Sommaire








télécharger 262.99 Kb.
titreSommaire
page1/6
date de publication25.12.2016
taille262.99 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6

L’origine des origines David ABBASI (Siyavash AWESTA)

David ABBASI (Siyavash AWESTA)

Mithra

Zar-toshte (Zarathoustra) le 1er 

L’origine des origines



Sculpture d’Atlas provenant de la

Villa Farnes transportant le monde sur ses épaules.
Certaines peintures montrent Mithra transportant

un rocher sur son dos, comme tout comme Atlas dans

la mythologie grecque, vêtu d'une

cape dont le côté intérieur représente le ciel étoilé.

Caprarola en Italie en 1560

Sommaire



- L’origine des origines

- Témoignages : de grands hommes pour l’ancienneté de la civilisation de Mithra

- R. Greshman : L’ancienneté de l’art et de la civilisation du Plateau Perse

- Adrien, musée du Vatican :

- L’influence de l’ancien Perse en Egypte

- Le roi des rois fonde l’université de médecine

- Sénateur Henri Caillavet : La perse, ce magnifique pays, qui nous a tant apporté de civilisation…..

- Changeons tous nos calculs

- Mithra et les Mages de la Nouvelle Alliance

- Mithra Zar-toshte (Zarathoustra) le 1er !!

- « Mehrabeh», Temples de Mithra

- Les sept grades

- Sous le bandeau

- Fils de veuve et tronc des veuves

- Marianne et Mithra

- Les trois grandes lumières de Mithra!

- L’épée

- Trancher la gorge !!

  • Mithra et les grandes civilisations

  • Idée de Sauver & Miracle

  • Mithra, Ni dogme Ni livre

- L’entrée de Zarathoustra (le plateau lumineux) dans l’histoire

- Le sauveur et naître par des femmes vierges !

- Awesta

- Adam et Eve

- Abraham

- Moise

- La Torah

- Les rédacteurs inspirés de la Bible et leurs écrits (Ordre chronologique)

- Les Hébreux

- Bouddha être vivant et éveillé

- Jésus Christ le reflet de la lumière

- Le descendant de ZAR-TOSHT = le plateau lumineux Ou bien un autre ZARATHOUSTRA !?

- Les Magousses iraniens viennent voir le Christ

- Groupes de sept

- Jean Baptiste & saint Jean d’origine mithraïque !!

- Le Tchelipa (la croix) & Farvahar

- MANI Christ D'Orient Bouddha d'Occident

- Alexandre

- Mithra en Europe

- Mithraïsme à Bordeaux

- Noël, Rois Mages, Mithra et Cannabis

L’origine des origines
Avant de commencer, je tiens à citer certains témoignages de grandes personnalités vis-à-vis de l’ancienneté de la pensée et de la civilisation persane pour que personne n’ose nous dire puisque l’écrivain est persan, il se permet de chercher l’origine chez lui et ses ancêtres.
Témoignages de grands hommes

pour l’ancienneté de la civilisation de Mithra

R. Greshman :

L’ancienneté de l’art et de la civilisation

du Plateau Perse
R. Greshman, grand archéologue et chercheur français a déclaré que « Les recherches archéologiques qui ont été poursuivis sur le Plateau, par plusieurs nations, et par la France en premier lieu, nous permettent d’illustrer le développement de l’art iranien depuis le 5ème millénaire avant J-C. jusqu’au 19ème siècle, sans solution de continuité.




Adrien, musée du Vatican :

L’influence de l’ancien Perse en Egypte




Le roi des rois fonde l’université de médecine



Cyrus, roi des rois, roi de l’Egypte du haut et du bas, quand j’étais dans son royaume, m’a ordonné d’aller en Egypte pour créer et construire dans la capitale une faculté de médecine et je rassemble toute chose nécessaire pour faire fonctionner cette faculté en Egypte. (Ce texte a été ramené de l’Egypte vers Rome par Adrien et il est actuellement dans le musée du Vatican).


Sénateur Henri Caillavet :

La perse, ce magnifique pays, qui nous a tant apporté de civilisation…..

Henri Caillavet : La perse, ce magnifique pays, qui nous a tant apporté de civilisation et dont nous sommes quelque peu les fils parce que c’est vrai que les Perses de l’antiquité nous ont témoigné de leur art et de leur intelligence et de leur solidarité et ont influencé à la fois, la Grèce, Rome et puis bien évidemment les Gaulois et la France.
Changeons tous nos calculs

Dossier d’archéologie :

La découverte qui bouleverse la

connaissance des origines de la civilisation

La dernière découverte de la civilisation perse a retenu l’attention du magazine « Dossier d’archéologie » qui avait consacré son numéro de 145 pages du mois d’octobre 2003 (n°287) à la fabuleuse découverte de Jiroft en mettant en grand titre sur la couverture : « La découverte qui bouleverse la connaissance des origines de la civilisation, un foyer culturel et artistique, vieux de 5000 ans (A.J-C). »

Mithra et les Mages de la Nouvelle Alliance

Patriarche, S.B. Mgr Patrick Truchemotte, le culte de Mithra…









Le Père Patrick Truchemotte (1929-1986)

Président de l'Académie Ausone, médaillé de la ville de Bordeaux pour ses activités de secrétaire-général du comité de bienfaisance Longchamps-Laseppe-Mandron, médaillé des sauveteurs de la Gironde médaillés du Gouvernement, médaillé du Souvenir Français et membre de son bureau girondin, animateur de l'émission Ici Eglise de France sur Bordeaux-Une, authentique savant en médecine homéopathique, Mgr Truchemotte était aimé et estimé non seulement de ses fidèles, mais de nombreux bordelais.
Un passage fort important développait la thèse suivante:

- les Mages de l'Epiphanie auraient été prêtres de cette religion venue du sud de la Mésopotamie.

En voici l'argumentation, sous la plume de Mgr Truchemotte:
Mithra et les Mages de la Nouvelle Alliance

L'Evangile selon Saint Mathieu rapporte qu'à l'époque de la naissance de Jésus des Mages arrivèrent qui venaient de l'Orient. Selon toute probabilité ces voyageurs spirituels appartenaient à une religion extrêmement antique dont la figure la plus connue des historiens est celle d'un très grand sage nommé Zarathoustra (Zoroastre).

Mithra

Zar-toshte (Zarathoustra) le 1er !!

Mithra est la première pensée perse qui est apparu en PAMIRE du Tadjikistan il y a déjà 7000 ans.

En descendant des montagnes de PAMIRE, Mithra a attiré l’attention des peuples perses de l’époque vers IZAD-MEHR, dieu du soleil.

Après un travail de groupe et la création de sa confrérie avec sept autres personnes et la pensée lancée, Mithra a effectué des actes inconnus jusqu’alors par la population de PAMIRE que l’on qualifiait de miraculeux. Ces actes miraculeux n’étaient que les sept sciences suivantes :


  1. la médecine

  2. l’astrologie

  3. la pharmacie

  4. l’élevage et l’agriculture

  5. l’art du combat

  6. les mathématiques

  7. la chimie



« Mehrabeh», Temples de Mithra

Les sciences fondées par Mithra vont être suivis pendant 7000 ans par les fidèles du Dieu du soleil dans toutes les cultures, pays, civilisations…

Alors dés le départ, sept membres composaient le groupe de Mithra, déjà le chiffre sept était un symbole comme les planètes qui tournent autour du soleil qui sont au nombre de sept. Chacun des sept compagnons de Mithra avait prit le nom de grandes étoiles comme Vénus, Mercure, Neptune, Mars, la Lune, Jupiter et ?






Mithra veut donc créer les sept jours de la semaine et les a nommé avec les sept planètes et étoiles.

Il partageait le temps à l’année, l’année en douze mois et tous les quatre mois, une saison et tous les mois à 29, 30 et 31 jours basé sur le Soleil. Les saisons resteront éternellement fixes et conformes.

Chaque mois, deux réunion étaient organisées dans la grotte, la première et quatrième semaine de chaque mois en inventant plusieurs fêtes journalières, mensuelles, saisonnières et annuelles. Toutes ces fêtes-là étaient à la gloire du Soleil et de la Terre.

Au départ, douze mois représentaient quatre années, chaque départ d’une saison était le départ d’une année qui fêtait le solstice de chaque saison.

A la deuxième semaine d’automne, se déroulait la fête du Soleil dont Mithra était le fils ou son reflet sur Terre et à la fin de la deuxième semaines du printemps, était considérée comme la fête de Pâques (PAK) qui veut la propreté en persan. Cette fête était un hommage à la nature.

Il y a 7000 ans, tout cela était inconnu des gens qui voyaient certaines lumières par le biais de ces disciplines. Les inconscients qui n’étaient que de simples paysans ou des citoyens ordinaires considéraient ces disciplines comme des miracles.
La salle de réunion de Mithra et de ses sept compagnons était loin de la vue des gens. Elle était située dans une grotte de la montagne de PAMIRE. Les grottes ont été construites et décorées, comme nous pouvons le constater dans les photos prises du temples de Mithra, en Europe et même en dehors de l’Europe.

On trouvait le symbole le plus important inscrit sur le mur de l’Orient du temple à savoir celui du soleil aux cotés de deux colonnes (rangées) où siégeaient les compagnons de Mithra.


Pour construire les temples de Mithra nommés MEHRABEH dans les grottes, il était nécessaire de posséder l’équerre, le compas, la règle, le fil à plomb, le niveau ainsi que des outils pour pouvoir travailler les pierres de la montagne et celles des grottes. Les temples de Mithra étaient accessibles par des sous-terrains où il n’y avait pas de montagnes.

A la suite de quelques actes miraculeux (confère la liste scientifique précédente), Mithra trouvait ses fidèles et les formait dans le but de les envoyer dans les autres villes du plateau perse.

Par exemple, il connaissait la prochaine sécheresse qui se profilait et qui toucherait PAMIRE. Il l’annonçait même, ce qui devenait déjà un miracle.

D’un autre coté, il donnait les solutions pour pouvoir mieux récolter et proposait l’utilisation du sang des taureaux comme fumier naturel et améliorer ainsi l’agriculture.
Les gens qui ne connaissaient pas l’avantage de l’utilisation provisoire du sang de taureau comme fumier croyaient que Dieu était le soleil et avait besoin de sacrifier du sang pour améliorer le rendement de la terre.
Et lorsque, avec la science de la chimie, Mithra fabriquait de l’alcool pour nettoyer les blessures et les microbes sur le visage et la peau des gens, les ignorants et les gens simples prenaient cela pour un miracle.
Petit à petit, le mithraïsme va s’élargir dans les autres villages et cités.
Les maîtres de cette pensée étaient appelés MOGH (MAGOUSSE). Ce mot va au fur et à mesure du temps prendre le visage des mages, des magiciens et magiques aujourd’hui.

La confrérie et le groupe de Mithra avaient des grades et l’individu devait être initié et passé certains examens. En effet, sept degrés d’initiation correspondant à sept astres ont été créés.
Les sept grades
Les sept grades étaient les suivants :

  • Le 7ème était le Père c’est-à-dire le maître, il devenait par la suite, le Père des Pères à savoir le Grand Maître et était chargé de créer un autre groupe de sept.




  • Le 6ème était le Perse (persan), celui qui était prêt à devenir le Père. Le Persan ou Perse veut dire l’homme libre, l’homme de conscience, l’homme de sagesse, l’homme de la paix et de l’amour qui peut juger les autres sans aucuns préjugés.

Mais l’empire perse sera créé plusieurs milliers d’années après Mithra, premier Zarathoustra par une branche de cette pensée.


  • Le 5ème était le Lion qui représentait la force militaire du temple et de la pensée.




  • Le 4ème était le soldat ou la milice. Il devait commencer à former le groupe de combat et protéger les frères sous l’ordre du Lion (le Général).




  • Le 3ème était le compagnon, celui qui avait dépassé le 2ème et le 1er grade et était candidat pour passer l’épreuve pour devenir la force militaire à savoir le soldat et la Lion.




  • Le 2ème était le Protégé, celui qui avait besoin d’être protégé par les grades au-dessus mais qui devait protéger le 1er grade, le Corbeau.




  • Le 1er était donc le Corbeau ou l’apprenti qui représentait l’individu qui venait du monde profane et qui désirait faire partie des six autres individus dans le grotte (le temple). Cependant, avant d’entrer dans le temple en tant que Corbeau, qui crie et bouge beaucoup et qui se montre partout, l’individu devait abandonner tout cela pour devenir apprenti. Son travail consistait à travailler la pierre de montagne, construire le temple, chercher la vérité, l’unité, la solidarité fraternelle et maintenir de temps en temps les torches allumées jusqu’à la fin des réunions.


Sous le bandeau
Avant de devenir Soldats, les disciples de Mithra devaient passer sous un bandeau après plusieurs examens et des cours éducatifs du Soldat et Lion.

Une fois sous le bandeau, une série de questions lui étaient posées afin de savoir s’il était prêt à entrer dans le mouvement et le temple. Ensuite, il devait passer autant de temps que nécessaire pour passer l’étape.

Etre sous le bandeau, pour ne pas connaître l’adresse exacte du temple et de la grotte et de ne pas connaître les membres du mouvement sauf la personne qui a présenté le candidat, il ne connaissait personne d’autre.

De plus, il devait laisser son testament à un Lion pour confirmer dés le départ qu’il était prêt à donner sa vie pour les idées de Mithra.

L’étape suivante consistait à passer des épreuves et examens pratiques assez difficiles comme gravir une montagne, traverser un désert, traverser la mer.

Ces épreuves s’apparentaient à celles des soldats de notre époque, qui dans une caserne sont soumis à leur début à des épreuves très difficiles pour voir leur potentiel.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com