Synopsis court








télécharger 101.32 Kb.
titreSynopsis court
date de publication31.01.2018
taille101.32 Kb.
typeSynopsis
ar.21-bal.com > loi > Synopsis
La Septième Clé

Synopsis court :
An 2018…

Mat, inspecteur dans un petit commissariat de quartier, est témoin de l’assassinat d’un homme sous les yeux de sa femme. Il intervient et réconforte la veuve, Laura. Le fait divers est tragique mais banal. Le tueur s’est enfuit et les premières constatations indiquent qu’il s’agit d’un suicide.

L’identification sur Internet étant infaillible, la police des réseaux donne rarement suite aux plaintes pour ce genre d’affaire. Désemparée, Laura demande alors à Mat de l’aider mais il n’est pas habilité à traiter les homicides. Elle n’est pas la seule à espérer que l’ancien crac de la criminelle s’intéresse à cette affaire car, émettre des doutes sur la fiabilité du système d’identification est un sujet tabou pour les services officiels. Les réseaux sont au cœur de l’économie et la plupart des gens ont des activités qui nécessitent une identité virtuelle.

Laura insiste. Mat hésite, mais quand il réalise que n’importe qui peut recevoir à tout moment la visite d’un tueur sans l’avoir commandé, il en fait une affaire personnelle.


********

(c)Philippe BRECHBUHL Ref SACD: 219688

Continuité dialoguée

FONDU À L'IMAGE.
Paris 2018

  1. INT. BRASSERIE. NUIT

MAT, la quarantaine passée, mal rasé, est assis au bar d'une brasserie. La salle est pleine. Un verre de bière à la main, il a le regard dans le vide, l'air indifférent aux va-et-vient et au brouhaha ambiant.

  1. int. VOITURE GAREE. NUIT

Au volant, un homme jeune passe des gants puis ouvre une mallette dans laquelle un revolver est rangé. Respirant fort comme pour essayer de se calmer, il visse un silencieux sur le canon.

  1. INT. BRASSERIE. NUIT

LAURA, une femme blonde, la trentaine passée, prend amoureusement la main de PIERRE qui lui murmure quelque chose à l'oreille. Elle rigole. MAT pointe son regard sur eux.

  1. EXT. RUE. NUIT

L'homme au revolver sort de sa voiture. Le visage caché sous la capuche de sa parka, il marche à grands pas. Il regarde furtivement à l'intérieur de la brasserie où se trouve MAT.

  1. INT. BRASSERIE. NUIT

MAT fait un signe de la main au barman pour demander une autre bière. LAURA rit aux éclats. Le barman pose un verre de bière sur le comptoir. LAURA et PIERRE se lèvent. MAT les accompagne distraitement du regard jusqu'à ce qu'ils sortent.

  1. EXT. RUE DEVANT LA BRASSERIE. NUIT

LAURA et PIERRE sortent de la brasserie. Elle referme son manteau puis prend le bras de PIERRE. Le couple s'éloigne. L'homme au revolver arrive derrière eux et tire trois balles à bout portant dans le dos de Pierre. LAURA regarde, ébahie, son mari s'effondrer sur le sol comme une marionnette de chiffon. Le tueur jette un papier sur le corps avant de s'enfuir à toutes jambes. A la vue d'un filet de sang s'écoulant sur le bitume, LAURA hurle à plein poumon et s'écroule près du cadavre. MAT sort en trombe de la brasserie. Il sort son revolver et se lance à la poursuite du tueur mais l'homme monte dans sa voiture qui démarre sur les chapeaux de roue. Un attroupement commence à se former. MAT repousse les curieux.

MAT

Police... Reculez s'il vous plait.

MAT ramasse la feuille de papier. Il l'a lit en secouant la tête de dépit. Une sirène de voiture de police se fait entendre au loin. Les mains couvertes de sang, LAURA, se lève d'un bond. L'air affolé, elle scrute la foule autour d'elle puis commence à chanceler. MAT la rattrape avant qu'elle ne s'évanouisse. Des policiers en tenue sortent d'une voiture de police et dispersent les curieux.

  1. INT. BRASSERIE. Toilettes. Nuit

Penché sur un lavabo, MAT frotte nerveusement ses mains tachées de sang en grimaçant comme s'il avait mal.

MAT

Enfoiré!...Fils de pute...Merde! Et merde!

Il se rince les mains en se regardant droit dans les yeux dans le miroir.

  1. Ext. Rue. Jour

Revolver en main,un homme court au milieu d'une foule. Il se retourne, tire. Les gens se protègent comme ils peuvent. Les mains d'un homme couvertes de sang font un massage cardiaque à une femme.


  1. INT. BRASSERIE. Nuit

Secouée par des sanglots LAURA est allongée sur une banquette. MAT se dirige vers la sortie. Un policier en tenue s'approche de lui.

POLICIER

On emmène le corps.. Ca ressemble bien à un suicide. La crime arrive.

LAURA se redresse.

LAURA

(en hurlant)

C'est pas un suicide je vous dis…!

Elle s'écroule sur la banquette en éclatant en sanglots. Le policier interroge MAT du regard.

  1. EXT. RUE DEVANT LA BRASSERIE. Nuit

Le corps de PIERRE est chargé dans une ambulance. Un policier jette de la sciure sur la flaque de sang. La foule est dense. Des badauds font des photos avec leurs téléphones.

  1. INT. BRASSERIE. Nuit

La salle est vide. Le barman balaye le sol. MAT et LAURA sont devant deux verres d'alcool. A côté d'eux un homme prend des notes. Il fait un signe à MAT et s'en va. Secouée par des spasmes nerveux, LAURA regarde fixement son verre.

MAT

Vous voulez que j'appelle un médecin ? ... Un taxi?

LAURA lève les yeux sur lui. MAT fuit son regard.

  1. EXT. VOITURE DE MAT. NUIT

L'air tendu, MAT est au volant. Il roule vite. A côté de lui, LAURA renifle en se séchant les yeux. Elle désigne un immeuble.

LAURA

C'est là ?

MAT se gare. Il laisse le moteur tourner.

LAURA

Je peux pas rentrer... Ca va être horrible... Horrible..

MAT se frotte le menton puis coupe subitement le moteur.

  1. INT. APPARTEMENT LAURA. Nuit

L'appartement est grand, cossu. LAURA est allongée sur un canapé. MAT lui amène un verre d'eau. LAURA avale une pilule. Une veste d'homme posée sur un fauteuil attire son attention. Elle enfouit sa tête dans des coussins en frappant le canapé.

MAT

Vous devriez appeler un parent, un ami.

MAT tourne en rond, puis discrètement, fouille dans le manteau de LAURA. Il sort un téléphone portable.

  1. Ext. RUE devant APPARTEMENT LAURA. nuit

MAT fait les cent pas devant la porte d'entrée de l'immeuble. Une femme âgée arrive en courant. MAT va à sa rencontre. Ils se serrent la main, échangent deux trois mots, puis la femme s'engouffre dans l'immeuble. MAT démarre sur les chapeaux de roue.

  1. EXT. CIMETIERE. Jour

Entourée d'une dizaine de personne, LAURA marche dans l'allée d'un cimetière. Le visage dissimulé par la cagoule d'une parka, un homme les croise à grand pas. Au fond d'une fosse, un cercueil est couvert d'une fine couche de terre et de pétales de fleurs. L'homme à la parka glisse une main dans une poche pour la ressortir aussitôt poing fermé. Il s'accroupit au bord du trou pour répandre sur le cercueil une poignée de poudre dorée, très volatile. Il porte de grosses lunettes noires et le bas de son visage est couvert par une écharpe. L'homme marmonne des mots incompréhensibles.

  1. INT. COMMISSARIAT - BUREAU DE MAT. Jour

Un gobelet de café à la main, MAT traverse des bureaux vieillots. Il écarquille les yeux en apercevant LAURA qui parle à un policier en uniforme. Il fait demi-tour. MAT entre dans un bureau aux murs vitrés. STEPHANE, plus jeune que lui, tape sur un clavier. MAT regarde au loin l'air inquiet. Son collègue lui jette un regard suspect. MAT pose son gobelet pour déployer un journal devant lui. Accompagné de LAURA, un policier frappe à la porte. MAT abaisse son journal. Il remercie le policier d'un signe de tête. LAURA semble très tendue.

MAT

Bonjour.

LAURA

(hésitante)

Bonjour...Merci pour votre aide l'autre jour.

MAT

Je vous en prie… Je n'ai fait que mon job.

Elle le fusille du regard.

LAURA

(agressive)

Si vous l'aviez bien fait votre job vous n'auriez pas laisser partir ce débile.

STEPHANE regarde LAURA puis MAT en écarquillant les yeux. MAT se lève.

MAT

Désolé... Il m'a filé sous le nez et...

LAURA

(haussant le ton)

Je sais merci!...Et sur les caméras de surveillance on voit l'immatriculation de sa voiture...Volée et retrouvée calcinée... Et pour tout le monde c'est un suicide ... Mais vous, vous savez bien que Pierre s'est pas suicidé... Vous étiez là!

MAT

Mais!... Vous êtes aller à la police criminelle, ici c'est un commissariat de quartier.

LAURA

Pitié s'il vous plait!!...Vous savez très bien ce qu'ils font des plaintes pour les suicides... Vous êtes flic aussi...Témoin du meurtre en plus... Vous pourriez faire quelque chose non!... Vous avez un chef ? ... Je veux voir votre chef.

MAT interroge STEPHANE du regard comme pour demander de l'aide.

  1. INT. COMMISSARIAT - BUREAU DE BERTRAND. jour

MAT ouvre une porte vitrée. En communication téléphonique, BERTRAND lève les yeux.

Mat

Dans mon bureau, il y a la femme du gars qui s'est fait descendre il y a un mois devant chez Jacky... Tu te souviens ?

BERTRAND lui fait signe qu'il n'a pas le temps à lui accorder. L'air contrarié, MAT retourne dans son bureau.

  1. INT. COMMISSARIAT - BUREAU DE MAT. Jour

STEPHANE est parti. MAT ferme la porte. LAURA s'assoit à la place de son collègue, les mains crispées sur son sac.

MAT

Mon chef n'est pas dispo.

LAURA avale sa salive, expire profondément.

LAURA

Pierre n'avait aucun problème. Cette histoire de suicide est débile... Ce n'est ni plus ni moins qu'un meurtre et j'ai l'impression d'avoir à faire à des bourriques portant des oeillères...( prenant un ton très ironique en grimaçant ) He ben vous savez madame, il a eu tord de se connecter sur ce site et de jouer avec sa vie!... Bref, je les emmerde...

Elle soupire profondément. MAT montre des signes de nervosité.

MAT

Il faisait quoi dans la vie ?

LAURA

Architecte à son compte. Il travaillait beaucoup pour les petites villes, aménagement des rues, espaces verts. La concurrence est féroce dans ce milieu... Pot de vin, corruption... Faut chercher par là.

MAT

Il est tombé dans le piège comme beaucoup. Un moment de cafard et il a cliqué pour se donner l'illusion de se tuer sans prendre la mesure de son geste.

LAURA serre les dent en martyrisant son sac à main.

LAURA

Et il aurait attendu calmement qu'on vienne le descendre!

MAT la regarde droit dans les yeux. Elle soutient son regard.

MAT

Vous voulez un café?

  1. Int. COMMISSARIAT - machine à café. jour

MAT et LAURA sont devant une machine à café, un gobelet à la main.

MAT

Je suis désolé mais je peux pas accéder à ce type de dossier. Je peux remonter des infos aux services adéquates tout au plus.

LAURA

Si je connaissais les clés, je suis sûre que je pourrais prouver que ses réponses étaient bidons... Faut demander à qui?

MAT

Je ne suis pas la bonne personne je vous dis!... Commencez par prendre un avocat... Bon, je dois vous laisser.

MAT jette son gobelet et commence à s'éloigner. Elle le suit.

LAURA

Je vous demande pas grand chose!... Deux ou trois clés suffiraient.

Elle a le regard d'un chien battu.

MAT

Je vais voir..Mais je vous promets rien.

LAURA

Merci... Merci... Vous êtes le seul à m'avoir écouter plus de cinq minutes... Je repasserai.

Elle lui sourit, jette son gobelet et s'en va. Elle croise STEPHANE.

STEPHANE

(à Mat)

C'est la femme du gars qui s'est fait butter?

MAT confirme d'un signe de tête en regardant LAURA s'éloigner.

STEPHANE

Canon la gonzesse!... T'as pris rencart j'espère!... La place va pas rester libre longtemps.

MAT jette un regard froid à son collègue. STEPHANE lève les bras au ciel. Le téléphone portable de MAT sonne. Il décroche.

MAT

Mathieu Lambert j'écoute... ( étonné ) Patrick! ... Qu'est-ce que tu deviens ? ... La police des réseaux! Belle promo!...

  1. INT. POLICE DES RESEAUX. Jour

Téléphone à l'oreille, PATRICK est assis à un bureau dans un vaste open-space futuriste. Il a devant lui quatre écrans couverts de chiffres et de graphiques. Il est du même âge que MAT. Comme beaucoup d'employés qui s'affairent autour de lui, il est en costume cravate.

PATRICK

J'ai vu ton nom sur un rapport de suicide... Tu connaissais la victime ?

MAT

(voix off)

Non, je me trouvais là par hasard.

PATRICK

T'as raccompagné sa femme chez elle ?

MAT

Fallait pas ?

PATRICK

Tu sais qu'elle est venue faire un scandale au siège de l'ICRC hier ?

MAT

Ici aussi.

Patrick fronce les sourcils, l'air très intéressé.

PATRICK

Elle est venue te voir?

  1. INT. COMMISSARIAT. Jour

Mat est assis, pieds sur son bureau.

MAT

Pour m'engueuler... Rien à foutre de ces conneries, le mari était peut être assez pervers pour se faire descendre devant sa femme... Plus rien ne m'étonne avec tous ces tarés qui courent les rues. Je traite pas les cas sociaux...De L'ICRC?...Tu sais bien ce que j'en pense de leur truc... Passe chez Jacky boire un verre on en parlera...Ok Bye.

  1. INT. APPARTEMENT LAURA. Nuit

LAURA est assise devant un grand écran plat. De la musique électro sort des haut-parleurs. Elle essuie une larme.

LAURA

Bonsoir mon coeur.

HOMME

(voix off)

Bonsoir ma belle... Ta journée c'est bien passée?

La téléphone sonne. Elle décroche.

LAURA

Allo... allo...

Elle raccroche en soupirant, l'air excédé.

HOMME

(voix off)

Ta journée c'est bien passée?

LAURA

Salut Mei... Y a du monde ce soir.

  1. EXT. PARKING. JOUR

MAT arrive en voiture devant un bâtiment imposant portant sur une façade trois énormes lettres "I.C.R.C" , dessous en plus petit "International Cyber Recognition Corporation". Il se gare sur un parking. PATRICK l'attend dans une voiture.

  1. INT. SIEGE DE L'ICRC . ENTREE. JOUR

MAT et PATRICK entrent dans le hall d'accueil du bâtiment. Un homme en uniforme, GUIDE, s'approche d'eux pour les saluer. PATRICK lui donne une feuille de papier. GUIDE la lit.

PaTRICK

Mon ami a poser sa candidature pour entrer dans la police des réseaux.
GUIDE leur fait signe de le suivre. MAT et PATRICK laissent leurs armes puis se font fouiller méticuleusement. Les trois hommes passent un portique de sécurité.

  1. Int. Siege de l'ICRC. COULOIR. Jour

Au travers d'une cloison vitrée, MAT, PATRICK et leur guide regardent deux énormes ordinateurs plongés dans la pénombre. De brefs faisceaux de lumières passent de l'un à l'autre.

PATRICK

Le firewall. La pièce maîtresse du système.

Les trois hommes empruntent un couloir. Arrivant face à eux, un homme d'une cinquantaine d'année, DAVID, s'arrête pour les regarder passer.

GUIDE

(ton très respectueux)

Bonjour monsieur.

PATRICK

T'es enregistré?

MAT

Je suis passé à travers les mailles du filet pour l'instant.

PATRICK

Tu fais comment pour voter, faire tes virements bancaires ?...Prouver que t'es un homme quand tu dragues sur le net?

MAT

Je peux pas draguer autrement que les yeux dans les yeux... Fantasmer sur un pseudo c'est pas mon truc.

Les trois hommes passent un sas de sécurité. Des caméras les surveillent. La porte se referme derrière eux. De l'autre coté du sas, une porte s'ouvre. Les trois hommes sortent.

GUIDE

On entre dans le bâtiment d'accueil du public... Le service des enregistrements.

Les trois hommes passent devant une grande salle d'attente où il y a du monde.

MAT

On peut raconter ce qu'on veut?

PATRICK

No limite...Secrets, fantasmes, choses inavouables...On peut laisser des photos, des vidéos. C'est l'empreinte des souvenirs pour l'identité virtuelle comme l'empreinte génétique pour les êtres réels.

GUIDE

C'est une machine à intelligence artificielle. Il y en a une par département. Ce qu'il faut savoir c'est qu'elles ne s'échangent aucune donnée… Rien ne sort du site… Celle qui vous connaît vous identifie, pas les autres…

MAT

Intelligence artificielle ou pas, c'est qu'une machine...Si un petit malin parvient à mettre le nez dedans !

GUIDE et PATRICK ricanent.

PATRICK

La machine génère son propre algorithme de cryptage. Pour la maintenance il faut trois codes que possèdent le président de la république, le président de l'ICRC et le chef d'état major des armées. Et même dans ce cas là on ne peut pas lire les données du système.

GUIDE

Aucun fil ne sort de d'ordinateur central. Il produit sa propre énergie et ne communique avec les frontaux que par liaison optique.

MAT hoche la tête, l'air songeur.

PATRICK

Pour un niveau 8, un client menacé peut donner une fausse réponse à la septième clé pour alerter l'ICRC qui fait semblant de valider la transaction...Le temps pour nous d'envoyer un commando si on parvient à localiser le terminal.

GUIDE

En cas de menace avérée on peut demander notre aide... Sinon...

MAT lance un regard inquiet à ses interlocuteurs.

PATRICK

S'il s'agit d'un suicide, ou autre demande de ce type, on le protège mais ca coûte cher, très cher, autrement on serait débordé.

MAT

Combien de temps ?

PATRICK

Un où deux mois...Ca dépend des sites.

MAT

C'est possible de demander une identification depuis un téléphone?

GUIDE

Oui, mais à partir du niveau trois, il faut un point de connexion fixe référencé. Il faut savoir aussi que la machine garde des clés pour les niveaux 8 et ne les utilise qu'une seule fois.

MAT

On peut consulter celles qui ont été utilisées ?

guide

Impossible.

Patrick fait un clin d'oeil discret à MAT.

PATRICK

(au Guide)

Ha tient au fait !... Je suis une affaire de suicide en ce moment... Pendant que je suis là, je pourrais aller au service des identifications?

GUIDE

Je vous accompagne.

  1. INT. SIEGE DE L'ICRC - BUREAU DE DAVID. Jour

DAVID regarde avec attention un écran sur lequel on voit MAT entrain de boire un café devant un distributeur à boissons. Il est seul dans une salle de détente.

  1. EXT. SIEGE DE L'ICRC - PARKING. JOUR

MAT et PATRICK arrivent près de leur voiture. PATRICK glisse un papier froissé dans la main de MAT.

PATRICK

J'ai mémorisé et noté les clés la où y a pas de camera, aux toilettes. Le blackout est levé sur les clés utilisées par les morts... Logique non!

MAT

Je t'ai rien demandé! Qu'est-ce que tu veux que j'en fasse?

PATRICK

On se fait un chinois?

  1. Int. Siege de l'ICRC - BUreau de david. Jour.

Debout face à une baie vitrée, DAVID regarde MAT et PATRICK au loin qui discutent sur le parking. GUIDE entre dans le bureau.

GUIDE

C'est fait monsieur.

DAVID

Très bien.

  1. INT. RESTAURANT CHINOIS. Nuit

MAT et PATRICK sont un restaurant chinois. MAT plonge de la viande dans du bouillon fumant.

PATRICK

C'est pas mauvais ce truc, je connaissais pas.

MAT

Comment va ta femme? Et tes filles?

PATRICK

Je suppose qu'elles vont bien... Sinon elles ne me relanceraient pas à chaque fois que j'oublie de payer la pension.

MAT semble surpris par la réponse. Il concentre son attention sur son assiette.

PATRICK

Tu y crois toi à ce suicide ?

MAT mange en interrogeant son ami du regard.

PATRICK

Bizarre quand même... Un mec qui avait tout pour être heureux...S'amuser à ces conneries!

MAT s'arrête de manger. Il boit lentement son vin sans lâcher son ami du regard. PATRICK se penche sur la table.

PATRICK

(à voix basse)

Tu le gardes pour toi, mais on a eu un drôle de suicide il y a six mois...

MAT

T'appelles ça drôle?

PATRICK

Un cas un peu comme le tient… C'est tout ce que je sais.

MAT

(l'air amusé)

Le mien?...Je ne fourre plus mon nez dans ce genre d'affaire je te dis! Et puis s'il te plait, le coup de l'indic qui aime se faire prier pour avoir bonne conscience! Pas avec moi… merci!...Tu sais que ça me donne des aigreurs d'estomac….

PATRICK

Je t'assure que je n'en sais pas plus… Ce qui est sûr c'est que la transaction était on ne peut plus valide... Il faudrait fouiller dans la vie de ton gars et…

MAT lui coupe la parole en levant la main.

MAT

Holà! Tu voulais mon avis sur leur system... Et bien pour moi c'est fiable à 200%... Le gars a joué au con et basta!

PATRICK

Ha! Si j'avais le temps.

MAT

Y a du monde au mètre carré à la police des réseaux, non?

PATRICK

La veuve t'a à la bonne... C'est un plus… Jette un coup d'œil … Comme ça, pour la forme… Si tu me dis que c'est clean ok .

MAT soupire, l'air contrarié. PATRICK lève son verre de vin.

PATRICK

Au bon vieux temps...Aller !

MAT

Comment ils font pour trouver ces sites de cinglés?

PATRICK sourit puis vide son verre de vin cul sec.

  1. INT. APPARTEMENT PATRICK. Nuit

Un verre à la main, MAT et PATRICK sont au salon. PATRICK manipule une télécommande. Sur un grand écran plat apparaît une pièce ressemblant à une cave. L'image est mauvaise. Au fond il y a un bar. Une trentaine de personnes, hommes et femmes, discutent en buvant un verre. Derrière une estrade un logo lumineux "Suicide.org" clignote.

Patrick

Un agent a tourné ça en camera cachée.

MAT

Ce sont tous des tueurs ?

PATRICK

Pour la plupart...Les autres sont des invités, des curieux… Qui ont du temps et beaucoup de fric.

MAT

La connerie humaine est sans limite.

PATRICK

Ils peuvent tomber sur plus pervers qu'eux. Il y a un mois, un tueur s'est fait descendre par son client...Y a des accros aussi!..On a eu un mec l'année dernière qui commandait plusieurs tueurs et prenait son pied en se promenant dans la rue. Il nous a demandé de l'aide deux trois fois mais ils ont fini par l'avoir ce con.

MAT

Qu'est-ce que vous foutez? Intercepter les transactions!

PATRICK ricane.

PaTRICK

Faut te réveiller mon vieux... Y a plus un réseau mais des dizaines et depuis la libéralisation du cryptage c'est un bordel monstre! Ils ont même inventé les encapsulages maquillant! Ton terminal reçoit un bout de programme temporaire, sur le net tu vois passer des recettes de cuisine et sur ton écran t'es sur un site de suicide. Va surveiller tout çà ! Alors on fait ce qu'on peut...Tu sais que le taux de suicide chez les jeunes a diminué de 50%... Ils jouent à cache-cache avec leur tueur... S'ils en réchappent, ils reprennent goût à la vie...

MAT

(ironique)

Merveilleux!

PATRICK

Ca a l'air débile à première vue, mais ces sites ont un rôle social, pervers, mais social...( il rigole ) Je déconne... Mais bon bref, des gens veulent mourir ou se faire un bon shoot d'adrénaline et ceux qui ont des envies de meurtre s'achètent une bonne conscience… Chacun y trouve son compte et font pas chier les autres! ... C'est comme les sites où les gens forment des clans pour organiser des bagarres géantes, du genre foutons nous sur la gueule.com!... 3 morts la semaine dernière près d'Orléans, y avait plus de mille personnes... T'en as entendu parler, t'as vu des manifs contre ça?

Un brouhaha monte dans la salle. PATRICK monte le son. Trois hommes en costumes apparaissent sur l'estrade. Presque tout le monde se lève pour aller s'agglutiner devant les nouveaux venus. Le commissaire priseur demande le silence en levant la main.

COMMISSAIRE PRISEUR

Mesdames, messieurs bonsoir... Ce soir nous vous proposons cinq contrats... (Un brouhaha monte dans la salle)... Je sais, c'est peu, mais que voulez-vous, c'est la période qui veut ça... Vous verrez, ça ira mieux pendant les fêtes..

Le commissaire priseur fait un signe à un assesseur.

ASSESSEUR

Contrat SC2622B, sexe masculin, 70 ans, Valence, mise à prix 5000 euro.

COMMISSAIRE PRISEUR

Personne à 5000... 4500 ( en désignant quelqu'un du doigt )Madame à 4500.. Une fois... deux fois... trois fois ( il donne un coup de marteaux) adjugé à madame pour 4500 euro.

L'acheteuse serre les points en grimaçant de joie.

MAT

Elle va nous faire un orgasme cette conasse!

PATRICK

Une vielle rancune contre les vieux, ou alors elle va négocier discrètement la vie de son client avec les héritiers... Ou sa mort.

MAT

Passionnant!

INSERT

Salle de suicide.org

ASSESSEUR

Contrat SC2623B... Sexe feminin, 22 ans... Brest... Mise à prix 15000 euro

COMMISSAIRE PRISEUR

15000... 20000... 25000... 30000 ( en désignant quelqu'un du doigt ) Monsieur à 30000.. Une fois... deux fois... trois fois ( il donne un coup de marteaux) adjugé à monsieur pour 30000 euro.

L'acheteur se prend le visage à pleine main, yeux exorbités, comme s'il venait de gagner le gros lot du loto.

FIN DE L'INSERT

  1. INT. APPARTEMENT MAT. Nuit

MAT entre dans un petit appartement. Le désordre règne. Il se met à l'aise puis se rend à la cuisine pour sortir une bière du frigo. Il retourne au salon et s'écroule sur un canapé. Son regard se porte sur une photo posée bien en évidence sur une commode. C'est une femme blonde, jeune, souriante. Il boit lentement de la bière sans quitter la photo des yeux. Il tend le bras pour prendre sa veste. Il sort le papier de PATRICK coincé dans les pages d'un carnet. Il le déplie, le lit puis le froisse en serrant les dents.

MaT

He merde!... Fais chier celui-là!

( à suivre )




similaire:

Synopsis court iconProgramme d’amélioration à court et moyen terme

Synopsis court iconProgramme d’amélioration à court et moyen terme

Synopsis court iconSynopsis

Synopsis court iconSynopsis de l’Appel d’Offres

Synopsis court iconSynopsis Table des matières

Synopsis court icon1. Synopsis: Nouvelle opportunité pour le territoire?

Synopsis court icon7 nuits en pension complète
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

Synopsis court iconRobert Arrigo & Sons Limited
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

Synopsis court iconSynopsis Mélodrame en 3 actes de Vincenzo Bellini (1801-1835)

Synopsis court iconSynopsis Burletta per musica en 2 actes de Joseph Haydn (1732-1809)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com