Rapport de la Mission conduite par








télécharger 4.72 Mb.
titreRapport de la Mission conduite par
page9/137
date de publication27.03.2017
taille4.72 Mb.
typeRapport
ar.21-bal.com > économie > Rapport
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   137

1.3.1.2Q
uelques repères chiffrés néanmoins


  • 60 millions de personnes dans le monde avaient accès à l'internet en juillet 96, elles plus de 300 millions en 2000 et ont dépassé le milliard en 2005 avec l’arrée en masse des internautes asiatiques. Ce chiffre va sans doute atteindre un plafond, au moins dans les pays OCDE (… car il ne pourra dépasser 100%) il faudra donc rechercher d'autres indicateurs représentant la qualité elt l'usage (quantitatif et qualitatif) de ces connexions





et les taux de croissance prévus par montrent que l’asie, dont le poids est déjà équivalent à l’Europe ou aux etat-unis poursuit sa croissance à un rythme effreiné



  • Le nombre de "host" (noms d'adresses IP) correspondant à un ou plusieurs noms de domaine augmente encore plus vite: de 1,3 millions en 1993 il a connu un rythme de doublement annuel jusqu'en 1998 et croit de 50% par an depuis cette date Source: Internet Software Consortium www.isc.org on voit bien que la "crise boursière" n'a aucune traduction jusqu'à aujourd'hui sur cette croissance

Le premier nom de domaine (symbolics.com) a été enregistré le 15 mars 1985. Or en juillet 2005, soit 20 ans plus tard, on comptait 353 millions de noms dans le monde. Un chiffre impressionnant, qui témoigne de l'explosion actuelle de l'utilisation d'Internet.

Ces chiffres ne prennent donc pas en compte les sites personnels des internautes et encore moins leurs sucesseurs, les Blogs qui se comptent en dizaines de millions (ce nombre étant évalué entre 14 et 60 par l’Atelier BNP Parisbas www.atelier.fr/statistiques/etudes,blogs,statistiques-30451-19.html )

D
e plus, Internet apparaît aujourd'hui comme étant nettement plus mûr. Car au-delà du nombre de noms enregistrés, c'est surtout leur utilisation qui est importante. Aujourd'hui, 72% des noms sont "actifs", c'est-à-dire qu'ils pointent vers un site ou sont utilisés pour de l'email. en décembre 2002, ce chiffre n’était que de 55%

Le nombre de requêtes, c'est-à-dire de demandes de connexions, sur les noms de domaine des zones ".com" et ".net" atteint 11 milliards par jour début 2005 ! C'est 3 fois plus que le nombre de coups de téléphones donnés chaque jour aux USA.

  • Les sites les plus fréquentés reçoivent chaque jour plusieurs dizaines (voire centaines pour les moteurs de recherche) de millions de visiteurs (information, jeux vidéo, annuaires, moteurs de recherche, voyage...)

  • 10 Milliards de pages sont indexées en 2005 par un moteurs de recherche comme Google (ce qui ne représente pourtant encore qu'une faible partie du total des pages présentes sur le web)

  • il y aurait plus de 100 Milliards de liens entre les pages sur le web (étude Btler Group) dont 10%périmés (vous pourrez sans doute malheureusement le constater à la lecture de ce rapport)

  • C’est en 1999 que le chiffre d'affaire généré par le réseau des réseaux a dépassé le montant cumulé du secteur automobile et de celui de l'énergie.

  • Selon une étude de la réserve fédérale américaine www.bog.frb.fed.us c'est les 2 tiers des gains de productivité des années 1995-2000 qui furent dues à Internet et celles conduites par la Mission à l’économie numérique conduisent à des résultas cohérents sur une période plus récente : "entre 2000 et 2004, la croissance est restée nettement plus faible en France qu’aux Etats-Unis (1,3% par an en moyenne sur la période, contre 2,4% aux Etats-Unis)cet écart s’explique principalement par une productivité par tête qui a crû moins rapidement en France (+ 0,7% par an) qu’aux Etats-Unis (+ 2,0% par an) Dans le même temps, les entreprises françaises ont moins investi que les entreprises américaines dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) et les secteurs producteurs de TIC y sont moins développés.

  • L’OCDE montre que le retard de croissance de la France en général est lié au retard en investissement TIC 

Part d’investissement en TIC par rapport au PNB (ICT and Economic growth – OCDE 2003, page 36).



Le graphique suivant (OCDE) montre à quel point ce phénomène est une rupture avec la période précédente.

C
ontributions des investissements en TIC à la croissance du PIB, sur les périodes 1990-95 et 1995-2002, en points de PIB OCDE


Un démenti au paradoxe de Solow En 1987, Robert Solow, Américain et prix Nobel, énonça son fameux paradoxe, selon lequel l'informatique serait partout, sauf dans les statistiques de productivité. En d'autres termes, le progrès technique apporté par les nouvelles technologies de l'information et de la communication n'aurait pas autant d'impact sur l'ensemble de l'économie que les précédentes révolutions industrielles, qui ont dégagé d'importants gisements de productivité, eux-mêmes à l'origine de longs cycles de croissance : les analyses ci-dessus démontrent, et Solow lui-même l’a admis, que désormais l’informatique est visible dans les statistiques de productivité
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   137

similaire:

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission : a l’issue de la mission qui m’est confiée, et...

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de la Mission conduite par
«jeunes pousses» et l’émergence des «Business Angels». Comme tout phénomène brutal une telle croissance ne pouvait se produire "à-coups"...

Rapport de la Mission conduite par icon1. Rapport moral
«les arbres des Graviers» conduite par Alain Bonneton (et moi pour l’Epine Montain et les paysagistes). Bonne participation

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de Mission

Rapport de la Mission conduite par iconRapport de mission 16 février 6 mars 2016
«piller» par les taxes de l'administration. Le comité sera composé des 4 masters (Sanu, président, Madhu, Ramesh, secrétaire, Shilpakar),...

Rapport de la Mission conduite par iconLa mission d'une maîtrise d'œuvre est de
«mission de base» fait l'objet d'un contrat unique et comporte au minimum les éléments de mission esq, aps, apd, pro, act, det, visa,...

Rapport de la Mission conduite par iconCe rapport de mission doit être lu conjointement avec le document suivant








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com