Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles








télécharger 424.87 Kb.
titreNotice sur les livres de Denis Duclos disponibles
page7/17
date de publication06.02.2018
taille424.87 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   17

Table des matières


Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles 2

sur Amazon.com et Kindle 2

(et/ou à commander par votre librairie) 2

I. Livres publiés par les éditions du Translatador (translatador@translatador.com) 2

II. Ouvrages parus aux Editions La Découverte, Presses Universitaires de France, Payot-Rivages, Poche-Agora, J’ai Lu, L’Harmattan, Nikta, Berg International, Daedalo, Anthropos, (etc.) entre 1996 et 2007. 4

1. Essais et études de philosophie 5

et d’anthropologie politique 5

par Denis Duclos 5

Présentation générale 5

Le « parlage » comme tension collective permanente vers l’unité humaine 7

Préambule 14

1. L’histoire humaine n’est autre qu’une image… 36

de la destinée de la parole 36

Prolégomènes 40

Le « totalisme » actuel, en perspective 40

d’une histoire humaine de la métaphore 40

Le monde contemporain comme approche du moment paradoxal de la métaphore orchestrale 54

II. Romans récents de Denis Duclos 58

Publiés aux éditions du Translatador 58

Le Cycle de « Terre-2351 » 58

Le Cycle « Fins et Commencements » 59

Cycle de Guama 60

Hors cycles : 60

71 63

72 65

20. Tournoi holomédiatique 69

Lake Land (ASSU district), 69

Rappahannock River, le 6 Octobre 251 69

Epilogue, printemps-été 79

4. 83

Le Programme 83

(sous presse) 83

XVI 85


« Bonnes-feuilles » :

1. L’histoire humaine n’est autre qu’une image…

de la destinée de la parole




Dans ce texte, je tente de présenter le condensé d'un ensemble articulé de concepts saisissant ce qu'on a coutume d'appeler la culture humaine, par opposition aux cultures animales, et cela dans sa temporalité non plus historique21, mais qui relève du cycle d’un récit mis en conversation : historiale. Cette prétention -que d'aucuns diront exorbitante- ressortit en même temps d'une nécessité de l'époque -celle d'une mondialisation inédite et avancée de cette culture- et d'un défi presque insurmontable.

Quant à la prétention nécessaire, elle reprend un travail déposé par la grande philosophie déconstructive des années soixante, bien représentée par Jacques Derrida, mais elle le déplace dans un autre projet : non pas tant celui de savoir dans quelle mesure les « sujets » constitués par la culture, notamment dans le fait parolier, sont des ingrédients d’un tissu culturel ou bien des créateurs de celui-ci, mais plutôt celui de déterminer le mouvement de la conversation faisant évoluer sa « texture », par exemple en changeant peu à peu la polis en police générale.

Notons que ce thème a préoccupé maints auteurs importants de l’école française, de Jacques Derrida à Jacques Rancière, par exemple en montrant l’antinomie interne à la démocratie, à la fois peuple libre et pouvoir souverain contre soi, demos et cratos (capacité d’écrasement au sol de l’alter ego dans la lutte au corps-à-corps). Mais ce qui n’a guère été théorisé par ce courant et qui nous concerne davantage aujourd’hui, en société-monde, c’est l’inéluctabilité de certains mouvements de fond dans l’histoire humaine, tel celui qui, dépassant toute répétition, recherche la fusion au plan le plus global possible, aujourd’hui planétaire.

Peut-être les « lois de l’esprit humain » sont-elles immuables, mais alors justement : l’une de ses règles les plus infrangibles, serait bien la tendance à intégrer chaque particularité – y compris celle des Civilisations, des Nations et des Empires – dans une histoire d’universalisation irréversible !

La question – posée à l’essence de la culture humaine – est aujourd’hui de savoir si, lorsqu’on atteint l’universalité du sens commun, l’Esprit se met à « tourner en rond », comme une toupie folle, ou s’il est capable de changer son propre parcours. Question qui, on le voit, se déplace au delà de ce que notre jovial instituteur de l’idéal platonicien réactualisé, le normalien maoïste Alain Badiou, nomme « l’événement politique ». Précisément parce qu’il ne s’agit pas d’un changement quantitatif dans la situation rendu possible « pour tous » mais de la capacité à réorienter complètement un processus centré et orienté de tout temps par l’effet historial de la culture sur les vivants humains parleurs. A savoir : capacité à se départir précisément de la tendance au totalisme, sans pour autant verser dans l’inégalité.

Ce qui ne veut pas dire que des réorientations similaires n’aient pas déjà eu lieu – à échelles plus réduites et en situations de compétition intraculturelle –, ceci rendant possible de s’en inspirer. Mais le caractère inédit du problème actuel ne doit pas être sous-estimé, non plus que son étroite dépendance à un ou plusieurs traits constants de la culture humaine parolière depuis son origine, il y a seulement quelques dizaines de milliers d’années. Ainsi a-t-on de bonnes raisons de penser que la tension vers l’universalité tout comme les effets de torsion ou de fuite liés à l’approche de son voisinage, sont des traits structurels auxquels aucune culture ne peut échapper, et dont on ne peut éviter de les prendre en considération, si nous voulons éviter des souffrances collectives – et donc individuelles – considérables.
Quant au défi, il tient à la difficulté de justifier et d'expliciter chaque concept, en général abstrait de longues et laborieuses séquences argumentaires, tout en en esquis-sant le tableau général.

Pour lever cet obstacle autant que possible dans ce cadre, et sans renvoyer d'autorité le lecteur à d'autres textes, j'ai choisi de faire suivre l'exposé de la présentation de schémas. Ceux-ci permettent de situer d'un regard les faisceaux de relations dynamiques étudiées, ainsi que les termes utilisés pour les nommer. Peut-être n'est-il pas inutile de les consulter -en les méditant quelque peu- avant de revenir aux articles et pendant leur lecture.

Il est probable que cet exercice ne lèvera pas tous les doutes ou les interrogations, mais il orientera les perplexités en évitant de perdre son temps dans des contresens massifs. Au moins l'espérai-je.

J'ai bien conscience que la difficulté du propos, son caractère parfois énigmatique, ne sont pas effacés par cet expédient, qui ne vise aucun formalisme. C'est le problème de tous les systèmes, dont la cohérence ne tient pas à la parfaite définition (impossible) de chaque terme, mais à la situation relative de chaque élément par rapport aux autres.

L'indulgence demandée au lecteur porte donc ici sur l'étiquetage d'un concept (comme celui de « Sociétal ») qui peut sembler obscur en soi, mais se distingue mieux rapporté à un supposé contraire (le « Familier », par exemple).

Ce travail – issu de quarante-cinq ans de cheminement en sciences sociales – ne s’adresse pas à quelques spécialistes, tout gonflés de leurs certitudes érudites et de leur mépris concernant « la semi-culture » générale et l’essayisme. Mais il ne s’adresse pas non plus à un vaste public, impossible, de toutes façons, ni à enseigner par manque de temps, ni à convertir : cela du seul fait de son intérêt comme masse, lequel lui interdit tout simplement de se rapprocher des opinions exprimées ici, sauf à éprouver très douloureusement que la présentation de la vérité concernant chacun d’entre nous dans cette masse-nasse ne peut absolument pas coïncider avec l’ensemble des fictions dont elle est abreuvée par les millions de pseudopodes de l’appareil médiatique mondialisé.

Il s’adresse par conséquent, selon la métaphore classique de la bouteille à la mer, aux esprits libres, issus de n’importe quel milieu, de n’importe quel âge et sexe, mais ayant réussi l’exploit –presque inouï à notre époque- de résister à toutes sortes de bombardements quotidiens –matériels ou spirituels- de la part de leurs myriades de semblables (bien intentionnés ou sans aucune intention), sans y perdre raison et humanité.

Il s’adresse aux Humains qui, au cœur de cette « masse logique », littéralement constituée par l’adhésion du grand nombre à son autoréférence ultime, tentent déjà de survivre à son implosion à venir… en restant humains (et donc libres de se contraindre). Tout en espérant qu’ils ne soient pas si peu nombreux que cela…


6
c:\users\denis\desktop\desktop\maison d\'édition\livres sur la pluralité à éditer\transparence\couverture réalisation.jpg

558 pages

Ed. Du Translatador, sur CreateSpace, 1 edition (Avril 23, 2016)

ISBN-10: 1532833164

ISBN-13: 978-1532833168

Présentation
Nous sommes indubitablement entrés dans un monde "global" étendu à l'échelle de la planète. Certes,il y demeure quelques "grumeaux" -dictatures ou régimes peu conciliants-, mais tout cela est en train de s'estomper, de se fondre dans le grand TOUT. De sorte que les idéaux de société mondiale et de "grande famille humaine" -qui semblaient encore inaccessibles au mitan du XXe siècle- sont en train de se conjoindre. Mais justement : quand un idéal devient "réel", et surtout quand aucun autre ne peut le remplacer, n'entrons-nous-pas plutôt dans un cauchemar ? A quelles conditions pourrions-nous encore rêver... d'autre chose ? La seule solution qui nous reste pour rendre la mondialité supportable ne serait-elle pas d'y creuser de nouvelles divisions, d'y tracer de nouveaux territoires, au prix, sans doute, d'une vexation de notre désir infantile de fusion et d'angélisation ?


Bonnes feuilles :
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   17

similaire:

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles icon5 – Naissance de la ville de Saint-Denis
«Montjoie saint Denis» devient la devise du royaume de France, qui se place ainsi sous la protection du saint titulaire du royaume...

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconLe langage c est né de l’expérience du Mr. Denis Ritchie qui travaillé...

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconPhotographies disponibles sur interencheres com

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconEn jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage...
Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer...

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles icon"livres","Livres","Relevé de livres, phrases qui retiennent l'attention...

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconVente de livres anciens et modernes
«double Docteur» Antoine denis était Officier dans l’Ordre National du Mérite. Membre de nombreuses sociétés littéraires, IL fut...

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconNotice sur le «Critias»

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconIntroduction1 notice historique sur madagascar

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconLittérature xixe & Moderne Livres anciens XVII xviiie Livres de voyages...
«vies des hommes illustres» Gallimard, et coll.»Romans des grandes existences Plon, et divers. 14 vols

Notice sur les livres de Denis Duclos disponibles iconConcours saint-Denis-Les-Bourg








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com