Rapport de la Mission conduite par








télécharger 4.72 Mb.
titreRapport de la Mission conduite par
page4/137
date de publication27.03.2017
taille4.72 Mb.
typeRapport
ar.21-bal.com > économie > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   137

1.2Au-delà du mail et de la navigation, les multiples fonctions d'internet:


Les plus significatives nous paraissent être

1.2.1.1De nouveaux moyens de communiquer efficaces, rapides et bon marché

1.2.1.1.1Le courrier électronique l'e-mail ou courriel

Aujourd'hui tellement rentré dans les mœurs qu'il a éliminé le courrier papier et le Fax dans bien des entreprises… et bien des familles, l'e-mail (que nos cousins canadiens ont baptisé courriel) offre la possibilité de transmettre des "documents attachés", texte, devis, plans, factures, images, sons, vidéo, fichier de CFAO pour l’usinage d’une pièce ou la découpe d’un tissu...qui peuvent d'un clic être envoyés à une liste de correspondants aussi longue que souhaitée. ;

Un autre clic chez le destinataire sur le bouton "répondre" et le corps du message est prêt, avec la bonne adresse pour répondre à l'émetteur (avec ou sans copie aux autres destinataires).

L’e-mail permet tout à la fois des échanges en temps quasi-réel tout en étant beaucoup moins "invasif" que le téléphone : il permet une meilleure organisation de son temps, une possibilité simple d'archiver vos messages et de les retrouver à partir de n’importe quel mot ou morceau de mot qu’il contient (expéditeur, objet, texte,…) sans avoir même besoin de les classer:

C’est en 2005 plusieurs milliards d’e-mails qui sont échangés chaque jour (5,7 milliards rien qu’aux US d’après e-marketer)

De nombreux nouveaux terminaux apparaissent qui permettent de communiquer sans ordinateur : téléphones portables, pagers, webphones, webTV,…

La reconnaissance vocale qui a fait des progrès considérables permet de dicter directement le courrier (ceci est particulièrement précieux pour les cadres qui n'ont pas toujours une bonne maîtrise du clavier) voir page 18
1.2.1.1.2Transporter des quantité considérables d'informations dans sa poche: un bureau sur une clé USB

Aux disquette (1Mo) qui permettaint de transporter des rapports ou des plans ont succédé des CDRom (600Mo) puis les DVD (4 Go) mais surtout sont apparu depuis quelques années les clés USB qui allient la facilité d'enregistrement de la disquette à la capacité du DVD : avec 1Go au début de 2006 il est possible d'y sauvegarder la plupart de ses fichiers

Et même tout un bureau sur une simple clé : applications et OS peuvent s'y embarquer, profitant de la "légèreté" des logiciels libre aux cotés d'un "bouquet" de logiciels dans le cadre du projet Framakey : navigateur, client de messagerie , lecteur audio, lecteur multimédia, retouche photo, éditeur de texte, traitement de texte et suite bureautique, le tout compatible avec n'importe quel ordinateur, sans complication d'usage:

Vous partez faire des présentations en entreprise? Votre clé contient à la fois vos données et l'application permettant de les lire. Ce qui est toujours plus léger qu'un ordinateur portable,

Vous travaillez chez plusieurs clients? Nul besoin de reconfigurer votre environnement sur chaque poste où vous oeuvrez.

www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39264033,00.htm
1.2.1.1.3La téléphonie "IP" (VoIP): "l'international pour le prix du local" avec d'importantes fonctionnalités en sus

Elle permet de converser à l'autre bout du monde, maintenant en visiophonie, pour le prix d'une communication locale (celles-ci ayant pu jusqu'à présent maintenir un niveau de prix très élevé grâce à une absence de concurrence) … ou gratuitement avec la desserte par haut débit où les couts sont forfaitaires

Depuis les débuts de l’internet des entreprises ont offert ce genre de service : citons parmi le pioniers Net2phone Click2CallMe, Dialpad , Speak’Net V90,….

310 millions de minutes en 1998 la consommation bondissait à 2,7 Milliards en 1999 (étude IDC www.idc.com), 15 Millions d'américains l'utilisaient déjà fin 2000

Au Japon qui dispose d'un opérateur historique particulièrement cher, la téléphonie IP, autorisée depuis 1997, a connu très tot un large développement (par exemple avec les cartes ATT@phone. Les appels se font via une passerelle locale et donc à partir de n'importe quel combiné fixe ou mobile

France Télecom n’était pas en retard sur cette technologie avec sa carte "invox" mais il ne la proposait … qu’au Japon

Patrick Sarrazin de Logical a vu ainsi dès 2001 le coût de ses communications vers son bureau de Shangaï divisé par 10!

De façon générale dans les pays en voie de développement où les tarifs sont très élevés pour les accès internationaux (et les écoutes fréquentes) la téléphonie IP (éventuellement cryptée) a été tres tôt utilisée (Iran, Nigéria, Pakistan,…)

Pour les entreprises disposant de lignes spécialisées entre leurs implantations le basculement de la voix sur IP ne nécessite que des investissements très minimes et génère des économies très substantielles

L'hopital de Besançon économisait ainsi 1MF par an pour ses télécommunications entre sites

En France il a fallu attendre mi-2003 pour que Free associé à LDCom lance le téléphone sur IP à l'échelle véritablement commerciale avec une ergonomie enfin simple : il suffit de brancher son téléphone sur le modem ADSL (la Freebox). Les appels ne sont gratuits bien entendu que vers une autre Freebox (car pour les autres il faut encore transiter par un opérateur classique). Pour appeler une Freebox il faut s'acquiter, quel que soit la zone géographique et après arbitrage de l'ART contre l'opérateur historique, le prix d'un appel local (n° 087xxxxxxx)

L'arrivée du protocole Internet de nouvelle génération IPV6, qui démultipliera le nombre d'adresses fixes possibles permettra en particulier d'affecter une adresse fixe à chaque terminal et facilitera considérablement, conjugués au haut débit le développement de la téléphonie IP

Mais le veritable décollage date de 2004-2005 avec la généralisation du haut débit qui permet une qualité d’écoute excellente

Des logiciels comme Skipe www.skipe.com qui offre la gratuité mondiale pour les communications entre ordinateurs et des tarifs beaucoup plus bas que ceux des opérateurs traditionnels pour les appels à un poste téléphonique classique

Par ailleurs la plupart des fournisseurs d’accès offrent désormais le "triple play" (Voix+données+vidéo) qui inclut donc la téléphonie dans leur forfait

L'Idate prévoit que le pourcentage de postesprofessionnels passera de 2,5% début 2004 (18% en Europe, 23% au Japon et 28% aux US) à 40% en 2009 (180 millions de postes)

Auchan, la CNAM, des Caisses du Crédit Agricole, des filiales de Renault, et de nombreuses PME ont déjà franchi le pas www.journaldunet.com/0410/041007voip.shtml

On imagine l'impact possible du couplage avec le WiFi voir page277

Mais l'avantage de la téléphonie IP va bien au delà du prix (on peut penser qu'avec le développement de la concurrence le prix des communications "normales", artificiellement élevés, devraient se rapprocher de la téléphonie IP): Elle permet en effet des services beaucoup plus "riches" que la téléphonie traditionnelle:

  • Messagerie unifiée : possibilité de consulter en une seule opération tous les messages téléphoniques et électroniques, consultable à partir de tous types de terminaux

  • Intégration des applications : transmission de textes, de photos, de vidéo, de dossiers au fil de la conversation, possibilité de partage de fichier (par exemple il est possible de travailler sur un croquis), possibilité de compresser et de crypter les échanges

  • Possibilité d'organiser des conférences faisant intervenir de nombreux participants (adressage IP multicast)

  • Terminal intelligent: le téléphone IP sait interpréter la signalisation ce qui ouvre le champ à de nombreuses possibilités

  • Mais aussi possibilité de traitement automatique des appels " M Dupont M Durand est actuellement absent voulez-vous laisser…" (voir Netcentrex www.netcentrex.net)
1.2.1.1.4Web-cam, visiophonie, téléconférence, vidéoconférence pour une communication plus riche

Avec la mondialisation des échanges et l'internationalisation des entreprises les besoins de communication deviennent chaque jour plus importants.

En mai 2001 plus de 50.000 employés d'IBM se sont rencontrés dans un gigantesque brainstorming "WorldJam" pendant 4 jours, dans le réseau interne de la société (intranet): plusieurs milliers de propositions sont ressorties de cette opération., en 1998, SummerJam et qui avait réuni physiquement les gens n'avait pu associer à cette réflexion que 1500 personnes

Demain même des PME pourront ainsi réunir virtuellement leurs forces de ventes dispersées à travers le monde

Par ailleurs l'accélération de l'économie est de moins en moins compatible avec les pertes de temps dues aux transports (rajoutons que les tensions de la situation internationale dissuadent de nombreux cadres de prendre l'avion). les vidéoconférences devraient donc d'autant plus se développer que l'arrivée du haut débit, à des couts raisonnables, en améliorent l'ergonomie et la disponibilité

Avec la reprise de l'Américain Vialog de l'australien Telcen et de l'allemand Eureka, Genesys www.genesys.com de Montpellier, devient le leader mondial des téléconférences sur internet: il est aujourd'hui controlé par Alcatel

Les célèbres boutiques "Kinko's" qui quadrillent les US en offrant des moyens informatiques aux TPE offre dans 150 de ses magasins des centres de visioconférence pour 225$/heure.

L'ANPE Lorraine a commencé des 2002 pour des offres d'emploi dans l'hôtellerie en Corse

Mentionons aussi WebMeeting http://www.webmeeting.att.com

Vous pouvez dès aujourd'hui visualiser en direct le Kremlin pratiquement toutes les villes du monde à traver www.123cam.com

Mona Lisa www.monalisa.fr à Aix en Provence, qui conçoit et vend des produits immobiliers défiscalisés, secteur qui à donné lieu à moult opérations frauduleuses "nous avons placé une web-cam pour le suivi du chantier qui rassure efficacement les acheteurs", David Zimmermann, Directeur Général

Vous pouvez également suivre l'avancement de votre propre chantier à l'autre bout du monde : ces applications devraient se développer avec le "haut débit", tant pour le fixe que pour le téléphone mobile

Fin 2001 en Afganistan les journalistes ont pu ainsi disposer d'un "videophone" (7E Communications www.7e.com) par qui pèse à peine 1,5 kilo. Connecté à une caméra digitale et à un téléphone satellite, il compresse l'image qui est transmise au siège de la chaîne.
1.2.1.1.5voir à distance en trois dimensions : un atout pour le tourisme, l'immobilier ou les catalogues

La technologie Ipix www.ipix.com, EGG Solution www.eggsolution.com (démonstrations disponible en ligne)ou Quick Time http://www.apple.com/quicktime vous offrent la possibilité de faire visiter à distance votre maison à vendre (voir immo by tel http://www.immo-by-tel.com ), le lieu de villégiature que vous proposez, ou la voiture dont vous rêvez… où le porte avion Charles de Gaulle

Plus puissant encore BeHere www.behere.com propose la vidéo en 360° : tout en regardant la vidéo il devient possible pour l'internaute de faire pivoter la caméra afin de la pointer dans n'importe quelle direction et de zoomer sur les détails qui l'intéresse (pendant une descente de ski il est possible regarder les concurrents derrière…)

Il est également possible de créer des univers virtuels en 3D utilisable tant pour les jeux en ligne que pour les catalogues de produits comme l'ameublement (Cryo Networks www.cryonetworks.com avec la technologie Scol par exemple ou Agemob www.agemob-France.com avec la technologie HPCN.

Ils permettent de créer des univers virtuels vous offrant des magasins adaptés à vos gouts. Ce sont en outre des technologies parfaitement adaptées pour la création de maquettes architecturales visitables

L'utilisation des univers virtuels et des "avatars" (le personnage virtuel dans lequel l'internaute se projette) créés au départ pour les jeux avec le commerce et avec l'enseignement offre de nouveaux horizons à la créativité

Par exemple, pour le nouvel avion F7X de Dassault qui a été conçu à partir d’une maquette virtuelle, des avatars ont été créés pour simuler les opérateurs de maintenance et s’assurer que tous les mouvements nécessaires étaient physiquement exécutables)

Parmi la cinquantaine de sociétés présentes sur ce créneau voir en particulier Metacreation www.metacreations.com avec Canona, Cybelius www.cybelius.com , Avatarme www.avatarme.com , Merin 3d de Digital Immersion www.digital-immersion.com , Houdini de Side Effects www.sidefx.com , …
1.2.1.1.6Des Forums, des espaces pour bavarder (IRC "Internet Relay Chat", messageries instantannées),

Les forums de discussions, des newsgroup les listes de diffusion (mailing list) et les espaces de bavardage (chatrooms), permettent des échanges de toutes nature entre les internautes, des plus frivoles au plus professionnels): ils se comptent aujourd'hui par centaines de milliers

Les "chatrooms" peuvent servir de «salle de réunion virtuelle» les échanges par le protocole IRC se faisant en temps réel (mirc : www.mirc.com) le "chatter" d’AOL comptait déjà 61 millions d'utilisateurs en 2000.

Une analyse de l'IRC: http://commposite.uqam.ca/2000.1/articles/latzko3.htm
1.2.1.1.7Un phénomène nouveau depuis 2003 : "wiki" et "weblog" ou "Blogs"

Développés et adoptés à l'origine par des communautés de développeurs de logiciels, surfant sur le mouvement "open source", les Wikis sont des sites Web dynamiques, sans architecture a priori, dont tout visiteur peut modifier les pages à volonté. Créé en 1995 par Ward Cunningham, le Wiki tire son nom du mot hawaïen "WikiWiki", qui signifie "vite".

Modèle coopératif de rédaction de documents, le Wiki est aujourd'hui utilisé par des communautés protéiformes pour collaborer sur des projets collectifs, encourager les contributions et accélérer la vitesse de circulation de l'information. Dans les faits, le Wiki est au carrefour de plusieurs applications Web. Un Wiki permet de mettre à jour et de créer des pages Web qui peuvent contenir toute forme d'information, tout comme un weblog. Mais, à la différence de ce dernier, qui exprime en général la voix d'un individu (carnet, journal…), le Wiki matérialise la voix d'un groupe, partageant une philosophie ou des intérêts communs.

Contrairement à un forum, qui est une suite de conversations ayant un début et une fin, administré par un modérateur, le Wiki est un projet évolutif dans son contenu et dans sa forme, dont toute la communauté est responsable. Enfin, par rapport au newsgroup, qui réunit aussi des individus autour d'un thème, le Wiki offre plus de fonctionnalités et n'est pas visuellement une suite de contributions figées.

Afin de faire vivre cet esprit communautaire, l'historique des contributions sur un Wiki est toujours conservé. Ainsi, même en présence d'un "vandale" (le surnom des personnes qui effacent une page Wiki), un Wiki n'est pas mis en danger

Pour Christophe Ducamp, qui s'intéresse depuis plusieurs années à la viralité et aux Wikis, et qui a fondé le site Elanceur.org, "Les Wikis sont un système d'échange de savoirs. Ce sont des bons outils d'organisation de réseau qui sont plus ancrés dans la réalité que les communautés virtuelles traditionnelles. Je pense que les Wikis devraient rapidement aboutir à des systèmes de gestion de contenu à part entière"

Christophe Ducamp est lui-même à l'origine d'un Wiki baptisé Craowiki (Coopération en Réseau Assistée par Ordinateur, en clin d'oeil au personnage de BD Crao, père de Rahan). Ce Wiki http://wiki.crao.net est devenu l'un des trente premiers mondiaux en termes de contributions. C'est une sorte de bureau d'étude qualitatif, réunissant des personnes aux profils très différents."

Autre exemple Wiki d'Adminet www.adminet.com/cgi-bin/wiki de Christian Scherer, un projet francophone de communauté virtuelle, offrant des informations générales sur les institutions, les services publics français et toutes les ressources Internet (les informations ci-dessus proviennent de ce site). Un des premiers Wikis français d'envergure il se présente comme une "zone d'autonomie permanente" sans ligne éditoriale définie

Enfin signalons Wikipedia www.wikipedia.org créé en 2001 et qui est en passe de devenir l’encyclopédie universelle du web alimentée sur un mode coopératif

Les "weblogs" (ou tout simplement "blogs", journal "personnel" affichés sur le Web) sont la version moderne des "pages perso" : c'est plus une innovation sémantique ou "marketing" (la "bloggosphère") que conceptuelle mais leur facilité de mise en œuvre a provoqué un développement fulgurant de cette forme de publication sur le web : déjà au nombre de plusieurs millions en 2003 ils étaient plusieurs dizaines de millions en 2005.

Au départ il s'agissait surtout de "journaux intimes" composés essentiellement d'actualités, publiées au fil de l'eau et apparaissant selon un ordre ante-chronologique (les plus récentes en haut de page). Avec leur développement Le concept s'est ensuite élargi et on trouve aujourd'hui des blogs de toutes natures (journalisme, les sites thématiques…)

On a même pu constater l'émergence de groupes de média autour des blogs qui deviennent des centres de nano-édition

D'anciens journalistes, comme Jason macCabe Calacanis (ex-fondateur du Silicon Alley Reporter), avec weblogsinc.com www.weblogsinc.com ou en France Christophe labédan ancien patron de Silicon.fr avec le "Social Media Group" s'attachent à créer des marques de média … sans journalistes : ils rémunèrent des bloggers passionnés qu'ils sélectionnent et aggrègent pour créer des chaines thématiques. Ils se rémunèrent par la publicité

Dans ce concept journalistique nouveau ses promoteurs mettent en avant l'instantaneité de l'information "les bloggers vont plus vite à la vérité que les journalistes car ils ne la filtrent pas " (G Darbyshire de Gawker Media cité par Virginie Robert, les echos 4/5/05) par ailleurs la capacité collective du système à détecter et corriger très vite les erreurs

voir www.pointblog.com ou www.blogtree.com.
1.2.1.1.8Les fils RSS, la syndication de contenu à la portée de tous

Derrière ce terme mystérieux de "RSS3 (Real Simple Syndication) se cache un concept simple : un site édite selon un certain nombre de thématiques des fils d'information. En un clic l'internaute s'abonne à ces fils et il reçoit automatiquement les informations considéréesau fur et à mesure de leur publication

Il est alors possible de voir tous les titres sur une seule page sans avoir à aller consulter tous les sites considérés

mai 2005 :France Télévisions Interactive, Le Monde Interactif, RTL Net, Libération.fr, Les Echos.fr, Le NouvelObs.com, L'Equipe.fr, 01Net, ZDNet, La Tribune.fr, Le Figaro.fr, LExpress.fr, LExpansion.com, LEntreprise.com, BusinessMobiles.fr ont lancé AlertInfo, lecteur RSS gratuit des médias d'information français, proposant 274 fils d'informations ciblée sur 20 thématiques:

International, Business/Entreprises, Communication/Médias/HighTech, Emploi/RH/Métiers, Etudiants/Formations, Solutions IT/Informatique­/Matériels, Les Marchés/Investisseurs, Loisirs/Week-end/Culture, Musique, Patrimoine, Sports, Régions, Sciences, Insolite/People, Féminin, …

Cette opération a été montée sur la base d'un logiciel libre Feedreader, développé en Estonie
1.2.1.1.9La Radio et la télévision sur internet : l’arrivée en 2005 du "triple play"

Depuis longtemps les radios utilisaient internet comme canal de diffusion

La généralisation du haut débit (typiquement 5 Mbps) permet de recevoir la télévision dans d’excellentes conditions : le "triple play" proposé maintenant par tous les fournisseurs d’acces "haut débit" (au delà de 5Mbps) offre à travers la connexion internet la voix (téléphone) les données (acces internet pour la messagerie, le web, …) et la video (télévision, …)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   137

similaire:

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission : a l’issue de la mission qui m’est confiée, et...

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par
«jeunes pousses» et l’émergence des «Business Angels». Comme tout phénomène brutal une telle croissance ne pouvait se produire "à-coups"...

Rapport de la Mission conduite par icon1. Rapport moral
«les arbres des Graviers» conduite par Alain Bonneton (et moi pour l’Epine Montain et les paysagistes). Bonne participation

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de Mission

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission 16 février 6 mars 2016
«piller» par les taxes de l'administration. Le comité sera composé des 4 masters (Sanu, président, Madhu, Ramesh, secrétaire, Shilpakar),...

Rapport de la Mission conduite par iconLa mission d'une maîtrise d'œuvre est de
«mission de base» fait l'objet d'un contrat unique et comporte au minimum les éléments de mission esq, aps, apd, pro, act, det, visa,...

Rapport de la Mission conduite par iconCe rapport de mission doit être lu conjointement avec le document suivant








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com