Direction de la communication vnf








télécharger 54.95 Kb.
titreDirection de la communication vnf
date de publication09.09.2018
taille54.95 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos


DOSSIER DE PRESSE

Septembre - Octobre 2011


Pour ses 20 ans, VNF présente


Un film itinérant sur la Marne

et

une exposition photos sur les Champs Elysées

Contacts Presse



Direction de la communication VNF

Open2Europe

Un Bateau sur la Marne

Agnès DOITRAND-LAPLACE

Pierrick PICHOT

Pascale BRENCKLE

+33 3 21 63 24 24

+33 1 55 02 27 86

+33 6 18 25 77 78

agnes.doitrand-laplace@vnf.fr

www.vnf.fr

p.pichot@open2europe.com

www.open2europe.com

unbateausurlamarne@

gerardrondeau.com

www.gerardrondeau.com


Voies navigables de France et Gérard Rondeau,

20 ans d’histoire et de passion pour la Marne…
Dans le cadre de ses 20 ans, Voies navigables de France, très sensible à la qualité du travail de mémoire sur la Marne réalisé par l’artiste-plasticien, Gérard Rondeau, présente le film «  un Bateau sur la Marne » qui sera diffusé cet automne, à bord d’une péniche Freycinet, qui remontera la Marne jusqu’à sa source, ainsi qu’.
une exposition photo de l’artiste sur ce même thème, à Paris, en plein air, . sur le quai des Champs-Elysées du 27 septembre au 10 octobre prochain

La Marne, la plus longue rivière de France, a toujours connu une navigation importante. Son nom latin même (Matrona : mère nourricière) suggère qu'elle était depuis une époque lointaine une source de richesses pour les pays qu'elle arrose.
Patrimoine notable dans le paysage français, les rives de la Marne n’ont cessé d’inspirer les artistes…
Genèse d’un projet artistique autour de la rivière la plus longue de France :
Il y a maintenant une année, à bord d’une péniche aménagée en bateau-studio, Gérard Rondeau et son équipage ont descendu le cours de la Marne, depuis sa source sur le plateau de Langres, jusqu’à Paris/Charenton, accumulant les portraits photographiques et les entretiens filmés de plus de deux cents personnes.
De la confluence aux sources, le film « Un Bateau sur la Marne » sera ainsi projeté depuis le bateau, sur les quais.


Cinéma itinérant

du 16 septembre au

7 octobre 2011

Péniche naviguant de Paris au Plateau de Langres


Exposition

du 27 septembre au

10  octobre 2011

Quais des Champs-Élysées

« Un Bateau sur la Marne »,

du bateau-studio…

En février-mars 2010, à bord d’une péniche aménagée en bateau-studio, Gérard Rondeau et son équipage ont descendu le cours de la Marne depuis sa source sur le plateau de Langres, jusqu’à Paris.
Sur le bateau, un studio sommairement aménagé : deux cadres métalliques de format carré et de tailles différentes, un tabouret derrière chacun d’eux, face caméra.
Quarante-cinq jours durant, sur le pont du bateau, au gré du paysage qui défile, plus de deux cents personnes se sont prêtées au jeu de l’entretien et du portrait photographique.
Rencontres de hasard bien sûr, mais surtout rencontres choisies et provoquées.
La métallurgie à Saint-Dizier, les années Beckett à Ussy-sur-Marne, le transport fluvial et la batellerie, le patrimoine et la botanique, les peintres de la Marne de Corot à Buraglio, la guerre de 14-18, la mythologie et les sources de la Marne, Bossuet évoqué par Jean-Paul Kauffmann ou La Fontaine raconté par l’académicien Frédéric Vitoux, la voie d’eau et l’environnement, les îles, le cinéma, l’architecture de Claude-Nicolas Ledoux à Henri Gaudin, Chinagora et la confluence...
Chaque personne, à sa manière, a évoqué son rapport à la rivière : 525 kilomètres de travelling, qui ont permis à Gérard Rondeau de poursuivre son portrait général de la plus longue rivière de France.

Au Cinéma itinérant…

Cette mémoire accumulée de la rivière servie par une vision singulière, plastique et très contemporaine, Gérard Rondeau souhaite la partager avec le plus grand monde par le biais d’un film long métrage.
Premier portrait général de la plus longue rivière, ce film défend une certaine idée de la France et de la richesse de ses habitants, il insiste dans le cas de la Marne sur l’aspect méconnu de la beauté des paysages, la valorisation du patrimoine culturel mais aussi sur la vitalité des communes riveraines et des personnes qui travaillent sur la voie d’eau.
En 2011, Voies navigables de France proposent à Gérard Rondeau de repartir en péniche avec son équipage.
De la confluence aux sources, à l’occasion d’une quinzaine de haltes, le film « Un bateau sur la Marne » sera ainsi projeté depuis la péniche sur les quais, haltes et ponts où le public sera accueilli.
Dans le même esprit de convivialité et dans la même volonté d’échanges que l’opération 2010, des discussions et des rencontres seront organisées à l’occasion des différentes étapes.
Calendrier des haltes

Projections à la tombée de la nuit
Lancement

Vendredi 16 septembre 2011

Nogent-sur-Marne (94) au Port de Plaisance

Samedi 17 septembre 2011

Lagny-sur-Marne (77) à la Halte Nautique

Lundi 19 septembre 2011

Meaux (77) au Port Public

Mercredi 21 septembre 2011

Château-Thierry (02) à la Halte Municipale

Jeudi 22 septembre 2011

Mont-Saint-Père/Jaulgonne (02) aux Haltes Municipales

Vendredi 23 septembre 2011

Dormans (51) à la Halte Publique

Samedi 24 septembre 2011

Mareuil-sur-Aÿ (51) au Port de la Grande Vallée de la Marne

Lundi 26 septembre 2011

Châlons-en-Champagne (51) à l’Anse du Grand Jard

Mercredi 27 septembre 2011

Vitry-le-François (51) à la Halte Publique

Vendredi 30 septembre 2011

Saint-Dizier (52) à la Halte Nautique

Mardi 4 octobre 2011

Chaumont (52) au Port de la Maladière

Jeudi 6 octobre 2011

Langres (52) au Port de Champigny-lès-Langres

Clôture

Vendredi 7 octobre 2011

Balesmes (52) aux Sources de la Marne




« Un Bateau sur la Marne »,

En quelques chiffres…

Territoires et zones géographiques du tournage


  • 525 km de la rivière Marne

  • 3 régions traversées : Champagne-Ardenne, Picardie et Île-de-France

  • 5 départements traversés et leurs principales villes

  • La Haute-Marne : Chaumont, Langres, Saint-Dizier

  • La Marne : Châlons-en-Champagne, Épernay, Vitry-le-François

  • Aisne : Château-Thierry

  • Seine-et-Marne : La Ferté-sous-Jouarre, Meaux, Lagny-sur-Marne, Noisiel, Chelles

  • Seine-Saint-Denis : Gournay-sur-Marne, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand

  • Val-de-Marne : Le port de Bonneuil, Charenton-le-Pont, Créteil, Joinville-le-Pont, Le-Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice

  • Inventaire des paysages - ruraux, urbains, industriels, pavillonnaires, insulaires, naturels -, de l’architecture – les ponts, les tunnels, les viaducs, les villages, les villes, les pavillons– et du patrimoine.


Matériaux accumulés
Vidéo

171 cassettes MINI-DV HD

200 heures de rushes

Entretiens

225 personnes interviewées

1300 pages de retranscription d’entretiens

Documentation

Plus d’une centaine d’ouvrages et d’archives

Notes de Gérard Rondeau depuis ces trois dernières années

Documents apportées par les riverains et spécialistes lors de leur passage sur le bateau sur la Marne

Réalisation éditoriale

« La Grande Rivière Marne », éditions La Nuée Bleue, sortie décembre 2010, 280 pages, 24*31


« Un Bateau sur la Marne »,

En portraits…

Gérard Rondeau a accumulé les témoignages de plus de deux cents personnes.


  • des gens choisis selon leur profession en relation avec la rivière : éclusier, barragiste, garde-pêche, égoutier, spécialiste de kayak, tenancier de café ou guinguette, pêcheur, batelier...



  • des professions représentant à la fois l’économie locale ou régionale : ouvrier métallurgiste vers Saint-Dizier, tonnelier vers Épernay, sportif d’un club de canoë kayak à Nogent-sur-Marne, ou chef d’une gare sur la ligne SNCF « Vallée de la Marne »



  • d’autres professions représentant la société française : médecin, commerçant, enseignant, élève, étudiant, artisan



  • des personnes prouvant par leur fonction que la Marne est une rivière tournée vers l’avenir : investisseurs, maires des communes, professions autour de la préservation du paysage ou de l’écologie, scientifique, spécialiste de l’environnement



  • et des personnes permettant de faire un lien avec l’histoire, la géographie, les arts et le patrimoine : Cabu sur Châlons-en-Champagne, l’académicien Frédéric Vitoux sur La Fontaine, Pierre Buraglio sur l’art, la rivière et Maisons-Alfort, Denis Vassigh sur Meaux, Olivier Meïer sur le festival de l’Oh!, l’abbé Tartivel sur les grandes crues de l’histoire et le lac du Der, Jean-Marie laclavetine sur Samuel Beckett et Ussy-sur-Marne, Jean Vedovati sur les batailles de la Marne, Jean-Paul Kauffmann sur Diderot et Bossuet, Olivier Maître-Allain sur Émile de la Bédolière et l’île des Loups, Corot et l’Église d’Essômes, Guy Seligmann sur les studios de Joinville et de Saint-Maur, Henri Gaudin sur la rivière et l’architecture, Raphaëlle Bacqué sur l’histoire contemporaine, etc.


Gérard Rondeau,

parcours d’un artiste complet et singulier…

Des Galeries Nationales du Grand Palais à Paris à la National Gallery de Jakarta, du Mois Européen de la Photo à Paris au Festival de la Luz à Buenos-Aires, du musée de l’Elysée à Lausanne au Martin-Gropius-Bau à Berlin, Gérard Rondeau présente de nombreuses expositions personnelles. A Istanbul, New York, Sarajevo, Rome, il invente des séries particulières.
Rondeau explore les coulisses des musées pendant vingt ans, il chronique la vie à Sarajevo durant le siège, il dresse un portrait du Maroc contemporain dans un brillant dialogue au-delà du temps avec la peinture et les dessins de Delacroix ; pendant quinze ans, il accompagne les missions de Médecins du Monde dans le monde entier, Grand portraitiste travaillant régulièrement pour “Le Monde” pendant plus de vingt ans, il réunit une très grande collection de portraits de peintres et d’écrivains contemporains.
Pendant de longues années, Rondeau accompagne le peintre Paul Rebeyrolle, il parcourt avec le romancier Yves Gibeau les champs de bataille de la première guerre mondiale, il visite avec le Quatuor Ysaÿe les grandes scènes du monde, il fait l’inventaire avec l’écrivain Bernard Frank des rues de sa vie.
Rondeau voyage dans un monde en noir et blanc, il emprunte des chemins sans fin, joue avec les mots, les jeux d’ombre et les silences, il assemble des histoires et restitue des mondes en souffrance.

Auteur de nombreux ouvrages, sur le voyage, les traces de la guerre, le patrimoine français et européen ou l’univers des peintres contemporains, Rondeau est un photographe rare et singulier. Ses livres et ses expositions ressemblent à des journaux intimes, à des romans.

Filmographie sélective
Le presbytère d’Yves Gibeau France 3 Sodaperaga (26 mn) 2005
Rebeyrolle ou le journal d’un peintre France 3 Sodaperaga 2000,

film édité par la RMN en dvd (portraits d’artistes) (1h26)
Gérard Rondeau - Hors Cadre, France 3 (réal. Bernard Germain)
Dernières expositions (sélection)
PALAIS DU TAU, Reims, 2011

PARIS-SARAJEVO, AGNES B, Paris, Ouradour, 2010

LA CAVERNE DU DRAGON, Musée du Chemin des Dames, 2010

MUSÉE PAUL REBEYROLLE, Eymoutiers, 2009

Galerie Soho China, PÉKIN 2009

NEW YORK”972th” 5th avenue, 2009

Rencontres européennes du livre, SARAJEVO 2009

Galerie nationale, JAKARTA, mai 2008

Martin Gropius Bau, BERLIN, mars-mai 2007

Galerie 127, MARRAKECH 2007

MOIS EUROPÉEN DE LA PHOTO, Paris, novembre 2006

HÔTEL DE VILLE DE PARIS, juillet 2006

GALERIES NATIONALES DU GRAND PALAIS, Paris, octobre 2005
Dernières publications
La cathédrale de Reims, Auguste Rodin, Réunion des Musées Nationaux, 2011

La Grande Rivière Marne, La Nuée Bleue, 2010

Chroniques d’un portraitiste, Seuil, 2006

Hors Cadre, Réunion des Musées Nationaux, 2005

Missions – Médecins (jusqu’au bout) du monde, Seuil, 2005

Voyages au Bénin, L’arganier, 2004

Les Fantômes du Chemin des Dames – Le Presbytère d’Yves Gibeau, Seuil, 2003

Antonin Artaud à Ville-Evrard, Le temps qu’il fait, texte d’Alice Becker-Ho, 2002

Rebeyrolle ou le journal d’un peintre, Ides et Calendes, 2000


*NB : Les photographies illustrant ce dossier de presse sont la production et la propriété de M. Gérard Rondeau pour « Un Bateau sur la Marne ».


Voies navigables de France

Etablissement public créé en 1991, Voies navigables de France gère, exploite et développe le plus grand réseau européen de voies navigables. Ce réseau se compose de 6 100 km de canaux, fleuves et rivières navigables (dont 2 000 à grand gabarit), de plus 3 000 ouvrages d'art et de 40 000 hectares de domaine public fluvial. L’établissement joue également un rôle essentiel de promotion et de développement de la voie d’eau.

Les missions de VNF


  1. Gérer, entretenir et exploiter l’ensemble du réseau navigable français

  2. Assurer la maîtrise d’ouvrage des infrastructures nouvelles en cohérence avec le réseau européen

  3. Aménager et valoriser le domaine public fluvial (DPF)

  4. Développer le transport fluvial et l’ensemble des activités connexes

  5. Favoriser le report modal et les logistiques multimodales

  6. Mettre en œuvre une politique de développement de la voie d’eau et de ses usages

  7. Participer au développement et à l’aménagement durable des territoires

  8. Favoriser l’implantation d’espaces industriels, logistiques et le développement touristique

  9. Encourager et développer la production d’énergies douces

  10. Optimiser la gestion de l’eau et de ses usages



La structure de VNF
Le siège de Voies navigables de France se situe à Béthune dans le Pas-de-Calais. VNF s’organise en 7 directions territoriales et 68 subdivisions territoriales :


  • DT Nord-Pas-de-Calais

  • DT Bassin de la Seine

  • DT Nord-Est

  • DT Strasbourg




  • DT Centre-Est

  • DT Bassin Rhône-Saône

  • DT Sud-ouest



380 salariés VNF et 4 300 agents des services de l’Etat mis à disposition travaillent ensemble afin d’assurer le service public de la voie d’eau.

similaire:

Direction de la communication vnf iconPertinence Communication
«grandes pointures» à la Direction internationale et a restructuré la Direction européenne avec une équipe française…

Direction de la communication vnf iconNotice développée conjointement par le Conseil national de l’Ordre...

Direction de la communication vnf iconRéunion de l’entente à Ste Thorette le 3/03 *chantier débroussaillage des berges
«partageons le canal» élaboré et financé à égalité avec les Fed. De Pêche Yonne et Nièvre et vnf le 24 Avril

Direction de la communication vnf iconArchitecture de communication pour les applications multimedia interactives...
«cross ‐ layer» qui permet alors d'améliorer de façon significative la réactivité du système. Afin de faciliter l'intégration et...

Direction de la communication vnf iconCours de communication
«Nulle part ni pour personne n’existe la communication. Ce terme recouvre trop de pratiques, nécessairement disparates, indéfiniment...

Direction de la communication vnf iconEntre direction et encadrement : communication managériale et parlers ordinaires
«Pour bien connaître la nature des peuples, IL faut être prince, et pour bien connaître celle des princes, IL convient d’être du...

Direction de la communication vnf iconRésumé P. Breton et S. Proulx s’intéressent d’abord aux techniques...
«sociale», ou communication médiatisée, qui met en jeu la circulation de messages

Direction de la communication vnf iconDes halles sous jardin inondées de lumière
«Pour que ce projet soit réussi, IL fallait une communication limpide, critique et quelquefois passionnée entre le fabricant et les...

Direction de la communication vnf iconSélection d'une société d'ingénierie pour un appui technique à la...
«Appui à l’Unité Technique d’Exécution du Ministère de l’Économie et des Finances pour la direction du projet»

Direction de la communication vnf iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com