons se joignent et les cervelles se vident »



Les tentations du DSI





Avant de passer du chaos au néant, le risque est élevé de voir notre « poor lonesome » DSI, fortement décrié par ses collègues mais si attirant par son budget important, rechercher le réconfort des incompris ; Le pays où tous ses fournisseurs le trouvent génial, où la basse flatterie aboutit à la flagornerie des élites oubliées. Le chant des sirènes amène notre Saint Antoine à cultiver l’amour immodéré des solutions compliquées et onéreuses (ou plutôt compliquée à souhait pour justifier le caractère plus onéreux que nécessaire), à accepter la corruption passive des bons procédés qui aboutissent à l’inflation démesurée des coûts des projets, et pour les cas les plus pathologiques à rechercher, pour oublier son entreprise ce monde de brutes ingrates, le doux réconfort sentimental apporté par des forces commerciales fortement féminisées. Le DSI tel le Saint Antoine flaubertien est hanté par des tentations démoniaques des visions de luxe, la séduction du pouvoir, la volupté de l’artiste romantique incompris.
Toutes les fins de trimestre (lorsque les gnomes de Zurich évaluent le trésor accumulé), Hilarion son consultant en SI lui présente « tous les dieux, tous les rites, toutes les prières, tous les oracles », toutes  les technologies. Sous le nom de Sciences de l’information, le démon dévoile à Antoine les secrets de l'univers, Fasciné le DSI tel un anachorète rejeté du comité exécutif, adorateur solitaire des abstractions, aspire un moment à dissoudre son organisation dans une Thébaïde délocalisée idyllique à bas coûts.




Du coté des utilisateurs : le rôle social de l’ordinateur
Un monde plus transparent : une approche « loft story » du management
Si l’informatique et les statistiques ne sont pas vues par les cadres et utilisateurs comme des outils permettant d’appréhender une réalité collective toujours difficile à cerner, quel est pour eux le rôle de l’ordinateur dans l’organisation et la société ?
Le management moderne tend à supprimer la frontière entre vie privée et vie professionnelle. A la recherche de l’efficacité absolue, les managers appuyés par des approches matricielles et un outillage informatique des plus sophistiqué visent à traquer l’intimité du salarié et en prenant en charge son affectif et son identité dans le but non avoué de le rendre plus malléable et corvéable à merci voire plus si affinités en lui imposant des astreintes permanentes jugées acceptables car réalisées à domicile en offrant par un atavisme débonnaire téléphones mobile et ordinateurs portables qui sont autant des signes de reconnaissance sociale que symbole d’aliénation. Les managers les plus efficaces favorisent la femme au foyer non par égard pour celle ci mais pour permettre à son mari de se consacrer entièrement à son employeur, Dans ce contexte les qualités personnelles d’abnégation et de docilité « le savoir être » priment pour faire carrière sur les talents professionnels et le savoir-faire technique. Cette approche managériale totalement subjective nie les expériences et le savoir-faire professionnel attesté par l’expérience et les diplômes au profit de profils bien typés correspondant aux compétences comportementales dociles remplaçant une excellence opérationnelle démontrable par l’excellence relationnelle subjective.




Fiche d’évaluation des collaborateurs

Bilan annuel 2010

Nom : Bigchief

Prénom : Edvige

Compétences managériales (Savoir être)

Docilité Disponibilité & corvéabilité

Adhésion hiérarchique

Sens politique et esprit courtisan

Capacité de culpabilisation

Compétences professionnelles (Savoir-faire)

Optionnelles



La stratégie est simple, le management consiste à « mettre les individus au travail, les contrôler, les prendre au piège de leurs propres désirs, les manipuler et les séduire ». Les pseudos sciences du recrutement et autres tests psychométriques avec leur gueuleduclientelo-scientifique prêtent à sourire. Ainsi de nombreux films et ouvrages ont ridiculisé ces stages de motivation partant de la randonnée, en passant au saut en élastique pour finir par des parcours plus christique tels la traversée sur des braises ardentes. Néanmoins il faut constater que l’analyse transactionnelle, la programmation neurolinguistique PNL l’annéagramme (les neufs types de structure de la personnalité), les tests psychométriques MBTI (Myers Briggs Type Indicator), forment encore le gros des bataillons en terme de méthode d’évaluation des hauts potentiels dans nos organisations. Comment outiller cette psycho-culture ce psycho-management ? Comment assurer la traçabilité des sentiments et la fidélité à l’entreprise en partant de la barquette de vache folle  pour finir au chauffeur routier ? Heureusement l’informatique est là pour justifier et outiller toutes les démarches, assurer la rigueur par des synthèses informatisées et autres ennéagrammes numériques, débusquer les points de faiblesse des collaborateurs grâce à des simulations informatiques qui sont à la neuroscience ce que la laisse canine est au pilotage de satellites.
Bienvenue ces temps nouveaux si proches où l’innovation technologie (GPS, RFID, technologies mobiles, E-textile, emballages intelligents …) permettra à l’homme de résoudre son dilemme éternel : comprendre la psychologie féminine. Rien de plus facile que d’éviter tout impair avec la gente féminine grâce au couplage des innovations e-textile et emballage intelligent. Deux ou trois étiquettes électroniques bien disposées et nous voila renseigné sur l’évolution de la qualité microbiologique et organoleptique de l’élue de votre cœur, une potentielle rupture de la chaîne du froid, la présence de bactéries et même un petit changement de coloration pourra indiquer un cas de dépassement de la DLC (Date Limite de Consommation) ou les périodes d’humeur contrariée.
Tout, tout, tout vous saurez tout sur l’eutectique des Miss

Leur température de fusion .Leur seuil de glaciation

Leur Ph matinal . Leur état intestinal

Leur taux d’enzymes pancréatiques

Les séquelles de leur sciatique

Tout, tout, tout vous saurez tout sur l’eutectique des Miss
Madame n’aura plus aucun secret concernant son niveau de murissement et son taux de ramollissement grâce au E-wonderbra qui doté d’une coque thermoformée en polymères qui non seulement affinera sa silhouette mais sera du plus bel effet en société lorsqu’il virera du jaune-citron au vert-pastèque rendant vertes de jalousie ses collègues de bureau. Sans compter l’élégance et le charme du scanning discret qui remplacera avantageusement les pratiques ancestrales d’établissement des premiers contacts (le métropolitain speed dating plus communément nommée technique de la main baladeuse). Comble du raffinement les grands timides pourront même s’informer sans contact via leur mobile grâce aux technologies NFT ou par Internet via des biocapteurs programmables.
Voila qui va révolutionner les pratiques sociales, plus besoin de perdre du temps à lire des tonnes de guides de politesse et de bonnes manières pour séduire votre dulcinée et de risquer l’erreur fatale après des heures voire des jours de labeur pour les plus lents, la science est là pour rendre l’âme humaine plus transparente. Soyons surs que l’industrie du luxe à la française saura tirer le potentiel d’élégance et de raffinement de ces nouvelles technologies, créer la silhouette de la femme des années 2020, « plus Colombine qu’Arlequin ayant réussit l’amalgame de la technologie et du charme » : la borne Wifi intégrée dans les talons hauts de chez Lacroix, le sac en polymères colorés de chez Vuitton, l’esprit Givenchy au service du code barre, la patte d’YSL stylisant les indicateurs de fraîcheur. L’ E-légance pour séduire la fashion victime bio connectée.
Déclaration des droits fondamentaux de l’utilisateur : le désert des tartares


Le discours marketing de l’industrie des TIC diffuse à profusion un message émancipateur : l’ordinateur maîtrisé permettrait de donner forme à tous les dons potentiels, favoriser l’épanouissement des artistes en devenir et transformer tout analphabète crasse en génie du clavier.

Au nom du droit à la différence et à l’universalité des droits de l’utilisateur de l’informatique, les grands du secteur IT ont structuré la charte de qualité en vigueur depuis près de 30 ans et a réaffirmé publiquement les droits fondamentaux du citoyen numérique.




Art1 Droit aux bugs
Tout homme a le droit inaliénable de rencontrer un bug Windows dans sa vie , de perdre 3 jours à installer en vain une imprimante fraichement acquise sur un PC récalcitrant qui a oublié qu’il fallait être en XP SP778 pour installer les patches permettant d’utiliser les drivers susnommés . L’ensemble bien évidemment à condition d’avoir souscrit le contrat de maintenance annuel auprès de Microsoft ou bien de racheter une nouvelle version de Windows. Pour prendre moins de risque il est d’ailleurs conseillé de changer son PC, ses logiciels et pour être plus sûr de recabler l’ensemble de son immeuble.
Heureusement inscrit dans les droits civiques fondamentaux, il existe un monde alternatif où tout citoyen du monde libre sachant courant lire et écrire en langage de programmation peut corriger tout seul et comme un grand les bugs communautaires écrits par les développeurs altermondialistes appointés par les concurrents de Micromou.« Tous les bugs sont égaux mais certains seront plus égaux que d’autres » ou comme dirait Queneau « on est toujours trop bon avec les néophytes »

Art2 Droit à voir sa vie privée publique
Les informations concernant la vie privée du citoyen appartiennent à celui qui les collecte et peuvent-être partagées avec quiconque moyennant finance. Pour les utilisateurs passionnés des réseaux Web sociaux, seront considérés comme amis tous ceux qui en font la demande, toutes les références homonymiques.

Les produits censés sécuriser l’accès à l’ordinateur du consommateur de technologies renfermeront 'spyware' et autres assistants qui rapatrieront chez leurs dealers préférés en technologies les données confidentielles figurant sur le disque des postes clients afin de mieux connaitre l’utilisateur afin de fournir des services personnalisés payants additionnels. Ainsi il n’est plus nécessaire à l’utilisateur lambda d’habiter Palerme pour profiter d’anges gardiens sécurisant moyen finances son activité.


Art3 Droit au support sans frontière

Souvent le support aux utilisateurs (le help desk) est considéré dans l’économie moderne du secteur technologique comme secondaire. Ce service est externalisé et confier à des marchands de voix fraiches (si possible sans accent africain), où l’opérateur casqué et surveillé de près opère à la plus grande satisfaction des utilisateurs qui trouvent ainsi au bout du fils des compagnons d’infortune. Ça crée des liens de savoir son malheur partagé. D’où la durée biblique des appels gracieusement refacturés à l’utilisateur qui regrette bien souvent d’avoir lamentablement échoué son doctorat informatique seul sésame permettant d’installer sans renfort son nouveau PC plug and play (ou plutôt plug and cry).

La vision la plus répandue de l’informatique est donc véhiculée par le canal du dysfonctionnement et de la frustration. Le contact avec l’utilisateur donc le client potentiel est donc sacrifié à une rentabilité court terme basée sur des appels er un support payant en instituant le dysfonctionnement et le vice de fabrication caché comme source de revenues récurrents. Comment accumuler un savoir-faire, une expérience, favoriser l’apprentissage technologique lorsque l’ensemble du secteur des technologies prospère essentiellement par une obsolescence forcée des matériels et des logiciels ?

Nos progrès et la stabilité des grands systèmes technologiques développés depuis près de 30 ans sont directement menacés par ces approches aberrantes basées sur les dysfonctionnements et l’obsolescence comme support d’innovation.
Du coté des consultants : de la pathologie au pathétique

Du coté des analystes et consultants : Entre simonisme et Saint-simonisme
Puisque les dirigeants actuels n’ont pas la formation permettant d’appréhender le SI ce dernier leur semble désagréablement abstrait c'est-à-dire qu’il est hors de leur schéma de pensée habituel. Comme l’objet technique cet artefact conceptuel pur lui échappe, il a l’impression fort désagréable que l’expert informaticien glose et le gruge. D’ailleurs l’exposé technologique à l’usage des décideurs finira souvent soit par un ennui prononcé, une somnolence polie, soit un renvoi brutal et cassant de ces hémiplégiques d’informaticiens incapables de comprendre les enjeux du business. Tout çà fortement dépendant bien évidemment des cycles lunaires, de la périodicité de madame et de l’heure de la soupe. S’impose alors le besoin du diplomate pour traduire et façonne l’élégant langage de l’être suprême qu’est le dirigeant argenté dans le langage tudesque des bouseux mineurs de fond. Là intervient la secte des consultants de Simon le magicien : la caste des archanges, les Saint Michel terrassant le dragon de l’incompréhension.
Ainsi « Jésus annonçait le royaume et c'est l'Eglise qui est venue. » (Alfred Loisy).

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Résumé de l’ouvrage iconV. Résumé de l’ouvrage 4

Résumé de l’ouvrage iconDirection «maitrise d’ouvrage»

Résumé de l’ouvrage iconLa maîtrise d’ouvrage et le calendrier

Résumé de l’ouvrage iconAdresse Maître d’Ouvrage

Résumé de l’ouvrage iconMaître d’ouvrage ville d’amiens

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Résumé de l’ouvrage iconOuvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Résumé de l’ouvrage iconListe des principaux exercices de l’ouvrage

Résumé de l’ouvrage iconOjectif maîtrise d’ouvrage de projets décisionnels

Résumé de l’ouvrage iconChapitre 1 dispositions generales description de l'ouvrage








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com