Les débuts du Parti communiste chinois Préambule








télécharger 132.82 Kb.
titreLes débuts du Parti communiste chinois Préambule
page1/5
date de publication05.07.2017
taille132.82 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5
Une série éditoriale de La Grande Époque

Neuf commentaires sur le Parti communiste – 2ème partie

Les débuts du Parti communiste chinois



Préambule



D’après le livre Shuowen Jiezi (Expliquer les figures et interpréter les caractères,) écrit par Xu Shen (147 av. J.C), le caractère traditionnel chinois signifiant « parti » ou « gang » consiste en deux radicaux qui correspondent respectivement à "demeurer" ou "préconiser" et "obscur" ou "noir", suggérant la signification "demeurer noir" ou "préconiser l’obscurité". « Parti » ou « membre d’un parti » (qui peut être également interprété comme « gang » ou « membre d’un gang ») a un sens péjoratif. Confucius a dit : « Un homme noble fait preuve de réserve, il n’a pas d’esprit de lutte et ne se joindra pas à un gang (parti). » Dans les Analectes (Lunyu), l’interprétation que fait Confucius de ce caractère explique que les gens qui s’entraident pour dissimuler leurs crimes et commettre des méfaits sont considérés comme formant un gang (parti). Dans la culture chinoise traditionnelle c’est un synonyme de « gang de voyous » et est associé avec l’implication de former un gang à des fins égoïstes.
Pourquoi le Parti communiste a-t-il émergé et a-t-il finalement pris le pouvoir dans la Chine moderne ? Le Parti communiste chinois (PCC) a constamment inculqué dans l’esprit du peuple chinois que l’histoire avait choisi le PCC, que le peuple avait choisi le PCC, et que « sans le PCC il n’y aurait pas de Chine nouvelle. »
Le peuple chinois a-t-il choisi le Parti communiste de sa propre initiative ? Où est-ce que le Parti communiste a imposé ses intérêts égoïstes et ses points de vue au peuple chinois ? L’histoire devrait nous fournir des réponses.
De la dernière dynastie Qing aux premières années de la période Républicaine (1911-1949), la Chine a vécu beaucoup de chocs externes et de fréquentes tentatives de réforme interne. La société chinoise était dans un état douloureux d’agitation. De nombreux intellectuels et des personnes ayant des idéaux élevés voulaient sauver le pays et le peuple, mais au sein de la crise nationale et du chaos, leur sentiment d’anxiété s’est intensifié, menant d’abord à la déception puis au désespoir total. Comme des gens qui en cas de maladie se tournent vers n’importe quel médecin, ils ont cherché à l’extérieur de la Chine pour trouver les solutions. Les styles britanniques et français n’ont pas marché, alors ils se sont tournés vers la méthode russe. Anxieux de réussir, ils n’ont pas hésité à prescrire le remède le plus extrême pour la maladie, en espérant que la Chine deviendrait forte rapidement.
Le mouvement du 4 mai 1919 reflétait profondément ce désespoir. Certaines personnes prônaient l’anarchie ; d’autres proposaient de renverser les doctrines de Confucius, et d’autres encore suggéraient d’importer la culture étrangère. En bref, ils rejetaient la culture traditionnelle chinoise et s’opposaient à la doctrine confucéenne de la voie du milieu. Désireux de trouver un raccourci, ils préconisaient la destruction de tout ce qui était traditionnel. D’un côté les plus radicaux d’entre eux n’avaient aucun moyen de servir le pays, et de l’autre ils croyaient fermement en leurs propres idéaux. Ils pensaient que le monde était sans espoir, croyant que ce n’était que par eux-mêmes qu’ils pourraient trouver la bonne approche pour le futur développement de la Chine. Ils étaient passionnés de révolution et de violence.
Différentes expériences aboutirent à différentes théories, principes et voies au sein de différents groupes. Finalement, certains rencontrèrent les représentants du Parti communiste de l’Union soviétique. L’idée « d’utiliser une révolution violente pour s’emparer du pouvoir politique » empruntée à la théorie marxiste-léniniste, attirait leurs esprits inquiets et se conformait à leur désir de sauver le pays et son peuple. De là, ils introduisirent le communisme en Chine, un concept qui y était totalement étranger. En tout 13 représentants étaient présents lors du premier congrès du PCC. Plus tard, certains d’entre eux sont morts, certains se sont enfuis, certains ont travaillé pour les forces japonaises d’occupation et sont devenus des traîtres, et certains on quitté le PCC pour se joindre au Kuomintang (le parti nationaliste chinois, KMT). En 1949, quand le PCC arriva au pouvoir, il ne restait du premier groupe de 13 membres du Parti que Mao Zedong (Mao Tsé-toung ou Mao Tsé-Tong) et Dong Biwu. Difficile de dire si les fondateurs du PCC étaient conscients à l’époque que la « divinité » qu’ils introduisaient de l’Union Soviétique était en réalité un spectre malfaisant , et que le remède qu’ils recherchaient pour renforcer la nation était en fait un poison mortel.
Le Parti communiste panrusse bolchévique (Connu ultérieurement sous le nom de Parti communiste de l’Union soviétique), ayant tout juste triomphé dans la révolution, nourrissait des ambitions obsédantes pour la Chine. En 1920, l’Union soviétique établit un Bureau d’Extrême Orient en Sibérie, une branche de la Troisième Internationale, ou Komintern. Il était chargé de mettre sur pied la fondation d’un Parti communiste en Chine et dans d’autres pays. Peu après qu’il fut établi, le directeur adjoint du Bureau Grigori Voitinsky arriva à Pékin et entra en contact avec Li Dazhao, avant-gardiste communiste. Li fit des arrangements pour que Voitinsky rencontre un autre chef communiste, Chen Duxiu, à Shanghai. En août 1920, Voitinsky, Chen Duxiu, Li Hanjun, Shen Xuanlu, Yu Xiusong, Shi Cuntong et d’autres commencèrent à préparer la fondation du PCC.
En juin 1921, Zhang Tailei arriva à Irkutsk en Sibérie, où il soumit une proposition au Bureau d’Extrême-Orient pour établir le PCC comme une branche du Komintern. Le 23 juillet 1921, avec l’aide de Nikolsky et Maring du Bureau d’Extrême-Orient, le PCC fut officiellement formé.
Le mouvement communiste fut alors introduit en Chine à titre d’ expérience et depuis lors, le PCC se plaça au-dessus de tout, conquérant tout sur son passage, et amenant ainsi d’interminables catastrophes pour la Chine.


  1   2   3   4   5

similaire:

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconL'interdiction du parti communiste espagnol en france en septembre 1950

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconUne série éditoriale de La Grande Époque Neuf commentaires sur le Parti communiste – 6ème partie

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconLe Parti communiste est une force qui s’oppose à l’univers
«le temps opportun, l’endroit favorable et l’harmonie entre les gens» expriment des valeurs chinoises. [3] Dans la pensée chinoise,...

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconNeuf commentaires sur le Parti communiste – 7ème partie
«passé le chaos, le monde retrouve la paix, mais 7 ou 8 ans après, le chaos doit resurgir.» [1] En d’autres termes une révolution...

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconPréambule
«Préambule» ou un «Avertissement» à l’adresse du lecteur, exercice convenu mais qui importe particulièrement ici pour nous

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconMémoires présentés à l'empereur par le prince Kong et les ministres....
«Barracons», bureau de la traite des coulies chinois. — Splendeur passée et difficultés actuelles de la colonie. — Arrivée de nuit...

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconA m le Président de la Commission des Droits de l’Homme de l’O. N....
«antitotalitarisme» ( !) prétendent aujourd’hui discriminer parce qu’il est un dirigeant du Parti communiste en Pologne. Solidarité...

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconContrôle d’Histoire 5e n°1 Les débuts de l’islam

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconDevoir d’histoire / Les débuts de l’islam / 5

Les débuts du Parti communiste chinois Préambule iconLe plus célebre d’entre les Philosophes Chinois








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com