Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4








télécharger 0.98 Mb.
titreProjet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4
page3/19
date de publication03.02.2018
taille0.98 Mb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > histoire > Programme
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

Domaine 5 / Les représentations du monde et l’activité humaine


C’est à l’histoire et à la géographie qu’il incombe prioritairement d’apprendre aux élèves à se repérer dans le temps et dans l’espace. L’enseignement de l’histoire a d’abord pour intention de créer une culture commune et de donner une place à chaque élève dans notre société et notre présent. Il interroge des moments historiques qui construisent l’histoire de France et la confrontent à d’autres histoires, puis l’insèrent dans la longue histoire de l’humanité. L’enseignement de la géographie aide l’élève à penser le monde. Il lui permet aussi de vivre et d’analyser des expériences spatiales et le conduit à prendre conscience de la dimension géographique de son existence. Il participe donc de la construction de l’élève en tant qu’habitant.

L’enseignement des mathématiques, des sciences et de la technologie contribue également à développer des repères spatiaux et temporels en faisant acquérir aux élèves des notions d’échelle, en différenciant des temporalités et en situant des évolutions scientifiques et techniques dans un contexte historique, géographique, économique ou culturel.

Cet enseignement contribue à relier des questions scientifiques ou technologiques à des problèmes économiques, sociaux, culturels, environne- mentaux.

En français, la fréquentation des œuvres littéraires, écoutées ou lues, mais également celle des œuvres théâtrales et cinématographiques, construit la culture des élèves, contribue à former leur jugement esthétique et enrichit leur rapport au monde. De premiers éléments de contextualisation sont don- nés et les élèves apprennent à interpréter.

L’enseignement des langues vivantes entend intégrer les spécificités culturelles des pays concernés et construire une culture humaniste. Il invite les élèves à découvrir des traces, des éléments de l’Histoire du/des pays dont on apprend la langue, les expose à des expériences artistiques variées (arts plas- tiques, musique, cinéma, littérature enfantine, traditions et légendes...) et à la sensibilité humaine dans sa diversité ; leur fait prendre conscience des modes de vie, des us et coutumes, des valeurs de la culture étrangère, qui est ainsi mise en regard avec leur propre culture.

L’enseignement des arts apprend aux élèves à identifier des caractéristiques qui inscrivent l’œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique, contemporain, proche ou lointain. Il permet de distinguer l’intentionnel et l’involontaire, ce qui est contrôlé et ce qui est le fruit du hasard, de comprendre le rôle qu’ils jouent dans les démarches créatrices et d’établir des relations entre des caractéristiques formelles et des contextes historiques. Par l’enseignement de l’his- toire des arts, il accompagne l’éducation au fait historique d’une perception sensible des cultures, de leur histoire et de leurs circulations. En arts plastiques et visuels, en éducation musicale et en français, les élèves organisent l’expression d’intentions, de sensations et d’émotions en ayant recours à des moyens choisis et adaptés.

En éducation physique et sportive, les élèves se construisent une culture sportive. Ils découvrent le sens et l’intérêt de quelques grandes œuvres du patrimoine national et mondial, notamment dans le domaine de la danse.

group 1067Le cycle 2 a permis l’acquisition de la lecture et de l’écriture. Le cycle 3 doit consolider ces acquisitions afin de les mettre au service des autres apprentissages dans une utilisation large et diversifiée de la lecture et de l’écriture. Le langage oral, qui conditionne également l’ensemble des apprentissages et constitue aussi un moyen d’entrer dans la culture de l’écrit, continue à faire l’objet d’une attention constante et d’un travail spécifique. De manière générale, la maitrise de la langue reste un objectif central du cycle 3 et l’intégration de la classe de 6e au cycle doit permettre d’assurer à tous les élèves une autonomie suffisante en lecture et écriture pour aborder le cycle 4 avec les acquis nécessaires à la poursuite de la scolarité.

Le champ du français articule donc des activités de lecture, d’écriture et d’oral, régulières et quantitativement importantes, complétées par des activités plus spécifiques dédiées à l’étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique) qui permettent d’en comprendre le fonctionnement et d’en acquérir les règles. Les activités langagières (s’exprimer à l’oral, lire, écrire) doivent bénéficier chacune d’horaires substantiels.

En lecture, l’enseignement explicite de la compréhension doit être poursuivi, en confrontant les élèves à des textes et des documents plus complexes. La pratique de l’écriture doit être quotidienne, les situations d’écriture variées, en lien avec les lectures, la conduite des projets ou les besoins des disciplines. La langue fait l’objet d’une attention constante en lecture et dans les situations d’expression orale ou écrite afin de faire réfléchir les élèves à son fonctionnement et

des séances spécifiques sont consacrées à son étude de manière à structurer les connaissances. Le transfert de ces connaissances lors des activités d’écriture en particulier et dans toutes les activités mettant en œuvre le langage fait l’objet d’un enseignement explicite.

La littérature est également une part essentielle de l’enseignement du français : elle développe l’imagination, enrichit la connaissance du monde et participe à la construction de soi. Elle est donnée à lire ou à entendre et nourrit également les activités d’écriture. Au cycle 3, les textes littéraires font l’objet d’une approche plus approfondie qui vise à développer des compétences d’interprétation et à construire une première culture littéraire et artistique. Cette culture littéraire est structurée autour de cinq grandes entrées en CM1 et CM2, quatre en 6e, qui permettent de mettre en relation œuvres littéraires et artistiques autour de grands enjeux de formation littéraire et personnelle ainsi qu’avec des objets des programmes d’autres enseignements.

En CM1 et CM2, l’ensemble de l’enseignement du français revient aux professeurs des écoles et les activités d’oral, de lecture et d’écriture sont intégrées dans l’ensemble des enseignements.

En 6e, cet enseignement est partagé entre le professeur de français, spécialiste de littérature et de langue française, et les professeurs des autres disciplines. Il est donc de la responsabilité de tous les professeurs en ce qui concerne le domaine 1 du socle (Les langages pour penser et communiquer).

group 1060


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme de mathématiques est rédigé pour l'ensemble du cycle....

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 3

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 icon1 Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle
«premier cycle» et 2ème cycle selon la nomenclature de l’école fondamentale en Haïti. Peut-on parler d’une démarche bilingue ? Y...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme physique chimie cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme d’informatique du premier cycle de 4 L’enseignement secondaire general

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconI nformation presse
«agiles» ou collaboratives», explique Thomas Murphy, Directeur de Programme au meta group. «Les durée moyenne des projets a diminué...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com