Grandir en s'inscrivant dans une collectivité








télécharger 195.04 Kb.
titreGrandir en s'inscrivant dans une collectivité
page15/15
date de publication27.03.2017
taille195.04 Kb.
typeBibliographie
ar.21-bal.com > histoire > Bibliographie
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

10. Mythes et psychanalyse



On parle du mythe individuel du névrosé. A travailler

Sigmund FREUD



Le mythe est une méthode pour S.FREUD. C’est par le recours au mythe qu’il invente le complexe d’Œdipe, le narcissisme, les concepts de l’inquiétante étrangeté, les trois visages de la femme…

Oto RANK



Dans l’ouvrage qu’il écrit en 1909 (Le mythe de la naissance du héros), il ouvre des perspectives originales dans la problématique de la formation des mythes et de leur fonction.

Il conduit l’analyse de dix-huit mythes récoltés dans différentes cultures, et en dégage les thèmes récurrents pour mettre à jour la structure d’une légende-type du héros.

Karl ABRAHAM



En 1909, il publie « Rêve et mythe » qui est une contribution à l’étude de la psychologie collective. Il veut

  • montrer que les théories de FREUD s’appliquent à la psychologie du mythe

  • comparer le mythe aux phénomènes de la psychologie individuelle , en particulier au rêve.



Didier ANZIEU et René KAËS



Ils ont travaillé les relations entre mythes, rêves et groupes.


10. ULYSSE



Ulysse était un homme, un homme d’exception, en butte à la haine de POSEIDON, source de ses malheurs. E récit d’Ulysse ne raconte pas les faits dans leur déroulement, il en soustrait des passages. Ce qui nous permet aussi de sélectionner ceux qui nous intéressent en fonction de l’histoire de notre groupe.

Quand Alkinoos l’interroge : « Étranger, qui es-tu, d’où viens-tu ? » il travestit son histoire, jusqu’à ce que la vérité de cette histoire le révèle dans son identité.

L’Odyssée est le modèle de toutes les épopées où le franchissement de l’horizon se fait par des épreuves, où les lois de la nature font apparaître des monstres. Ce franchissement ne peut se décrire que par des épisodes où les forces du monde se manifestent par des prodiges.

L’Odyssée est faite de scansions où Ulysse révèle et met en scène les éléments du sujet humain. D’un épisode à l’autre, on reprend toujours la même histoire et on repart pour de nouvelles aventures, sans savoir ce qui fait la structure unifiante. Le voyage permet de revenir d’au-delà de l’horizon et de raconter qu’on a pu revenir.

Quand Ulysse revient, il n’y a que son chien pour le reconnaître, son chien qui déjoue la complexité introduite par la parole.
L’épisode terminal où Ulysse retrouve sa femme chez lui est un rajout, à la manière d’un dernier tableau.

HOMERE. Odyssée (le livre de poche)

11. Déroulement d’un atelier : « Mythes et écrits imaginaires »




Nos objectifs :


  • prendre en compte les préoccupations des enfants de 8-11 ans

  • leur permettre de se sentir des petits Descartes, de faire l’expérience du cogito en groupe

  • de leur ouvrir la réflexion sur des problèmes existentiels qui vont au-delà de l’ici et maintenant, de l’immédiateté

  • de les aider à affronter la réalité en leur proposant « la formation des doubles manteaux » (WALLON).



Première séance



Pour constituer le groupe, après avoir posé le cadre du travail, poser la question suivante : « avez-vous une idée sur l’origine de l’homme » ?

Chacun peut faire part de ses connaissances ou de ses croyances puisque nous ne sommes sûrs de rien.

  • Je leur propose un mythe sur l’origine de l’homme

  • Ils sont invités à représenter sous la forme d’un texte ou d’un dessin ce qu’ils ont retenu du mythe.



Séances suivantes



A partir du mythe d’Ulysse (ou des travaux d’Hercule ?)

Récit d’un épisode.

Mise en jeu de l’épisode

Échanges en fin de séance.
On peut aussi proposer à certains moments un temps d’appropriation personnelle par un dessin ou un écrit.

12. Un atelier prévention




Objectifs



Symbole et interculturalité, avec une autre approche de l'interculturalité.

Création orale et création écrite à partir de légendes de divers pays. Repérage et travail sur les symboles sous-jacents..

Première séance



Durée 40 minutes;
Les enfants sont divisés en 3 groupes. Si cela est possible, les trois groupes se mettent dans des salles séparées; sinon, les participants s'isolent du regard des autres, dans la salle.
Chaque groupe reçoit un épisode différent de l’épopée d’Ulysse ou des travaux d’Hercule,

Seconde séance



Durée 40 minutes;
Chaque groupe doit présenter aux autres le conte qu'il a eu à lire: il doit le présenter d'une manière non-verbale, en mimant le récit et en parlant en charabia; le rôle du "parler charabia" est tenu par un "conteur". Un "interprète" donne quelques clés explicatives pendant le jeu.

Troisième séance



Durée 40 minutes;

Chaque sous-groupe réalise un "jeu de cartes" avec tous les personnages du récit (actants et acteurs, objets symboliques, etc); il en fait 3 exemplaires.

Quatrième séance



Durée: 30 minutes.
Les groupes se recomposent;

Chaque groupe reçoit un ensemble des "cartes"; il les mélange.

Consigne : *Inventer collectivement et oralement un récit en prenant une à une les cartes proposées. (Technique du "Tarot des Mille et Un Contes").


Cinquième séance 



Durée 40 minutes;
Chaque groupe a désigné un conteur qui raconte le récit inventé au grand groupe. Chaque groupe dispose de quelques minutes pour se préparer collectivement.
Remarque: Les récits peuvent être enregistrés.


Sixième séance



Durée 40 minutes;
Ecriture individuelle d'un récit, en réécrivant l'un des contes, ou en mixant peu ou prou tous les récits pour en faire un nouveau.

Septième séance



Durée 40 minutes;
Lecture des récits produits.

Échanges bilan autour de quelques points sur le vécu de l'atelier; explicitation des consignes; enjeux, etc.
Pour aller plus loin :
Le conte dans la pratique du rééducateur

Pinocchio

Harry Potter…
Maryse MÉTRA

18 février 2004

Bibliographie



Les principaux contes que j’ai pu utiliser dans les groupes
Babayaga (d’après un album du Père Castor)Blanche-Neige (d’après un conte de Grimm)

Boucle d’or et les trois ours (adapté d’un conte anglais)

Cendrillon (d’après un conte de Perrault)

Grigrigredinmenufretin (d’après un conte de Grimm)

Hans et Gretel (d’après un conte de Grimm)

Jack et le haricot magique (adapté d’un conte anglais)

Le chat botté (d’après un conte de Perrault)

Le conte chaud et doux des chaudoudoux (d’après Claude Steiner)

Le loup, la chèvre et les sept biquets

Le petit chaperon rouge (d’après Grimm)

Le géant de Zéralda (de Tomi Ungerer)

Le petit poucet (d’après Perrault)

Le vilain petit canard (d’après Andersen)

Les musiciens de Brême (d’après Grimm)

Les trois cadeaux de Gil (d’après Chantal de Marolles. Grasset)

Les trois petits cochons (conte français)

Les sept corbeaux (d’après Grimm)

Poucette (d’après Andersen)

Roule galette... (d’après un album du Père Castor)

Livres de mythes



Contes et légendes. L'odyssée. De J.MARTIN et R.SLOCOMBE Ed. France loisirs. 2000

Mille ans de contes. Mythologies. Milan. 1995


BIBLIOGRAPHIE
ANZIEU Didier Les enveloppes psychiques Dunod 1987

G.BACHELARD Poétique de l’espace PUF 1967

J.BELLEMIN-NOËL Les contes et leurs fantasmes PUF 1983

B.BETTELHEIM Psychanalyse des contes de fées Laffont 1976

E.BERNE Que dîtes-vous après avoir dit bonjour?

BION Recherches sur les petits groupes. PUF 1961
D.BLOCH Comme ça la sorcière me mangera pas Laffont 1981

L.BOULAY Magie du conte Colin 1977

Miroir des contes Bourrelier 1982

C.BREMOND Logique du récit Seuil 1973

S.BUKIET Ecritures dans l’histoire et par les contes Skyros 1984

M.BUTOR La balance des fées Ed Minuit 1954

P.CAILLE et Y.REY Du drame familial au conte systémique ESF 1988

La méthode narrative en systémique ESF 1997

G.CALAME-GRIAULE Ethnologie et langage Gallimard 1975

Le thème de l’arbre dans les contes africains SELAF 1969

Le renouveau du conte Ed CNRS 1991

CAZENAVE M Science et Symbole Dunod.

M.COSEM Découvrir les contes étranges et merveilleux Seghers 1979

I.DARRAULT et coll. La pratique psychomotrice Doin

DECHERF Gérard Oedipe en groupe Clancier Guénaud 1981

P. DELARUE, M-L TENEZE Le conte populaire français (4 vol)

R.DIATKINE Le dit et le non-dit dans les contes merveilleux Voies livres G.DUMEZIL Du mythe au roman PUF 1970

DURAND G Les structures anthropologiques de l’imaginaire Dunod.

M.ELIADE Aspects dy mythe Gallimard 1963

M-L von FRANZ L’interprétation des contes de fées La fontaine de pierre

La femme dans les contes de fées 1979

S.FREUD 5 psychanalyses. “ L’homme aux loups ” PUF 1954

J-M.GILLIG Le conte en pédagogie et en rééducation Dunod 1997

P-J.HELIAS Le cheval d’orgueil Plon 1976

I.JAN Andersen et ses contes Aubier 1977

G.JEAN Pour une pédagogie de l’imaginaire Casterman 1976

Le pouvoir des contes Casterman 1981

R.KAËS et coll; Contes et divans Dunod 1984

KAËS René L'appareil psychique groupal Dunod 1976

La parole et le lien Dunod 1994

P.LAFFORGUE Petit Poucet deviendra grand Mollat 1995

C.LEVI-STRAUSS La pensée sauvage Plon 1962

E.MONTELLE Paroles conteuses SSPP 1996

PAGES MAX La vie affective des groupes Dunod 1984

D.PAULME La mère dévorante Gallimard 1976

P.PEJU La petite fille dans la forêt des contes Laffont 1981

L’archipel des contes Aubier 1989

V.PROPP Morphologie du conte Seuil 1970

REY A Mythe, la vie des mots Sciences et Avenir

J-C.RISSE Le pédiatre et les petits poucets Stock 1988

J.SALOME Contes à guérir, contes à grandir Albin Michel 1993

L.SCHNITZER Ce que disent les contes Sorbier 1981

M.SIMONSEN le conte populaire français Que sais-je?1981

M.SORIANO Les contes de Perrault Gallimard 1968

J.THOMASSAINT Conte et (ré)éducation Ch.sociale 1991

C.VELAY-VALLANTIN L’histoire des contes Fayard 1992

M-L.VON FRANZ L’interprétation des contes de fées La fontaine de Pierre 1978

L.S VYGOTSKI Imagination et créativité chez l'enfant

D.W.WINNICOTT Jeu et réalité Gallimard 1976

REVUES:
Art et thérapie n°36/37, décembre 1990

Autrement n°97, mars 1988 “ L’enfant lecteur ”

Brochure du GFEN (Groupe français d’éducation nouvelle) 1977: “ Comment débloquer l’imaginaire au travers du conte et du récit ”

Communautés éducatives janvier 1991 “ Cultures et institutions ”

EMPAN n°21, mars 1996 “ Tout conte fée...le conte est bon ”

Envie d’école n°3, juin 1992, dossier sur le conte (FNAREN)

Ethnologie française n°1-2, 1972, p 97-106 “ le conte merveilleux: problématique d’une recherche ”

L’ERRE n°9 novembre 1991: les rencontres estivales de CHORGES (FNAREN)

n°14 janvier 1997: le conte (FNAREN)

n°15 octobre 1997: les Médiations (FNAREN)

n°16 Encore, Le Conte Le Conte (FNAREN)

La Revue des livres pour enfants n°55, été 1977 “ La symbolique du conte: conte et psychanalyse ”

Pratiques corporelles n°95, juin 1992: “ Il était une fois...le conte ”




1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Grandir en s\Modalité des journées de préparation au Service Civique à l’international...

Grandir en s\Calendrier Fin des travaux 2004 S’inscrivant dans un tissu pavillonnaire,...
«hameau» entièrement piéton, traversé par un réseau de venelles et ponctué par des placettes et de cours-jardins

Grandir en s\Fax. 02. 99. 74. 01. 04 – descriptif technique ‘elsys'
«elsys nouvelle génération tout électrique», permettant ainsi de s'affranchir de la contrainte du local machinerie (sauf appareil...

Grandir en s\Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«Pendant six ans j’ai été pensionnaire à une époque où on rentrait chez soi une fois par trimestre.» Mais l’internat lui donna le...

Grandir en s\En atelier soin, organisation, propreté
«Préparation au métier de Peintre en décor du patrimoine» ne se substitue pas aux tests de sélection obligatoires conditionnant l’admissibilité...

Grandir en s\Communication L1 S1
«informations» sans origine déterminée mais dont l’incidence peut être forte et qui révèle la nature du climat qui prévaut dans telle...

Grandir en s\Jean Albouy demande ce que prévoit le code dans le cadre de l’urgence ?
Par délibération en date du 14 novembre 2005, le Conseil Municipal a décidé la mise en place des Commissions Administratives Paritaires...

Grandir en s\Une question suivie d’un astérisque signifie que la réponse est à chercher dans une signalétique
«Aux Couleurs du temps»; Dans le conte de Perrault et dans le film de de Jacques Demy, Peau d’Âne demande une robe couleur du temps,...

Grandir en s\Les relations publiques et les relations presse
«Ce sont des activités professionnelles visant à informer l’opinion sur les réalisations d’une collectivité (entreprise) et à les...

Grandir en s\Résumé : Cette recherche est une réflexion théorique centrée sur...
«brevet a changé de statut et s’apparente de plus en plus à une arme cruciale dans le jeu de la concurrence» entretenant de fait...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com