1. 1 Dessins d'atelier et fiches techniques








télécharger 39.18 Kb.
titre1. 1 Dessins d'atelier et fiches techniques
date de publication23.03.2017
taille39.18 Kb.
typeAtelier
ar.21-bal.com > finances > Atelier

GENIVAR Section 15575

CHEMINÉES ET CARNEAUX

Projet no Page



PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS

1.1 Dessins d'atelier et fiches techniques

.1 Soumettre les dessins d'atelier et les fiches techniques conformément aux prescriptions.

1.2 Fiches d'entretien

.1 Fournir les fiches d'entretien et les join­dre au manuel d'exploitation et d'entretien.

1.3 Attestation de la performance

.1 Les caractéristiques publiées dans les catalogues et la documentation du fabri­cant re­lativement aux éléments préfabri­qués se­ront celles établies au cours d'es­sais faits par celui-ci ou, en son nom, par un labora­toire indépendant, attestant la con­formité des élé­ments aux codes et normes en vigueur (ULC).

1.4 Continuité d'opération

.1 Organiser les travaux afin de ne pas obstruer inutilement les différentes voies d'accès de l'édifice.

1.5 Nettoyage

.1 Enlever tous les matériaux, outils, équi­pe­ments ou déchets utilisés lors des tra­vaux, afin de laisser le chantier propre et libre de tout rebuts.

1.6 Remise en état

.1 Remplacer, réparer ou remettre en bon état tout dommage causé aux installations ou aux terrains lors des travaux effectués par l'entre­preneur ou ses sous-contractants.

1.7 Sécurité

.1 Obtenir tous les permis et approba­tions du CSST pour les échafauds temporaires ou toute autre installa­tion nécessaire à l'é­rection de la cheminée.

1.8 SUBSTITUTS

.1 La soumission devra être basée sur les marques des fabricants spécifié.

.2 Pour toute demande de substitution ou d’équivalence, indiquer en annexe de la formule de soumission :

.1 le montant de crédit alloué;

.2 le nom du fabricant.

.3 l’énumération des différences entre les 2 produits;

.4 Prévoir, à même le montant de crédit alloué, une allocation forfaitaire de 5 000$ qui servira à couvrir les frais de visites par l’ingénieur lors de la construction de la cheminée en usine et d’analyse du dossier.

.3 La partie non utilisée de cette allocation devra être créditée au propriétaire.

.4 Fournir avant l’adjudication du contrat, tous les calculs se rapportant à la cheminée.

.5 L’entrepreneur sera seul responsable de toutes les modifications engendrées par une telle substitution.

PARTIE 2 - PRODUITS

2.1 Conduit à fumée

.1 Conduit à fumée : en acier doux, en acier inoxydable type 316-L de 3.5 mm d'épais­seur, soudés, avec coudes à grand rayon de la sor­tie de la chaudière au collet de l'adapteur ou à la cheminée, selon les indications.

2.2 CHEMINéE PRéFABRIQUéE, TOUS COMBUSTIBLES

.1 Cheminée portant l’étiquette des ULC, de type A, conçues pour une température nominale de 540oC dans le cas de tous les types de combustibles.
2.3 Conduits d'évacuation des gaz de type B

.1 Cheminée, portant l'étiquette des ULC, de type B, pour évacuation des gaz seulement conçues pour une température nominale maximale de 425 oC.

.2 Conduits en tronçons préfabriqués à double paroi, avec raccords et accouplements appropriés.

.3 Produits acceptables : Selkirk, Sé­cu­ri­té.

2.4 Accessoires

.1 Trappes de ramonage du type boulonné, à garniture, de même section que le carneau, selon les indications.

.2 Registres barométriques : à action sim­ple, double, ayant 70 % de la section du tuyau.

.3 Suspensions et supports : conformes aux re­commandations de la SMACNA, selon les indi­cations.

.4 Produit acceptable : Field M et MG2 ou équivalent approuvé.

2.4 Registre de contrôle de tirage

.1 Registre de contrôle de tirage à lames opposées. Toutes les composantes locali­sées dans le trajet des gaz devront être en acier inoxydable 316 L et toute la tringlerie de­vra être extérieure.

.1 Produit acceptable : «Ruskin» modèle CD82HT ou Cométal équivalent.

2.5 Cheminée à double paroi

.1 Généralités

.1 Retenir les services d'une maison spécialisée pour conce­voir, fournir et exécuter l'érection et le raccor­dement d'une nouvelle cheminée à dou­ble paroi pouvant ré­sister à des tem­pératures de 540 oC selon NFPA 211. «Low Heat Appliances», le tout confor­mé­ment aux indications données aux plans et devis.

.2 Les parois internes et externes de­vront être libres de tout mouvement, dû à l'expansion ou la contraction du métal et ce indépendamment l'une de l'autre. Un système de butoirs sera conçu de façon à transmettre les charges latérales d'une paroi à l'au­tre.

.3 Le concepteur, manufacturier et ins­tal­la­teur de la nouvelle cheminée devra être une seule entreprise re­con­nue dans ce genre de travail. Cette expérience devra être de 5 an­nées minimum.

.4 Produit acceptable : «Isotherm Light Weight» de Pyrox, E.R.G, Zedco.

.2 Dessins d'atelier et calculs

.1 Le manufacturier devra préparer des dessins descriptifs illustrant les ca­ractéristiques de ladite cheminée. Les informations présentées sur les dessins devront inclure toutes les dimensions, le type de matériel uti­lisé, la dimension et la localisation des renforts structuraux, la dimen­sion et la locali­sation des ouvertu­res, la dimension et le détail de la plaque, des boulons d'ancrage et les tolérances de cons­truction.

.2 Les dessins devront être, en général, à l'échelle, mais toutes les dimensions devront être clairement indiquées. Tou­tes les dimensions verti­ca­les devront avoir comme référence le sommet de la base de béton. Les dessins devront être approuvés avant que tous travaux soient entrepris.

.3 Le manufacturier devra soumettre à l'ingénieur la description de la pro­cédure qu'il entend utiliser pour éri­ger la nouvelle cheminée.

.4 Le manufacturier devra fournir pour approbation une série de calculs complets signés et scellés par un ingénieur reconnu par une association tel que l'ordre des ingénieurs du Québec. Ces calculs devront être conformes à la méthode détaillée du Code national du bâtiment et de l'CSA S16.1.

.5 L'épaisseur minimum de la paroi de la cheminée sera telle qu'indiquée sur les plans. Le calcul de l'épaisseur minimum devra tenir compte des tolérances de corrosion de 1.5 mm d'épaisseur de la paroi intérieure pour en arriver à une épaisseur minimum tota­le.

.6 Les dessins d'atelier de la cheminée devront être révisés pour tenir compte des effets dynamiques de la charge du vent (facteur de rafale) et des tourbillons alternés.

.7 Les dessins d'atelier devront être modifiés dans le cas où les défor­mations et les contraintes structu­rales dues au facteur «tourbillons alternés» excèdent les normes permises. Dans l'éventualité où des mesures spéciales devront être prises pour palier aux problèmes de vibration et/ou résonance, tels que la pose de spirales au sommet de la cheminée, le coefficient de traînée (Cd) devra être modifié en consé­quence (pour le cas de spira­les prendre Cd = 1.4) et refaire les calculs avec les nouveaux ef­forts.

.8 Le problème de résonance en ova­ling devra également être considé­ré.

.9 La vélocité critique de vent uti­lisée devra être indiquée.

.10 Le facteur d'amortissement utilisé pour déterminer le facteur de ra­fale devra être défini de la même façon que celui qu'on retrouve dans le CNB à moins d'être modifié par un système d'amortissement quelconque.

.3 Caractéristiques cheminées double paroi

.1 Écorce externe

.1 L'acier structural, les pla­ques de la base, les renforce­ments et les spirales seront en acier CorTen conforme aux exigences de «Stan­dard for Structural Steel», ASTM Desi­gnation A242.

.2 Écorce interne

.1 L'acier inoxydable 316-L devra être conforme aux exigences de «Stan­dard Specification for High-Strenght Low-Alloy Struc­tural Steel», ASTM Designation A240.

.2 Les plaques, feuilles et bar­res d'acier inoxydable devront être conformes aux exigences de «Standard Specifications for Stainless and Heat-Resis­ting Chro­mium-Nickel Stell Plate», Sheet an Strip ASTM Designation A167 et A276.

.3 Tous joints entre les sections seront soudés à pleine péné­tra­tion en utilisant des élec­trodes compa­tibles avec l'a­cier utilisé. Les soudures devront être conformes à arc CSA W59.1, soudures par ré­sistance CSA W55.2.

.4 La paroi interne sera étan­che aux gaz de combustion et per­met­tra la dispersion de ceux-ci dans l'at­mosphè­re.

.3 Ouverture

.1 La cheminée sera pourvue d'ou­ver­tures dans le bas de façon à y acheminer les gaz d'échap­pe­ment.

.2 La cheminée sera renforcée au­tour de chaque ouverture comme décrit dans la publication AISI «Steel Plate Engineering Date, vol, Z».

.4 Porte d'accès

.1 Une porte d'accès étanche 600 mm X 800 mm sera prévue à la base de l'écorce interne comme indi­qué sur les plans.

.2 La porte d'accès interne sera en acier inoxydable avec poi­gnée et charnières.

.5 Tête de la cheminée : le haut de la cheminée sera cons­truit de façon à permettre la di­latation de la gaine intérieure et à l'air de cir­culer librement (voir plan).

.6 Couronne de base : une couronne de base sera prévue pour fermer le bas de l'écorce interne et permettre d'asseoir celle-ci de niveau sur la base de béton.

.7 Assemblage

.1 La cheminée complète sera livrée au chantier en éléments de longueur maximum de façon à facili­ter son transport, son maniement et son assem­blage.

.2 Les sections seront soudées sur place selon les règles de l'art et selon les normes du CWS. Chaque soudure sera à pleine pénétration.

.3 La première section sera cen­trée, orientée et fixée sur pla­ce à l'aide de boulons d'ancra­ge.

.4 La section additionnelle sera mise en place, alignée et soudée à la première.

.8 Manutention

.1 Transporter et entreposer les ma­tériaux au chantier de façon à ne pas endommager les matériaux des autres corps de métier ou les structures exis­tantes envi­ronnan­tes.

.2 Manipuler les pièces d'acier de façon à éviter les déforma­tions permanentes.

.3 Manipuler avec soins les piè­ces d'acier apparentes ou ayant re­çu un fini spécial à l'usine afin de ne pas endom­mager les surfa­ces.

.9 Calorifuge

.1 Le calorifuge sera de type «lai­ne minérale» Rocflex no 1280 ou équivalent approuvé avec les spécifications sui­vantes :

.1 Le coeffi­cient maxi­mum de conductivité ther­mi­que sera 0.047 W/m². oC à une tempé­ra­ture moyenne de 24 oC.

.2 Le calorifuge devra être adé­quat pour des tempéra­tu­res d'au moins 650 oC.

.2 L'isolant aura 50 mm d'épais­seur maintenues en place à l'aide d'un treillis métalli­que et de ceinture en acier inoxydable.

.3 L'isolation sera installée sur l'écorce interne avant de mettre en place la paroi exté­rieure.

.4 L'isolation sera appliquée hori­zontalement autour de l'écorce interne.

.5 La surface extérieure de l'é­cor­ce interne sera complète­ment isolée et libre d'espace ouvert.

.6 L'espace libre entre l'exté­rieur de la couche d'isolation et l'intérieur de la paroi extérieure sera d'au moins 50 mm.

.10 Tête de la cheminée : une couronne d'acier inoxyda­ble soudée à la paroi inté­rieure vien­dra couvrir l'iso­lation, l'espace d'air et la paroi exté­rieure de la chemi­née. Les dimensions et le type de matériel seront spéci­fiés sur les dessins de façon à compen­ser pour la contraction et la di­latation des matériaux.

.11 Accessoires : la cheminée sera four­nie et ins­tallée avec tous les acces­soires nécessaires à son érec­tion, son trans­port, son bon fonctionne­ment, tels que spi­rale ou dispositif antirésonance, oreille de leva­ge, solin, contre-solin, boulons d'an­crages et tous ceux dé­crits aux plans et devis, etc.

.12 Ouvertures et prolongements

.1 Toutes ouvertures et prolonge­ments au travers de la paroi extérieure seront arrangés de façon à prévoir une isolation tout autour des ouvertures ou prolongements de la paroi inter­ne.

.2 La paroi extérieure sera pré­vue pour maintenir une protec­tion de l'isolation contre toutes intem­péries.

.3 L'espace libre entre la paroi in­terne et la paroi externe sera suffisante pour compenser une ex­pansion thermale de la paroi in­terne.

.4 Système de mise à la terre : faire effectuer la mise à la terre de la cheminée par une entreprise spécialisée dans ce genre de tra­vaux, selon les indications aux plans. Le coût de ces travaux devra être défrayé par le présent entrepreneur.

.5 Fondations : la cheminée sera érigée sur une base de béton voir plans de l'ingé­nieur en structure.

.6 Garantie : le manufacturier devra garantir la che­minée et ses accessoires contre tous les défauts de fabrication rela­tifs au matériel ou à la main-d'oeu­vre pour une période minimum de 5 ans après l'acceptation fi­nale des travaux.

.7 Peinture

.1 La surface extérieure de la chemi­née sera nettoyée et dégraissée au sol­vant, puis, préparer la surface selon la mé­thode SSPC-SP6. Une couche de fond de 75 microns résis­tante à la chaleur sera appliquée selon les ins­tructions du manufac­turier. (CARBO ZINC 11).

.2 Appliquer une couche intermédiaire à base d'époxypolyamide 150 mi­crons. (Carboline 190 HBW parties A et B).

.3 Deux couches extérieures finales de peinture de 50 microns à base de ali­phatique/polyuréthanne sera appliquée à la cheminée, selon les instructions du manufacturier. (Carboline 133 HB par­ties A et B).

.4 Après le montage de la cheminée, des retouches avec la même peinture qui a été appliquée à l'usine de­vront être faites sur les boulons, les soudures et les parties qui auront été endom­magées durant le montage.

.5 Le choix des couleurs sera fait par l'architecte.

PARTIE 3 - EXÉCUTION

3.1 Installation

.1 Installer les éléments fabriqués en ate­lier conformément aux recommandations du fabri­cant et à celles de la SMACNA.

.2 Supporter les conduits à fumée à l'aide de suspensions posées à 1.5 m d'entraxe.

.3 Soutenir les cheminées à la base, au toit ainsi qu'aux étages intermédiaires, selon les indications. Poser des col­lets aux tra­versées de toiture, de plan­chers et de pla­fonds, ainsi qu'à l'en­droit où le car­neau pénètrent dans la cheminée en maçon­nerie.

.4 Installer les cheminées traversant les toits selon les indications, y compris les solins appropriés.

.5 Prévoir les trappes d'accès nécessaires qui devront être facilement enlevable.

.6 Prévoir les brides de raccordements avec joints d'étanchéité, haute température per­mettant de recevoir les registres de contrô­les de tirage.

.7 La cheminée et conduit de fumée devront être installés suivant les strictes recom­manda­tions du fabricant.

.8 Tous les joints devront être scellés au moyen de silicone haute température.

.9 Tous les dégagements autour des maté­riaux combustibles devront rencontrer les exi­gen­ces du NFPA.

.10 Se conformer aux recommandations du manu­fac­turier des chaudières.

.11 Installer un drain de 1" de diamètre en acier inoxydable 304 au bas de la chemi­née et l'acheminer vers un renvoi indi­rect.

3.2 Joints DE DILATATION

.1 Fournir et installer les joints de dilatation nécessaires.

Fin de section


similaire:

1. 1 Dessins d\Six dessins viennent s’ajouter aux dessins précédents abordant la notion d’Homme symbiotique
«voie lactée», (fig. 3),assure son autonomie en assurant, pour chaque entité

1. 1 Dessins d\Fiches types de textes

1. 1 Dessins d\Textes des fiches historiques

1. 1 Dessins d\Fiches ressources sur le theme

1. 1 Dessins d\Fiches révisions podologie Pathologies Question n°1

1. 1 Dessins d\La chanson française : Textes et fiches pédagogiques

1. 1 Dessins d\Annexe 6 : fiches-actions mobilisees par le gal

1. 1 Dessins d\Atelier de l’artiste avec les dessins préparatoires pour les murs...
«ouvert» une dernière fois en septembre 2012 pour les journées du patrimoine. Ernest Pignon-Ernest et d’autres artistes ont été invités...

1. 1 Dessins d\Exposés hda mme Gharbi
«Arts, techniques, expressions» : évolution de l’architecture, prouesses techniques

1. 1 Dessins d\Atelier artistique  Atelier de culture scientifique et technique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com