Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’








télécharger 44.37 Kb.
titreElectronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’
date de publication25.12.2016
taille44.37 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos



Un monde imaginaire, des musiques sensibles


SOMMAIRE

les DISTRIBUTIONS PRIKOSNOVENIE 2008 Descriptifs et Chroniques

ELECTRONIQUE 2

BO (electronique) 3

POP ELECTRONICA ANGLAISE 4

DARK 4

RELAXATION & AMBIENT 5

MUSIQUES NOUVELLES 6

WORLD 6

FOLK POP 7



les DISTRIBUTIONS PRIKOSNOVENIE 2008
(musiques d’autres labels dénichés par Prikosnovénie)
Descriptifs et Chroniques


ELECTRONIQUE

JOAQUIN JOE CLAUSSEL ‘Un chained Rhythums II’


Electronique et sonorités africaines

Après 10 ans de silence, ce vétéran de la scène disco revient avec son album divisé en deux parties. On retrouve sur ces deux cd la patte de l'artiste, notamment celle qui a guidé ses remixes pour Nitin Sawhney, Cassandra Wilson et Herbie Hancock.

THE MIMETIC YEARS ‘All my lives’


Electronique industrielle (Jérôme Soudan. France)

CD live enregistré lors de festivals, partout dans le monde, entre 2004 et 2007 : Portugal, France, Belgique, Finlande, Suisse, USA, Espagne, Italie, UK, Allemagne & Japon.

En 1998, Jérôme Soudan a commencé son projet solo nommé Mimetic. En 2000, il s’est ensuite installé à Genève et ont commencé à travailler avec la formation contemporaine Art Zoyd (rock et musique nouvelle), en France. Depuis, Jérôme a publié de nombreux CD ou en vinyle avec divers groupes sur différents labels tels que ANT ZEN, HANDS, PARAMETRIC, MOLOKO+, PRIKOSNOVENIE, ORKHESTRA, SCULTURED SOUNDS, KK RDS, THISCO, SPECTRE, etc… et participe à plusieurs concerts live, sets de dj ou spectacles à travers le monde (Europe, États-Unis, Mexique, Canada, Japon,…). Depuis 2000, il est l'un des compositeur officiel de la chorégraphe Carol Brown (venant de Nouvelle-Zélande mais établis à Londres, UK) pour qui il compose pour les spectacles de danse ainsi que pour des installations vidéo. D’autres chorégraphes avec qui Jérôme a travaillé : Janvier Linkens (opéra-comique de Berlin) et Lionel Hoche (Neerdeland Dans Theater 2 à Den Haag NL).

DOWNTAO ‘Vertigo’


France. Jérôme Paressant: Compositeur, improvisateur, producteur, videaste, membre d’Abraxas Projekt.

Il trace le sillon d'une musique électronique à la fois aventureuse et accessible, revendiquant sa parenté avec le son de labels tels que Ninja Tune, Jazzland, Quatermass, Warp… Electronica, abstract hip hop, dub, jazz, drum & bass se bousculent sans renier une certaine énergie rock, les sons purement électroniques croisant aussi la voix et des sonorités plus acoustiques.

OLEN'K ‘The floating World’


Electro cold (Misstrip, Massive attack)

Cet album est un concentré d'émotion à fleur de peau servi par une production hors du commun. Entre world, trip-hop et electro cold à la Misstrip. La mélancolie est tangible ,gangrène les progressions de titres courts, pousse au chavirement jusqu'à atteindre la rupture.

Chronique : www.obskure.com
Le secret. De ceux qui vous enivrent, que vous brûlez d’envie de partager avec la Terre entière en même temps que s’accroît votre peur de ne plus en être l’un des rares détenteurs. Mais Olen’K mérite sans l’ombre d’un doute la reconnaissance la plus large possible, alors dévoilons ce secret, « The Floating World ».
Ce deuxième album des limougeauds renferme l’étoffe des progressions lumineuses, un monde sépare le précédent « Silently Noisy » de « The Floating World » alors que l’identité d’Olen’K se confirme et dépasse nos espoirs. Confiant leurs compositions à l’orfèvre du son Remy Pelleschi (Mlada Fronta), les bijoux se parent d’un écrin d’une finesse et d’une puissance inégalée, propulsant le son Olen’K au niveau d’un Recoil ou d’un Massive Attack, un résultat que seule l’alchimie entre Artistes peut engendrer. (…) Olen’K sait travailler sur le silence, sait jouer sur l’essentiel - une ligne de chant, un son en arrière plan - et ne recourir aux rythmiques industrielles ou trip-hop qu’à bon escient, pour preuves l’introductif « Japan Garden » ou l’ultime et sublime « Wings » qui clôt le voyage sur un vrombissement mélodieux de transistors.
Mais, plus que l’identité propre de chaque titre, plus que l’âme de chacune de ces histoires autonomes, la caractéristique la plus frappante réside sans conteste dans une dualité forte mais parfaitement maîtrisée entre l’appropriation immédiate de titres aux mélodies et atmosphères frappantes et une réalisation très pointue et à des années lumière des carcans grand public, gorgée d’arabesques sonores exigeantes, mises en scène par Patrice Debet et Manuel Costa. Ainsi le moment fort incarné par le magnifique « Respirar » se construit sur un squelette electro racé alors que les cordes du quatuor Enigma entrent dans la danse et que le chant de Mangane apporte les couleurs d’Afrique aux lignes vocales d’Elise. (…) Incontournable.

JAMES BROWN & EARL FALCONER Dub specimen volume one


UK. Projet Dub de James Brown et Earl Falconer, respectivement batteur et bassiste du groupe UB40.

SOMATIC RESPONSES Digital Darkness


Royaume-Uni (Pays de Galle) electronica dure tendance industrielle

Petite légende post-industrielle depuis le milieu des années 90. John et Paul Healy sont deux frères du Pays de Galles produisant à flux tendu une musique à part. D’abord chantres d’un son hard-acid et hardcore undeground, ils ont évolué au fil du temps vers une mixtures elektro toute en rythmes cassés et textures disloquées, parfois illuminée de belles nappes synthétiques. Chez eux l’avant-gardisme n’éclipse jamais l’émotion. Et chacune de leur sortie est toujours un voyage dans des mondes dont eux-seuls ont la carte.

ONUR OZER Kasmir


Turquie

Dans cet album orienté techno vous retrouverez les influences qui ont forgé le son d'Istanbul sur plus de 1000 ans.

Chronique www.chronicart.com:
D'Onur Özer, nous étaient déjà parvenues les promesses d'un Red cabaret EP, marquées de chaudes levées organiques, cordes pincées et frottées jamais entendues au delà des frontières d'Istanbul. Dans le même esprit, Kasmir se veut l'interface pure de deux mondes qui s'ignorent : le traditionnel et le club. De jour, ce sont ainsi les choeurs mystiques qui se confondent dans la liquidité de percussions orientales, respirations dub et tintements de piano (Eclipse). A contrario de nuit, les étoiles sont voilées par d'épais aquariums de fumées rouges, entre lesquels se dégagent quelques pulsations en infra, pour prendre au bassin, agresser et détruire la pensée à renforts de synths stab et cuivres assassins (Innervoice). Le fort d'Onur Özer : écraser des matières rebattues avec une sensibilité autre que la rigidité techno des motors de Detroit -ici des toms moites frappent en souplesse à côté des articulations 4/4, les carillons survolent un horizon désert de mélodies, chargé en atmosphères de plomb et traînées de sables aveuglantes (Sahara). Matthieu Clervoy

COBBLESTONE JAZZ 23 seconds


Véritable trio de jazz, ce groupe canadien composé de Tyger Dhula, Danuel Tate et Mathew Jonson (patron et locomotive du label Wagon Repair) s'est plongé dans un mode de production analogique mais définitivement électronique pour créer une techno minimale ultra sexy. Après de nombreux maxis vinyles qui ont tous remporté un franc succès et leur ont valu une solide réputation, voici leur premier album entre deep techno, accords jazz et beats imparables.

BO (electronique)

KIRSCHBLUTEN


BO film allemand, coproduction Arte

Film en compétition officielle aux Berlinales 2008 : périple d’un couple allemand au Japon

Synopsis du film : Trudi (Hannelore Elsner) apprend que son époux Rudi (Elmar Wepper) est atteint d’un cancer en phase terminale et ne trouve pas le courage de le lui annoncer. Lorsque le médecin lui suggère d’entreprendre pour la dernière fois un voyage avec son mari, Trudi propose à ce dernier, qui n’aime guère quitter le petit village où le couple réside, de rendre visite à leurs enfants à Berlin. Quelque peu décevante, la visite de la capitale est rapidement suivie d’un séjour au bord de la mer Baltique. Là se produit un évènement dramatique qui va obliger Rudi à reconsidérer son épouse, passionnée par la culture japonaise et le Butoh, la « danse des ténèbres ».

Critique du film : Dorris Dörrie connaît bien le Japon, mais elle a décidé de confronter l’image de ce pays au portrait d’un couple typiquement allemand. Par amour pour son épouse, Rudi le casanier sort soudain de ses charentaises et entreprend un long voyage. Sans nourrir de rancœur envers ses enfants qui ne sont que ce qu’ils sont, c’est-à-dire le produit de leur époque pressée et individualiste, le sexagénaire largue les amarres et quitte ses habitudes dans un geste presque héroïque. Selon la culture japonaise, l’héroïsme se rattache à l’idée du sacrifice et de la mort bien plus qu’à celui de la victoire propre à la culture américaine. La mort qui plane autour du couple formé par Trudi et Rudi trouve une résonance au travers d’un périple au pays du soleil levant.
Lâché dans les rues de Tokyo, incapable de comprendre ou de lire le japonais, Rudi éprouve ses habitudes d’allemand en goguette et Dorris Dörrie l’imagine volontiers assis en train d’aligner les verres de bière, puis se rendre dans un club érotique. Face à un sujet nourri par sa propre expérience du deuil et propice à un dépouillement formel, la cinéaste de « Männer » (1985) et « Nackt » (2002) ne recherche pas pour autant la respectabilité. Elle est restée la même et ne dédaigne pas les blagues potaches ou les bons mots. Le choix de la caméra DV peut lui aussi étonner par son rendu un peu chiche, particulièrement flagrant dans la deuxième partie du film, lorsque l’accessoire se substitue à celui du touriste prêt à découvrir le Japon et ses cerisiers en fleur. La réputation du pays à se révéler un enfer pour les réalisateurs occidentaux désireux d’y travailler a sûrement incité la production à opter pour une équipe légère et mobile. Hormis un plan à hauteur de tatami, situé à Berlin lorsque les petits-enfants de Trudi et Rudi jouent sur le tapis du salon familial, le Japon est regardé avec les yeux de novice de Rudi. Il est tentant de rattacher à ce moment « Dolls » de Takeshi Kitano (2002), « Voyage à Tokyo » de Yasujiro Ozu (1946), « La Ballade de Narayama » de Shohei Imamura (1983) et bien entendu « Lost in Translation » de Sofia Coppola (2003) à ce voyage automnal marqué par l’acceptation et la venue de la mort. Le réflexe référentiel est toutefois secondaire, car Dorris Dörrie a voulu s’adresser en premier lieu au public allemand dans son ensemble plutôt qu’aux cinéphiles revendiqués. Julien Welter


POP ELECTRONICA ANGLAISE

MERZ Moi et mon camion


UK. Cet album est rempli de très belles ballades et de mélodies à cœur ouvert où le talent de multi-instrumentiste de l'artiste n'a pas son pareil.

HALF COUSIN Iodine


UK. Deuxième album du quatuor mené par Kevin Cormack qui excelle dans le style bricolo-pop-folk-électro, entre les premiers albums de Beck, le songwriting minimaliste d'Arab Strap et les expérimentations pop de Cornelius.

DARK

THE MOORS


Cet album éponyme inaugure l'opus folk celtique Forest of the Fae. Les américains délivrent une musique réellement sublime et enchanteresse, dont le côté médiéval rappelle Hagalaz' Runedance, notamment grâce à des claviers cristallins.

QNTAL ‘VI Translucida’


Allemagne

Le trio ne se satisfaisait pas d’égayer les sons médiévaux avec des rythmes contemporains. QNTAL véhicule un grand nombre d’émotions et de pensées qui s’applique autant au XIIème siècle qu’au XXIème : amour, deuil, beauté, transcendence. Comme ces ornements de verre dans l’architecture Gothique, la musique de QNTAL créé un sujet  avec un pouvoir de suggestion très fort. Au final, s’échapper de la vie quotidienne est pour celui qui écoute, aussi simple qu’un reflet de sa propre réalité.

QNTAL a maintenant tourné le dos au monde des fées. On retrouve les racines du groupe sur « Translucida ». A la place de grands effets, l’album est dominé par une élégance simple. De légers arrangements mettent en valeur le chant varié de Syrah qui cette fois n’est pas accompagné d’une chorale. Du chatoyant « Sleeping » à « Passacaglia » qui révèle le côté mélancolique d’Antonio Vivaldi, la voix de cette vocaliste exceptionnelle formée au chant classique explore des espaces acoustiques les plus divers. Outre des passages plus posés, Qntal VI inclut des morceaux dignes de la scène électro, comme « Sumer » ou « Ludus » ou encore « Glacies », une chanson médiévale dansante, qui a été synthétisée comme il se doit, sans lui ôter sa joie de vivre intrinsèque.

Chronique Khimaira :
Qntal est un groupe allemand réputé pour être l’initiateur du mouvement électro médiéval. Pourtant, n’imaginez pas une pale copie allemande de Era ou Enigma. Ici, les chants grégoriens laissent leur place à l’extraordinaire voix de Sigried Hausen. De plus, l’orchestration se fait plus subtile et l’instrumentation médiévale apparaît nettement. En fait, le groupe peut presque être considéré comme un side project du groupe médiéval Estampie puisque parmi les trois membres qui composent Qntal, Michael Popp et Sigried Hausen font aussi partie de la formation moyenâgeuse allemande. Ce sixième album s’intitule sobrement VI – Translucida. Les textes sont toujours puisés dans le répertoire traditionnel et sont majoritairement en latin. On remarquera tout de même la présence de deux titres en vieux français « La froidor » et surtout « Départir » chanté à la perfection par Sigried Hausen. La chanteuse de Qntal réalise encore une fois un travail admirable, sa voix est sublime, délicieusement perché et contribue pour beaucoup à l’ambiance du disque (« Sumer »). Les musiques sont souvent sobres et accompagnent subtilement la voix de Sigried. Mais Qntal sait aussi livrer de petites perles rythmiques comme en atteste « Glacies » et surtout « Ludus » qui s’avère très dansant et entêtant à souhait. Qntal continue de livrer des albums de qualité dans un genre innovant qui aurait pu très vite sombrer dans l’oubli des années 90. Cette fusion entre la richesse des textes médiévaux et la modernité des sons électroniques parait naturelle, preuve de la parfaite alchimie réalisée par le trio allemand. Un groupe qui témoigne de l’extraordinaire vitalité de la scène néo-médiévale allemande puisque de Faun à Corvus Corax en passant par In extremo et Saltatio Mortis, nos voisins teutons peuvent se vanter de posséder les plus grands groupes de la scène actuelle. Guillaume L'henaff

ATTRITION All mine enemys whispers


Neoclassique, Cold wave

Exploration musicale : la vie, la mort, la Légende de Mary Ann Cotton

Martin raconte parfaitement l'histoire avec le son.

Une atmosphère sombre et sinistre est produite et entretenue partout dans l'album. Des arrangements de corde néoclassiques luxuriantes ajoutent une profondeur et sont rejoints par un morceau de piano solitaire et les tons lents d'un saxophone. L'atmosphère sombre créée par cette amalgamation d'instruments traditionnels et électroniquement produit un paysage sonore fantastiquement irrésistible et captivant.

Attrition veulent rendre l’interprétation musicale de l'histoire de Mary Ann Cotton plus atmosphérique et effrayante, ce qu'ils réalisent en ajoutant des chants dans une variété de styles différents : des chuchotements à peine audibles, des rimes d'enfant… L'utilisation occasionnelle de chants sur un album principalement instrumental est fantastiquement bien exécutée et ajoute une autre dimension, sans perdre l'atmosphère que la musique, seule, crée.

RELAXATION & AMBIENT

ALIO DIE & MARTINA GALVAGNI Eleusian Lullaby


Italie, Ambient, avec Martina Galvagni soprano

Entrez dans le monde soyeux des berceuses eleusiennes. Kalimba, cithare, carillon, sitar, gamelans déroulent un tapis de coquillages sur lequel la voix angélique de la soprano vient se poser. Ce disque est le plus beau et harmonieux de ce combo. Avec la participation de Jack or Jive au métallophone.

Chronique ‘Rythmes croisés’
Comptant à peu près une trentaine d'albums à son actif, ALIO DIE est depuis quinze ans le principal pôle d'attraction de la vie ambient transalpine, ayant créé pour les besoins de la cause son propre label, Hic Sunt Leones. Ses collaborations, nombreuses, rappellent celles de Steve ROACH dans le sens où, comme le maître de Tucson, Stefano MUSSO absorbe littéralement toujours son partenaire tant sa présence est gigantesque. Pour le public, il crève le voile de l'anonymat en 1997 avec une fabuleuse collaboration avec Robert RICH, Fissures, alors qu'il avait déjà, depuis 1990, six albums à son actif. (…)
Toute l'œuvre de cet Italien, un peu illuminé, est marquée par la recherche spirituelle, l'exploration des niveaux de conscience transcendentaux.
http://rythmes-croises.org/traversesmag/articles/alio_die.htm

OOPHOI An aerial view


Italie, Ambient

Avec ‘An aerial view’, Oophoi essaye de décrire la Période glaciaire par un voyage sonore de 60 minutes. Prenant la forme d'une entité solitaire en vol sur l'étendue infinie, non contaminée, Oophoi se concentre sur la représentation du paysage blanc ininterrompu et du silence abyssal par une combinaison de sons délicats, aériens et minimalistes qui dérivent avec indolence à travers l’espace.

VOYAGE AU CŒUR DU CORPS


Exercices guidés de relaxation (auto-thérapie). Stimulez votre guérisseur intérieur. Editions Le Souffle d’Or

Jean-Michel COURNELLE et Héléna COURNELLE

Le corps humain est fascinant avec sa capacité de réparation et de compensation, sa beauté, sa perfection. Accompagner une démarche personnelle ou une thérapie d’une pratique avec et sur le corps active le processus de mieux-être ou de guérison.

Héléna Cournelle propose dans ce CD des exercices guidés conçus dans le cadre de sa pratique et nourris de son amour de la vie. Ils vous aideront en particulier à faciliter votre relation à votre corps, à réveiller vos sens et vos perceptions, à développer votre capacité d’auto-guérison. L’auto-thérapie est une pratique qui aide à trouver les ressources en nous-même. Elle n’exclut en rien une aide thérapeutique extérieure. Elle peut être un précieux accompagnement, car elle contribue à nous rendre autonome, à nous réconcilier avec nous-même, à être davantage dans le présent et à prendre notre vie en main.

« Il s’agit d’être à la fois dans des ondes cérébrales de fréquence alpha et en même temps de rester conscient pour nous connecter à nos perceptions et à notre mémoire sensorielle et pour avoir des résultats concrets. Toutes les traditions millénaires nous l’avaient déjà enseigné : le souffle, la relaxation, la visualisation font partie de nos ressources naturelles pour développer la confiance, nous relier au champ de tous les possibles et être créateur de notre vie. » Héléna Cournelle

ASHANA


USA

Des chants angéliques, des mélodies originales obsédantes et les sons des bols de cristal chantant; une musique qui inspire le calme et la paix, apaise l’esprit.

ARUNDAS Pathless ways


Ambient, percussions, voix d’homme aérienne

2eme volet d’une trilogie. Idéal pour la relaxation, la méditation, les massages.

MUSIQUES NOUVELLES

LA SOCIETE DES TIMIDES A LA PARADE DES OISEAUX Tranches de temps jeté


Rock surréaliste

Digipack 8 faces

La STPO a l’art de bercer ses victimes dans une transe calme, pour mieux les secouer quelques secondes plus tard.. Rythmes punchy, musique musclée, cependant toujours sauvegardé par le jazz/classique, la STPO infuse son punk avec la dynamique tant du volume que de la texture.

LES FRAGMENTS DE LA NUIT


(France):

Formation néoclassique (Cordes-piano-voix, esprit musique de film)

Leur musique est une vision fantastique de la nuit, au coeur de laquelle s'épanouissent des cordes épiques, tragiques, que viennent soutenir les pulsations hypnotiques d'un piano. Ce quatuor à cordes accompagné d'un piano met en musique nos rêves et nos cauchemars, une véritable musique de bande originale de film. Un moment fort à ne pas manquer.

Chronique Khimaira :
Sorti sur le label portugais Equilibrium music, c’est bien un groupe français qui se cache derrière le nom Les fragments de la nuit. Une jeune formation crée en 2005 qui décida de s’adapter à la scène après le succès rencontré par ses compositions dans l’univers de la musique pour films. Un quintet composé de 3 violons, d’un violoncelle et d’un piano dont le premier album s’intitule Musique du crépuscule.

Les fragments de la nuit. Musique du crépuscule. On sent déjà au sein de cette formation un certain goût pour l’obscurité et pour un romantisme qui s’exprime à travers la magnifique pochette. Et si le groupe décide de ne pas mettre de « s » à musique c’est bien parce que sa musique s’apprécie comme un bloc incassable qui court inlassablement sur les courbes fatiguées de la lune arrondie.

Et avec cette nuit qui apparaît timidement, c’est les fées qui s’éveillent de leurs sommeils (« Eveil des fées »), des fées ténébreuses vivants la nuit qui reviendront plusieurs fois profiter de l’obscurité pour hanter notre sommeil (« La ronde des fées », « La chambre des fées »).

Gardant en tête sa devise « Notre musique est une poésie où les mots sont des notes, un souvenir où l’image est un rêve », le groupe n’hésite pas à imprégner de poésie les titres de ses morceaux. Une musique entêtante et répétitive (« Entre ciel et fer ») qui déverse une volupté oppressante. On songe parfois au compositeur préféré de Hitchcock, Bernard Hermann, pour les ambiances stressantes, à la bande originale de Requiem for a dream du Kronos quartet pour la dimension abyssale de l’oeuvre et à l’éphémère groupe Cherche Lune pour la féerie dansante des ambiances néoclassiques.

Les cordes pleurent les débris d’un monde dévasté par le chaos (« Devenons demain ») tandis qu’un piano solitaire égrène sa solitude (« Solitude »). Mélancolique à souhait, le groupe laisse peu de place au manichéisme, le soleil étant lui-même présenté comme un ennemi dont l’énergie dégage un vacarme assombrissant (« Solarisation »). Le soleil est intrinsèquement noir et ne peut lutter dans l’Ether contre la pureté de la lune (« Soleils noirs pour lune blanche »). Un titre que le groupe rejoue quelques plages plus loin de manière magistrale façon tango. Musique du crépuscule se joue de nos sens et diffuse une musique touchante qui replace le crépuscule au firmament de nos émotions.

Guillaume L'hénaff

JULIA KENT


Née à Vancouver, Canada ,Julia Kent (violoncelle/arrangements) est plus connue pour sa longue participation dans le groupe Anthony and The Johnsons. Une des Johnsons donc, de celle qui fidèle, fait naitre et soulève avec ses coups d’archet les plus profondes mélancolies. Mais elle a aussi collaboré avec Devendra Banhart, Rufus Wainwright et bien evidemment David Tibet pour ne citer qu’eux. Elle sort sur le label suisse SHAYO Records son premier album « Delay ».
Delay pour « retardé », pour ces instants de vie qui se figent et nous laissent comtempler les autres voyageurs pressés et affairés. Ainsi on retouvera des sons enregistrés dans ces grands espaces que sont les aéroports. Sa musique lui a été inspirée par les nombreuses trounées avec Antony et ses autres groupes. Sur ce disque très personnel se mêlent des pistes de violoncielle superposées à des sonorités étranges, inspirées par les aéroports, les transitions, et l'univers émotionnel que tout être humain se crée lors de ces longs trajets et des désorientations qui se résultent.

Sur scène Julia maitrise parfaitement l’adjonction de boucles en strates succéssives qui donnent à sa musique une élévation étherée et profonde. Un monde aérien à découvrir absolument.


WORLD

CHINESE TAOIST MUSIC 2


Musique traditionnelle taoïste. Mélange d’instruments traditionnels et électronique.

Par le Racial Pipe And String Music Band Of Shanghai Movie Music Group. Réf: musique de film

SLOI Musique du monde d'ici


Traditionnel vendéen enrichi de world, jazz

SLOÏ vous propose de découvrir son nouveau spectacle, créé en partenariat avec Scènes de Pays (Beaupréau, 49)

A l'image des fusions électro-acoustiques des musiques du monde, SLOÏ s'approprie un répertoire traditionnel issu de ce pays fait de terre, de mer et d'îles - le Marais Breton Vendéen - et l'interprète d'une manière totalement nouvelle.

Musique, danse, chant et vidéo, les musiciens de SLOÏ proposent un spectacle complet, reflet de leurs racines et imprégné de leurs voyages.

SLOÏ est la nouvelle création de la Compagnie des Arts d’Hier pour Aujourd’hui (Cahpa production). Après Couleurs Racines par le Duo Bertrand en Cie (2004), l’équipe poursuit son travail de création et de composition sur les musiques et les chants traditionnels du marais breton vendéen.

Une démarche artistique novatrice qui navigue autour de trois axes fondateurs :

Des thèmes musicaux puisés dans la tradition orale. La rencontre de musiciens issus d’horizons différents. Une scénographie spécifique au service de la création

Lors des nombreux voyages à l'étranger, les musiciens de Sloï ont pris conscience du caractère exotique de leur musique. Aussi bien en Inde qu'en Estonie, ces thèmes venus de l'Île d'Yeu, de Noirmoutier ou de Saint Jean de Mont ont déclenché un enthousiasme incroyable parmi le public, et provoqué le même intérêt que celui que nous avons vis-à-vis de leur culture.

Chronique
Déjà bien remarqué par un précédent CD qui inaugurait la formule déjantée de l'antique duo familial veuze-diato, cette nouvelle fressure n'a rien d'un plat réchauffé (...) Ca sonne cette fois dans le divers le plus total, celui du répertoire 'fait de terre, de mer et d'îles', mais toujours un grand choix des ingrédients, avec son normal grain de sel, et naturellement ses épices venues d'ailleurs. (JJ Boidron/Trad Mag n°92)

CELTIC WOMAN 3 The Irish


Cet album est une merveilleuse compilation d'artistes celtiques féminines, avec des morceaux anciens et nouveaux. Cette compilation se démarque des autres (nombreuses) compilations celtiques par sa qualité acoustique, et sa track-list originale.

FOLK POP

SHARON LEWIS The hour lilies


Folk anglaise (songwriter), ref Mapplebee

Après un tour du monde et de la sortie de 4 albums avec le duo Pooka, la Reine de mélodie Sharon Lewis a étendu ses ailes, a pris son envol et a maintenant sorti son album solo.

ZARIA In the garden


Afrique du Sud

Folk féerique (songwriter)

Mélangeant une voix délicate avec le lyrisme éthéré, la musique de Zaria est souvent obsédante, toujours nouvelle et uniquement propre à elle.

Chronique :
"Indescriptible (...) elle a la capacité d'utiliser sa bizarrerie et son humour pour éveiller vos sentiments" (The Daily Voice, Cape Town)
"Zaria est une nouvelle arrivante de la scène de musicale. Sa voix est obsédamment belle et sa présence sur scène retient l'attention." (Cape Town Today)

AUTUMN'S GREY SOLACE Ablaze


USA Folk new wave

Le son d’ Autumn's Grey Solace est défini par la voix joliment attirante d'Erin Welton et le travail de guitare luxuriant, éthéré de Scott Ferrell. Ils combinent leurs talents pour créer des compositions uniques bien structurées. Leur son est en grande partie orienté par la guitare, avec de la basse mélodique et des textures de batterie organiques. Les guitares cristallines sont souvent feuilletées pour créer un mur de son. La voix émotive d’Erin et l'écriture lyrique incroyable se mélangent parfaitement dans cette entente opulente pour accomplir avec splendeur des chefs-d'œuvre soniques.


similaire:

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconArchitecture du pavillon philips
«jeu électronique», électronique, synchronique, où la lumière, le dessin, la couleur, le volume, le mouvement, et l’idée font un...

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAdresse de messagerie (e-mail) Equivalent de l'adresse postale pour...
«boîte aux lettres électronique» d'un correspondant, ce qui permet à d'autres utilisateurs du réseau de lui envoyer des messages....

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconGestion électronique des documents … Acquisition de documents papier...
«papier» pour les intégrer dans le système de gestion électronique des documents produits et exploités au sein de l’organisation

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAdresse Professionnelle
«le degré selon lequel le catalogue électronique facilite la capacité du consommateur à trouver son chemin») et la stimulation perçue...

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAdresse électronique

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAnnuaire électronique 30

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAnnuaire électronique 42

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAdresse électronique

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAdresse électronique @

Electronique joaquin joe claussel ‘Un chained Rhythums ii’ iconAnnuaire électronique 35








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com