Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4








télécharger 0.98 Mb.
titreProjet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4
page8/19
date de publication03.02.2018
taille0.98 Mb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > histoire > Programme
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19

Activités langagières

Écouter et comprendre

Attendus de fin de cycle

Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) : L’élève est capable de comprendre des mots familiers et des expressions très courantes sur lui-même, sa famille et son environnement immédiat (notamment scolaire).

Niveau A2 (niveau intermédiaire) : L’élève est capable de comprendre une intervention brève si elle est claire et simple.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

» Comprendre l’ensemble des consignes utilisées en classe.

» Suivre les instructions données.

» Comprendre des mots familiers et des expressions courantes.

» Suivre le fil d’une histoire simple (conte, légende...).

» Identifier le sujet d’un message oral de courte durée.

» Comprendre et extraire l’information essentielle d’un message oral de courte durée.

Lexique : Répertoire de mots isolés, d’expressions simples et d’éléments culturels concernant des informations sur la personne, son quotidien et son environnement.

Grammaire : Reconnaissance de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.

Phonologie : Reconnaissance des sons, de l’accentuation, des rythmes, et des courbes intonatives propres à chaque langue.

» se mettre en position d’écoute ;

» utiliser les indices extralinguistiques (visuels et sonores) ;

» s’appuyer sur la situation d’énonciation (qui parle, où, quand?) ;

» déduire un sentiment à partir d’une intonation ;

» reconstruire du sens à partir d’éléments significatifs (selon les langues, accents de phrase, accents de mots, ordre des mots, mots-clés...) ;

» repérer les connecteurs élémentaires et identifier quelques repères chronologiques dans un discours, un récit, un dialogue ;

» s’appuyer sur des indices culturels ;

» utiliser des supports et outils numériques (fichiers mp3, mp4, écrans...).


Repères de progressivité

Niveau A1

» Le ou les locuteurs parle(nt) lentement et distinctement.

» Les supports d’écoute (enregistrements audio-vidéo, prises de parole en classe...) sont de très courte durée.

» Les consignes et instructions données à l’oral sont très courtes, simples, réservées à des besoins im- médiats du cadre scolaire (salle de classe, cour d’école...).

» Les mots et expressions à repérer sont familiers, très élémentaires. Ils concernent l’élève, sa famille, son environnement concret et immédiat, quelques éléments culturels très connus.

» L’histoire, dont l’élève doit suivre le fil, est simple et accompagnée d’aides appropriées (visuelles...).

Niveau A2

» Le ou les locuteurs parle(nt) clairement et simplement.

» Les supports d’écoute sont plus variés (conversations, informations, publicités, fictions...) et moins courts qu’au niveau A1, mais n’excèdent pas une minute.

» Les consignes et instructions à comprendre ne se limitent pas au cadre scolaire, mais concernent aussi les besoins concrets de la vie quotidienne.

» Les mots et expressions à repérer sont familiers et courants. Ils concernent la vie quotidienne, la présentation d’autres personnes ou personnages et quelques éléments culturels du/des pays dont on apprend la langue.

Le récit (contes, anecdotes, proverbes choisis, chansons, poésies, comptines...) dont l’élève doit suivre le fil est simple et court, mais les aides apportées sont moins nombreuses qu’au niveau A1.

Lire et comprendre

Attendus de fin de cycle

Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) : L’élève est capable de comprendre des mots familiers et des phrases très simples.

Niveau A2 (niveau intermédiaire) : L’élève est capable de comprendre des textes courts et simples.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

» Comprendre des textes courts et simples (consignes, correspondance, poésie, recette, texte informatif, texte de fiction…) accompagnés d’un document visuel, en s’appuyant sur des éléments connus.

Lexique : Répertoire de mots isolés, d’expressions simples et d’éléments culturels concernant des informations sur la personne, son quotidien et son environnement.

Grammaire : Reconnaissance de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.

Lien phonie / graphie : Perception de la relation entre certains graphèmes, signes et phonèmes spécifiques à la langue.

» identifier le type de document ;

» s’appuyer sur les indices textuels et paratextuels pour émettre des hypothèses de sens sur le contenu du document ;

» reconnaitre des mots isolés dans un énoncé ou un texte court ;

» s’appuyer sur les mots outils, les structures simples ;

» repérer des éléments significatifs (graphiques, syntaxiques, morphologiques, lexicaux, culturels) lui permettant de reconstruire le sens du texte ;

» rassembler des écrits de natures différentes et s’y référer ;

» utiliser des supports et outils numériques (pages web, écrans...).

» Les textes sont très courts et simples ; les mots sont familiers et les expressions très élémentaires.

» Des documents visuels aident l’élève à accéder au sens.

» L’élève se fait une idée globale du contenu d’un texte simple.

Niveau A2

» Les textes sont courts et simples.

» Les aides visuelles sont moins nombreuses.

» - L’élève comprend globalement le texte et y prélève des informations.

» - L’élève suit la trame d’une histoire.

Parler en continu

Attendus de fin de cycle

Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) : L’élève est capable d’utiliser des expressions et des phrases simples pour parler de lui et de son environnement immédiat

Niveau A2 (niveau intermédiaire) : L’élève est capable de produire en termes simples des énoncés sur les gens et les choses.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

» Reproduire un modèle oral (répéter, réciter...).

» Lire à haute voix et de manière expressive un texte bref.

» Se présenter oralement et présenter les autres.

» Décrire son environnement quotidien, des personnes et/ou des activités culturellement connotées.

» Raconter une histoire courte à l’aide de supports visuels.

» Faire une brève annonce (date, anniversaire, invitation...) en situant l’évènement dans le temps et l’espace.

Lexique : Mobilisation de mots isolés, d’expressions simples et d’éléments culturels pour des informations sur la personne, les besoins quotidiens, son environnement.

Grammaire : Contrôle limité de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.

Phonologie : Reproduction des sons, de l’accentuation, des rythmes, et des courbes intonatives propres à chaque langue.

» s’entrainer à reproduire des énoncés et les mémoriser ;

» passer par les hésitations et les faux- démarrages propres à l’oral ;

» mobiliser à bon escient ses connaissances phonologiques, grammaticales, lexicales et culturelles ;

» être audible ;

» moduler sa voix pour s’approprier les schémas intonatifs spécifiques ;

» s’enregistrer sur un support numérique (audio ou vidéo).

» Les champs lexicaux abordés se rapportent à l’environnement immédiat de l’élève.

» L’élève a recours à des éléments figés et/ou mémorisés.

» L’histoire racontée est très courte. Les phrases sont très simples.

» Les aides visuelles utilisées sont très explicites.

» Les énoncés sont factuels.

Niveau A2

» Les champs lexicaux s’enrichissent et se rapportent à un environnement plus élargi.

» L’élève construit des énoncés proches de ceux rencontrés en classe ; il les enrichit et les complexifie très progressivement.

» L’histoire racontée est courte. Les phrases simples sont reliées.

» Les aides visuelles sont moins nombreuses mais restent explicites.

» Les énoncés restent factuels, mais l’élève devient capable de donner succinctement son opinion, la raison d’un choix...

Écrire

Attendus de fin de cycle

» Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) : L’élève est capable de copier un modèle écrit, d’écrire un court message et de renseigner un questionnaire simple.

» Niveau A2 (niveau intermédiaire) : L’élève est capable de produire des énoncés simples et brefs.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

» Copier des mots isolés et des textes courts ;

» Écrire sous la dictée des expressions connues ;

» Renseigner un questionnaire ;

» Produire de manière autonome quelques phrases sur soi-même, les autres, des personnages réels ou imaginaires ;

» Décrire des objets, des lieux ;

» Raconter succinctement des expériences vécues ou imaginées ;

» Rédiger un courrier court et simple, en référence à des modèles (message électronique, carte postale, lettre).

Lexique : Mobilisation de mots isolés, d’expressions simples et d’éléments culturels pour des informations sur la personne, les besoins quotidiens, son environnement.

Grammaire : Contrôle limité de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.

Lien phonie / graphie : Perception de la relation entre certains graphèmes, signes et phonèmes spécifiques à la langue.

» identifier le type de document ;

» s’appuyer sur les indices textuels et paratextuels pour émettre des hypothèses de sens sur le contenu du document ;

» reconnaitre des mots isolés dans un énoncé ou un texte court ;

» s’appuyer sur les mots outils, les structures simples ;

» repérer des éléments significatifs (graphiques, syntaxiques, morphologiques, lexicaux, culturels) lui permettant de reconstruire le sens du texte ;

» rassembler des écrits de natures différentes et s’y référer ;

» utiliser des supports et outils numériques (pages web, écrans...).

» Les champs lexicaux abordés se rapportent à l’environnement immédiat de l’élève.

» L’élève a recours à des éléments figés et/ou mémorisés.

» L’histoire rédigée est très courte. Les phrases sont très simples.

» L’élève s’appuie sur des aides mises à disposition (modèles, guidages, visuels…) pour écrire.

Niveau A2

» Les champs lexicaux s’enrichissent et se rapportent à un environnement plus élargi.

» L’élève construit des énoncés proches de ceux rencontrés en classe ; il les enrichit et les complexifie très progressivement.

» L’histoire rédigée est courte. Les phrases simples sont reliées.

» Les aides mises à la disposition de l’élève (modèles, guidages, visuels...) sont moins nombreuses.

Réagir et dialoguer

Attendus de fin de cycle

» Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) : L’élève est capable de communiquer, de façon simple, à condition que l’interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lente- ment et à l’aider à formuler ce qu’il essaie de dire.

» Niveau A2 (niveau intermédiaire) : L’élève est capable d’interagir de façon simple et de reformuler son propos pour s’adapter à l’interlocuteur.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

» Établir un contact social (saluer, se présenter, présenter quelqu’un...) ;

» Demander à quelqu’un de ses nouvelles et réagir en utilisant des formules de politesse ;

» Dialoguer pour échanger / obtenir des renseignements (itinéraire, horaire, prix...) ;

» Dialoguer sur des sujets familiers (école, loisirs, maison...) ;

» Réagir à des propositions, dans des situations de la vie courante (remercier, féliciter, présenter des excuses, accepter, refuser...).

Lexique : Mobilisation de mots isolés, d’expressions simples et d’éléments culturels pour des informations sur la personne, les besoins quotidiens, son environnement.

Grammaire : Contrôle limité de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.

Phonologie : Reproduction des sons, de l’accentuation, des rythmes, et des courbes intonatives propres à chaque langue.

» utiliser les moyens langagiers adéquats pour commencer, poursuivre et terminer une conversation simple et brève ;

» s’appuyer sur la situation de communication, les schémas intonatifs et les auxiliaires visuels, dont la gestuelle, pour déduire le sens d’un message oral et réagir ;

» répondre à des questions simples et en poser pour poursuivre / relancer la conversation ;

» mémoriser des expressions courantes pour indiquer qu’il a compris ou qu’il n’a pas compris, pour demander la répétition, pour exprimer ses gouts et ses sentiments, pour solliciter l’avis de l’interlocuteur, exprimer son opinion, l’accord, le désaccord ;

» utiliser quelques onomatopées et moduler sa voix pour exprimer un sentiment, une hésitation, la surprise, le dégout...

Niveau A1

» Les champs lexicaux abordés se rapportent à l’environnement immédiat de l’élève.

» L’élève a recours à des éléments figés et/ou mémorisés, lors d’échanges ritualisés.

» L’élève peut répondre à des questions dans un premier temps, puis il peut en poser grâce à des modèles.

» L’élève interagit très simplement avec un débit lent et peut avoir besoin de pauses pour chercher ses mots.

» L’élève peut demander à l’interlocuteur de l’aider, de répéter et/ou de reformuler lentement son message.

Niveau A2

» Les champs lexicaux s’enrichissent et se rapportent à un environnement plus élargi.

» L’élève construit des énoncés proches de ceux rencontrés en classe pour interagir et il les enrichit et les complexifie très progressivement lors d’échanges plus spontanés.

» L’élève est capable de poser des questions à son interlocuteur de manière plus autonome.

» L’élève interagit simplement avec un débit adapté. Il a moins recours aux pauses.

» L’élève a moins souvent besoin de solliciter l’interlocuteur pour des aides et des répétitions. Il est encouragé à prendre des risques, l’erreur n’étant pas un frein à l’intelligibilité des messages véhiculés.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19

similaire:

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme de mathématiques est rédigé pour l'ensemble du cycle....

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme pour le cycle 3

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 icon1 Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle
«premier cycle» et 2ème cycle selon la nomenclature de l’école fondamentale en Haïti. Peut-on parler d’une démarche bilingue ? Y...

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme physique chimie cycle 4

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconProgramme d’informatique du premier cycle de 4 L’enseignement secondaire general

Projet de programme pour le cycle 3 Les spécificités du cycle de consolidation p 4 iconI nformation presse
«agiles» ou collaboratives», explique Thomas Murphy, Directeur de Programme au meta group. «Les durée moyenne des projets a diminué...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com