Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création








télécharger 267.26 Kb.
titreNotre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création
page1/5
date de publication21.03.2018
taille267.26 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5


Festival du Cinéma Israélien

10ème édition
10-16 mars 2010


Cinéma Gaumont Opéra

2, boulevard des Capucines – 75009 Paris

PRESSE

Michèle Abitbol-Lasry / Séverine Lajarrige

184, boulevard Haussmann – 75008 Paris

tél : 01 45 62 45 62

michele@abitbol.fr / severine@abitbol.fr


 Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création.

Entre réflexion et émotion, le cinéma est un véritable langage universel, capable d’élargir nos horizons. En projetant les cinémas d’ici et d’ailleurs, en célébrant la diversité des sujets et des formes cinématographiques, Paris réaffirme que l’art est le plus beau véhicule du dialogue des cultures et de la fraternité des peuples. Depuis 10 ans, le Festival du Cinéma israélien de Paris nous fait découvrir la production cinématographique israélienne, à travers une programmation à la fois riche et singulière.  C'est un regard tendre, divers, et jamais complaisant, sur la réalité d'une société extraordinairement dynamique.


Cette année, une programmation particulièrement riche ouvre de nombreux horizons sur la vie du peuple israélien, ses attentes, ses angoisses et ses lassitudes. Merci à tous les organisateurs, et à Yvan Attal qui parraine cet événement auquel Paris est profondément attaché. .

 

Je souhaite à toutes et à tous un excellent festival .

 

Bertrand DELANOË
C’est un honneur pour moi de saluer la dixième édition du festival du cinéma israélien à Paris.
Beaucoup d’excellentes choses sont arrivées au cinéma israélien pendant la dernière décennie. Les films israéliens sont maintenant sélectionnés pour les compétitions mondiales les plus prestigieuses au monde. Pour la première fois, un film israélien, « Lebanon », a été primé du Lion d’Or au dernier festival de Venise. Le cinéma israélien attire une large audience en Israël et à l’étranger et les producteurs du monde entier cherchent à coproduire des films avec leurs homologues israéliens.
Le cinéma israélien doit une grande partie de son succès à l’unique coopération avec la France, grâce à un accord de coproduction signé entre les deux pays en 2002. Le Festival du cinéma israélien et son fondateur et directeur Charles Zrihen ont ouvert la voie et aujourd’hui, le Festival de Cannes, ainsi que d’autres grands festivals en France, comme le Festival du film méditerranéen à Montpellier, le festival du court métrage à Clermont Ferrand, le festival d’animation à Annecy et beaucoup d’autres, accueillent les cinéastes israéliens tous les ans, et les incluent au palmarès de leurs prix prestigieux. Toutefois, grâce à vous, public cinéphile français -dont la loyauté envers le cinéma israélien résulte en un nombre croissant de spectateurs- une sélection plus large de films d’Israël est mise à l’affiche aussi bien au cinéma qu’à la télévision.
Sur un plan plus personnel, permettez-moi de résumer quatre années en tant qu’Ambassadeur d’Israël et d’admirateur du Festival. Élargir le champ de vision du public français par rapport à Israël a été une priorité pour moi depuis la première heure, pour que les Français aient un regard plus riche, plus diversifié, plus complet et plus juste de notre pays. Quel meilleur outil que le cinéma pour ce faire ? En effet, les films projetés dans le cadre du Festival et, avec son aide, dans les salles de cinéma sont autant de fenêtres qui s’ouvrent sur la réalité israélienne.

Merci donc à Isratim, à son directeur et à toute l’équipe pour le partenariat dans cette mission.

Daniel SHEK

Ambassadeur d'Israël en France

PROGRAMMATION 2010
LONGS MÉTRAGES
À CINQ HEURES DE PARIS Leon Prudovsky 90’ 2009
ADAM RESSUSCITÉ Paul Shrader 106’ 2008
ADJAMI Yaron Shani et Scandar Copti 120’ 2008
LE CHAT DE Mme MOSKOVITCH Jorge Gurvich 83’ 2009
ELIE & BEN Ori Ravid 89’ 2008
UNE HISTOIRE DU CINÉMA ISRAÉLIEN Raphael Nadjari 300’ 2008
LOIN D’ÉDEN Danny Lerner 102’ 2009
LA MÈRE DE VALENTINA Arik Lubezky et Matti Harari 80’ 2008
PHOBIDILIA Yoav Paz et Doron Paz 90’ 2008

LES SOLITAIRES Renen Shorr 92’ 2009

MINI FICTION
FREELAND Gur Bentwitch 60’ 2009


L’EPOPEE DES BÂTISSEURS
L’ENFANT PERDU Chaim Halachmi 70’ 1933
IL MARCHA DANS LES CHAMPS Yossi Milo 96’ 1967
LE LABEUR Helmar Lerski, 50’ 1935

BEST OF
BEAUFORT Jopeh Cedar 125’ 2007
CADEAU DU CIEL Dover Koshashvili 116’ 2003
DESPERADO SQUARE Beni Torati 97’ 2000
LA FIANCÉE SYRIENNE Eran Riklis 96’ 2004
GALILÉE ESKIMOS Jonathan Paz 95’ 2007
LOIN DES REGARDS Daniel Syrkin 86 2005
MADE IN ISRAËL Ari Folman 113 2001
METALLIC BLUES Danny Verete 89’ 2004
MY FATHER MY LORD David Volach 76’ 2007
NOODLE Ayelet Menahemi 95’ 2007


TABLE RONDE « LE SÉFARADE DANS LE CINÉMA ISRAÉLIEN»

Animée par Yehuda Nouriel, journaliste chroniqueur au Yedioth Aharonot, (quotidien israélien) avec l’actrice et réalisatrice Ronit Elkabetz et les réalisateurs Moshé Mizrahi et Haim Bouzaglo.

JERUSALEM MOMENTS 2009

Sept documentaires réalisés par huit jeunes Palestiniens et Israéliens, témoignent de la complexité du quotidien à Jérusalem, une ville constamment exposée au conflit Israélo-palestinien. Ils identifient avec détermination les difficultés et présentent leurs points de vue personnels et politiques sur la réalité du quotidien à Jérusalem.

I AM YOU ARE - Programme éducatif de la cinémathèque de Jérusalem

Durant le mois d’août 1999, le département des médias et des études cinématographiques de la cinémathèque de Jérusalem organise un séminaire sur le thème de I AM YOU ARE/ JE SUIS VOUS ÊTES, sur l’identité de la jeunesse juive et arabe. Le projet réunit trente jeunes adolescents entre 15 et 17 ans, palestiniens et juifs de la ville et banlieue de Jérusalem, afin de les faire réfléchir sur leurs identités, expériences, rêves, espoirs et craintes.

Les films exposent une représentation sincère de l’identité personnelle, commune, nationale et religieuse. Les histoires créent une mosaïque dans laquelle s’expriment les points communs et les différences de chacun. Le film constitue un document sur l’espoir et la possibilité d’une co-existence de ces jeunes.

COURTS MÉTRAGES - ÉCOLE DE CINÉMA - BEIT BERL

DOCUMENTAIRES
CHEZ IDA Dalit Kimor 59’ 2009
HONNEUR MORTEL Lipika Pelham 58’ 2009
GUT SHABBES VIETNAM Ido & yael Zand 52’ 2008
LADY KUL EL ARAB Ibitsam Marana 56’ 2008
LE PONT AU DESSUS DU WADI Barak Heymann 55’ 2006
LA PIRE ENTREPRISE DU MONDE Regev Contes 50’ 2009
ZAHRA Mohammad Bakri 60’ 2009


VOLET MUSICAL
DAG NAHASH IN AMERICA Roy Florentin 50’ 2008
ON THE MOVE

EHUD BANAI AND THE REFUGEES Avida Livni 75’ 2009
RAGING SOULS Nathan Mendelbaum 85’ 2002


HOMMAGE À RAM LOEVY
FOOTBALL EN ISRAËL : CONFLIT HORS JEU ? 52’ 2006
L’ INDIEN AU SOLEIL 50’ 1979
LE PAIN 84’ 1986

LONGS MÉTRAGES
À 5 HEURES DE PARIS / FIVE HOURS FROM PARIS

RÉALISATEUR / DIRECTOR : LEON PRUDOVSKY

COULEUR / COLOUR - 1H30
scénario / screenplay : Erez Kav-el, Leon Prudovsky

interprètes / cast : Elena Yaralova, Dror Keren, Yoram Tolledano, Michael Warshaviak

production / production : Estee Yacov Mecklberg, Haim Mecklberg, Leon Edery, Moshe Edery

photo / cinematography : Giora Bejach

montage / editing : Yevgeni Roman

musique / music : Rima Arsalanov

À seulement cinq heures de Paris, dans la banlieue ouvrière de Tel-Aviv, deux personnes solitaires vont se rencontrer et s’aimer. Yigal est un chauffeur de taxi. Lina est professeur de musique alors qu’elle rêvait de devenir pianiste concertiste. Yigal lui aussi a renoncé à ses rêves... ou presque. Il lui en reste un : visiter Paris. Pour cela, il doit juste faire face à sa peur panique de l’avion.
Only 5 flight hours from Paris, in a working-class suburb of Tel Aviv, two people meet. He is a bred-and-born Israeli and she is a Russian immigrant. He is a taxi driver and she is a music teacher. He has no aspirations. She gave up hers long ago. He is afraid of flying and she is about to fly away. What are the odds of them ending up together ?

RÉCOMPENSE

Prix du Meilleur Film Israélien, Festival International du Film de Haïfa 2009

LEON PRUDOVSKY

Né à Saint-Pétersbourg, Russie en 1978.
2005 DARK NIGHT (CM)

2008 À 5 HEURES DE PARIS (Five Hours from Paris)

ADAM RESSUSCITÉ / ADAM RESURRECTED

RÉALISATEUR / DIRECTOR : Paul Schrader

COULEUR / COLOUR - 1H46
scénario / screenplay : Noah Stollman basé sur le roman de Yoram Kaniuk

interprètes / cast : Jeff Goldblum, Willem Dafoe, Derek Jacobi, Ayelet Zurer, Hana Laslo, Joachim Król, Evgenia Dodina, Juliane Köhler, Dror Keren, Yoram Tolledano

production / production : Ehud Bleiberg, Werner Wirsing

photo / cinematography : Sebastian Edschmid

montage / editing : Sandy Saffeels

musique / music : Gabriel Yared
«Adam ressuscité» est l’histoire d’Adam Stein. 1961 : Adam est le patient patient d’une institution mentale en Israël pour les survivants de l’Holocauste. Adam lit dans les esprits et impressionne ses docteurs. Avant la guerre, à Berlin, Adam était impresario de cabaret, propriétaire d’un cirque, magicien, musicien, adoré du public et des nazis, jusqu’à ce qu’il soit envoyé dans un camp de concentration et confronté au Commandant Klein. Adam a survécu au camp en devenant « le chien » du Commandant, l’amusant et le distrayant, alors que sa femme et sa fille étaient envoyées à la mort.
«Adam Resurrecte » follows the story of Adam Stein, a charismatic patient at a mental institution for Holocaust survivors in Israel, 1961. He reads minds and confounds his doctors, lead by Nathan Gross. Before the war, in Berlin, Adam was an entertainer cabaret-impresario, circus owner, magician, musician - loved by audiences and Nazis alike until he finds himself in a concentration camp, confronted by Commandant Klein. Adam survives the camp becoming the Commandant’s “dog”, entertaining him while his wife and daughter are sent off to die.
PAUL SCHRADER

Né en 1942, à Grands Rapids, États-Unis
1980 AMERICAN GIGOLO

1982 CAT PEOPLE

1985 MISHIMA : A LIFE IN FOUR CHAPTERS

1990 COMFORT OF STRANGERS

1997 AFFLICTION

2002 AUTO FOCUS

2008 ADAM RESSUSCITÉ (Adam resurrected)
AJAMI

RÉALISATEURS / DIRECTORS :Yaron Shani & Scandar Copti

COULEUR / COLOUR – 2H00
scénario / screenplay : Yaron Shani & Scandar Copti

interprètes / cast : Shahir Kabaha, Ibrahim Frege, Eran Naim, Fouad Habash

production / production : Mosh Danon & Thanasis Karathanos

photo / cinematography : Boaz Yehonathan Yacov

montage / editing : Yaron Shani & Scandar Copti

musique / music : Rabiah Buchari


Ajami nous dépeint l’histoire d’une communauté à Jaffa, près de Tel-Aviv, où s'affrontent Juifs, Musulmans et Chrétiens. Nasri, un adolescent de treize ans et son frère aîné Omar vivent dans la peur depuis que leur oncle a blessé un membre important du clan. Malek, un jeune réfugié Palestinien naïf travaille illégalement en Israël pour financer l'opération vitale que sa mère doit subir. Binj, un jeune Palestinien, rêve d'un brillant avenir avec sa fiancée juive. Le policier juif Dando veut à tout prix se venger de la mort de son frère...
Jaffa's Ajami neighborhood is a melting pot of cultures and conflicting views among Jews, Muslims and Christians. Sensitive 13-year-old Nasri and his older brother Omar live in fear when their entire family is in danger after their uncle foolishly wounds a prominent clan member. Naive young Palestinian refugee Malek works illegally in Israel to help finance the surgery that will save his mother's life. Affluent Palestinian Binj dreams of a bright future with his Jewish girlfriend. Jewish policeman Dando becomes obsessed with revenge when his brother is found dead in the West Bank...


RÉCOMPENSES

Prix du meilleur film, meilleurs réalisateurs, meilleur scénario : Académie du Film Israélien 2009

Mention Spéciale à la Caméra d’Or : Festival de Cannes 2009


YARON SHANI & SCANDAR COPTI

Yaron Shani, Né en Israël en 1973

DISPHORIA (moyen-métrage)
Scandar Copti, Né en Israël, citoyen palestinien

THE TRUTH (court-métrage)


LE CHAT DE MME MOSKOVITCH / MRS MOSKOVITZ & THE CATS

RÉALISATEUR / DIRECTOR : JORGE GURVICH

COULEUR / COLOUR - 1H23
scénario / screenplay : Yoav Katz

interprètes / cast : Rita Zohar (Yolanda), Moni Moshonov (Shaoul), Tiki Dayan (Malka), Idit Teperson (Rosie), Shulamit Adar (Allegra), Shredy Jabarin (Rafiq), Vladimir Fridman (Arik)

production / production : Amir Harel, Ayelet Kait, Jorge Gurvich

photo / cinematography : Shai Goldman

montage / editing : Yosef Grunfeld

Musique / music : Adrien Blaise
Lorsque Yolanda Moskovitch, une enseignante de français à la retraite, se réveille dans la salle gériatrique d'un hôpital, elle est convaincue qu'il s'agit d'une erreur. Mais la plaque en métal dans sa hanche l'oblige à se déplacer en chaise roulante et à s’attendre à une longue convalescence. Avec le temps, elle se lie d'amitié avec Allegra, la femme qui partage sa chambre. Elle se confronte à Rosie l'infirmière-chef, une femme rigide qui refuse tout compromis. Et elle rencontre Shaoul, ancien joueur de football qui se rappelle le peu de français qu'il connaît pour flirter avec elle. Yolanda recommence à vivre. Mais lorsqu’ arrive le jour où elle doit quitter l'hôpital, c'est bien la dernière chose qu'elle tient à faire…

When Yolanda Moskovitz, a retired French teacher, wakes up in a hospital geriatric ward, she is convinced there must be some mistake. But the titanium plate in her hip confines her to a wheelchair and to a lengthy convalescence. Nonetheless, Yolanda discovers a new life: she develops a close relationship with Allegra, the woman with whom she shares a room; she confronts Rosie, the head nurse; and when she meets Shaul, a former soccer player, emotions surface that she thought had vanished from her life for good. Like a young woman in love, she does anything to captivate the charming Shaul. When the time comes for her to return home, it's the last thing she wants to do.

  1   2   3   4   5

similaire:

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création icon2006 L’îmage à paroles, doc – 90 min – Compétition Internationale,...
«30° Mostra Internationale de São Paulo» 2006 «Cinema south Festival», Sderot, Israel, 2006 Compétition Internationale «Visions du...

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconMontpellier Notre Ville : Vous avez déclaré votre candidature à la...
«soigner la vie quotidienne» et «réparer la ville». Deux expressions clés de notre campagne

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconProgramme d’exposition double dans le cadre de «l’Art dans la ville»
«50° Nord» qui s’étend désormais sur l’Eurorégion Nord. Membre actif et pleinement investi du réseau, la galerie participe depuis...

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconProgramme prioritaire pour 215 quartiers : Dynamique Espoir Banlieues
«Arts dans la ville a quoi oeuvre l’art aujourd’hui dans la ville ?» Compte-rendu du débat organisé par la dpvi de la Ville de Paris...

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconEt pour la première fois dans les salles de cinéma Yes Planet
«Haut les cœurs !») et au Festival de Cannes 2016, avec la programmation de “L’effet aquatique”, “Queen of Montreuil” et aussi de...

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconBenjamin joinau
«La Flèche et le Soleil : topo-mythanalyse de Pyongyang», in Croisements vol. 2, “Ville réelle, ville rêvée”, Atelier des Cahiers,...

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconManuel h martín
«Défendre le cinéma est une obligation parce que c’est l’art de notre temps» Jean Luc Godard

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Notre Ville accompagne fidèlement le Festival du Cinéma israélien de Paris depuis sa création iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com